Assiette anglaise

| Mercredi 7 mars 2007

Musique / Hasard du calendrier, cette semaine l'assiette lyonnaise ne se remplira quasi exclusivement que de mets anglais (ou, disons, britanniques). En attendant plus roboratif avec The Rakes, Bloc Party, Kaiser Chiefs ou The Stranglers, le hors-d'œuvre est plutôt varié avec The Servant, Kasabian et, pour alléger le tout, le pâtre(-ick Bruel) irlandais, Damiiiiieeeen Rice. Si The Servant doit son nom à un film plutôt fascinant de Joseph Losey, sa musique l'est nettement moins. Elle n'est pour autant pas déplaisante : rien que du très classique, très calibré et à l'occasion très efficace qui fait de The Servant un chouchou du public pop sur la foi de quelques titres détonnant comme Orchestra et d'une attitude savamment péteuse (si Lou Reed entend un jour le geignard Hey Lou Reed, il les déculottera devant tout le monde). Il y a dix ans, en pleine ère britpop, The Servant aurait été grand mais c'est oublier qu'en Angleterre les trains n'arrivent plus jamais à l'heure. La problématique Kasabian est à peu près la même, on les annonçait énormes et tarés (ils portent le nom d'une adepte de Charles Manson, ce qui est très effrayant). C'est quand Noel Gallagher d'Oasis s'est mis à clamer partout qu'ils étaient le meilleur groupe du monde qu'on a pris peur. Il n'empêche que leurs titres coups de poing sont très prisés des bandes sons de jeux vidéos, films, et épisodes de séries et que même dans une salle de 200 places, ils se comportent, régal intense, comme s'ils jouaient à Wembley devant 200 000 âmes. Enfin, le 6 mars, il faudra faire un choix crucial : Klaxons ou Damien Rice. Pas vraiment la même tambouille, Rice étant l'ambassadeur du folk lyrique à l'irlandaise. Et si on peut parfois lui reprocher quelques écarts variét', Damien Rice a à son actif quelques chansons troublantes (Delicate, Cold Water...) portées par une voix capable de fendre les matériaux les plus résistants (un rocher, une porte blindée, l'armure de Lionel Jospin...). SDKASABIAN, au Ninkasi Kao, le 28 févrierTHE SERVANT, au Ninkasi Kao, le 5 marsDAMIEN RICE, au Transbordeur, le 6 mars

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter