Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

Filer dans les Dentelles de Montmirail

Idée week-end / Leur nom évoque tout sauf leur solide majestuosité. Les Dentelles de Montmirail regardent le Ventoux et offrent balades, restos et vins comme s’il en pleuvait. À quelques encablures de la Drôme, déjà en PACA et à 2h30 de Lyon, bienvenue dans cette petite contrée singulière.

Inondées de monde l'été dernier, presque désertées en cette fin d'hiver, les Dentelles de Montmirail sont nettement reconnaissables par la finesse de leur allure. Elles en imposent et pourtant ne culminent qu'à 734 m (quand le Ventoux tutoie les 2 000 m). Ce terrain de jeu des amateurs d'escalade (580 voies !) est circonscrit par un chapelet de villages qui sont aussi des crus : ils s'alignent sur la route des vins des Côtes du Rhône qui s'étend de Vienne à Avignon. Dans le sens des aiguilles d'une montre, Malaucène, Le Barroux, Beaumes-de-Venise (et son muscat !), Vacqueyras, Gigondas, Séguret et Vaison-la-Romaine bouclent en 60 km cet ensemble calcaire.

Séguret

Affublé du très efficace label de "Plus beau village de France", Séguret est comme ses voisins, entièrement en pierre. Les appellations P1, P2, P3 laissent entrevoir la foule qui vient s'agglutiner sur les parkings l'été. Et pour cause : le village est aplati contre la colline et était au Moyen Âge ceint de remparts dont il reste notamment la porte Reynier. Se perdre dans les ruelles piétonnes pour croiser un four banal comme fréquemment sur ce territoire – un moyen pour les seigneurs de recevoir un impôt – et apprendre qu'ici le "Gros souper" de Noël s'achevait par "Treize desserts", une sorte de paradis, soit quatre mendiants (raisins secs, amandes, noix et figues sèches), noisettes, dattes, pommes, poires, oranges, nougat noir et nougat blanc, pâte de coing et panade (tarte aux pommes). Continuer à grimper jusqu'à dégoter un chemin de marche (suivre la pancarte "château") et parvenir, un quart d'heure plus tard, aux ruines restantes qui laissent apparaitre (si ce n'était tous ces branchages et arbres un peu trop hauts) une vue à 360° sur la plaine du Comtat Venaissin (où peut-être la patrouille de France vous gratifiera de ses entrainements sidérants) et les Dentelles. Ne comptez pas y manger quelque chose – à peine y boire un verre. En février, Séguret se repose encore.

Possibilité d'une randonnée de 3, 2 ou 9 km au départ du parking P3. Renseignements sur terrarando.com

Route de Beaumes à Malaucène par Suzette

Plus au sud de Séguret et après Beaumes-de-Venise, emprunter la D90 et entrer au cœur des Dentelles. Ça serpente et ça se parcourt tout doux : le paysage est splendide. Faire une halte à Lafare pour manger (voir ci-contre) puis à Suzette. À peine une centaine d'habitants mais plusieurs chambres d'hôtes et surtout une position stratégique : sur le dos d'une des collines des Dentelles, permettant un point de vue très agréable sur les alentours. Au centre : une église romane encaissée, dotée d'un clocher-peigne qui accueille des concerts lyriques l'été (mais à quand un changement de style musical ?). Poursuivre encore quelques kilomètres pour rejoindre Malaucène via le col de Chaîne (470 m) qui lui aussi vaut une pause photo. Le Ventoux, les Baronnies et même les gorges de la Nesque s'ouvrent à vous.

Partout, où que vous passez, vous croiserez des indications de chemins de randonnées. Pas moins de de 40 km de sentiers sont balisés !

Le château du Barroux

Image

Arrivé à Lafare, plutôt que de rejoindre Suzette, il est possible de partir plein est par La Roque-Alric et surtout Le Barroux. Ce village abrite un château imposant très impressionnant en arrivant depuis l'ouest. Privé, il appartient depuis 1929 à la famille Vayson de Pradenne qui le remet debout car, depuis son édification au XIIe siècle, il a subi les guerres de Religion, la Révolution, fut une carrière de pierres au XIXe puis a été occupé par les troupes allemandes. Incendies, sièges… c'était en grande partie une ruine au XXe et voilà qu'aujourd'hui, il a fière allure. La salle du parlement, la galerie des seigneurs, une chapelle incroyablement peinte et encore à rénover mais aussi une terrasse et une grande cour d'honneur permettent de dominer le paysage. Le lieu abrite une distillerie de whisky fait à base d'une céréale cultivée très localement (moins de 50 km à la ronde) : le Petit épeautre IGP. Des aliments issus de cette céréale et la céréale elle-même sont en vente à la billetterie. Un salon de thé est aussi ouvert aux beaux jours.

Château du Barroux au Barroux
T. 06 59 13 13 21
Ouvert de 10h30 à 13h et de 14h à 17h45 jusqu'à fin avril puis de 10h30 à 18h45 de mai à fin septembre
Tarif : 7, 50€ (4, 50€ pour les 6-16 ans), 17, 50€ avec visite guidée de la distillerie et dégustation


Où manger ?

Bistrot de Lafare Repéré par le très recommandable label des Bistrot de pays, qui certifie un circuit court des produits cuisinés, ce restaurant offre des plats délicieux et parfois même extrêmement simples comme la salade à l'ail. La viande vient de l'Aubrac, l'huile d'olive du Domaine de Talabot dans le village même. Voilà comment le bœuf provençal et sa polenta crémeuse (15, 50€) régalent. Ou le menu du jour (15€ entrée-plat-dessert) avec par exemple un poulet basquaise qui réconcilie avec cette recette souvent dévoyée. Terrasse avec vue sur les Dentelles.

Place du Château, Lafare
T. 04 90 28 19 44
Ouvert du mardi au dimanche (midi) et les vendredi et samedi soir


Où acheter des produits locaux ?

Cave Cairanne Côtes du Rhône, Côtes du Rhône Villages, Villages Plan de Dieu, Cru Cairanne, Cru Rasteau ainsi que des vins biologiques et sans soufre sont ici vendus à prix plancher et issus des récoltes de 65 vignerons qui travaillent 550 hectares de vignes. Coup de cœur pour l'AOP Rasteau rouge et label AB (8, 5€ la bouteille) pour son goût plein et tanique. Ça se mange presque mais l'abus d'alcool reste bien sûr dangereux pour la santé. Vente également de terrines locales (pâté caillette !), d'huile d'olive de Nyons AOP, de confitures...

290 avenue de la Libération, Cairanne
T. 04 90 30 82 05
Ouvert tous les jours (fermé le dimanche jusqu'au 27 mars) de 9h à 12h30 et de 14h à 18h


Comment y aller ?

Forcément en voiture quoique le réseau de bus Trans'CoVe (communauté d'agglomération Ventoux Comtat Venaissin) desserve Malaucène, Le Barroux, Séguret, etc.

Saint-Etienne - Séguret : 229 km (2h37 et 16, 30€ de péage, 3h30 sans péage)


Où se renseigner ?

Office du tourisme de Beaumes-de-Venise
140 place du Marché
T. 04 90 62 94 39
Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h. Fermé au public le mercredi. En été ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h, le dimanche de 9h30 à 12h30.

ventouxprovence.fr

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 8 avril 2022 Après une édition 2022 de retrouvailles avec un public chaleureux et heureux, le festival du film du voyage stéphanois Curieux Voyageurs prolonge le plaisir (...)
Lundi 7 mars 2022 Villefranche, deuxième ville d’un département du Rhône remanié administrativement lors de la création de la Métropole de Lyon en 2015, se laisse visiter au gré de découvertes architecturales cachées derrière les portes de la rue Nationale. Balade...
Mardi 18 janvier 2022 Peut-être sera-t-elle capitale européenne de la Culture en 2028. Clermont-Ferrand, n’est pas que la ville-Michelin (même si l’entreprise est omniprésente) et lance sérieusement sa campagne en ce début d’année, au moment où le festival du court, le...
Mardi 4 janvier 2022 À à peine plus de deux heures de Saint-Etienne, la Bresse reste assez méconnue à moins d’y être né. Pourtant avec son territoire vallonné, son poulet nec plus ultra AOC et ses fromages, cette région régale et n’est pas encore débordée par le...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter