Le bruit, l'ardeur et quelques étoiles

Benjamin Mialot | Vendredi 24 mai 2013

Maintenant que l'espace occupé par Grrrnd Zero aux Anciennes usines Brossette est retourné à l'état de friche et en attendant que celui mis à sa disposition à Vaulx-en-Velin – un coin de l'ancienne usine Tase, dans le quartier Carré de Soie, où l'on transforma de la cellulose en soie artificielle de 1925 à 1980 - soit opérationnel, point de salut pour les musiques déviantes et incongrues ?

Ce serait oublier que, grâce aux musiciens du Grolektif et du Collectif Polycarpe et à l'Université Populaire de Lyon, elles résonnent aux abords des prisons Saint-Paul et Saint-Joseph depuis un peu plus de cinq ans. Souvent très fort, comme ce sera le cas cette semaine lorsque le Périscope, puisque c'est de lui qu'il s'agit, accueillera THX1137, duo de circuit benders pyrénéens dépositaire d'une électro-pop aussi rudimentaire qu'envoûtante - imaginez Anika accompagnée par Suicide et sonorisée par une console alimentée en électricité via une dynamo de seconde main.

Parfois encore plus fort, lorsque se produira le même soir, en prévision de la sortie d'un vinyle quatre titres, le trio lyonnais W.A.T.S. (pour We Are The Stars), dont les hypnotiques et subtiles soundscapes doivent autant aux expérimentations engourdies de Spacemen 3 qu'à la pop stratosphérique dans laquelle est versé Jason Pierce (sous le nom de Spiritualized) depuis la disparition de ce monument anglais du psychédélisme.

Benjamin Mialot

W.A.T.S. + THX1137
Au Périscope, vendredi 31 mai


W.A.T.S. + THX1137


Le Périscope 13 rue Delandine Lyon 2e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter