Une fiancée pas comme les autres

ECRANS | De Craig Gillepsie (EU, 1h42) avec Ryan Gosling, Patricia Clarkson…

Christophe Chabert | Vendredi 19 décembre 2008

Ryan Gosling est probablement l'acteur chouchou du festival de Sundance : il se cantonne surtout à des rôles difficiles, dans des productions indépendantes typiques de la politique de programmation du fameux raout select de Robert Redford – des œuvres sur des sujets de société fort, mais pas trop frondeuses quand même, hein... Après avoir mollement parlé de l'addiction dans Half Nelson ou du malaise social dans The United States of Leland, notre beau Ryan s'attaque ici au marasme affectif. Il campe Lars, vieux garçon vivant reclus dans sa bicoque juste à côté de son frère et de sa belle-sœur, dont le bonheur affiché le renvoie en permanence à sa propre inadaptation. Il va pallier ce manque de façon inattendue : un beau jour, un colis arrive à son intention, introducing une poupée gonflable qu'il va présenter à toute la communauté comme sa moitié. Oublions un quelconque parallèle avec Monique de Valérie Guignabodet : le film de Craig Gillepsie s'attache surtout, dès lors, à décrire l'empathie de la population à l'égard de son doux cinglé, dont elle entretient la névrose avec une tendresse faisant l'essentiel de la force du film. Pour ce qui est du traitement de son personnage principal, malheureusement, le ton est beaucoup plus convenu, et les ressorts dramatiques de s'épuiser au fil des “scènes à Oscar“ enquillées avec une dommageable absence de retenue par notre joli Ryan. François CauSortie le 24 décembre

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter