Au bout du conte

Au bout du conte
De Agnès Jaoui (Fr, 1h52) avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri...

Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri font entrer une fantaisie nouvelle dans leur cinéma en laissant à une génération de jeunes comédiens pris à l’âge des contes de fées le soin de se heurter à leur réalité d’adultes rattrapés par l’amertume et les renoncements. Christophe Chabert

Il était une fois une petite révolution dans le cinéma de Bacri et Jaoui, qui ronronnait gentiment dans sa formule avec Parlez-moi de la pluie. Voilà que ses maîtres du dialogue et du scénario, ses deux acteurs virtuoses, se décident à oser la fantaisie filmique là où jusqu’ici leur caméra se devait d’être transparente. Cure de jouvence effectuée à une double source : celle des contes de fée, dont Au bout du conte transpose dans un contexte contemporain les figures les plus identifiées — le chaperon rouge et son grand méchant loup, la reine cruelle obsédée par sa beauté et par une Blanche Neige trop jeune, la pantoufle de Cendrillon et son prince charmant ; et ceux qui y croient, des jeunes gens qui sont aussi, réalisme oblige, de jeunes comédiens, tous très bons, même Agathe Bonitzer. Cela change beaucoup à l’écran, mais rien sur le regard que posent Bacri et Jaoui sur le monde ; au contraire, en opposant à ce sang neuf la bile noire et amère coulant dans les veines d’une poignée d’adultes revenus de tout — l’amour, la paternité, le progrès, l’environnement — et englués jusqu’au cou dans leurs angoisses et leurs renoncements, les auteurs n’ont jamais été si loin dans l’expression de leurs obsessions.

Tout conte défait

Le propos du film tient d’ailleurs autant dans cette forme hybride, cette juxtaposition plutôt que ce dialogue entre les expérimentations artisanales que Jaoui tente dans sa réalisation et un territoire bien connu fait de malentendus, de ruminations et de solitudes habillées poliment par un humour toujours efficace. Si elle s’aventure ainsi hors de ses sentiers battus, avec ces aquarelles en ouverture de scènes, ce bal entièrement musical et visuel ou ces jeux sur les objets, leurs tailles et leur intrusion inopinée, c’est pour mieux les manger dans la séquence suivante, par un retour à une quotidienneté grise où les superstitions ne servent qu’à calmer — ou à conjurer — l’attente de la mort. Depuis leurs premiers textes au théâtre, Bacri et Jaoui vomissent les normes, la peur d’être soi-même et l’envie d’être comme les autres. Avec Au bout du conte, ils en trouvent la racine dans les illusions de la jeunesse ; leur force est de ne pas la blâmer, mais d’en prendre simplement acte comme d’une étape nécessaire dans une construction personnelle et intime.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 4 avril 2018 Entre cuisine, dépendance et grand jardin, le nouveau ballet orchestré par Jaoui et Bacri tient de la comédie de caractères, s’inscrivant dans la lignée du théâtre de Molière, au point de tendre à respecter la triple unité classique. Une féroce et...
Mercredi 28 juin 2017 de Gérard Pautonnier (Fr.-Bel.-Pol., 1h26) avec Jean-Pierre Bacri, Arthur Dupont, Olivier Gourmet, Fedor Atkine…
Mercredi 5 avril 2017 Portrait d’une femme à la croisée des émotions et de la vie, cette comédie culottée sur la ménopause brise réellement les règles. Interprète du rôle-titre, Agnès Jaoui donne émotion et fantaisie à ce grand-huit émotionnel, usant de son superbe...
Mardi 31 mai 2016 Christophe Barratier remise patine et chansonnette pour prendre le parti de Jérôme Kerviel face à la Loi des marchés. Il réalise une jolie plus-value au passage : grâce à ce film maîtrisé, la séance se clôt par une forte hausse de la valeur de son...
Mardi 9 juin 2015 Bruno Podalydès retrouve le génie comique de "Dieu seul me voit" dans cette ode à la liberté où, à bord d’un kayak, le réalisateur et acteur principal s’offre une partie de campagne renoirienne et s’assume enfin comme le grand cinéaste populaire...
Lundi 15 décembre 2014 De Sophie Letourneur (Fr, 1h27) avec Lolita Chammah, Benjamin Biolay, Félix Moati…
Mercredi 3 septembre 2014 De Serge Frydman (Fr, 1h35) avec Leïla Bekhti, Nicolas Duvauchelle, Arthur Dupont…
Mercredi 21 ao?t 2013 Leur nom pourrait faire plutôt penser à une vitesse réduite. Mais pourtant ces deux-là n'arrêtent pas de courir depuis quelques temps. Lisa et François, les deux (...)
Samedi 2 mars 2013 Un feu d’artifices de films majeurs en mars : Korine, Malick, Cianfrance, Jaoui et Bacri… C’est très simple, si vous n’allez pas au cinéma ce mois-ci, c’est que vous n’aimez pas ça. Christophe Chabert
Lundi 3 septembre 2012 De Pascal Bonitzer (Fr, 1h40) avec Jean-Pierre Bacri, Kristin Scott-Thomas, Isabelle Carré…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter