Lambeaux

Nadja Pobel | Lundi 8 novembre 2010

Ce n'est pas la première fois que Le Petit Bulletin vous dit le plus grand bien de ce spectacle où Anne de Boissy est seule en scène pendant une heure, le temps d'incarner de manière sidérante la mère de Charles Juliet. Dans "Lambeaux", en 1995, l'écrivain écrit sur sa mère biologique qu'il n'a pas connue, ou si peu, puis sur celle qui l'a élevé. Sylvie Mongin-Algan a choisi de mettre en scène la première partie de ce puissant ouvrage. Dans un décor de maisonnée miniature, aux fenêtres illuminées dans le clair obscur de la nuit tombante, Anne de Boissy est cette mère incomprise qui, faute d'assouvir sa soif de liberté, d'apprendre, sera internée en asile psychiatrique. Elle y mourra de faim. "Lambeaux" a été créé en 2005 et est repris pour une dernière série de représentations au studio du théâtre de la Croix-Rousse du 16 novembre au 4 décembre. NP

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter