article partenaire
Nouveau cratère sur Mars

"Petit Paysan" : De mal en pis

Petit paysan
De Hubert Charuel (Fr, 1h30) avec Swann Arlaud, Sara Giraudeau...

Un petit éleveur bovin tente de dissimuler l’épidémie qui a gagné son cheptel. Ce faisant, il s’enferre dans des combines et glisse peu à peu dans une autarcie paranoïaque et délirante. Une vacherie de bon premier film à voir d’une traite.

Difficile d’être plus en phase avec l’actualité qu’Hubert Charuel. Au moment où l’on s’interroge sur la pérennité des aides à l’agriculture biologique, et où l’on peine à mesurer les premières conséquences du n-ième scandale agro-industriel, son film nous met le nez dans la bouse d’une réalité alternative : celle des petits paysans. Ceux qui n’ont pas encore succombé, rongés par l’ingratitude de leur métier et les marges arrières de la grande distribution, ni été aspirés par leurs voisins, gros propriétaires fonciers ou de fermes automatisées — on en voit ici.

à lire aussi : Hubert Charuel : « Une manière de dire au revoir à la ferme familiale »

Sans foin ni loi

Pierre est un petit paysan à la tête d’un domaine raisonnable — c’est-à-dire qu’il la gère tout seul, mais en lui consacrant tout son temps. Lorsqu'il détecte dans son troupeau des animaux malades d’une mystérieuse fièvre hémorragique, il redoute le pire : l’abattage de la totalité de ses bêtes. La dissimulation lui offre une illusion de répit, mais les conséquences ne font qu’aggraver le problème.

Hubert Charuel signe un portrait “empathique” de ce prolétaire rural, au plus près de ses ressentis. De fait, il restitue la perception distendue de sa réalité anxiogène, ainsi que les répercussions psychologiques ou psychosomatiques. Cette vision hyper-subjective convient bien à un métier où le lien affectif entre l’animal et l’humain est primordial : Pierre n’“exploite” pas son bétail, il élève un troupeau. La nuance paraît sémantique, elle est plutôt comptable : en-deça d’un certain nombre d’animaux, l’éleveur s’occupe de chacun d’entre eux, les connaît individuellement et les prénomme. Nulle prime, fût-elle imposante et rapidement versée, n’est donc en mesure d’oblitérer le traumatisme vécu lors d’un abattage.

Il convient de saluer l’interprète Swann Arlaud, rarement vu dans un aussi grand rôle. Autant physique qu’intérieur, il rend avec beaucoup de nuances les troubles d’un personnage peu disert, s’exprimant davantage par la mécanique du geste et le regard. Il faut être bien grand pour jouer “petit” sans déborder inutilement.

Petit Paysan de Hubert Charuel (Fr., 1h30) avec Swann Arlaud, Sara Giraudeau, Bouli Lanners…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 9 juin 2021 À l’écran, on l’a connu odieux (Le Sens de la fête),  irrésistible de drôlerie (Mon inconnue), fuyant (Antoinette dans les Cévennes) mais à chaque fois impeccable. Benjamin Lavernhe — de la Comédie Française — poursuit sur sa lancée en tenant...
Mercredi 6 mars 2019 L’exfiltration d’une djihadiste repentie française et de son fils, orchestrée en marge des services de l’État. Emmanuel Hamon signe un très convaincant premier long métrage aux confins de l’espionnage, du thriller et de la géopolitique...
Mardi 5 février 2019 D’une affaire sordide saignant encore l’actualité de ses blessures, Ozon tire l’un de ses films les plus sobres et justes, explorant la douleur comme le mal sous des jours inattendus. Réalisation au cordeau, interprétation à l’avenant. En...
Mercredi 10 janvier 2018 Dans la queue de la comète des films de Cannes 2017 (avec In the Fade de Fatih Akin, la semaine prochaine), ce conte de Naomi Kawase est un objet (...)
Mardi 3 octobre 2017 Morte saison pour la nature, l’automne est au contraire celle d’une insolente éclosion de nouveautés dans les salles — avec le risque pour certaines de finir précocement au tapis. Une vigueur marquée par une étrange surreprésentation de corps...
Mercredi 4 octobre 2017 de Michael Haneke (Fr.-Aut.-All., 1h48) avec Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant, Mathieu Kassovitz…
Jeudi 14 septembre 2017 de Ben & Joshua Safdie (E.-U.-Lux., 1h40) avec Robert Pattinson, Ben Safdie, Jennifer Jason Leigh…
Mardi 5 septembre 2017 « Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ». Deux parents obnubilés par leurs égoïstes bisbilles vont méditer sur Lamartine après que leur fils a disparu. Un (trop modeste) Prix du Jury à Cannes a salué ce film immense et implacable du...
Mardi 5 septembre 2017 Une année à part dans la vie de Godard, quand les sentiments et la politique plongent un fer de lance de la Nouvelle Vague dans le vague à l’âme. Une évocation fidèle au personnage, à son style, à son esprit potache ou mesquin. Pas du cinéma juste ;...
Mercredi 28 juin 2017 Dernier été pour les yeux d’Ava, ado condamnée à la cécité s’affranchissant des interdits ; premiers regards sur le cinéma de Léa Mysius (coscénariste des Fantômes d’Ismaël) avec ce film troublant et troublé, ivre de la séduction solaire de la jeune...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter