Forez moire

Alain Koenig | Mardi 3 septembre 2019

Photo : Maîtrise de la Loire © Loire Forez Agglo


Désormais marqué de l'imprimatur de Florent Mayet, le célèbre festival Baroque en Forez continue de frayer son sillon sur les balcons de la plaine éponyme. Jouant la carte décomplexée du talent local et des synergies rhodano-ligériennes, le thème de cette édition est la voix : des Motets de Jean-Sébastien Bach, des Grands Motets de Cassanéa de Mondonville, ou des œuvres de la Renaissance espagnole seront exécutés par le Petit Choeur de Musicologie de Saint-Étienne, la Maîtrise de la Loire ou encore l'Ensemble Les Reflets de Lyon.

Festival Baroque en Forez, du 5 au 13 octobre.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Hallelujah ! Hallelujah !

Festival baroque | Le festival Baroque en Forez retrouve son sépia automnal, pour une édition dédiée à la variation en musique. Ce procédé de transformation et d’ornementation agrée (...)

Alain Koenig | Mardi 7 septembre 2021

Hallelujah ! Hallelujah !

Le festival Baroque en Forez retrouve son sépia automnal, pour une édition dédiée à la variation en musique. Ce procédé de transformation et d’ornementation agrée l’oreille humaine depuis ses premiers engouements pour la mélodie. Il révèle aussi au profane un heureux rapprochement du geste baroque avec des formes plus actuelles. Ainsi Joël Forrester ou encore le Big Band du Conservatoire Massenet administreront la preuve par neuf de sa gémellité avec l’improvisation de jazz - les célèbres « impro ». Autres dates, autres formes : un concert-promenade consacré au répertoire bucolique de Philibert de Lavigne, un consort de violes à Valinches, un récital de clavecin à Lavieu, « une enquête policière » sur un célèbre « fait divers » - Le Viol de Lucrèce - par trois « experts » : Haendel, Scarlatti, Montéclair, un concert dédié à la Folia qui saisit la Cour de Madrid et porta le baroque sur les fonts baptismaux… Le talentueux ensemble Comet Musicke y consacrera toute une soirée. Le festival atteindra les cimes avec le sublime Messie ou Messiah, résurrection compositionnelle d’un Haendel à bout de souffle, littéralement tou

Continuer à lire

Bach to basics...

MUSIQUES | Après quelques tâtonnements, le festival Baroque en Forez revient en force, en puisant à la source de son ADN. Qui d'autre que le grand Jean-Sébastien pouvait (...)

Alain Koenig | Mercredi 9 septembre 2020

Bach to basics...

Après quelques tâtonnements, le festival Baroque en Forez revient en force, en puisant à la source de son ADN. Qui d'autre que le grand Jean-Sébastien pouvait venir en aide aux programmateurs de ce délicieux festival d'altitude ? En gage d'éternelle reconnaissance, Florent Mayet collectionnera les pépites, grand public (Passion selon Saint-Jean le 11 octobre ou Suites pour violoncelle par Emmanuelle Bertrand le 10 octobre à Saint-Bonnet-le-Château), ou plus intimes, dépouillées (Variations Goldberg le 5 octobre à Marols, Sonates pour violon et continuo le 5 octobre à Périgneux, Fantaisies et Partitas le 7 octobre à Margerie-Chantagret). L'érudition se mettra au service et à la portée d'un public toujours plus avide de sens, avec les interventions du très compétent et sympathique Julien Garde. Soli Deo Gloria... Festival Baroque en Forez, du 3 au 11 octobre dans divers lieux du Forez (Monbrison, Saint-Bonnet-le-Château) Plus d'infos sur www.baroque-en-forez.fr

Continuer à lire

Trouver ses voix

Festival classique | Les voix tiennent une place de choix dans la musique renaissance. La preuve en sera donnée cette année à travers la programmation du festival Baroque en (...)

Nicolas Bros | Mardi 1 octobre 2019

Trouver ses voix

Les voix tiennent une place de choix dans la musique renaissance. La preuve en sera donnée cette année à travers la programmation du festival Baroque en Forez, un rendez-vous qui prend une ampleur grandissante au fil de ses éditions. Après avoir accueilli plus de 1 400 festivaliers en 2018 (soi 2, 5 fois plus qu'en 2017), Florent Mayet son directeur artistique, et son équipe, nous propose de plonger dans un voyage dans l'Europe à l'époque baroque. Allemagne, Italie, Angleterre, Espagne et bien entendu France, la programmation de Baroque en Forez s'étale sur 10 jours de festivités entre Saint-Bonnet-le-Château, Usson-en-Forez ou encore Apinac. Parmi les moments saillants, retenons la venue de l'ensemble lyonnais Les Reflets qui propose les Motets à double choeur de Jean-Sébastien Bach (vendredi 11 octobre à Saint-Jean-Soleymieux) ou encore l'ensemble Philomèle qui s'aventure dans la musique vocale italienne autour de l'oeuvre de Maurizio Cazzati (samedi 12 octobre à Montarcher). Festival Baroque en Forez, du 5 au 13 octobre

Continuer à lire

Brexit annulé

Festival classique | N’incombe-t-il pas aux artistes d’infléchir le destin des peuples ? C’est assurément le pari de Florent Mayet, nouveau directeur artistique du (...)

Alain Koenig | Mardi 2 octobre 2018

Brexit annulé

N’incombe-t-il pas aux artistes d’infléchir le destin des peuples ? C’est assurément le pari de Florent Mayet, nouveau directeur artistique du festival Baroque en Forez. La thématique de la belle, et pas si perfide Albion, sonne comme une voluptueuse promesse de raffinement. Terre d’accueil des plus grands compositeurs, elle a aussi vu naître son propre Parnasse. Purcell, Blow, Locke, Simpson ou Haendel prendront possession des églises, médiathèques et cafés de la région. Entre masterclasses, répétitions publiques, concerts pédagogiques, le festivalier aura de l’orge à moudre pour mériter sa pinte : un voyage de l’Ensemble Unisoni sur les terres anglaises des 17e et 18e siècles, un hymne du soir avec Purcell, par le contre-ténor Paulin Bündgen et l’Ensemble Céladon. En clôture, le merveilleux et si poétiquement patriotique opéra King Arthur de Purcell, devrait nous épargner une vague de froid (!) grâce à sa brillante distribution. Quatre concerts découvertes feront figure de gravy sur le plat : Sonates anglaises pour violon, l’Esprit Bristish des Lumières, la musique de Hume, Coperario et Ward à deux violes égales, ou enc

Continuer à lire

Une note de "Channel"

MUSIQUES | Fin navigateur, Florent Mayet, directeur musical de Baroque en Forez, foule au pied le calcaire de Douvres, comme tant de musiciens le firent avant (...)

Alain Koenig | Mardi 4 septembre 2018

Une note de

Fin navigateur, Florent Mayet, directeur musical de Baroque en Forez, foule au pied le calcaire de Douvres, comme tant de musiciens le firent avant lui. Jenkins, Hume ou le plus anglais des allemands, Haendel, donneront le la des festivités (en 415Hz, of course). Paulin Bündgen donnera une masterclass, l’Ensemble Céladon investira l’église de Margerie-Chantagret, tandis que Marols abritera un concert de sonates pour violon. King Arthur, absolu masterpiece de Henry Purcell fera figure de " pièce de résistance " pour clore un stunning festival, sous la direction de Florent Mayet himself. Festival Baroque en Forez, du 3 au 14 octobre

Continuer à lire

Un coup de Mayet

Panorama Classique Lyrique 17/18 | Placé sous la direction du très talentueux Florent Mayet, l'Ensemble amateur Telemann s'autorise quelques audaces de programmation en cette rentrée. Le (...)

Alain Koenig | Mardi 5 septembre 2017

Un coup de Mayet

Placé sous la direction du très talentueux Florent Mayet, l'Ensemble amateur Telemann s'autorise quelques audaces de programmation en cette rentrée. Le délicieux Concertino pour flûte de Cécile Chaminade, interprété par Marianne Sabatier, bénéficie avec bonheur, de la vague de réhabilitation des compositrices du passé. De son côté, le soliste Louis-Jean Perreau, fera pleurer son archet, aux accents bouleversants du Concerto russe d'Edouard Lalo. Un concert très haut de gamme qui mérite assurément le déplacement ! Ensemble Telemann, samedi 30 septembre, à Saint-Didier-en-Velay

Continuer à lire

Classique/Lyrique : 5 concerts d'exception

Panorama 16/17 | Hymne à la JOA Après avoir fait reprendre du service au juke-box, grâce aux concerts « à la criée », l'orchestre SyLF, décidément le plus inventif pour reconquérir (...)

Alain Koenig | Mardi 6 septembre 2016

Classique/Lyrique : 5 concerts d'exception

Hymne à la JOA Après avoir fait reprendre du service au juke-box, grâce aux concerts « à la criée », l'orchestre SyLF, décidément le plus inventif pour reconquérir avec panache le public populaire, ressort de sa manche une arme d'effusion massive ! Le Violon Magique est un programme (gratuit) articulé autour des plus belles pages du répertoire consacrées à cet instrument. Le festival Montrond'n dièse donnera aussi sa soirée de gala au Casino JOA, avec l'immense violoncelliste Emmanuelle Bertrand, une vraie magicienne ! AK Emmanuelle Bertrand & l'Ensemble SyLF, mercredi 14 septembre à 20h30, au Casino Joa, dans le cadre du festival Montrond'n dièse Haute saison C'est sur un vol Venise-Buenos Aires que David Reiland nous propose d'embarquer avec ce premier volume de la saison symphonique de l'OSSEL. L'écossais post-minimaliste Max Richter, adepte du déphasage, revisite le tube mondial des Quatre Saisons pour en donner une version aux séquences répétitives hypnotiques. Un habile transit à Mar del Plata permettra d'entendre trois pièces du « bandonéoniste qui voulait être Bach », Astor Piazzola. Une s

Continuer à lire

Veneziana ou Quattro stagioni ?

MUSIQUES | On l'aime bien, ce petit festival perché sur les balcons du Forez, né sur les cendres de son ambitieux prédécesseur ! Simplicité, amitié, excellence sont (...)

Alain Koenig | Mercredi 2 septembre 2015

Veneziana ou Quattro stagioni ?

On l'aime bien, ce petit festival perché sur les balcons du Forez, né sur les cendres de son ambitieux prédécesseur ! Simplicité, amitié, excellence sont les ingrédients d'une manifestation dont le capitaine, le talentueux Jérôme Corréas, peut assumer une fière paternité. Après le génie « à la française » du grand Rameau, c'est auprès du prêtre roux, le maestro de Venise, qu'il convie ses disciples de moyenne montagne, en une époque et un lieu où l'on rêverait de se téléporter. Vivaldi, bien sûr, unique, génial, prolixe, prolifique, contemporain d'un Bach qui admirait sa musique et s'inspira parfois de son style. Après une introduction au personnage de Casanova, illustre et controversé vénitien par Jérôme Corréas, le toujours aussi talentueux ensemble ligérien SylF, viendra battre en brèche quelques préjugés en revisitant le « tube » Les Quatre Saisons. Son homonyme Les Quatre Saisons de Marc-Antoine Charpentier est d'un tout autre tonneau. Composé en 1685 pour des religieuses cisterciennes, ce duo de sopranos mettant en musique le texte du Cantique des Cantiques, instillera une bienfaisante allégresse

Continuer à lire