Réminiscences et balles de nuit

SCENES | Des confessions en cuisine avec les 7 doigts de la main à du jonglage magique à six mains de nuit. Voici deux créations («Cuisines & Confessions» et «Nuit») qui ont retenu toute notre attention parmi un programme des 7 Collines 2015 riche et singulier. Monique Bonnefond

Monique Bonnefond | Mardi 2 juin 2015

Photo : Alexandre Galliez


Ah ! la bonne odeur de la soupe au pistou qui fait soudain surgir des marchés de Provence, le bruit soyeux d'une bouche posée sur une autre bouche ! Tout le monde connaît ce régal des sens qui réveille des souvenirs inscrits dans nos histoires personnelles. Cuisine et confessions de la compagnie québécoise Les 7 Doigts de la Main dose savamment des ingrédients qui sollicitent nos cinq sens : le toucher qui restitue la sensation des mains qui pétrissent, l'odeur des biscuits sortant du four... le tout agrémenté d'une «sauce musicale bien épicée» qui charme nos oreilles avec une reprise acoustique de You're the one that I want de Grease. On se délecte de ce menu revigorant préparé sous nos yeux par neuf circassiens qui échangent des propos, souvent drôles, avec le public invité à «mettre son grain de sel» et à partager un moment festif et convivial. Cet aspect communicatif se trouve aussi dans Nuit où le «langage jonglé» est source de dialogue. La Nuit ! Trois hommes et des balles. Que se passe-t-il entre eux ? Tout ce que le Collectif Petit Travers a imaginé, avec en plus, une touche de magie concoctée par Yann Frisch.

«Du côté de chez» Proust et des magiciens de l'âme

L'intérêt de ces deux spectacles réside dans le fait qu'ils touchent en nous, une part d'ombre, d'inconnu qui nous échappe. Cuisine & confessions réveille cette mémoire ancestrale profondément ancrée dans l'inconscient que certains goûts, certaines odeurs peuvent faire renaître. L'exemple typique de cette mémoire involontaire est illustré par la fameuse madeleine de Proust qui lui évoque le souvenir de sa tante Léonie. Souvenirs enchanteurs aussi des jardins «délicatements bruissants» de Colette, réveillés par le bruit des «sécateurs qui claquent du bec, des nigelles au parfum d'abricot». L'inconnu, c'est ce qui, la nuit, fait peur à l'enfant dont l'imagination peuple les ténèbres de toutes sortes de créatures. Mais «c'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière». La magie se produit. La lumière d'une bougie éclaire l'univers clos de Nuit qui se peuple de Haydn, Mozart, Beethoven, rétablit la proximité avec les spectateurs, fascinés, médusés par les balles qui ont leur vie propre, leur autonomie de mouvements, robotiques partenaires des jongleurs.

Dans le cadre du festival des 7 Collines
- Cuisine & confessions, par la Cie les 7 Doigts de la Main, jeudi 2 juillet à 20h30, salle Aristide Briand à Saint-Chamond
- Nuit, samedi 4 juillet à 20h, au Centre Culturel Le Sou à La Talaudière

Légende photo : Cuisine & Confessions


Cuisine & Confessions

Par la Cie Les 7 Doigts de la Main
Salle Aristide Briand Avenue Antoine Pinay - Parc Nelson Mandela Saint-Chamond
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Nuit

Par Coll. Petit Travers
Centre culturel Le Sou 19 rue Romain Rolland La Talaudière
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Intimité, vicissitudes et paradis

Chanson | Cinquième album studio et un succès de plus pour le Niçois Ben Mazué. Paradis, c’est aussi et surtout son disque le plus personnel, le plus à fleur de peau. (...)

Nicolas Bros | Mardi 7 septembre 2021

Intimité, vicissitudes et paradis

Cinquième album studio et un succès de plus pour le Niçois Ben Mazué. Paradis, c’est aussi et surtout son disque le plus personnel, le plus à fleur de peau. L’auteur-compositeur-interprète y livre son ressenti et ses émotions face à la séparation. Mais ici encore, comme à son habitude, le poète arrive à croquer cette intimité d’une manière délicate et lucide. « Je me sens comme un militant de l'optimisme » nous expliquait-il en 2018. Sans naïveté, et malgré les difficultés, il poursuit son combat, simplement et on aime ça. Beaucoup ! Ben Mazué, samedi 22 janvier 2022 salle Aristide Briand (Saint-Chamond) et lundi 16 mai 2022 à La Comète (Saint-Etienne)

Continuer à lire

Ensemble

Danse | Un cérémonial, qui met en scène la fraternité. Chorégraphié par Fouad Boussouf, le fondateur de la compagnie Massala, le spectacle Näss - les gens, en arabe - (...)

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

Ensemble

Un cérémonial, qui met en scène la fraternité. Chorégraphié par Fouad Boussouf, le fondateur de la compagnie Massala, le spectacle Näss - les gens, en arabe - réunit sept danseurs issus du hip hop, de la danse traditionnelle marocaine, et du cirque contemporain. Sur un rythme continu, incessant et obsédant, la danse et les mouvements se font intenses, parfois acrobatiques, exaltant la puissance collective, révélant, à travers cette folle ébullition, l’universalité des dynamiques de groupe. Une fureur de vivre, à la frontière entre le rituel et l’urbain. Naäs, le 29 septembre au théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

L'envie d'avoir en vie

Monument | Elle avait tout pour être heureuse, mais rien ne va se passer comme elle l’imaginait. Fougueuse, pleine d’envies, sortant du couvent à 17 ans avec une (...)

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

L'envie d'avoir en vie

Elle avait tout pour être heureuse, mais rien ne va se passer comme elle l’imaginait. Fougueuse, pleine d’envies, sortant du couvent à 17 ans avec une furieuse boulimie de vivre, Jeanne va connaitre un mari volage, un enfant en mauvaise santé, une autre mort-née, le deuil, la solitude, les difficultés financières… La tristesse et l’ennui. Cette vie, écrite par Maupassant, Clémentine Célarié, seule en scène, en fait un moment de théâtre exceptionnel, chargé d’émotion, teinté de romantisme… Bouleversant. Une Vie, le 3 décembre, salle Aristide Briand à Saint-Chamond

Continuer à lire

Où es-tu ?

Quête | Elle est partie, c’est fini. Un jour, comme ça, elle a quitté son mari et ses enfants, s’en est allée ailleurs. Et nous, les spectateurs, on les regarde (...)

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

Où es-tu ?

Elle est partie, c’est fini. Un jour, comme ça, elle a quitté son mari et ses enfants, s’en est allée ailleurs. Et nous, les spectateurs, on les regarde tous les trois continuer à vivre, tenter de former encore une famille un peu cassée, en proie aux doutes, en quête de réponses sur son absence. Ils prennent le petit déjeuner tous les trois, et puis, chacun vaque à ses occupations. Mais… Sont-ils vraiment là, ou seulement dans sa tête à elle ? Avec Je Reviens de Loin, mis en scène par Béatrice Bompas, Claudine Galea explore la force des liens familiaux, et le long chemin jusqu’à la résilience. Je Reviens de Loin, samedi 6 novembre au Sou de la Talaudière et mardi 9 novembre à La Buire à l’Horme

Continuer à lire

Révolution !

Théâtre | Ni tout à fait du théâtre, ni tout à fait du cirque, ni tout à fait un concert, mais un peu tout ça à la fois. Avec No Rest for Lady Dragon, la compagnie (...)

Cerise Rochet | Mercredi 9 juin 2021

Révolution !

Ni tout à fait du théâtre, ni tout à fait du cirque, ni tout à fait un concert, mais un peu tout ça à la fois. Avec No Rest for Lady Dragon, la compagnie l’Indécente propose un travail dramaturgique autour du féminisme, donnant lieu à un spectacle polymorphe où se croisent, s’esquivent et se confrontent une circassienne en vélo acrobatique, une artiste aérienne, un comédien et un musicien. Sous – ou sur – un plafond de cordes, les 4 personnages invitent au renversement de l’ordre établi, en rendant sa légitimité à la colère, à la défense, à la violence face à l’oppression. En trois actes qui mettent en scène la mort du patriarcat, le spectacle se propose ainsi de dépasser la caricature et les clivages qui emprisonnent le féminisme dans un reflet perverti de lui-même. Inspirés par Despentes, Mona Chollet, Thelma et Louise, Irène ou encore Marcia Burnier, Camille Chatelain et ses camarades offrent leur lecture d’une émancipation qui, pour accoucher d’un ensemble dans lequel tout le monde pourrait trouver sa place, ne peut être timide. Musique pop-rock, acrobaties, chant… Une pièce qui plonge le spectateur dans un univers onirique mais non moins puissant.

Continuer à lire

De haut en bas, que la colline est belle

Festival | Le festival des 7 Collines reprend sa place dans la métropole stéphanoise, proposant 15 jours de cirque, danse, musique et performances à redonner du souffle.

Cerise Rochet | Mercredi 9 juin 2021

De haut en bas, que la colline est belle

Il fait partie des festivals passés à la trappe en 2020, au grand dam de toutes celles et de tous ceux qui en ont fait un rendez-vous immanquable du début de l’été. Qu’on se rassure, après une année de disette, les 7 Collines reviennent plus en forme que jamais, avec une programmation festive - parce qu’il faut bien se remettre de ses émotions -, et audacieuse -parce qu’il faut bien aller de l’avant, quitte à se faire bousculer un peu. Avec près de 20 spectacles en 15 jours sur une grande partie de la métropole stéphanoise, l’événement retrouve ses marques, fidèle à son ambition de toujours : vulgariser la création contemporaine, et voir le cirque, la musique du monde, la danse et la performance provoquer sourires sur les lèvres et boum-boum dans les cœurs de tous les spectateurs. Du cirque de haute-volée Mesdames, messieurs approchez donc, au rayon cirque cette année, sans doute n’y aura-t-il pas de place pour tout le monde. Au milieu d’une multitude de pièces engagées, spectaculaires, ou parfois les deux à la fois, on optera sans trembler pour la compagnie française Cabas. Venue de région parisienne, celle-ci s’installera le temps d’une seule so

Continuer à lire

Du soleil plein la rue

Festival musiques & spectacles de rue | Parmi les festivals qui se maintiennent cet été dans la Loire, la Rue des artistes s’avance avec une programmation fidèle à son ADN. Un mélange entre des têtes (...)

Nicolas Bros | Mercredi 9 juin 2021

Du soleil plein la rue

Parmi les festivals qui se maintiennent cet été dans la Loire, la Rue des artistes s’avance avec une programmation fidèle à son ADN. Un mélange entre des têtes d’affiche, des découverte et une offre garnie de spectacles de rue en parallèle des concerts. Côté gros noms, on retiendra la gouaille de Java dont le rap-musette devrai vaillamment faire oublier l’absence de Tiken Jah Fakoly, Mouss & Hakin (Zebda) qui viendront en mode sound-system pour secouer le parc Nelson Mandela ou encore les régionaux de Wailing Trees qui présenteront leur troisième album au titre prometteur : Insert Sun (sorti en 2020). La Rue des Artistes, du 18 au 20 juin à Saint-Chamond, parc Nelson Mandela Plus d’infos et billetterie sur www.laruedesartistes.fr

Continuer à lire

À la Talaudière, le centre culturel Le Sou mise sur l’an prochain

Lieu | Désabusé et lassé des multiples reports et annulations des spectacles programmés depuis un an, Gaël Gaborit, le responsable du Sou, préfère regarder devant lui. A 15 jours d’une réouverture, lui s’impatiente surtout de la saison prochaine, qui s’annonce riche et bien fournie.

Cerise Rochet | Mardi 4 mai 2021

À la Talaudière, le centre culturel Le Sou mise sur l’an prochain

Fin avril, à la Talaudière, un soir de pluie. Désespérément seul dans son bureau, Gaël Gaborit, responsable du centre culturel Le Sou, se languit… Et ce ne sont pas les annonces du président Macron, quelques heures auparavant, qui semblent le consoler. Oui, la réouverture des salles de spectacles semble se dessiner. Mais trop d’inconnues restent encore à éclaircir. Quid des jauges, et de la territorialisation ? La Loire sera-t-elle réellement en capacité d’accueillir prochainement du public, compte tenu de sa situation sanitaire ? « Non, je ne suis pas rassuré, d’autant qu’en plus, on a eu l’habitude des revirements de dernière minute, donc rien n’est encore fait ! », souffle-t-il avec lassitude. Malgré tout, pas mal de choses sont d’ores et déjà arrêtées concernant la programmation du Sou pour ces prochains mois. Le dernier spectacle de la saison, qui devait se tenir fin mai, a finalement été annulé. La salle accueillera une date du festival des 7 Collines, le dimanche 4 juillet à 18 heures. « En fait, la réouverture concernera essentiellement le cinéma, peut-être sur le vendredi soir, samedi et dimanche, ainsi que pendant les vacances scolaires. On sera

Continuer à lire

Tu l'as pas volée celle-là !

Théâtre musical | On avait quitté Fred Radix alors qu'il sifflait encore, le voilà de retour en nous donnant une grande claque ! Nous parlons bien ici (...)

Nicolas Bros | Mardi 8 décembre 2020

Tu l'as pas volée celle-là !

On avait quitté Fred Radix alors qu'il sifflait encore, le voilà de retour en nous donnant une grande claque ! Nous parlons bien ici des claqueurs, ces personnes qui faisaient la pluie et le beau temps sur les pièces théâtrales et opéras par leurs applaudissements, rires ou huées. Faire la claque, comme l'on disait jusqu'à l'abolition de cette pratique en 1902. La Claque que Radix nous propose ici constitue un spectacle complet, mêlant humour, histoire et musique. Un moment interactif pour le public, entraîné par Fred Radix et ses deux acolytes : Alice Noureux et Guillaume Collignon. Ici, on apprend à vraiment bien applaudir. La Claque de Fred Radix, samedi 19 décembre 19H30 au Centre Culturel Le Sou de La Talaudière

Continuer à lire

La finale du Tremplin musiques actuelles de Saint-Chamond annulée

MUSIQUES | Atout Monde vient de l'annoncer par communiqué. La finale de la seconde édtion du Tremplin musiques actuelles de Saint-Chamons qui devait se dérouler ce (...)

Nicolas Bros | Lundi 5 octobre 2020

La finale du Tremplin musiques actuelles de Saint-Chamond annulée

Atout Monde vient de l'annoncer par communiqué. La finale de la seconde édtion du Tremplin musiques actuelles de Saint-Chamons qui devait se dérouler ce week-end ne pourra être maintenue. « Malgré tous les efforts déployés pour maintenir la finale de la 2ème édition du Tremplin Musiques Actuelles en respectant les dernières mesures sanitaires et arrêtés préfectoraux, la Ville de Saint-Chamond et Atout Monde sont contraints d'annuler cette soirée prévue le 9 octobre prochain. Les différents scénarios imaginés pour organiser cette finale n'ayant pu aboutir en une forme satisfaisante aussi bien pour nous organisateurs que pour vous public, nous restons cependant engagés aux côtés des groupes sélectionnés. » Pour toute demande concernant les billets achetés, se rapprocher de la Direction de l'Animation et de la Culture : 04 77 31 04 41 & culture@saint-chamond.fr

Continuer à lire

Le Rhino reporte une partie de sa prog'

Festival jazz | Devant les difficultés liées à l'accueil de jauges réduites à 1 000 personnes et que « la quasi-totalité de l'équipe du festival, à l'exception de deux personnes (...)

Nicolas Bros | Lundi 28 septembre 2020

Le Rhino reporte une partie de sa prog'

Devant les difficultés liées à l'accueil de jauges réduites à 1 000 personnes et que « la quasi-totalité de l'équipe du festival, à l'exception de deux personnes testées négatives, est en quarantaine soit pour positivité ou cas contact en cours de test », le festival Rhino Jazz a décidé de reporter une partie des concerts prévus du 2 au 20 octobre. Voici donc la liste des concerts maintenus : - A POLYLOGUE FROM SILA – Château du Rozier – Feurs – 2 octobre – 0477286609 - PAUL LAY TRIO – Maison de la Culture – Firminy – 7 octobre – 0477100777 - STOCHELO ROSENBERG TRIO – La Passerelle – Saint Just Saint Rambert – 8 octobre – 0477556551 - LUCAS SANTTANA SOLO – Le Quarto – Unieux – 10 octobre – 0477403080 - UMLAUT BIG BAND – Théâtre de la Renaissance – Oullins – 13 octobre – 0472397491 - GRIO – Théâtre de la Renaissance – Oullins – 14 octobre – 0472397491 - GAËL HORELLOU SEPTET – Salle Jeanne d'Arc – Saint-Étienne – 14 octobre – administration@gagajazz.com Concerts reportés : - Le Grand Barouf Du Rhino à la Grande Usine Créative – Cité du Design – Saint-Étienne / Re

Continuer à lire

Les 7 Collines proposent une prog d'automne

Festival | Le festival des 7 Collines, rendez-vous pluridisciplinaire stéphanois du début d'été, n'a pas pu avoir lieu du 23 juin au 7 juillet (...)

Nicolas Bros | Vendredi 25 septembre 2020

Les 7 Collines proposent une prog d'automne

Le festival des 7 Collines, rendez-vous pluridisciplinaire stéphanois du début d'été, n'a pas pu avoir lieu du 23 juin au 7 juillet 2020. Pour autant, l'équipe organisatrice ne s'est pas laissée abattre et a décidé de programmer des spectacles cet automne. L'occasion de découvrir plusieurs pièces de cirque entre le 7 novembre et le 10 décembre. On retrouvera la Cie Allégorie avec le spectacle cOLLiSion du côté de la salle Aristide Briand de Saint-Chamond le 7 novembre, une Nuit du Cirque le 14 novembre à la Maison de l'Université avec les compagnies Puéril Puéril et Kiaï (une soirée en collaboration avec l'école de cirque Les Kipouni's), les Anglais Nikki & JD présenteront Knot le 18 novembre à la salle Jeanne d'Arc puis Sencirk, compagnie sénégalaise, proposera Man Fan Laa le 10 décembre au Fil. [Mise à jour du 20/10/2020] L'ogranisation a mis à jour les horaires de ces spectacles : Le spectacle Collision du samedi 7 novembre à Saint-Chamond à 18 h est maintenu à l'heure prév

Continuer à lire

Le festival des 7 collines annulé à son tour

Annulation festival - COVID-19 | Suite à l'allocution présidentielle d'hier soir, les mauvaises nouvelles s'enchaînent... Sans réelle surprise. Le festival des 7 Collines (spécialisé notamment (...)

Nicolas Bros | Mardi 14 avril 2020

Le festival des 7 collines annulé à son tour

Suite à l'allocution présidentielle d'hier soir, les mauvaises nouvelles s'enchaînent... Sans réelle surprise. Le festival des 7 Collines (spécialisé notamment dans les arts du cirques), après avoir dans un premier temps sorti la programmation de sa 26e édition, vient d'annuler cette dernière qui était prévue du 23 juin au 7 juillet prochains. La nouvelle a été annoncée via communiqué de l'organisation : « Nous sommes très touchés par cette situation inédite, mais restons solidaires face à l'ampleur de la crise. Nous souhaitons remercier tous nos partenaires, nos équipes techniques, les artistes invités, les bénévoles et festivaliers qui rendent chaque édition du festival unique. Rendez-vous en 2021 pour la 27e édition. »

Continuer à lire

Contact

Cirque | La compagnie catalane Eia nous emmène dans le monde du cirque toujours très présent dans l'imaginaire collectif, pour aller cueillir l'humanité et nous (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 5 février 2020

Contact

La compagnie catalane Eia nous emmène dans le monde du cirque toujours très présent dans l'imaginaire collectif, pour aller cueillir l'humanité et nous plonger dans un univers en constante transformation fait de In Tarsi, mot d'artisan utilisé en marqueterie pour désigner l'art délicat d'assembler de minuscules fragments. Fragments de vie, avec ses rencontres, ses contacts, ses incompréhensions, ses complicités et ses moments de solitude, qui renvoient à une expérience humaine connue de tous. Sur une piste circulaire et multigéométrique, 13 praticables en bois, un mât chinois, une corde à sauter, autant d'agrès pour construire, transformer, aligner, superposer, basculer. Quatre circassiens à l'énergie débordante, se livrent, à un rythme endiablé, à un exercice de haute voltige où cirque et danse se mêlent à un humour plein de tendresse. De portés acrobatiques en sauts sur trampoline et escalades de mât chinois, ils créent un cirque en perpétuel mouvement qui les rassemble, les disperse, les réunit à nouveau, composant une mosaïque d'exploits comme le ferait un kaléidoscope mettant en lumière la grandeur de la rencontre et la constante transformation des sentiments et de

Continuer à lire

Parlez doucement, vous êtes au cirque

Cirque | La compagnie The Rat Pack bouscule dans son spectacle Speakeasy la pratique circassienne en empruntant des techniques cinématographiques, des clichés (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 8 janvier 2020

Parlez doucement, vous êtes au cirque

La compagnie The Rat Pack bouscule dans son spectacle Speakeasy la pratique circassienne en empruntant des techniques cinématographiques, des clichés propres aux films de gangsters. C'est dans l'univers sulfureux des bars clandestins du temps de la prohibition, les "speakeasy", que six artistes réussissent à conjuguer parfaitement cirque, danse et cinéma. Speakeasy, dimanche 9 février au Théâtre du Parc

Continuer à lire

Le Cirque du Soleil à Lyon en mars 2020

Cirque | Aux pieds du Parc OL de Décines, le Cirque du Soleil va planter son chapiteau du 19 mars au 13 avril 2020. Le plus célèbre nouveau cirque au (...)

Nadja Pobel | Mercredi 11 décembre 2019

Le Cirque du Soleil à Lyon en mars 2020

Aux pieds du Parc OL de Décines, le Cirque du Soleil va planter son chapiteau du 19 mars au 13 avril 2020. Le plus célèbre nouveau cirque au monde présente Kooza, un show avec des circassiens et acrobates hors pairs comme dans toutes les productions de la compagnie montréalaise. Mais certainement aussi avec déferlement de couleurs et éclats de lumière dans tous les sens. On ira vérifier s'il reste un brin d'âme. Tarifs : de 36€ à 239€

Continuer à lire

Juste un échange

Danse | Dans un espace clos en quadri-frontal ceinturé par un gradin en tôle ondulée, à la fois arène et ring, deux hommes face à face font l'épreuve de l'altérité. Inspirée de la (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 4 décembre 2019

Juste un échange

Dans un espace clos en quadri-frontal ceinturé par un gradin en tôle ondulée, à la fois arène et ring, deux hommes face à face font l'épreuve de l'altérité. Inspirée de la somptueuse pièce Dans la solitude des champs de coton où se rencontrent deux hommes que rien ne réunit sinon un accord tacite entre un client qui cherche une chose qu'il n'a pas et un dealer qui la possède, le spectacle Deal repose sur ce prétexte à la discussion et à la confrontation. Les deux circassiens-danseurs Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde investissent les figures du client et du dealer, se livrant à des variations inouïes dans un duo tout en échanges, en jeux d'équilibre de forces, en mouvements croisés. Deal se situe à mi-chemin entre la danse et le cirque et se donne à voir dans un corps à corps chorégraphié où la beauté du geste le dispute à l'intensité des présences. Topons là ! Deal, du mardi 10 au samedi 14 décembre à La Comédie de Saint-Étienne

Continuer à lire

Rêverie douce

Cirque | Quatre personnages, des instruments, des boules, des acrobaties, du jeu… Mais qui sont-ils, ces quatre-là ? Spectacle de cirque mêlé de musique, (...)

Cerise Rochet | Mercredi 4 décembre 2019

Rêverie douce

Quatre personnages, des instruments, des boules, des acrobaties, du jeu… Mais qui sont-ils, ces quatre-là ? Spectacle de cirque mêlé de musique, Ballade à quatre nous emmène dans un joli voyage étoilé. Attrapé par le visuel, on se laisse tranquillement bercer par l’histoire, et emporter dans la rêverie… Ballade à quatre, mardi 17 décembre au théâtre des Pénitents à Montbrison

Continuer à lire

Sauvé par le cirque

Cirque | Issus de l'école de cirque de Lyon, Dorian Lechaux et Ronan Duée ont décidé de lancer à l'automne 2015 leur compagnie au nom étonnant et entêtant : Puéril Péril. (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 septembre 2019

Sauvé par le cirque

Issus de l'école de cirque de Lyon, Dorian Lechaux et Ronan Duée ont décidé de lancer à l'automne 2015 leur compagnie au nom étonnant et entêtant : Puéril Péril. Le duo, mi-acrobate mi-monocycliste propose des spectacles qui restent accrochés. C'est le cas de L'Autre, une création qui débute avec un homme sur le point d’en finir... mais ce n'est, bien au contraire, que le début. Un spectacle tout en subtilité et humour noir. Un cirque bourré d'une forte théâtralité. L'Autre, vendredi 17 janvier 2020 à 20h à L'Échappée de Sorbiers et vendredi 13 mars 2020 20h au Centre culturel de la Ricamarie

Continuer à lire

Arrête ton char !

SCENES | Empire romain, il y a 2000 ans. Des toges, des sandales, des courses de chars en costume... Ben Hur ? Oui, mais en beaucoup moins long, beaucoup (...)

Cerise Rochet | Mardi 3 septembre 2019

Arrête ton char !

Empire romain, il y a 2000 ans. Des toges, des sandales, des courses de chars en costume... Ben Hur ? Oui, mais en beaucoup moins long, beaucoup moins peplum, beaucoup, beaucoup plus fun. Cette parodie signée Luc Sonzogni (Les Darons, Les Lascars gays) revisite l'oeuvre mythique avec humour et inventivité. Salué par la critique et plébiscité lors du off d'Avignon, ce spectacle mêle gags et utilisation de techniques son, lumière et vidéo pour du divertissement grand public de haut vol. Ben Hur, la parodie, le 3 octobre à 20h30, salle Aristide Briand de Saint-Chamond

Continuer à lire

Cirque à l'antique

Festvial d'Alba à la Romaine | Petit village de caractère au sud de l'Ardèche, Alba-la-Romaine, la bien-nommée, accueille en juillet son traditionnel festival autour des arts du cirque où (...)

Monique Bonnefond | Mardi 2 juillet 2019

Cirque à l'antique

Petit village de caractère au sud de l'Ardèche, Alba-la-Romaine, la bien-nommée, accueille en juillet son traditionnel festival autour des arts du cirque où des artistes de renommée internationale viennent investir ce site antique exceptionnel. Cirque, théâtre, danse, musique, humour constituent un moment phare du territoire ardéchois. Festival d'Alba, du 9 au 14 juillet à Alba-la-Romaine (Ardèche)

Continuer à lire

Retour aux sources pour La Rue des Artistes 2019

MUSIQUES | C'est un rendez-vous à ne pas manquer qui prend place pour sa 22e édition à Saint-Chamond. Chaque année, le troisième weekend de juin, le festival La Rue des Artistes réunit au parc Nelson Mandela, quelque 10 000 spectateurs qui dansent et tremblent devant des performances musicales et circassiennes.

La rédaction | Mercredi 5 juin 2019

Retour aux sources pour La Rue des Artistes 2019

Ils sont musiciens, chanteurs, comédiens ou acrobates, ils sont natifs de Saint-Chamond, de Grenoble ou de Californie, et ils se retrouvent sur les planches de La Rue des Artistes pour partager leur passion et leur talent avec un public tous les ans plus nombreux. Le festival propose des spectacles dans tous les styles. Qu'on aime le hip-hop, le reggae, le swing ou la chanson française, qu'on raffole de théâtre, de mime ou de voltige, chacun trouve de quoi s'émerveiller. C'est ce parti pris de l'inclusion qui est à l’essence de ce festival. L'inclusion de différents genres artistiques, d'une part mais aussi des individus qui forment le tissu social ligérien. Dans cette optique, L’association Atout Monde, organisatrice du festival, a participé au lancement de la charte H+ Culture, dispositif visant à développer les bonnes pratiques quant à l’accueil des personnes en situation de handicap. Dans un même temps, l'association affiche la ferme volonté de rendre la culture accessible à tous, grâce notamment à une politique tarifaire attractive unique à l’échelle régionale (5€ en prévente / 8€ sur place pour vendredi et samedi, gratuit le dimanche). Une vo

Continuer à lire

Saint-Chamond voit grand

Nouveau lieu | À l'heure où nous écrivons ces quelques lignes, le club de basket de Saint-Chamond basket vallée du Gier est peut-être en passe de réaliser son objectif : une (...)

Nicolas Bros | Mardi 4 juin 2019

Saint-Chamond voit grand

À l'heure où nous écrivons ces quelques lignes, le club de basket de Saint-Chamond basket vallée du Gier est peut-être en passe de réaliser son objectif : une accession en Jeep Elite (1ère division nationale). Seule condition, battre l'équipe de Nancy chez elle... Cette montée serait synonyme de poursuite d'une progression entamée il y a quelques années et qui a fait de Saint-Chamond une ville qui compte sur la carte du ballon orange, au même titre que peut l'être Roanne. Afin d'accompagner ce développement exponentiel, Saint-Chamond va se doter d'une nouvelle salle d'ici à début 2022. Cette nouvelle Arena omnisports sera composée de deux salles : une principale pouvant accueillir 3821 spectateurs en configuration basket-ball (dont 682 places VIP, 36 places PMR, 20 places commentateurs-médias) et une la salle annexe allant jusqu'à 300 spectateurs. Avec un budget de construction annoncé de 30 millions d'euros TTC répartis entre Saint-Étienne Métropole, la région Auvergne Rhône-Alpes, le département de la Loire et la Ville de Saint-Chamond, la nouvelle enceinte en forme d'ellipse est destinée également à accueillir des rencontres notamment de handball. « Il s’agit là d’un véri

Continuer à lire

Québec, quel cirque !

Cirque / Festival des 7 Collines | Cette année, le festival des 7 Collines offre une jolie part de sa programmation à des créations québécoises en danse (avec Daina Ashbee) mais aussi et surtout en cirque (7 Doigts de la Main, Barcode Circus Company et Machine de Cirque). C'est carrément un focus Québec qui nous est proposé. Mais pourquoi la Belle Province est-elle une terre aussi fertile en matière circassienne ? Éléments de réponse.

La rédaction | Mardi 4 juin 2019

Québec, quel cirque !

Depuis plusieurs années, on assiste à une sorte d'hégémonie québécoise sur la création circassienne. Cela se traduit par des productions de grande qualité et des compagnies aux noms qui retentissent fort dans le secteur. On pense forcément au Cirque du Soleil, aux 7 Doigts de la Main ou encore au Cirque Éloize. Mais pourquoi donc, la Province de 8, 5 millions d'habitants est-elle devenue en quelques décennies la référence en cirque ? À tel point qu'aujourd'hui le festival des 7 Collines accueille un focus Québec dans sa programmation. Nous avons voulu en savoir davantage en nous tournant tout d'abord vers Marie Pâris, une journaliste installée à Montréal et spécialisée dans la scène et le spectacle vivant. Elle revient pour nous sur les racines de ce succès mondial du cirque à la sauce québécoise. Nous avons également voulu savoir pourquoi et comment le festival des 7 Collines en est arrivé à programmer un focus spécial en 2019. Une chose est sûre, au Québec, c'est le grand cirque ! Nicolas Bros Le Québec en piste On aime les

Continuer à lire

BCUC, ivresse musicale et jouissance des corps

Sono mondiale | Après avoir soulevé le Foreztival, puis le Rhino-Jazz l’an dernier, le groupe sud-africain devrait retourner le Fil de Saint-Étienne, à l’occasion du festival des 7 Collines.

Cerise Rochet | Mardi 4 juin 2019

BCUC, ivresse musicale et jouissance des corps

Mets BCUC dans ton casque quand tu marches dans la rue, tu te mettras à courir. Ecoute BCUC chez toi en lendemain de bringue, tu oublieras tes nausées et ton mal de tête. Viens voir BCUC au Fil le 3 juillet, tu danseras comme sur un set de Vernon Subutex. Une gifle musicale ? Mieux : un pain dans la gueule. BCUC, ce sont sept musiciens et chanteurs sud-africains issus de la génération post-apartheid. Elevés dans le melting-pot du township de Soweto, ils ont mis la France à leurs pieds en 2016 lors des Transmusicales de Rennes, et écument depuis les plus belles scènes musicales d’Europe. Plus qu’un groupe, BCUC, pour Bantu Continua Uhuru Consciousness, comprendre « l’homme est en marche vers la liberté de conscience », est un véritable big-bang musical. Avec ses chants et ses rythmes répétitifs Tsonga et Nguni teintés de blues, de rock, ou même de punk, la bande des 7 provoque ni plus ni moins que l’ivresse. Sa musique, stimulante, traditionnelle et pourtant si contemporaine, grandit ainsi en celui qui l’écoute au point qu’il atteigne la transe, au sens spirituel du terme.

Continuer à lire

Un nouveau tremplin musical à Saint-Chamond

Musiques | L'Association Atout Monde proposera ce week-end son nouveau Tremplin musiques actuelles. Quatre groupes se présenteront devant le public jeudi 7 mars (...)

Nicolas Bros | Lundi 4 mars 2019

Un nouveau tremplin musical à Saint-Chamond

L'Association Atout Monde proposera ce week-end son nouveau Tremplin musiques actuelles. Quatre groupes se présenteront devant le public jeudi 7 mars sur la scène de la salle Aristide Briand de Saint-Chamond : Esparto (pop - Marseille), Franfre (rap/jazz/hip hoop - Toulouse), The Soulphenixs (soul/funk/rock - Nantes) et Trigones Plus (rock électro - Lyon). Le lauréat sera sélectionné par un jury et le public à l'issue de leur passage (25 minutes pour chaque formation). Le gagnant aura la chance de pouvoir se produire le lendemain en première partie du groupe Berywam dans cette même salle, obtiendra une programmation officielle à Saint-Chamond et remportera un gain financier de 600€ minimum et quatre jours d'enregistrement au Plateau 42 à Saint-Étienne. Enfin, ce tremplin servira de tremplin pour l'annonce de la programmation du prochain festival La Rue de Artistes (14 au 16 juin prochains) dont on sait déjà que Sinsémilia, Broussaï ou encore Les Tit'Nassels viendront faire vibrer le public. - Tremplin Musiques Actuelles de Saint-Chamond, jeudi 7 mars à 20h30 salle Aristide Briand - Beryw

Continuer à lire

Un "focus Québec" aux 7 Collines

Festival pluridisciplinaire | 7 sur 7 ! On savait le lien fort qui unissait le festival des 7 Collines avec la compagnie de cirque québécoise Les 7 Doigts de la Main. Pour son (...)

Nicolas Bros | Vendredi 8 février 2019

Un

7 sur 7 ! On savait le lien fort qui unissait le festival des 7 Collines avec la compagnie de cirque québécoise Les 7 Doigts de la Main. Pour son édition 2019 - du 25 juin au 8 juillet - le festival stéphanois enfonce le clou et convie les circassiens montréalais pour présenter leur nouvelle création Passagers. De plus, l'équipe de l'événement stéphanois vient également d'annoncer que 3 autres créations québécoises seront à l'honneur cette année. C'est à se demander si l'on ne devrait pas prolonger le pont Jacques Cartier jusqu'aux rives du Furan... Festival des 7 Collines, du 25 juin au 8 juillet à Saint-Étien

Continuer à lire

La communauté de l'oubli

Danse | Les chorégraphes et les danseurs sont les sismographes de leur époque. Avec son spectacle Mémoire d'un oubli, Robin Lamothe, témoin comme un chacun d'une (...)

Monique Bonnefond | Mardi 8 janvier 2019

La communauté de l'oubli

Les chorégraphes et les danseurs sont les sismographes de leur époque. Avec son spectacle Mémoire d'un oubli, Robin Lamothe, témoin comme un chacun d'une actualité marquée par le repli idéologique, invite à reconsidérer la notion de communauté pour en créer une autre, inédite, comme les oubliés de Tromelin auxquels il prête vie. Ce groupe d'esclaves malgaches venant de différentes régions, avec leurs propres coutumes, abandonnés sur une île minuscule durant quinze ans, ignorés de tous, ont dû apprendre à vivre ensemble, à créer une autre forme de communauté. Le chorégraphe, s'interrogeant sans cesse sur "l'être ensemble", transpose cette histoire vraie dans une boîte de nuit oubliée, où deux êtres errent, selon des codes qui nous échappent. Ne se voyant pas, l'enjeu ayant été fixé de ne jamais se regarder, les deux danseurs, coincés dans les méandres d'une danse de couple inconnue, indéchiffrée, se cherchent, en quête de ce partenaire manquant. À travers ce duo d'âmes à la poursuite d'une rencontre improbable, Robin Lamothe tente lui aussi de recréer une communauté qui ne soit pas référencée mais qui conduise de l'oubli à la mémoire. Mémoire d'un o

Continuer à lire

Sinsémilia à la Rue des Artistes 2019

Festival | Le festival couramiaud La Rue des Artistes vient d'annoncer un premier nom de sa programmation 2019 qui se déroulera du 14 au 16 juin. C'est (...)

Nicolas Bros | Vendredi 7 décembre 2018

Sinsémilia à la Rue des Artistes 2019

Le festival couramiaud La Rue des Artistes vient d'annoncer un premier nom de sa programmation 2019 qui se déroulera du 14 au 16 juin. C'est le groupe de reggae ska grenoblois Sinsémilia qui prépare un nouvel album prévu pour le printemps. Ce concert correspondra au retour du groupe au festival de Saint-Chamond, dix ans après le succès rencontré pour leur venue au Jardin des plantes.

Continuer à lire

Nouveaux écrans à Saint-Chamond

Cinéma | Depuis le 27 novembre, le nouveau cinéma Véo Grand Lumière, situé dans les anciens locaux de Novaciéries à Saint-Chamond, a ouvert ses portes au public avec pour (...)

Nicolas Bros | Mardi 4 décembre 2018

Nouveaux écrans à Saint-Chamond

Depuis le 27 novembre, le nouveau cinéma Véo Grand Lumière, situé dans les anciens locaux de Novaciéries à Saint-Chamond, a ouvert ses portes au public avec pour objectif d'atteindre les 200 000 entrées par an. Prenant la suite du Ciné Lumière, fermé quelques semaines auparavant, ce nouveau venu dans le circuit des salles obscures ligériennes compte 6 salles flambant neuves allant de 96 places pour la plus petite à 295 pour la plus spacieuse. Intégré dans le nouvel ensemble Hall in One, le nouveau complexe cinématographique couramiaud fait belle figure. Calqué sur l'établissement modèle du groupe Véo situé à Muret, en banlieue toulousaine, ce nouveau cinéma propose 170 séances par semaine et emploie 12 personnes. « Notre établissement ne sera pas un cinéma pop-corn. Il proposera une programmation ouverte au plus grand nombre », assure l'équipe du Véo Grand Lumière. L'installation proposera donc aussi bien des blockbusters que des films pour enfants ou de l'art et essai. Cinéma Véo Grand Lumière, Hall in One, rue Maurice Bonnevialle à Saint-Chamond

Continuer à lire

Rhoda Scott absente du Rhino

Jazz | Mauvaise nouvelle pour Rhoda Scott et le Rhino Jazz Festival pour lequel l'organiste devait se produire ce soir dans la salle Aristide Briand de (...)

Nicolas Bros | Vendredi 26 octobre 2018

Rhoda Scott absente du Rhino

Mauvaise nouvelle pour Rhoda Scott et le Rhino Jazz Festival pour lequel l'organiste devait se produire ce soir dans la salle Aristide Briand de Saint-Chamond... Par communiqué, l'organisation explique que l'artiste a subi une mauvaise chute et doit donc annuler son concert : « Nous prenons connaissance que dans cette nuit du 25 au 26 Octobre 2018, Rhoda Scott a été victime d'une chute dans l'escalier de son hôtel. Hospitalisée d'urgence, il est à craindre une grave fracture qui, bien évidemment, rend impossible pour elle d'être sur scène pour quelque temps. Il y aura ce soir un concert de substitution (en cours d'organisation) à la suite du concert de Shahin Novrasli. »

Continuer à lire

Cirque, cinéma et prohibition

Cirque | La compagnie the Rat Pack bouscule la pratique circassienne dans son spectacle Speakeasy en empruntant des techniques cinématographiques, en (...)

Monique Bonnefond | Mardi 4 septembre 2018

Cirque, cinéma et prohibition

La compagnie the Rat Pack bouscule la pratique circassienne dans son spectacle Speakeasy en empruntant des techniques cinématographiques, en détournant les références et clichés des films de gangsters dans lesquels le club est un lieu clé où règne une ambiance close, sombre. Les six artistes performatifs passionnés par toutes les formes de création artistique réussissent, par un énorme travail d'expression corporelle inspiré des films muets, à conjuguer parfaitement les arts du cirque et du cinéma et nous font avec jubilation "leur" cirque. Speakeasy, dimanche 3 février 2019 au Firmament à Firminy

Continuer à lire

La communauté de l'oubli

Danse | C'est un projet très noble de tirer de l'oubli des êtres abandonnés, ignorés de tous, comme les esclaves malgaches de l'île de Tromelin. Robin Lamothe transpose (...)

Monique Bonnefond | Mardi 4 septembre 2018

La communauté de l'oubli

C'est un projet très noble de tirer de l'oubli des êtres abandonnés, ignorés de tous, comme les esclaves malgaches de l'île de Tromelin. Robin Lamothe transpose l'histoire vraie de ces naufragés qui ont dû, pour vivre ensemble sur cette île minuscule, inventer une forme de communauté inédite. Les deux danseurs de Mémoire d'un oubli, survivant dans une boîte de nuit oubliée, errent, telles deux âmes qui se cherchent, ne se voient plus mais unies dans une danse de couple inconnue, inventent aussi leur communauté. Mémoire d'un oubli, mardi 15 janvier à 20h30, salle Aristide Briand à Saint-Chamond

Continuer à lire

Ode au cirque

Festival des 7 Collines (Loire) | Si Saint-Étienne peut se targuer d'avoir 7 Collines au même titre que des villes telles que Rome, Yaoundé ou Lisbonne, elle peut également bomber le torse (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 juillet 2018

Ode au cirque

Si Saint-Étienne peut se targuer d'avoir 7 Collines au même titre que des villes telles que Rome, Yaoundé ou Lisbonne, elle peut également bomber le torse grâce à un festival au nom rappelant cette curiosité géographique. Référence en la matière circassienne, ce rendez-vous annuel de fin juin-début juillet, est une période dense où les spectacles de compagnies venues du monde entier émeuvent les Stéphanois et les habitants de la métropole. Cette année, le festival propose quelques nouvelles petites douceurs comme la création Circus I Love You. Cette dernière réunit huit acrobates issus de six pays différents et ayant fait leurs preuves dans des compagnies telles que La Meute, Sisters ou encore Sirkus Aikamoinen. Un gage de qualité pour ce spectacle qui devrait mêler figures de style, musique et une bonne dose d'absurdité. Circus I Love You, vendredi 6 & samedi 7 juillet à 20h30, dimanche 8 juillet à 18h au Parc-Musée de la mine, dans le cadre du festival des 7 Collines

Continuer à lire

Le cirque : double tours et double lieux

FESTIVAL D'ALBA | Dix ans pour le Pôle cirque de l'Ardèche. Autant pour le Festival d'Alba. Et voilà que les deux entités pilotées par Alain Reynaud se réunissent pour co-accueillir la crème de cette discipline toujours plus alléchante.

Nadja Pobel | Mardi 3 juillet 2018

Le cirque : double tours et double lieux

Voici au moins un ruissellement qui fonctionne, qui plus est, au bénéfice de tous. La Cascade, pôle national de cirque comme la France en compte quatorze sur le territoire, mais un seul dans cette immense région Rhône-Alpes Auvergne, a fêté ce printemps ses dix ans d'existence. À l'époque, le label national ne lui était pas encore accolé, et pour cause, le Ministère ne les inventa qu'en 2010. Mais déjà Alain Reynaud et Claire Peysson (compagnies Les Nouveaux Nez & Cie et Les Colporteurs) pallient le manque de lieux de travail. Un outil, à Bourg-Saint-Andéol, est alors ouvert aux professionnels pour la création, la diffusion (étape de création) ou la formation (stages, mais pas d'école) qui aujourd'hui encore – faute de structures suffisantes dans les environs - a des délais d'attente pour l'occupation des salles de douze à dix-huit mois ! En parallèle de la Cascade se crée le Festival d'Alba, 30 km au nord, et à l'ouest de Montélimar. Étape reconnue en France pour les circassiens, ce rendez-vous de six jours mérite bien un décroché de la voisine Avignon. Et pour la première fois de son histoire, il se déploie partiellement à La Cascade afin de rendre lisible la co

Continuer à lire

Grimper les 7 Collines

Festival | 24e édition pour le festival pluridisciplinaire stéphanois qui fait la part belle notamment à la discipline circassienne. Focus sur 4 spectacles entre danse, musique et espoirs.

La rédaction | Mardi 5 juin 2018

Grimper les 7 Collines

Équilibres fragiles Avec le cirque, on va très loin ! Dans le cirque ou dans la vie, on reste toujours sur le fil. Ainsi Boulevard Conakry, spectacle chorégraphique et musical, inspiré des scènes de rue de la capitale guinéenne grouillante de vie, de parfums et de couleurs, nous tient en haleine. Notre regard reste rivé au tourbillon des prouesses acrobatiques d'artistes qui, se mettant en danger, questionnent les équilibres fragiles, laissant entrevoir nos vies dans ce qu'elles ont d'incertain, de fragile et de grand à la fois. MB Boulevard Conakry, mardi 26 juin à 20h, à la Comédie de Saint-Étienne Vents d'Est Musicien traditionnel et rock star, Goran Bregovic n’en finit pas de mettre en ébullition la planète musique. Avec son nouvel EP, Three letters from Sarajevo, il tente de rapprocher les trois religions qui font depuis des siècles l’identité multiple de sa ville natale, actuelle capitale de Bosnie-Herzégovine. Pour l’occasion, l’Orchestre des mariages et des ent

Continuer à lire

Les belles saveurs de La Talaudière

Resto santé | Un bar d’un nouveau genre a investi La Talaudière depuis août 2017 : Mon Bar à Saveurs. Nous sommes allés à la rencontre de Sandy Montabonel afin qu'elle nous en dise un peu plus sur son concept qui propose de "manger sain et gourmand".

Marion Dubanchet | Mercredi 16 mai 2018

Les belles saveurs de La Talaudière

Poke bowls, wraps, et autres smoothies, si vous n’êtes pas familier avec ces termes, il est temps de vous mettre à la page. Pour cela, on vous emmène faire un tour du côté de La Talaudière et plus précisément dans le tout nouveau Mon Bar à Saveurs. Après des études dans le commerce international et de nombreux stages à l’étranger, puis une réorientation en licence de mode à Lyon, Sandy Montabonel trouve finalement un emploi du côté de Sorbiers. Elle se rend très rapidement compte qu’il manque, dans cette zone géographique, une offre saine et rapide pour la restauration de midi. Désireuse depuis longtemps de se lancer à son compte, elle voit donc là une belle opportunité à saisir. Faire découvrir des mets nouveaux Elle se lance donc dans ce projet de restauration et se met à la recherche d'un local à La Talaudière, « une ville dynamique et au coeur d’un vivier d’entreprises » selon elle. Après de nombreux travaux et un joli travail sur l’identité visuelle avec une de ses anciennes camarades de commerce international, Mon Bar à Saveurs ouvre ses portes le 29 août 2017.

Continuer à lire

La recette pour s'aimer

Danse | "Au tango comme en amour, on n'est rien sans son partenaire". Comment faire pour aller à sa rencontre, dépasser la peur de l'autre ? Comme on fait un (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 4 avril 2018

La recette pour s'aimer

"Au tango comme en amour, on n'est rien sans son partenaire". Comment faire pour aller à sa rencontre, dépasser la peur de l'autre ? Comme on fait un flan. Prenez quatre musiciens, un couple de danseurs, une pincée d'humour, un peu de rêve. C'est prêt. A déguster sans modération. L'amour au flan, jeudi 26 avril à 20h30 au Centre Culturel du Sou

Continuer à lire

Goran Bregović annoncé aux 7 Collines

MUSIQUES | Goran Bregović et son "Orchestre des Mariages et des Enterrements" sont de retours en terres ligériennes. Ce concert se déroulera lors de la 24e (...)

Nicolas Bros | Mardi 27 février 2018

Goran Bregović annoncé aux 7 Collines

Goran Bregović et son "Orchestre des Mariages et des Enterrements" sont de retours en terres ligériennes. Ce concert se déroulera lors de la 24e édition du festival des 7 Collines, le mercredi 4 juillet au Fil à Saint-Étienne, a annoncé sur son site l'organisation du festival. D'autre part, cette soirée sera également l'occasion de découvrir le nouveau projet de Michaël Mottet (ex-Angil) aux côtés de Schérazed (ex-Dotsy Dot) : Lion In Bed. Une formation qui s'annonce "pop nocturne", puisant des influences autant du côté de Nancy Sinatra que de Broadcast. Plus d'infos sur ce site Goran Bregović et son "Orchestre des Mariages et des Enterrements" + Lion In Bed, mercredi 4 juillet au FIL, dans le cadre du festival des 7 Collines

Continuer à lire

Les "L" du désir

Classique | L'encre sèche encore sur leur diplôme de Lauréat 2017 de la Fondation Cziffra. Ils n'en sont pas peu fiers... à juste titre. Le trio "L" rayonne sur scène, (...)

Alain Koenig | Mardi 6 mars 2018

Les

L'encre sèche encore sur leur diplôme de Lauréat 2017 de la Fondation Cziffra. Ils n'en sont pas peu fiers... à juste titre. Le trio "L" rayonne sur scène, musicalement, humainement. L'alchimie résout les équations, emplit les silences. Trois solistes partagent cette musique en état de grâce : Lyuba Zhecheva, pianiste à l'expressivité suprême, Louison Crès-Debacq, violoncelliste aux phrasés veloutés et sensuels, et Louis-Jean Perreau, enfant du pays, talentueux violoniste que l'on ne présente plus. Le programme déploiera ses "L" sur le célèbre Trio n°1 Op.99 de Schubert, dont l'apparente urbanité laisse rapidement affleurer les affres du doute, griffe du grand Schubert quelques mois avant sa mort. Le Trio en sol Majeur, composé par un jeune Debussy de dix-huit ans, est, pour sa part, encore marqué par la filiation de Franck, Massenet ou Delibes. Enfin, le Trio n°1 Op.8 de Chostakovitch, composé à dix-sept ans, incarnera parfaitement le mot du très tourmenté maître de Léningrad : « Il est impossible de trouver une approche neuve. Il faut que ce soit elle qui vous trouve. ». Il se murmure, dans les milieux informés, que le "Trio L" prép

Continuer à lire

La Girafe invite la bistronomie chez les Chanoines

GUIDE URBAIN | Piermic Fatet et ses 3 associés redonnent vie à un lieu emblématique de la ville de Saint-Chamond, la Maison des Chanoines. Visite guidée des lieux.

Marion Dubanchet | Mercredi 27 décembre 2017

La Girafe invite la bistronomie chez les Chanoines

Après nous avoir fait voyager à dos de Chien et d’Eléphant (dans leurs jeux de quilles respectifs), Piermic Fatet nous présente aujourd’hui la petite dernière de la famille : une grande et jolie Girafe. Franck Debreil est aussi de la partie pour mener à bien ce projet dans la ville qui l’a vu naître. Ils désirent redonner vie à ce lieu chargé d’histoire et se refusent à laisser un si bel édifice à l’abandon. Dès que l’on ouvre la porte, on sent qu’un vent de modernité a soufflé chez les Chanoines. Guillaume Buisson, designer stéphanois, a travaillé sur un décor alvéolaire qui orne délicatement l’accueil. Il se prolonge derrière vous pour vous présenter la belle sélection de vins qui vous sera proposée. Le reste de l’établissement a été repensé conjointement avec un architecte des bâtiments de France pour respecter les contraintes imposées par le statut de la bâtisse, classée monument historique en 1983. Un compagnon du devoir a retapissé et patiné les chaises d’origine. Votre r

Continuer à lire

Arte diffuse "Réversible" tourné au festival des 7 Collines

Cirque | Nous vous avions conseillé de découvrir ce spectacle. Réversible de la Compagnie québécoise de cirque Les 7 Doigts de la Main, fut présenté à deux reprises dans (...)

Nicolas Bros | Mercredi 20 décembre 2017

Arte diffuse

Nous vous avions conseillé de découvrir ce spectacle. Réversible de la Compagnie québécoise de cirque Les 7 Doigts de la Main, fut présenté à deux reprises dans le cadre du festival des 7 Collines édition 2017, à l'Opéra de Saint-Étienne. Pour celles et ceux qui n'auraient pas eu l'occasion d'apprécier la performance en direct, une captation avait été organisée par Arte lors d'une de ces deux représentations en terres stéphanoises. La chaîne de télévision prévoit la diffusion de ce spectacle mercredi 27 décembre à partir de 20h55. Réversible de la Compagnie Les 7 Doigts de la Main à l'Opéra de Saint-Étienne dans le cadre du festival des 7 Collines, diffusion le 27/12 à 20h55 sur Arte

Continuer à lire

Albin parmi nous

Chanson | Si l'on souhaite circonscrire l'univers complexe d'Albin de la Simone, alors il suffit de jeter un œil à son dernier clip, celui de la chanson Dans (...)

Stéphane Duchêne | Mercredi 3 janvier 2018

Albin parmi nous

Si l'on souhaite circonscrire l'univers complexe d'Albin de la Simone, alors il suffit de jeter un œil à son dernier clip, celui de la chanson Dans la tête, extraite de son dernier album L'un de nous. Rien que le fait qu'il mette en scène la comédienne Emmanuelle Devos et l'humoriste Régis Laspallès (dans le rôle d'Albin vieilli - si l'on comprend bien) dessine le mélange de mélancolie, de fantaisie et de poésie qui font le sel d'un chanteur ne sachant jamais si l'humour est la politesse du désespoir ou le désespoir le prolongement de la dérision. C'est pourtant bien la deuxième option que l'on trouve sur L'un de nous où, plus encore que sur Un Homme, son précédent disque, Albin de la Simone remise le boute-en-train sous un voile de gravité. Un album écrit après que son auteur ait failli se rendre ad patres à la suite d'un problème cardiaque, épisode évoqué dans un sens, et dans un frôlement, sur La Fleur de l'âge et dans l'autre sur À quoi. Qu'on se le dise, Albin de la Simone est en pleine forme (y compris discographique) et foulera la scène du Centre Culturel Le Sou à La Talaudière le 3 février prochain .

Continuer à lire

Daniel Yvinec : « Monter un projet musical unique et inédit »

Projet Bowie "We Could Be Heroes" | Pour monter le projet We Could be Heroes, hommage à David Bowie, l'équipe du Rhino Jazz(s) a fait appel à Daniel Yvinec (ex-Orchestre National de Jazz). Il se positionne comme le directeur artistique d'une série de concerts uniques avec notamment la présence de 4 musiciens (Donny Mc Caslin aux saxophones, Jason Lindner aux claviers, Mark Guiliana à la batterie et Tim Lefebvre à la basse) ayant participé au dernier album de la star anglaise : Blackstar. Explications avec l'intéressé.

Nicolas Bros | Mardi 3 octobre 2017

Daniel Yvinec : « Monter un projet musical unique et inédit »

Quel est votre rôle dans ce projet ? Daniel Yvinec : Mon rôle est d'être un producteur au sens artistique du terme. L'intitulé exact est directeur artistique. L'idée de rendre hommage à Bowie est venue du Rhino Jazz(s) il y a 4 ans, bien avant la disparition de David Bowie. Ils ont fait appel à moi au moment où se posait la question de « comment rendre cet hommage ». J'ai été très touché qu'ils pensent à moi pour ce projet. Nous avons réfléchi ensemble aux musiciens qui pourraient se prêter le mieux à cet exercice délicat. Ludovic Chazalon (Ndlr : programmateur du festival) avait déjà en tête l'Imperial Quartet et le Possible(s) Quartet. Aussi, connaissant une partie des musiciens du dernier album de Bowie, Blackstar, je possédais un contact un peu privilégié avec eux et il était logique de leur proposer de s'impliquer. Dans les deux projets de concerts, la manière de travailler n'est pas exactement la même. Pour l'Impérial Quartet et le Possible(s) Quartet, nous leur avons suggéré une liste de morceaux de Bowie sur lesquels ils ont réagi. Nous travaillons petit à petit avec eux. J'apporte un regard extérieur sur la musi

Continuer à lire

L'épopée des cartes

Musée | Au XVIIe et XVIIIe siècles, la donne cartographique en France a fondamentalement changé grâce aux Cassini. César-François Cassini et son (...)

Nicolas Bros | Mardi 5 septembre 2017

L'épopée des cartes

Au XVIIe et XVIIIe siècles, la donne cartographique en France a fondamentalement changé grâce aux Cassini. César-François Cassini et son fils Jean-Dominique Cassini ont ainsi réalisé, à l'échelle 1/86 400, la cartographie de l'ensemble du Royaume de France. Une prouesse à l'époque qui continue d'être une référence pour tout géographe qui se respecte. À la Maison du patrimoine et de la mesure de La Talaudière, l'exposition Les cartes de Cassini, l'histoire d'une fantastique épopée propose de plonger dans les cartes et leur parcours de création. Les cartes de Cassini, l'histoire d'une fantastique épopée, jusqu'au 27 avril 2018 à la Maison du patrimoine et de la mesure

Continuer à lire

L'Envol de Plume

Nuits de Fourvière (Rhône) | C'est une aventure comme on n'en fera sans doute plus en France : ces superproductions qu'il faut trois années pour amortir s'éteignent peu à peu, (...)

Nadja Pobel | Mardi 4 juillet 2017

L'Envol de Plume

C'est une aventure comme on n'en fera sans doute plus en France : ces superproductions qu'il faut trois années pour amortir s'éteignent peu à peu, contrairement à des locomotives comme le Cirque du Soleil. Il ne reste plus dans cette catégorie que Ariane Mnouchkine, et Bartabas. Et le Cirque Plume. Ces deux derniers sont les seuls à pouvoir remplir trente soirs d'affilée un chapiteau de mille places. Pourtant, il reste une forme d’artisanat derrière ces chiffres. Créée chez eux à Besançon en mai dernier, cette Dernière saison est pour Plume le commencement de la fin. Ce cirque a été précurseur, dès sa création en 1983, avec Amour, jonglage et falbalas, d'une façon de faire vivre le spectacle de rue, la magie, la musique... « C'était une histoire sociale » comme le précisait encore en mars dernier Bernard Kudlak son directeur, « il fallait faire ça pour mille raisons, politiques, personnelles. Nous étions nourris par le Living Theater (NDLR qui fit scandale à Avignon en 1968), le festival international de Nancy (NDLR qui révéla Bob Wilson), Augusto Boal et son théâtre ama

Continuer à lire

Féfé fort en couleur

Rap | Echaudé par son second album en solo (Le Charme des premiers jours sorti en 2013 avec un succès très modéré et quelques soucis avec sa maison de disques), FéFé, (...)

Nicolas Bros | Mercredi 7 juin 2017

Féfé fort en couleur

Echaudé par son second album en solo (Le Charme des premiers jours sorti en 2013 avec un succès très modéré et quelques soucis avec sa maison de disques), FéFé, ex-Saïan Supa Crew, a pris 4 années avant de ressortir son micro. Ce rappeur qui raconte le quotidien, à contre courant des clichés habituels du rap français, Samuel Adebiyi de son vrai nom propose un troisième album sobrement intitulé Mauve. Métissé, ce disque propose une aventure multi-culturelle pour lequel le chanteur s'est inspiré de ses racines nigérianes et sur les traces de la culture Yoruba au Brésil et à Cuba. Composé avec Felipe Saldivia et enorgueilli par plusieurs featurings de haut vol (Ayo, -M- ou Tété), Mauve est un disque expressif, à « la parfaite synthèse entre le rose de la vie et les bleus de l'âme » explique l'ex-chanteur d'OFX. Puisant dans l'énergie brute de l'Afrique et de l'Amérique du Sud, l'artiste parvient encore une fois à mêler rap, mélancolie, liberté et poésie. Il présentera cet opus à l'occasion des 20 ans du festival La Rue des Artistes à Saint-Chamond. FéFé [+ Magyd Cherfi + Bazar & Bémols], samedi 17 juin à 20h, parc Nelson Man

Continuer à lire

L'équilibre des 7 Doigts

Cirque / Festival | Avec Réversible, la Compagnie québécoise Les 7 Doigts de la Main s'impose encore une fois avec un cirque mêlant à la fois technicité et surtout humanité. Traitant de thématiques autour du passé, des origines et de la construction de l'être, Réversible frappe un grand coup et sera en représentation à Saint-Etienne pour les 7 Collines.

Nicolas Bros | Mardi 6 juin 2017

L'équilibre des 7 Doigts

« Celui qui ignore son passé est condamné à le répéter. » Nous sommes un maillon dans la chaîne des générations et nous savons bien à quel point il est important de connaître son histoire, notamment pour éviter de répéter des situations douloureuses, pour échapper aux pièges de la fatalité. Rien n'est pire que le non-dit, le secret que la famille, la culture imposent à des personnes, à des enfants qui portent l'angoisse de parents silencieux et vont revivre certains problèmes des années plus tard. C'est un sujet largement exploité que l'on retrouve dans des films comme Le Secret, dans des romans comme Un amour impossible de Christine Angot et qui apparaît dans plusieurs spectacles de la compagnie Les 7 Doigts de la Main qui, depuis longtemps, sculpte les émotions humaines en les frottant au langage des corps d'artistes pluridisciplinaires : équilibristes, jongleurs, trapézistes. À la recherche du passé Après La vie, Psy, Séquence 8 et Cuisine et confessions, la nouvelle création des 7 Doigts, Réversible, explore une fois encore, la bulle intime de chaque artiste. On se glisse dans la vi

Continuer à lire

Jupiter en orbite

Sono mondiale | Aux commandes d’un ovni musical nommé Okwess International et star incontestée dans toute l’Afrique centrale, Jean-Pierre Bokondji alias Jupiter fait (...)

Niko Rodamel | Mercredi 7 juin 2017

Jupiter en orbite

Aux commandes d’un ovni musical nommé Okwess International et star incontestée dans toute l’Afrique centrale, Jean-Pierre Bokondji alias Jupiter fait bouillir dans sa marmite un melting-pot musical concocté à Kinshasa, capitale de son Congo natal. "Le Général rebelle" est en effet un impétueux alchimiste qui rapproche avec un talent insolent tradition et modernité. De sa voix rocailleuse, Jupiter pose des textes bien sentis sur un imparable cocktail fait de rythmes traditionnels congolais et de sons salement rock. Le "Bofenia Rock" d’Okwess International est une soul rebelle qui se frotte à l’afrobeat et au funk jusqu’à devenir une transe enfiévrée et expérimentale, une musique puissante qui invite irrésistiblement au déhanchement frénétique ! Patrie de la Rumba, du Soukous et du Ndombolo, la République Démocratique du Congo a assurément trouvé, en la personne de ce grand échalas à chapeau, son empêcheur de tourner en rond. Les trois soeurs de l’inimitable groupe A-Wa seront aussi de la partie pour une soirée qui s’annonce des plus chaudes Jupiter & Okwess International [+ A-Wa], mercredi 28 juin à 20h30, le Fil à Saint-Étienne, dans le cadre du festival de

Continuer à lire

Cirque, cinéma et prohibition

Cirque | La vitalité créatrice du cirque, qui, aujourd'hui, est bien loin d'être un art mineur, crée des formes inédites. Les créateurs circassiens empruntent volontiers (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 7 juin 2017

Cirque, cinéma et prohibition

La vitalité créatrice du cirque, qui, aujourd'hui, est bien loin d'être un art mineur, crée des formes inédites. Les créateurs circassiens empruntent volontiers des matériaux, des codes aux autres arts. Ils reprennent, réactivent, décalent des techniques, des concepts qu'ils se réapproprient. La compagnie the Rat Pack bouscule dans son spectacle Speakeasy, la pratique circassienne en empruntant des techniques cinématographiques, en détournant les références et clichés des films de gangsters dans lesquels le club est un lieu clé où règne une ambiance close, sombre. C'est cet univers reconstitué tel un plateau de cinéma, avec des accessoires d'époque comme le sol en damiers, les meubles Art déco, qui donne son nom au spectacle. Le Speakeasy était un bar clandestin du temps de la prohibition où on demandait aux clients de baisser la voix pour commander de l'alcool. Les six artistes performatifs de la compagnie passionnés par toutes les formes de création artistique, réussissent, par un énorme travail d'expression corporelle inspiré des films muets, à conjuguer parfaitement les arts du cirque et du cinéma et nous font avec jubilation "leur" cirque. Speakeasy

Continuer à lire