Chérie, j'ai été occis par le gosse

Benjamin Mialot | Vendredi 9 novembre 2012

Photo : Jonathan Munoz - Physalis


Ils se moquent de leurs camarades, leur volent leur goûter et leur tirent les cheveux ; bref les enfants, avant d'être formidables, sont de petites enflures, et peu nous chaut que Jacques Martin en fasse un triple axel dans son caveau de la Guillotière.

Dans le cas du protagoniste d'Un léger bruit dans le moteur c'est même un euphémisme puisque, vivant dans un patelin tout ce qu'il y a de plus paumé et misérable, celui-ci a pour hobby de trucider ses semblables. Ça a commencé avec son demi-frère, dont il a fracassé le crâne avant de plaider l'accident de balançoire. Ça a continué avec l'institutrice, soi-disant tombée sur un coin de bureau, et il n'aura de répit que quand il sera complètement libre de mettre les voiles.

En théorie, cette BD parue chez Physalis en septembre n'est, comme le roman dont elle est adaptée, pas à mettre entre toutes les mains. Narrée comme une rédaction et mise en scène à la manière d'un film d'épouvante (elle déploie à ce titre la même ambiguïté que le Joshua de George Ratliff), elle mérite en pratique d'être lue par le plus grand nombre. Ne serait-ce que pour le coup de crayon crépusculaire et carnavalesque de Jonathan Munoz, son jeune dessinateur drômois, attendu chez Expérience jeudi 15 novembre.

Benjamin Mialot 

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Mois compte double

CONNAITRE | Pour le Lyonnais moyen, le Nord-Isère est aussi inhospitalier et lointain que Chicago depuis le passage du vortex polaire (promis, c'est la dernière fois (...)

Benjamin Mialot | Vendredi 10 janvier 2014

Mois compte double

Pour le Lyonnais moyen, le Nord-Isère est aussi inhospitalier et lointain que Chicago depuis le passage du vortex polaire (promis, c'est la dernière fois qu'on y fait allusion). Le Lyonnais moyen se trompe : qu'iraient faire là-bas des gens aussi talentueux qu'Aurélien Maury, Jonathan Munoz et Paul Frichet, entre autres jeunes auteurs chers à notre cœur que reçoit le 14e Mois de la BD de Charvieu-Chavagneux, entamé dimanche 12 janvier et qui se poursuit cette semaine, si l'endroit était aussi infréquentable ? Le temps que vous trouviez une réponse crédible à cette question, nous vous invitons à lire ou relire Le Dernier Cosmonaute (Maury, aux éditions lyonnaises Tanibis), modeste et touchante parabole sur le passage à l'âge adulte dont les silhouettes plastifiées et les cadrages ingénieux ne sont pas sans évoquer les travaux de l'immense Chris Ware, Les Dormants (Munoz, déjà remarqué avec son adaptation d'Un léger bruit dans le moteur, ambigu roman de l'auteur jeunesse Jean-Luc Luciania), étonnante fable aux tons ocres et charbonneux dans laquelle un insomniaque à la mémoire trouble se pique de sympathie pour une fille aux logorrhées littéralement soporifiques, et Inland

Continuer à lire