Qui sommes nous   |   Envoyez un programme   |   Diffusion   |   Recrutement   |   Coordonnées   |   Publicité   |   Archives

LYON
LE WEB DES SPECTACLES

SUIVEZ-NOUS


L'Exercice de l'État

CINEMA | critique publiée le Mercredi 19 octobre 2011 par

Petit Bulletin n°639

Cinéma : critique du film L’Exercice de l’État de Pierre Schoeller Avec «L’Exercice de l’État», Pierre Schoeller réussit à donner de la chair et un rythme à l’action politique, dans un film vif et rapide, magistralement mis en scène et interprété. Christophe Chabert

L

L’Exercice de l’État pose cette question : c’est quoi, aujourd’hui en France, faire de la politique ? Tel un philosophe étudiant précisément l’intitulé de la question, Pierre Schoeller ne s’intéresse d’abord qu’au «faire» ; cela implique un environnement, un rythme, des circulations, des gestes et des outils que le film, avec une précision tout à fait inédite dans le cinéma français, s’applique à rendre immédiatement crédibles. Un exemple au début : quand le ministre des transports Bernard Saint-Jean monte dans sa voiture de fonction et y retrouve son attachée de communication, celle-ci lui lit les titres de la presse matinale en faisant défiler les Unes sur son IPad. Il n’est pas inutile de préciser que ce contact avec le monde, doublement médiatisé (l’écran tactile et la dir’ com’ exaltée), suit une séquence qui montrait exactement l’inverse : le Ministre, seul et solennel, dans une chapelle ardente où ont été regroupées les victimes d’un dramatique accident d’autocar. Levé du lit après un cauchemar ô combien signifiant (des hommes masqués installent un bureau ministériel pour y assister à une cérémonie où une femme nue — la République ? se fera avalée par un énorme crocodile — la politique politicienne ?), Saint-Jean se rend sur les lieux en un battement de plan, et cela dit à quel point tout dans sa pratique est affaire de réactivité et de disponibilité. Sachant que cette capacité à être là où il faut quand il le faut est aussi une question de survie politique : à la moindre faille, au premier faux-pas, trente personnes attendent pour prendre sa place.

Excès de vitesse

Schoeller, avec une aisance remarquable, donne donc une forme à cet «exercice», mais aussi un visage, celui d’Olivier Gourmet, acteur incroyable qu’on a beaucoup vu ces dernières années sur les écrans et qui arrive ici encore à surprendre. Le choix est judicieux : Michel Saint-Jean, ministre qu’on imagine de centre-droit dans un gouvernement de droite, a tout du self-made-man transformé par sa fonction en animal politique habile mais attaché à ses convictions. Un homme ordinaire que les circonstances métamorphosent en figure publique, incarnation de la puissance de l’État. Le film le fait naviguer entre deux eaux : celles du microcosme politique d’abord, avec un chef de cabinet dévoué, prêt à tout pour préserver la carrière de son ami (Michel Blanc, dans un emploi inédit qu’il assume avec le talent qu’on lui connaît), mais aussi une ronde de ministres, de parlementaires et même le Président (Schoeller n’a pas besoin de singer le réel façon La Conquête pour rendre sa représentation crédible) ; et celles du peuple, incarné par un chômeur taciturne qu’on engage pour servir de chauffeur au ministre. Magnifique personnage, complexe et passionnant, qui ramène Saint-Jean à sa dimension la plus humaine (une formidable scène de beuverie, moment de comédie dans un film qui ne s’interdit aucune rupture de ton), mais qui trouve aussi dans ce job providentiel une certaine fierté, grisé à son tour par la vitesse du pouvoir et ses privilèges. Un peu à la manière des Dardenne ou de Jacques Audiard, Schoeller ne laisse jamais le discours déborder sur l’action ; celui-ci doit au contraire surgir de l’urgence dans laquelle est plongé le récit. L’Exercice de l’État a le parfum du thriller, notamment quand au cœur du film Saint-Jean se retrouve pris au piège d’une réforme dont il ne veut pas (la privatisation des gares), mais dont il a besoin pour poursuivre son ascension. Il suffit pour le cinéaste de suivre les vicissitudes, tergiversations et revers du personnage pour que le spectateur ressente ce qu’est la politique française contemporaine : un compromis nécessaire entre des idéaux et une ambition.

Sortie de route

Film d’action, disait-on. Il faut, sans trop en révéler, signaler que dans son dernier tiers, comme un cliffhanger brutal et inattendu, Schoeller pousse son récit jusqu’à une magistrale et littérale sortie de route. Deux choses frappent dans cette séquence paroxystique : sa logique interne (à force d’accélérer, le crash est inévitable), mais surtout la puissance hallucinante de la réalisation. Autrement dit, l’apparition d’un cinéaste français qui, dès son deuxième film, s’impose comme un regard singulier qui n’a pas peur de concilier point de vue critique et spectacle cinématographique, qui arrive à être à la fois entièrement dans la mise en scène et toujours spectateur de son propre travail. Comme Saint-Jean, Schoeller est dans le faire plus que dans la théorie, et L’Exercice de l’État ouvre des perspectives nouvelles pour que le cinéma d’ici se saisisse avec pertinence de son actualité la plus brûlante.

 

Tags  • L'Exercice de l'Etat • Pierre Schoeller • Olivier Gourmet • Michel Bla

Vous aimez cet article ? partagez le sur les réseaux sociaux !

Suivez l'actualité Cinéma à Lyon avec LE PETIT BULLETIN

NEWSLETTER

À LIRE AUSSI

+ La Marche (CINEMA / 20 novembre 2013)

+ Grand central (CINEMA / 10 juillet 2013)

+ «L’Histoire est stupéfiante» (CINEMA / 20 octobre 2011)

+ Cannes jour 9 : Dans sa peau (CINEMA / 19 mai 2011)

+ Et soudain tout le monde me manque… (CINEMA / 13 avril 2011)

+ Robert Mitchum est mort (CINEMA / 5 avril 2011)

+ Blanc comme neige (CINEMA / 12 mars 2010)

+ Une petite zone de turbulences (CINEMA / 9 janvier 2010)

+ Home (CINEMA / 3 juillet 2009)

+ La Fille du RER (CINEMA / 11 mars 2009)

comments powered by Disqus

NEWS

"LE VOYAGE DE CHIHIRO" À LUMIÈRE 2014

Vendredi 29 août 2014

FAYE DUNAWAY ET "BONNIE AND CLYDE" EN OUVERTURE DE LUMIÈRE

Mercredi 27 août 2014

Toutes les news

Portraits

ISAO TAKAHATA DÉCROCHE LA LUNE

Mardi 24 juin 2014

Avec "Le Conte de la Princesse Kaguya", Isao Takahata, l’autre génie du Studio Ghibli, sort d’un long silence créatif pour signer ce qui est sans doute son œuvre la plus ambitieuse (...)

«LA PEUR DES MONSTRES EST UNE PEUR PRIMAIRE»

Mardi 13 mai 2014

Entretien avec Gareth Edwards, réalisateur de Godzilla. Propos recueillis et traduits par Christophe Chabert (...)

Billetterie

Aubert chante Houellebecq

Mercredi 26 novembre 2014 à 20h

Amphithéâtre 3000

Lenny Kravitz

Vendredi 28 novembre 2014 à 20h

Halle Tony Garnier

Maxime Le Forestier

Vendredi 28 novembre 2014 à 20h

Bourse du Travail

Toute la billetterie

Dossiers

RENTRÉE CINÉMA 2014

Films, reprises, anniversaires, festivals : tous nos conseils pour préparer la rentrée cinéma, c'est par ici. (...)

Tous les dossiers

Concours

Avant-première du film "Bon rétablissement !" jeudi 4 septembre au Pathé Bellecour

clôture : Jeudi 4 septembre 2014

Gagnez 15x2 places pour l'avant-première du film réalisé par Jean Becker, le jeudi 4 septembre à 20h30 au Pathé Bellecour, en présence de l'équipe du film

Tous les jeux concours

Blogs

"Transcendance" : pas transcendant

Blog Cinéma publié le Jeudi 10 juillet 2014
par BRUNO SLEEPLESS

Le thème de l’intelligence artificielle est fréquent au cinéma pour le meilleur… ou pour le pire. Je vous laisse deviner dans quelle catégorie ranger “Transcendance”, le dernier fi (...)

La Guerre de Mondes

Blog Cinéma publié le Mardi 17 juin 2014
par GEORGESLECHAMEAU

Extraterrestres, cellule(s) familiale, Spielberg, Tom Cruise et 11/09/01 (...)

Futatsume No Mado

Blog Cinéma publié le Mercredi 21 mai 2014
par GEORGESLECHAMEAU

Naomi Kawase réussit à transmettre quelque chose d'indescriptible, une communion entre l'Homme et la Nature (...)

Recherche
+ CINEMA
THEMATIQUE
DATE

Film
SALLE
Notre selection
Avant premiere
en V.O en 3D   
         Mot-clé

RECHERCHER ►
Choix de la rédaction


+ VENTES PRIVÉES
Sous couvert d'une empoignade girly, notre collaborateur Christophe Chabert signe avec sa deuxième p (...)

+ ALEX RAMIRÈS FAIT SA CRISE
Alex Ramirès fut révélé par un premier one-man-show prodigieusement schizophrène dans lequel il raco (...)

+ JEFFEREY JORDAN S'AFFOLE !
Jeune, beau, drôle, Jefferey Jordan a tout pour plaire. Seulement voilà, il est violoniste. Et gay. (...)

+ KARIM DUVAL
Encore un de ces stand-uppers communautaires tels que le Jamel Comedy Club en usine à la douzaine ch (...)

+ SANS VALENTIN
Un nid à clichés, comme la plupart des spectacles abordant l'homosexualité sous l'angle de l'humour (...)

+ VINCENT DEDIENNE
Il monte, il monte le petit Vincent Dedienne, comédien doté d’un humour ravageur et très théâtral. A (...)

+ UNE CHAMBRE À SOI
Comme toujours (cf. "Lambeaux" notamment), la comédienne Anne de Boissy porte avec un subtil dosage (...)

+ BOUNCE !
Ce qui importe à Thomas Guerry et Camille Rocailleux, c'est la beauté du geste, fut-il conflictuel o (...)

+ FPP 3 - FABULATIONS PÉDESTRES PÉRIPHÉRIQUES
Le premier mérite de ce projet tient certainement à son étrangeté : convier cent "curieux" tels qu'i (...)

+ MON TRAÎTRE
Chalandon qui a couvert le conflit irlandais pour "Libération" s'invente un alias, un luthier parisi (...)

+ COUIC
A peine auréolé du succès de "Trash", son spectacle AAA dans le milieu du XXX, Jocelyn Flipo retrouv (...)

+ LA LEÇON
Initialement prévue dans la petite salle du TNP, cette "Leçon" fait un triomphe sur son grand platea (...)

+ LES FOURBERIES DE SCAPIN
En 1h25, Mohamed Brikat et sa troupe livrent une adaptation survitaminée du classique de Molière et (...)

+ SÉQUENCE 8
La première mondiale avait eu aux Nuits de Fourvière 2012 et depuis le spectacle des Québecois a fai (...)

+ YAËL TAUTAVEL OU L'ENFANCE DE L'ART
Magnifique texte sur l'apprentissage, la coupure du cordon, l'accès à l'indépendance, à la solitude (...)

+ LES ENCOMBRANTS FONT LEUR CIRQUE
Quand "Les Encombrants font leur cirque", c'est sur une piste aux étoiles improvisée dans une déchar (...)

+ MOLIÈRE FOREVER
Auteur et acteur d’une pièce très ludique sur la rencontre de deux personnes dans un ascenseur, Jean (...)

+ LE TRIOMPHE DE L'AMOUR
Quand la langue virtuose de Marivaux rencontre l’univers tout en décalage de Michel Raskine, cela do (...)

+ LA JEANNE DE DELTEIL
Elle est seule sur scène sans aucun artifice (sinon quelques accessoires de la machinerie théâtrale) (...)

+ BOXE BOXE
Quand l'énergie des comparses de Mourad Merzouki se mêle à la suavité des cordes du Quatuor Debussy, (...)

+ LA GRANDE ET FABULEUSE HISTOIRE DU COMMERCE
Comment le commerce broie les gens ? Pour leur vendre quoi ? Sans rien perdre de sa singularité et e (...)

+ L'ODEUR DES PLANCHES
Sobrement, avec modestie mais un talent constant, Sandrine Bonnaire retrouve les planches et incarne (...)

+ MAI, JUIN, JUILLET
C'est un événement ! Quatre de théâtre durant lesquelles défilent l'histoire de Mai 68, de l'Odéon, (...)

+ LES QUELQUES JOURS DE L'œUF
Attention, des œufs vont éclore dans le quartier de Vaise. Proposition surréaliste de Magali Chabrou (...)

+ BELGRADE
Mis en musique en live, écrit et interprété magistralement, ce spectacle laisse à bout de souffle, s (...)

+ ATVAKHABAR RHAPSODIES
Imprégné d'univers aussi éloignés de la danse contemporaine que le jeu vidéo et le cinéma d'animatio (...)


Tous les spectacles à l'affiche à LYON

Au cinéma


À l'affiche aujourd'hui

à LYON le Mercredi 3 septembre 2014

Cinéma 84 Films

Concerts et Soirées 4 Concerts

Animations 2 Événements

Théâtre et danse 8 Spectacles

Expositions 30 Expositions

Film de la semaine
 
Skull of rock

Skull of rock

Cours et école de musique

Cours de musique Rock !

7 quai André lassagne 69001 Lyon 1er


De l'atelier photo au cours de didgeridoo... toutes les disciplines que vous recherchez sont représentées sur Cours & Stages Lyon