Cannes sans Cannes : résistance à distance pour les producteurs

Mi-mai, la planète cinéma se retrouve toujours à Cannes. Sauf cette année, puisqu’à l’instar de toutes les grandes manifestations, le festival international du film a dû déclarer forfait. Comment les producteurs rhônalpins composent-ils avec ce contretemps majeur ?

On n’aurait jamais imaginé les croiser à Lyon à cette période de l’année. Mais pour ces familiers de la Croisette, mai 2020 se vit sur les pavés, loin de la plage. Loin aussi des salles obscures, des travées du marché du film, voire des soirées réputées pour leur faste. Au moment où les exploitants et les distributeurs espèrent entrevoir le bout du tunnel avec une réouverture murmurée pour la mi-juillet, alors que les tournages commencent à se reprogrammer — dans des conditions hautement sécurisées —, les producteurs continuent à travailler pour qu’il y ait encore du cinéma sur les écrans, demain. Vaille que vaille…

Vincent Michaud

Producteur (2 Hérons productions)

« On fait le festival de Cannes au bureau ! Mardi 12 mai, le jour de l’ouverture, j’ai reçu des amis producteurs lyonnais et parisiens devant une magnifique toile des marches du festival, acquise il y a deux ans (rires). Sinon, les rendez-vous se font avec Zoom, au lieu de se faire dans le Palais ou dans les pavillons des commissions régionales. Toujours le 12, je devais rencontrer la Commission du film Grand Est dans son pavillon cannois pour un long-métrage avec une réalisatrice grecque ; comme ils sont confinés chez eux, on s’est vus à distance. Nous avons aussi vu pour ce projet jeudi matin des coproductrices qui étaient “autoconfinées“ chez elles à Genève — les Suisses ont été plus responsabilisés que nous ! (rires) Ensuite, on espère avoir un financement européen pour ce film. En somme, tout se fait par téléphone, mais c’est quand même plus convivial de se voir à Cannes… Pour se consoler, on se dit que, de toute façon, il pleut. Et on regarde Arte le soir… Cannes, on peut s’en passer une année, mais c’est plus grave pour les gens du festival. »

Stéphane Roche

Producteur (ARTS films) et membre du bureau court-métrage du SPI (Syndicat des Producteurs Indépendants)

« Comme je fais principalement du court-métrage, pour nous c’est le festival de Clermont-Ferrand qui est important. Celui de Cannes l’est aussi parce qu’il permet de confirmer les engagements les propositions faites par les chaînes, dans un cadre un peu différent. À Cannes, on peut aussi montrer des films qu’on a finis. J’en ai un, terminé depuis janvier et diffusé sur OCS, dont la suite des ventes et de la diffusion devait se faire à Cannes. Du coup, tout se fait par Zoom, Skype ou téléphone… Et c’est totalement différent de montrer un film sans que la personne soit à côté pour en discuter après ; c’est moins vendeur. Et la distribution en pâtit.

Avec le SPI, nous avions mis en place des réunions délocalisées en région pour expliquer des nouvelles lois et règles, à l’occasion des festivals. Là, ça ne se fera pas, ni à Cannes, ni à Annecy comme on avait prévu, c’est mis entre parenthèse. Les choses reprendront quand ça redeviendra normal, mais quand ? C’est la question ! Pour la reprise des tournages de courts-métrages, on nous parle de mi ou fin septembre. On passe forcément après les longs, puisque nous ne sommes pas sur la même économie et que nous payons moins. En plus, il risque d’y avoir un embouteillage chez les prestataires et les techniciens… »

Grégory Faes

Directeur général de Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma

« Si je prends ma journée habituelle à Cannes, elle commence à 8h et se termine à 1h du matin. Je vois peut-être un ou deux films, au maximum mais je travaille tout le temps parce que je rencontre des gens non-stop. Cannes rythme notre année. C’est un marché incontournable, un salon sans équivalent, le plus gros salon du monde. Pour nous qui faisons tout un travail souterrain en région, c’est le moment de l’année où il faut être en contact — nos métiers sont des métiers de contact — : on est obligé de rencontrer Canal+, FranceTélévision, TF1, les groupes financiers. Cannes est un énorme vecteur de transmission de projets et de l’info, on sait qu’on va faire le job à cette période. C’est là aussi que l’on rencontre les projets, que l’on fait notre détection pour l’année à venir. Rien ne vient naturellement : il faut montrer qu’on existe !

Pour les sorties de films, ce sera presque une année blanche. Ce qu’on perd avec le festival de Cannes, c’est l’effet de lancement. Prenons les exemples de Fatima, Ma vie de Courgette ou J’ai perdu mon corps : Cannes a été une rampe de lancement, qui ensuite a été travaillée par les distributeurs. Là, elle est perdue collectivement. Bien sûr, un film prend toujours un risque en utilisant la notoriété du festival pour se propulser, parce qu’il peut y avoir du débat, de la polémique, du bouche à oreille, une controverse, parfois un un rejet. Mais il n’y a que Cannes qui peut l’offrir. Il est donc possible que des vendeurs préfèrent attendre 2021… »

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 26 avril 2022 Dans le cadre de l’opération Mai à Vélo, le cinéma Le Family proposera deux animations spéciales dans le (...)
Mardi 26 avril 2022 Comme chaque mois, le Méliès Saint-François vous convie à sa grande soirée Quiz, dédiée cette fois-ci (...)
Vendredi 15 avril 2022 A Saint-Chamond, le cinéma Le Véo organise durant ces vacances de Pâques un festival Harry Potter. Ce samedi 16 avril, à partir de 16h30, aura tout d’abord (...)
Mardi 12 avril 2022 Retour derrière le micro pour Malik Bentalha, voix française de Sonic le hérisson dans le deuxième opus de la franchise Sega-Paramount. L’occasion de poursuivre la conversation avec ce fan absolu des années 1980, débordant d’enthousiasme et de...
Mercredi 30 mars 2022 À voir ★★★☆☆ En corps  À 26 ans, Élise est au sommet de son talent de danseuse classique. Mais une blessure (...)
Mercredi 9 février 2022 Les Ambassadeurs du Méliès, ce sont des lycéens qui aiment le cinéma, qui voient les dernières sorties en salle, et qui livrent leur coup de cœur. Aujourd’hui, Thimothée nous parle de sa « Pépite » du mois, Les Innocents, dernier...
Mardi 1 février 2022 Ce mois-ci au Méliès, deux événements seront organisés autour du film Un Monde portant sur le harcèlement scolaire. Le jeudi 3 février, la projection sera suivie (...)
Mardi 1 février 2022 Un ancien acteur X retourne dans son Texas natal et navigue entre son ex et une jeune serveuse. Une métaphore douce-amère d’une Amérique vivant dans la dèche, sur sa réputation et l’espoir permanent de se refaire la cerise sur le dos des autres…
Mardi 1 février 2022 Le nouveau documentaire de Dominique Dozolme,  Arts croisés, propose de mettre en perspective l’histoire de deux institutions (...)
Lundi 3 janvier 2022 Connu pour ses comédies légères durant les années 30, le réalisateur Georges Stevens, documentariste pour (...)
Mardi 30 novembre 2021 Co-construit et organisé par le réseau TRACES et nombre de ses partenaires, les Images Migrantes 2021 feront escale à (...)
Mardi 30 novembre 2021 Que fait-on, lorsque l’hiver arrive ? Un tigre qui a perdu ses rayures part en voyage pour les retrouver. Une mamie invente des histoires (...)
Mardi 30 novembre 2021 Rituel des fêtes solsticiales de Janus, le désormais célèbre concert du Nouvel An ravive la tradition musicale (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Devenue orpheline, la petite Violette part vivre avec son oncle Régis, agent d’entretien au château de Versailles. Le problème, c’est que Régis, il pue, (...)
Vendredi 29 octobre 2021 La Cinémathèque de Saint-Étienne offre une belle occasion de (re)découvrir l’excellent long métrage de Bertrand Tavernier,  Dans la brume (...)
Mardi 7 septembre 2021 Il avait 16 ans, lorsque, visionnant Touchez pas au Grisby, Eric Ravel a découvert tout le génie et le charisme du grand Lino Ventura. Dès lors, l’homme, (...)
Mercredi 7 juillet 2021 Espéré depuis un an — son titre est d’ailleurs une quasi anagramme d’“attente” —, le nouveau Carax tient davantage de la captation d’un projet scénique que de ses habituelles transes cinématographiques. Vraisemblablement nourrie de son histoire...
Mercredi 30 juin 2021 Après avoir racheté l’Alhambra et le Camion Rouge, le groupe Megarama a entrepris des travaux conséquents dans le premier. Tout en changeant les noms des deux cinémas stéphanois.
Mercredi 9 juin 2021 Une nouvelle plateforme de streaming VOD va voir le jour le 19 juin et elle est Stéphanoise. Orientée vers les films indépendants (surtout courts métrages, séries et docus), SOFA Vod pourrait faire parler d’elle.
Mercredi 21 octobre 2020 ★★☆☆☆ De Sang-Ho Yeon (Cor.-du-Sud, 1h56) avec Dong-won Gang, Do-Yoon Kim, Jung-hyun Lee…
Mercredi 21 octobre 2020 Après ses documentaires portant sur son autre métier-passion (Mondovino, Résistance naturelle), le cinéaste-sommelier Jonathan Nossiter livre une fiction crépusculaire sur notre civilisation annoncée comme son testament cinématographique. C’est ce...
Mardi 6 octobre 2020 Thomas Vinterberg s’empare d’une théorie tordue pour s’attaquer à un nouveau “pilier culturel“ scandinave : la surconsommation d’alcool. Une fausse comédie et une vraie étude de mœurs à voir cul sec.
Jeudi 2 juillet 2020 Selon le magazine Box Office Pro, Sylvie Massu exploitante des cinémas l'Alhambra (depuis 2014) et du Camion Rouge (depuis 2015) aurait trouvé un (...)
Mercredi 8 juillet 2020 Généalogie d’une histoire d’amour entre deux garçons à l’été 85 qui débouchera sur un crime. François Ozon voyage dans ses souvenirs et lectures d’ado et signe son Temps retrouvé. Sélection officielle Cannes 2020.
Lundi 15 juin 2020 Le ciné à Sainté, ça sera 5€ à toutes les séances (hors séances spéciales et supplément 3D) du 22 juin au 30 juin 2020 dans les cinémas Alhambra, Camion et Méliès Jean (...)
Mardi 9 juin 2020 Nous avons demandé à quelques responsables de lieux culturels où ils en étaient et comment ils envisageaient la suite des événements... Propos recueillis par Cerise Rochet et Nicolas Bros
Lundi 22 juin 2020 Un jeune couple pris au piège dans une maison-témoin diabolique doit élever jusqu’à l’âge adulte un bébé tyrannique comme tombé du ciel. Une fable de circonstances, entre Le Prisonnier, La Malédiction et le mythe de Sisyphe.
Mercredi 20 mai 2020 Le ministre de la Culture, Franck Riester a annoncé ce matin dans l'émission Télématin sur France 2 qu'était envisagé une réouverture des salles de ciné début (...)
Vendredi 21 février 2020 Le cinéma stéphanois Le Méliès Saint-François réitère son opération "Retour vers le futur" le samedi 14 et dimanche 15 mars. Après le succès de la première édition de décembre (...)
Mercredi 8 janvier 2020 Milos Forman fait partie des génies du 7e Art. S'il est connu pour des oeuvres majeures telles que Vol au-dessus d'un nid de coucou, ou Amadeus, ses (...)
Mardi 26 novembre 2019 Le Méliès Jean Jaurès, célèbre cinéma indépendant du centre-ville stéphanois, s'est refait une beauté cet été, avec des salles et des espaces d'accueil rénovés dans un (...)
Mercredi 13 novembre 2019 Et si le bonheur de l’Humanité se cultivait en laboratoire ? Jessica Hausner planche sur la question dans une fable qui, à l’instar de la langue d’Ésope, tient du pire et du meilleur. En témoigne son interloquant Prix d’interprétation féminine à...
Mardi 5 novembre 2019 C'est à une 15e édition d'un festival toujours aussi fier que l'équipe de Face à Face nous convie. Au programme, de nombreux films, longs et courts, des (...)
Mercredi 23 octobre 2019 De Marco Bellocchio (It.-Fr.-All.-Br., avec avert. 2h31) avec Pierfrancesco Favino, Maria Fernanda Cândido, Fabrizio Ferracane…
Mercredi 23 octobre 2019 Un intérimaire se lance dans l’entrepreneuriat franchisé avec l’espoir de s’en sortir… précipitant sa chute et celle de sa famille. Par cette chronique noire de l’ère des GAFA, Ken Loach dézingue toujours plus l’anthropophagie libérale. En...
Mercredi 2 octobre 2019 De Mati Diop (Fr.-Sén.-Bel., 1h45) avec Mama Sané, Amadou Mbow, Ibrahima Traore…
Mardi 3 septembre 2019 Après Aquarius, Kleber Mendonça Filho s’associe à Juliano Dornelles pour livrer une fable picaresque futuriste, entre "Les Chasses du Comte Zaroff" et "Les Aventures d’Astérix" version brésilienne. Corrosif, sanglant et… visionnaire ? Prix du Jury à...
Jeudi 11 juillet 2019 Vieille de près d'un siècle, la Cinémathèque de Saint-Étienne est remplie de trésors du septième art, sauvés de l'oubli par ses missions de sauvegarde et de (...)
Mardi 20 ao?t 2019 Les coulisses de l’usine à rêves à la fin de l’ère des studios, entre petites histoires, faits divers authentique et projection fantasmée par Quentin Tarantino. Une fresque uchronique tenant de la friandise cinéphilique, mais qui s’égare parfois...
Mardi 4 juin 2019 Une famille fauchée intrigue pour être engagée dans une maison fortunée. Mais un imprévu met un à terme à ses combines… Entre "Underground" et "La Cérémonie", Bong Joon-Ho revisite la lutte des classes dans un thriller captivant empli de secrets....
Mardi 4 juin 2019 Le festival DesArts//DesCinés laisse cette année sa place à DAN.CIN.FEST. Un rassemblement qui met à l'honneur un genre cinématographique à part entière et qui a le vent en poupe : le film dansé sociétal. Explications.
Mardi 21 mai 2019 ​Après un passage à l’acte, un ado radicalisé est placé dans un centre de réinsertion semi-ouvert où, feignant le repentir, il prépare sa récidive. Un nouveau et redoutable portrait de notre temps, renforcé par l’ascèse esthétique des frères...
Jeudi 2 mai 2019 Une psy trouve dans la vie d’une patiente des échos à un passé douloureux, s’en nourrit avec avidité pour écrire un roman en franchissant les uns après les autres tous les interdits. Et si, plutôt que le Jarmusch, Sybil était LE film de vampires en...
Jeudi 2 mai 2019 Le cinéma Méliès Jean Jaurès va connaître une rénovation importante au cours de l'été avec à la clé davantage de confort pour ses spectateurs et une décoration en accord avec le côté Art Déco originel du bâtiment. Le cinéma devra fermer...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter