Disparition de l'ancienne rédactrice en chef du Petit Bulletin Lyon, Dorotée Aznar

Stéphane Duchêne | Mercredi 13 janvier 2021

Photo : © DR


Les amateurs lyonnais de spectacle vivant étaient sans doute familiers des papiers de Dorotée Aznar sur le théâtre... Elle était entrée au Petit Bulletin en 2005 après des études à Sciences Po Lyon pour prendre en charge cette rubrique avant de s'en voir confier rapidement la rédaction en chef en 2006. Dynamique, pour le moins, jonglant sans mal le même soir entre une conférence de rédaction et un bouclage ; passionnée évidemment ; à l'écoute de sa rédaction en laquelle elle avait une confiance aveugle, toujours prête qu'elle était à monter au créneau pour soutenir ses journalistes ; infiniment rigoureuse jusque dans sa chasse des virgules mal placées et férocement drôle — dans ses éditos notamment — sont quelques-unes des qualités venant à l'esprit de ceux qui ont pu la côtoyer ou ont eu le bonheur de travailler à ses côtés.

Certains d'entre nous, comme votre serviteur, lui doivent de s'être vu donner la chance d'intégrer l'équipe de ce journal, de s'y être épanoui sans entrave et lui en seront éternellement reconnaissants. Si le Petit Bulletin est aujourd'hui ce qu'il est : une institution culturelle et médiatique lyonnaise qui a su évoluer, Dorotée Aznar en a pris sa part au moins autant que ses fondateurs et les figures incontournables passées par ses colonnes avant ou après elle.

Elle avait également contribué, aux côtés de Marc Renau et Renan Benyamina, à la création d'Hétéroclite "le magazine gay et lesbien mais pas que" qui a su faire sa place dans le paysage lyonnais et dont elle fut la directrice de publication. En 2012, elle avait choisi de quitter le monde du journalisme et de la culture pour embrasser une autre carrière dans la communication, sans doute plus compatible avec les exigences de la vie familiale. Sans doute aussi un peu par soif de nouvelles expériences et de nouveaux horizons. Quand bien même elle a fini par quitter Lyon avec sa petite famille, elle y revenait régulièrement et son souvenir ne s'était pas estompé dans le monde de la culture et des médias où elle avait certains de ses amis proches. Dorotée Aznar est décédée brutalement le 11 janvier. Elle venait d'avoir 41 ans et avait trois enfants de 10 ans, 8 ans et 5 mois. À son compagnon, ses enfants, sa famille et l'ensemble de ses proches, les équipes du Petit Bulletin et du Groupe Unagi présentent leurs plus sincères condoléances.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter