Beatlemania

CONNAITRE | Un cran au-dessus des nombreux groupes qui rendent hommage plus ou moins habilement aux Beatles en les singeant parfois, le conférencier Pierre Espourteille partagera, en deux temps, une mine d’informations croustillantes sur le groupe emblématique des sixties. Niko Rodamel

Niko Rodamel | Mardi 3 mai 2016

Photo : © Bruce McBroom


Ils détiennent le record mondial de disques vendus (plus de deux milliards à ce jour) et Yesterday celui de la chanson la plus reprise (au moins trois milles versions). Pourtant, presque un demi-siècle après la séparation de l'un des groupes les plus mythiques, les Beatles font encore régulièrement l'actualité. Tout récemment c'est le décès de leur producteur-arrangeur, Georges Martin, qui plongeait de nouveau les fans dans un profond émoi… Plus anecdotique, un Mancunien vient de débourser quatre-vingt-dix-huit milles euros pour s'offrir un vinyle-démo de deux chansons gravé en 1961 par les quatre jeunes musiciens de Liverpool, alors encore inconnus... Savez-vous d'ailleurs que les quatre garçons dans le vent, avant de se fixer sur leur nom définitif, se sont successivement appelés Silver Beetles, Silver Beats et même Long John and the Silver Beatles ?

La bible vivante des Beatles

Fan parmi les fans, Pierre Espourteille est en quelque sorte la bible vivante des Beatles en France, connaissant sur le bout des doigts les évangiles du rock écrits par les apôtres Ringo, John, Paul et George. Après une carrière dans le marketing musical et l'écriture du livre La musique des souvenirs, le sexagénaire au sourire d'ado, distille avec une passion inextinguible son érudition "beatlemaniaque" à travers deux conférences de deux heures chacune. Absolument intarissable sur le sujet, l'adulateur parvient avec malice à replacer dans la grande Histoire du groupe légendaire une foultitude de petites anecdotes, entre mythes et réalités. Illustrant son propos par des extraits inédits de films, des photos rares et des illustrations musicales originales, Espourteille passe en revue les intrigues parfois rocambolesques des quatre musiciens, leurs débuts, leurs influences avérées ou insoupçonnées, le sens caché de certaines de leurs chansons, les multiples controverses qui divisent encore les spécialistes (comme la légende sur la mort de McCartney puis de l'utilisation d'un sosie), l'assassinat de John Lennon et bien sûr les vraies raisons du clash final. C'est passionnant et divertissant à la fois, que demander de plus ?

The Beatles : mythes et réalités, vendredi 20 mai à 20h30 et vendredi 27 mai à 20h30, à la Médiathèque de Villars


The Beatles - Mythes et réalités 1

Conf. de Pierre Espourteille
Médiathèque de Villars 1 montée de la Feuilletière Villars
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


The Beatles - Mythes et réalités 2

Conf. de P. Espourteille
Médiathèque de Villars 1 montée de la Feuilletière Villars
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

"Yesterday" : Hello, Goodbye, Hello

ECRANS | Un musicien sans succès se retrouve seul au monde à connaître le répertoire des Beatles et se l’approprie : sa vie change alors radicalement. Après Steve Jobs, Danny Boyle reste dans l’univers Apple pour cette fable morale, musicale, nostalgique aux inspirations multiples…

Vincent Raymond | Mardi 2 juillet 2019

Jack Malik a du succès à la guitare auprès de ses amis ; un peu juste pour vivre de ses chansons. Une nuit, un accident mystérieux le laisse le visage en vrac et riche d’un trésor : il s’est réveillé dans un monde où les Beatles n’ont jamais existé. Et lui seul connaît leurs chansons… Quel musicien, n’a jamais rêvé (ou cauchemardé) connaître le sort de Jack Malick ? Puisque les Beatles, aux dires de Lennon en 1966, étaient « plus populaires que Jésus », cela équivaudrait-il à se retrouver en position mosaïque, recevant les Tables de la Loi ? Débordant largement du registre musical, l’influence du groupe a été — et demeure — telle dans la culture contemporaine pop que son effacement pourrait légitiment causer un hiatus civilisationnel. Le postulat de départ est intellectuellement séduisant et surtout réjouissant pour les amateurs des Quatre de Liverpool. Ils savourent non seulement la renaissance du catalogue entier, mais ont droit en bonus à des surprises moins prévisibles et plus authentiquement émouvantes que celles parfumant d’habitude les biopics musicaux. Face A :

Continuer à lire

Le plein de bonnes ondes

Conférence | « Le miracle de la vie n'est pas de marcher sur l'eau ou sur le feu mais de marcher sur Terre » explique Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste vietnamien. (...)

Nicolas Bros | Mercredi 27 mars 2019

Le plein de bonnes ondes

« Le miracle de la vie n'est pas de marcher sur l'eau ou sur le feu mais de marcher sur Terre » explique Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste vietnamien. C'est bien en cela que la méditation de pleine conscience peut nous aider. Cette pratique de plus en plus médiatique et en vogue vise à nous recentrer en nous invitant « à être » tout simplement. Ce jeudi 28 mars, Le Petit Bulletin est heureux de s'associer au comité Loire de la Ligue contre le cancer pour présenter une conférence dans les locaux du siège Casino à Saint-Étienne, en partenariat avec le Crédit Agricole Loire Haute-Loire. Intitulée La méditation de pleine conscience au cœur de la société, cette séance verra l'intervention d'une part d'Olivier Raurich, enseignant, conférencier et auteur, neuroscientifique de renom et de Dat Phan Angevin, formateur international dans le monde de l'entreprise ou de la santé depuis plus de 20 ans. Ce dernier dirige d'ailleurs les Cèdres Bleus à La Séauve sur Semène, un lieu unique pour se ressourcer. Cette soirée sera l'occasion de découvrir les origines de la méditation de pleine conscience, de revenir sur son côté laïque, ses évolutions, ses utilisations ma

Continuer à lire

Dans l'histoire du Planétarium

Culture scientifique | Le Planétarium de Saint-Étienne est une installation unique qui peut faire la fierté du territoire stéphanois. Pour marquer ses 25 ans d'existence, plusieurs (...)

Nicolas Bros | Vendredi 16 novembre 2018

Dans l'histoire du Planétarium

Le Planétarium de Saint-Étienne est une installation unique qui peut faire la fierté du territoire stéphanois. Pour marquer ses 25 ans d'existence, plusieurs événements ont émaillé l'année 2018. Ce soir, une conférence inédite intitulée Une Innovation industrielle et culturelle 100% stéphanoise: Le Planetarium reprendra l'histoire de ce lieu de culture scientifique de notre territoire. Elle sera suivie par une projection du dernier film produit par les équipes du Planétarium. Une occasion d'en apprendre davantage sur le fonctionnement technique de la voute et des projections. Parmi les intervenants, Philippe Huyard, premier directeur et initiateur du projet, partagera son expérience avec le public. Plus d'informations sur cette page ou en contactant le planétarium

Continuer à lire

Trouver la source du bien-être

Conférences | Dans le cadre des conférences "hors-les-murs" proposées par la radio France Inter et retransmises sur les écrans de cinéma, le journaliste et animateur Ali Rebeihi, accompagné par le psychiatre Christophe André, nous convie à l'Alhambra pour parler de bienveillance avec l'actrice Rachida Brakni et la pédiatre Catherine Gueguen. Une soirée d'échanges et de méditation pour mieux vivre tous ensemble.

Nicolas Bros | Jeudi 12 octobre 2017

Trouver la source du bien-être

Vous avez déjà dû entendre leurs voix posées et calmes. Sévissant chaque jour sur les ondes de France Inter, dans l'émission Grand bien vous fasse !, l'animateur Ali Rebeihi et le psychiatre Christophe André - grand spécialiste de la méditation en France - se lancent dans un cycle de 3 conférences autour du "vivre enesmble", décliné de leur travail quotidien. Avec pour thématique générale le "bien vivre ensemble", ces rendez-vous auront la particularité d'être retransmis en direct depuis les studios de la radio parisienne sur les écrans de nombreuses salles de cinéma à travers l'Hexagone, dont L'Alhambra à Saint-Étienne. La première conférence prévue lundi 16 octobre à 20h se concentrera sur "les bienfaits de la bienveillance" sous différents angles : en famille, à l’école ou encore au travail. Sont invitées à venir témoigner l'actrice Rachida Brakni mais également la pédiatre Catherine Gueguen. Au programme, deux heures d'échanges, de questions, d'extraits d'œuvres d'art en illustration mais également de la méditation en direct. Bref, une belle soirée pour se faire du bien. Ali Rebeihi : « Rendre accessibles​ des conférences qui sortent du

Continuer à lire

Calme, luxe et volupté

Jazz | L’église de Villars sera l’écrin parfait, dimanche 15 octobre à 18h, pour accueillir le délicat duo que forment le violoncelliste globe-trotter Vincent Segal (...)

Niko Rodamel | Mardi 3 octobre 2017

Calme, luxe et volupté

L’église de Villars sera l’écrin parfait, dimanche 15 octobre à 18h, pour accueillir le délicat duo que forment le violoncelliste globe-trotter Vincent Segal et la nouvelle perle du jazz français, la trompettiste Airelle Besson. L’économie de notes du premier et le jeu aérien de la seconde promettent un concert d’exception.

Continuer à lire

Le foot prend de la hauteur

CONNAITRE | Vous le savez déjà - ou si vous n'êtes pas au parfum c'est que vous vivez dans une grotte - Saint-Étienne fait partie des villes hôtes de l'UEFA Euro 2016. (...)

Nicolas Bros | Mardi 5 avril 2016

Le foot prend de la hauteur

Vous le savez déjà - ou si vous n'êtes pas au parfum c'est que vous vivez dans une grotte - Saint-Étienne fait partie des villes hôtes de l'UEFA Euro 2016. Outre les quatre matchs qui auront lieu au stade Geoffroy-Guichard du 14 au 25 juin prochain, d'autres rendez-vous ont été pensés afin d'allonger l'événément au-delà des simples quatre-vingt-dix minutes de jeu (et plus si affinités de prolongations pour le 1/8ème de finale). Si des concerts (Mickey 3D, Sergent Garcia, The Architect) et animations seront organisés dès le 10 juin dans la "fan zone" au parc François Mitterand et place Chavanelle, une initiative inédite a été pensée avec la mise en place d'une série de conférences en amont de l'Euro. Permettant de prendre du recul et de donner de la hauteur au simple jeu, six rendez-vous avec des experts du ballon rond (auteurs, journalistes, économistes, anciens professionnels, ...) sont déployés sur le territoire de Saint-Étienne Métropole. Après deux conférences en mars, quatre autres sont prévues jusqu'au 25 mai. Parmi ces rencontres, notons Le football, un sport de droite ou de gauche ? le 28 avril à Roche-la-Molière avec pour intervenants notamment les journalistes

Continuer à lire

Les festivités de l'Euro 2016 à Saint-Étienne

CONNAITRE | L'Euro 2016 est un grand événement en France et notamment pour les villes-hôtes, dont fait partie Saint-Étienne. Mais au-delà des matchs, une programmation a (...)

Nicolas Bros | Jeudi 10 mars 2016

Les festivités de l'Euro 2016 à Saint-Étienne

L'Euro 2016 est un grand événement en France et notamment pour les villes-hôtes, dont fait partie Saint-Étienne. Mais au-delà des matchs, une programmation a été mise en place afin d'élargir l'offre avant et pendant la période du tournoi. Tout d'abord, un cycle de conférences liées au monde du football est prévue du 23 mars au 25 mai avec des interventions (sous réserve) de Jean-Michel Larqué, Daniel Riolo, Viencent Duluc, ... : - Le football francophone est-il en crise ?, mercredi 23 mars à 19h30 à la Maison de la Culture de Firminy - Supporterisme et intégration économique, mercredi 30 mars à 19h30 à la salle Gérard-Philippe de Saint-Chamond - Le football, un sport de droite ou de gauche ?, jeudi 28 avril à 19h30 à la Médiathèque L'Opsis de Roche-la-Molière - Mon Euro raconté au public, mercredi 11 mai à 19h30 à la Cité du design de Saint-Étienne - Après l'UEFA Euro 2016, quel avenir pour le football ?, jeudi 19 mai à 19h30 au Théâtre du Parc d'Andrézieux-Bouthéon - L'équipe de France, hier, aujourd'hui, demain, mercredi 25 mai à 19h30 à l'Hôtel du Département de Saint-Éti

Continuer à lire

Bric-à-brac-adabrantesque

ARTS | Cheminant quelque part entre l’art singulier et les arts modestes, Michel Villemagne a construit en quelques années une œuvre très personnelle faite de (...)

Niko Rodamel | Mardi 1 mars 2016

Bric-à-brac-adabrantesque

Cheminant quelque part entre l’art singulier et les arts modestes, Michel Villemagne a construit en quelques années une œuvre très personnelle faite de bric et de broc. Frappé par la quantité de déchets qui bordent les routes et les chemins de notre département, le plasticien ramasse et amasse, collectionne puis confectionne des tableaux à partir notamment de canettes en aluminium mais aussi de CD, de capsules de café, de morceaux de disques vinyle ou de tout autre objet jonchant nos fossés. La matière première est donc essentiellement issue de la récupération de déchets dans lesquels l’artiste décèle un certain esthétisme. Le processus créatif passe ensuite par la transformation et le détournement, le découpage et l’écrasement des matériaux, puis par leur assemblage final. Les compositions de Michel Villemagne sont diverses, figuratives ou plus simplement géométriques, généralement collées ou cloutées sur un support en bois qui tient lieu de toile. Loin d’être un simple écolo-bricolo, Villemagne est assurément un étonnant recycleur amoureux des matières, des formes et des couleurs. Niko Rodamel Michel Villemagne, jusqu'au 19 mars 2016, Médiath

Continuer à lire

Fête du livre, jour 3 : At last but not least

CONNAITRE | La Fête touche à sa fin. Il reste pour autant de nombreux événements à découvrir et expérimenter. Pour les plus jeunes d’entre nous, des ateliers origami sont (...)

Florence Barnola | Dimanche 18 octobre 2015

Fête du livre, jour 3 : At last but not least

La Fête touche à sa fin. Il reste pour autant de nombreux événements à découvrir et expérimenter. Pour les plus jeunes d’entre nous, des ateliers origami sont proposés place Jacquard ce dimanche, toute la journée. Ils sont animés par un spécialiste du genre : Kevin Briez. Pour les plus matinaux, le départ de la Montée des soleils d’automne est à 8h30 tapantes place de l’Hôtel de Ville. Vous pouvez venir encourager les courageux auteurs et autres coureurs mais vous pouvez également vous joindre au peloton et pédaler jusqu’à Planfoy en passant par le Bessat et Tarentaise (on se comprend : le village montagneux pas la médiathèque). Pour les footeux, sachez qu’Emmanuel Petit sera au Carré Numérique de 13h à 15h pour des selfies-dédicaces. PPDA le précédera, Eric Naulleau lui succédera. Côté débats et conférences, la rencontre intitulée Un monde infini ? qui réunit notamment Edgar Morin, Christophe Galfard, Pascal Picq et François Rollin pique notre curiosité. En effet il s’agira pour ce plateau constitué de personnalités éclectiques de partager leur méthode de compréhension du monde. A ne pas manquer à 16h, rencontre une auteure/une actrice, av

Continuer à lire

La conférence-débat animée par Le Petit Bulletin : "Architectes au premier plan"

CONNAITRE | Parmi les multiples conférences et débats qui jalonneront la Fête du livre 2015, focus sur celle qui nous concerne plus particulièrement. Aux côtés de Florence (...)

Nicolas Bros | Mardi 29 septembre 2015

La conférence-débat animée par Le Petit Bulletin :

Parmi les multiples conférences et débats qui jalonneront la Fête du livre 2015, focus sur celle qui nous concerne plus particulièrement. Aux côtés de Florence Barnola, journaliste littérature au sein de la rédaction du Petit Bulletin Saint-Étienne, vous pourrez vous plonger dans l'univers passionnant des architectes avec les interventions de deux éminents professionnels : Alexandre Chemetoff et François Chaslin. Le premier est l'auteur de nombreux projets urbains tels que la restructuration de la Manufacture Plaine Achille à Saint-Étienne ou de la métamorphose de l'Île de Nantes. Le second a été responsable du département des expositions de l’Institut français d'architecture, animateur de l'émission Métropolitains sur France Culture de 1999 à 2012 et auteur de nombreux ouvrages dont le dernier à propos de Le Corbusier. Architectes au premier plan, avec François Chaslin et Alexandre Chemetoff, samedi 17 octobre à 17h30, à l'École Nationale Supérieure d'Architecture

Continuer à lire

L'homme, ce rêveur définitif

ARTS | Après le Futurisme, le Dadaïsme, le Constructivisme, l'historienne d'art Ulrike Kasper poursuit son exploration du 20e Siècle artistique sur la piste du rêve et de l'inconscient, à travers Sigmund Freud, André Breton et le Surréalisme. Une conférence qui s'annonce passionnante et dont nous déployons ici quelques enjeux. Jean-Emmanuel Denave

Jean-Emmanuel Denave | Mardi 5 mai 2015

L'homme, ce rêveur définitif

«L'homme, ce rêveur définitif», comme le qualifie André Breton au début du premier Manifeste du Surréalisme en 1924, doit, afin de se libérer, se défaire se la logique, du plat réalisme de la vie quotidienne, des lois asphyxiantes de la rationalité... Pour cela, André Breton voit en Freud et la psychanalyse un appui et une ouverture formidables : «L'imagination est peut-être sur le point de reprendre ses droits. Si les profondeurs de notre esprit recèlent d'étranges forces capables d'augmenter celles de la surface, ou de lutter victorieusement contre elles, il y a tout intérêt à les capter...». La libido et ses puissances méconnues, l'inconscient et son fourmillement de pulsions et de désirs insoupçonnés, le rêve, cette «voie royale» pour parvenir à l'inconscient selon Freud, semblent à Breton et à ses comparses autant de possibilités pour renverser et étendre notre point de vue sur la psyché humaine, autant de possibilités de créativité et d'images nouvelles. Les surréalistes multiplient dès lors les récits de rêves, lancent des questionnaires sur l'amour ou la sexualité, usent de l'automatisme comme Freud de l'association libre des pensées, se passio

Continuer à lire