article partenaire
Pic étoilé dans M16

La Marche

La Marche
De Nabil Ben Yadir (Fr, 2h) avec Olivier Gourmet, Tewfik Jallab...

De Nabil Ben Yadir (Fr, 2h) avec Tewfik Jallab, Olivier Gourmet, Charlotte Le Bon, Vincent Rottiers…

La marche contre le racisme et pour l’égalité, partie des Minguettes de Vénissieux il y a trente ans, méritait mieux que ce navet dont les maladresses se retournent contre son message même. La caractérisation des marcheurs est au-delà du stéréotype, et leur évolution est conduite avec d’énormes sabots, quand cela ne relève pas de l’aberration totale. Ainsi du personnage de Philippe Nahon, franchouillard grognon et raciste qui finit en défenseur fervent d’une France métissée ; mais les autres sont à l’avenant, telle cette pseudo Fadela Amara qui découvre, après une bonne dizaine de séquences à éructer en féministe courroucée, que le dialogue apaisé, c’est bien, en fait.

Tout est exagéré, outré, noyé dans un humour de multiplexe et, pire du pire, écrit avec un manuel de scénario à l’Américaine sur les genoux. Le film a donc besoin sans cesse de désigner des ennemis pour créer du conflit dramatique et en général ce sont les péquenauds français, forcément cons, intolérants, fermés, méchants qui en prennent pour leur grade ­— mais même SOS Racisme se fait tacler dans les cartons de fin !

La nuance n’est donc pas le fort de La Marche, mais la mise en scène non plus, sans envergure et sans fougue. On conseillera ainsi à Nabil Ben Yadir d’aller revoir le grand débat au centre du Land and freedom de Ken Loach et de le comparer avec sa pitoyable scène d’assemblée pour comprendre ce que filmer la parole et les idées veut dire. Comme son cousin La Rafle, auquel le film emprunte les mêmes ficelles identificatoires et compassionnelles, La Marche agace alors qu’il aurait dû, par son sujet, susciter une adhésion sans réserve.

Christophe Chabert

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 2 mai 2019 Avec Cannes Trente-neuf/Quatre-vingt-dix, Etienne Gaudillère et la compagnie Y explorent le microcosme mondial du Festival de Cannes.
Mercredi 28 novembre 2018 Le parcours d’un pompier parisien de l’adrénaline de l’action à la douleur du renoncement après l’accident. Une histoire de phénix, né à nouveau par le feu qui faillit le consumer, marquant (déjà) la reconstruction d’un cinéaste parti de guingois...
Lundi 24 septembre 2018 Dans cette fresque révolutionnaire entre épopée inspirée et film de procédure, Schoeller semble fusionner Versailles et L’Exercice de l’État, titres de ses deux derniers long métrages de cinéma. Des moments de haute maîtrise, mais aussi d’étonnantes...
Mercredi 28 juin 2017 de Gérard Pautonnier (Fr.-Bel.-Pol., 1h26) avec Jean-Pierre Bacri, Arthur Dupont, Olivier Gourmet, Fedor Atkine…
Mercredi 22 juillet 2015 Jacques Audiard a décroché une Palme d’or avec un très bon film qui n’en avait pourtant pas le profil, même si cette histoire de guerrier tamoul cherchant à construire une famille en France et se retrouvant face à ses vieux démons est plus complexe...
Mardi 7 avril 2015 De Pierre Jolivet (Fr, 1h35) avec Olivier Gourmet, Valérie Bonneton…
Lundi 15 décembre 2014 De Stéphane Demoustier (Fr, 1h35) avec Olivier Gourmet, Charles Merienne, Valeria Bruni Tedeschi…
Mercredi 1 octobre 2014 De et avec Roschdy Zem (Fr, 1h44) avec Vincent Rottiers, Yolin François Gauvin, Marina Foïs…
Mardi 9 septembre 2014 De Lasse Hallström (ÉU, 2h03) avec Helen Mirren, Om Puri, Charlotte Le Bon…
Lundi 23 décembre 2013 Top 10 Gravity d’Alfonso Cuarón Inside Llewyn Davis de Joel & Ethan Coen Mud de Jeff Nichols Spring breakers d’Harmony Korine L’Inconnu du lac (...)
Lundi 15 juillet 2013 Après "Belle épine", Rebecca Zlotowski affirme son désir de greffer le romanesque à la française sur des territoires encore inexplorés, comme ici un triangle amoureux dans le milieu des travailleurs du nucléaire. Encore imparfait, mais souvent...
Mardi 18 juin 2013 De Mohamed Hamidi (Fr, 1h27) avec Tewfik Jallab, Jamel Debbouze…
Vendredi 21 décembre 2012 De Gilles Bourdos (Fr, 1h51) avec Michel Bouquet, Vincent Rottiers, Christa Theret…
Mercredi 17 octobre 2012 Passant après le calamiteux épisode Langmann, Laurent Tirard redonne un peu de lustre à une franchise inégale en misant sur un scénario solide et un casting soigné. Mais la direction artistique (affreuse) et la mise en scène (bancale) prouvent que...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter