Gears of War 3

CONNAITRE | Sur Xbox 360 (Epic Games / Microsoft)

Benjamin Mialot | Lundi 31 octobre 2011

Et de cinq. Cinq ans que Gears of War repousse les limites du Third-Person Shooter et du nanar hollywoodien. Cinq ans qu'on peste contre la fadeur esthétique et narrative de l'ensemble et qu'on vante la démesure de la mise en scène et de la réalisation. Cinq ans qu'on se lasse du système de couverture au cœur du gameplay et qu'on est accroc à sa transposition multijoueur. Quid de ce troisième volet ? Nulle surprise : surpassant ses prédécesseurs sur la foi de deux-trois bidouilles (enfin un scénario à enjeux, enfin du coop à quatre, enfin de la couleur dans les décors), il fait autant figure de parangon définitif que de point de non retour.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Warhammer 40000 : Space Marine

CONNAITRE | La transfiguration sur écran de la SF belliciste et baroque au fondement du jeu de figurines Warhammer 40000, vous en rêviez, Relic Entertainment l'a (...)

Benjamin Mialot | Mardi 15 novembre 2011

Warhammer 40000 : Space Marine

La transfiguration sur écran de la SF belliciste et baroque au fondement du jeu de figurines Warhammer 40000, vous en rêviez, Relic Entertainment l'a encore fait. A ceci près que Space Marine ne verse pas dans le micromanagement tactique propre à la lignée Dawn of War, mais plutôt dans l'action salissante à la troisième personne. On y apprécie le design scrupuleux, l'intensité des combats et le versant multijoueur, d'une efficacité insoupçonnée, moins la réalisation approximative, le manque de renouvellement général et la platitude de la mise en scène du solo. Le positif l'emportant au premier dépiautage de Squig kamikaze à la lame-tronçonneuse.

Continuer à lire