Tibert / Des routes à prendre

Portrait / Fondateur et directeur artistique du festival Les Oreilles en Pointe, depuis plus de trente ans Tibert défend vaille que vaille la chanson francophone. En cette fin d'année morose, le chanteur et guitariste sort contre vents et marées un sixième album, Tranche désir. Portrait entre terre et mer d'un homme qui possède six cordes à son arc.

Remontons le temps. Le petit Alain Rocher naît en 1961 à Saint-Étienne de parents lozériens et auvergnats. Comme souvent chez les musiciens, c'est de la fascination pour un instrument qui va naître une passion que les années ne pourront plus jamais taire. Vers l'âge de neuf ans, Tibert est confié à ses grands-parents le temps que ses oreillons cessent d'être contagieux pour ses deux frangins. « Comme il n'avait pas de jeux pour les gosses, mon grand-père était dépité. Un jour il a sorti sa mandoline et quelques vieilles partitions poussiéreuses puis, cassant une dent d'un peigne pour s'en faire un médiator, s'est mis à gratter les cordes. J'étais impressionné par ses gros doigts qui couraient sur les toutes petites cases de l'instrument ! » Tibert se souvient encore très distinctement de ce déclic, décrivant une véritable révélation pour la musique. Plus tard ce sera son père, professeur de lettres, qui lui fera découvrir la littérature... Tout en poursuivant des études littéraires jusqu'à la maîtrise, le jeune homme jongle entre cours de chant classique au conservatoire de Saint-Étienne et formation en guitare jazz à l'EMRA de Villeurbanne. Après quelques années à enseigner le français à mi-temps dans les ZEP stéphanoises tout en tournant avec son premier groupe, Basta, il devient enfin intermittent du spectacle et donne aussitôt sa démission à l'Éducation Nationale.

Basta

Dans les années 80, la planète musique est secouée de toute part. « Entre la new wave, le punk et l'arrivée en France du rap américain, on a également observé un come-back de la musique folk... La région stéphanoise, elle, vibrait au son du reggae des Babylon Fighters ! Alors qu'on ne parlait pas encore de world music, je me souviens avoir partagé une scène avec les Grenoblois de Gnawa Diffusion. » Mais c'est peut-être parce que l'on écoutait très peu de musique à la maison que Tibert a toujours préféré la pratiquer. Le jeune musicien n'était pas de ceux qui traînaient chez les disquaires à la recherche d'une perle rare. Tout au long de sa carrière, il ne fera quasiment jamais de reprises, davantage attiré par la composition et l'écriture. Pour autant, au fil des tournées et des rencontres avec d'autres artistes, Tibert a développé une curiosité musicale qui le conduira à faire jouer les autres. L'année 1991 voit ainsi la naissance du festival des Oreilles en Pointe. Auteur-compositeur-interprète, notre homme enfile une nouvelle casquette, celle d’organisateur. Et tout s'enchaîne naturellement. Déjà « coup de cœur France Inter », Basta décroche la timbale au Printemps de Bourges en 1994 et lance pour de bon la carrière de Tibert. « J'ai sorti mon premier album solo deux ans plus tard et j'ai eu la chance de nouer très tôt des connexions avec l'international, d'abord du côté de la Suisse puis avec le Canada. »

Acadie

Grâce à la musique, Tibert fera ses plus belles rencontres humaines. « En 1999, alors que je jouais au Connemara Pub de la Fouillouse, j'ai fait la connaissance de représentants acadiens invités au Salon de l'été indien qui se tenait à Andrézieux-Bouthéon. Une vraie amitié est alors née avec un certain Denis Laplante, lui-même en pleine préparation d'un festival franco-acadien au Nouveau-Brunswick. » Depuis lors, la carrière solo de Tibert mais aussi le festival qu'il porte ont développé de nombreux atomes crochus avec toutes les régions du Canada où vivent des communautés francophones. L'Acadie est cette partie Est du Canada où des gens de culture française ont été pogromisés par les Anglais dès 1755. « Là-bas, les gens savent pourquoi ils parlent en français et chantent dans cette langue. Ils sont aujourd'hui encore une minorité, à peine 500 000, en lutte contre une assimilation culturelle qui menace toute leur histoire. Cette réalité fait écho aux musiques actuelles qui en Europe sont à 80% anglophones. Cela me mine. » En France, si le slam et le rap chanté semblent manifester un regain d’intérêt pour les textes en français, la défense de la langue française reste pour Tibert un juste combat à mener. « Des artistes comme Oxmo Puccino se disent rappeurs, mais pour moi c'est de la chanson française. Promouvoir la chanson d'auteur qui raconte des choses en français, c'est soutenir la poésie vivante ! » En trente ans, les Oreilles en Pointe auront porté haut la langue de Molière, fidélisant son public année après année et drainant une infaillible équipe de bénévoles.

Le voyage est une mécanique qui me porte, me nourrit, me transforme et m'ouvre l'esprit.

Tranche désir

Dans la lignée de ses précédents albums, le nouvel opus de Tibert reprend avec force les thèmes chers à l'artiste. Il y est question de rencontres humaines et amoureuses, de batailles perdues et d’autres à mener. De fraternité aussi : ta maison est ma maison. De Granville à Vancouver, de Hastings aux îles Sanguinaires, Tranche désir est assurément un album à feuilleter comme on parcourt un carnet de voyages, des traversées au long cours mais aussi des vols intérieurs, plus intimes. « Comme un virus que je portais en moi depuis toujours et que j'ai fini par découvrir, le voyage est une mécanique qui me porte, me nourrit, me transforme et m'ouvre l'esprit car chez moi la routine est assez destructrice. » Pour Tibert, voyager est nécessairement une forme d'échange : prendre et apporter à la fois. « Je vis une partie de l’année sur un voilier. Bien qu'ayant des attaches en différents lieux comme des ports où j'aime retrouver des amis, je reste tout de même un nomade qui s’accommode assez bien de la solitude. »

Sur cales

En plus de trente ans de carrière, Tibert a connu de bien belles aventures, esquivant les vents contraires quand ils s'annoncent, à l'image des Oreilles en Pointe, plus ancien festival ligérien dédié à la chanson et toujours debout. Pour autant, l'année 2020 aura été source de très grandes frustrations, à bien des égards. À l'impossibilité de voyager, s'est ajoutée l'annulation du festival. « Nous nous apprêtions à célébrer son trentième anniversaire. C'est moche. » À titre personnel, l'artiste devait partager une chaleureuse soirée avec Maxime Le Forestier, le 21 novembre dernier au Firmament. La sortie du nouvel album ne se sera pas non plus déroulée dans les conditions initialement prévues. Mais gageons que Tibert retrouvera son cap lorsque la tempête s’essoufflera... Sur le site web du festival il est inscrit : « Serrons-nous les coudes et merci pour tout votre soutien passé et à venir. » Dont acte.


Repères

1961 : naissance à Saint-Étienne

1991 : création du festival Les Oreilles en Pointe

1996 : C’est là-bas, premier album

1999 : J’entaille

2003 : Universel Souk

2008 : D’autres visages

2014 : Sortir

2020 : Tranche désir

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 1 mars 2022 Elle avait tout pour être heureuse, mais rien ne va se passer comme elle l'imaginait. Fougueuse, pleine d'envies, sortant du couvent à 17 ans avec une (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Elle sera cet automne parmi les sept artistes de la 5ème édition du festival Femme(s), sur la scène du Pax. Avec déjà plusieurs groupes et albums à son actif, assortis d’une ribambelle de concerts, Jasmine Fayolle s’est taillé un prénom dans le...
Vendredi 29 octobre 2021 Annulée quelques jours avant son démarrage l’an dernier, la 30e édition des Oreilles en pointe se tiendra mi-novembre dans l’Ondaine. Au menu : musique, chansons et bonne humeur.
Mardi 7 septembre 2021 Carima Amarouche, plus connue sous son pseudo Karimouche, a commis ce qui est décrit dans sa bio comme une « folie franco-berbère » avec son dernier (...)
Mardi 7 septembre 2021 "Silences épanouis" est la thématique choisie par Geneviève Dumas pour sa biennale de musique contemporaine Festyvocal. Elle mettra à l'honneur les élèves (...)
Mercredi 8 juillet 2020 C'est un peu comme un retour à la maison pour les céramistes Arlette et Marc Simon. Installés depuis 2002 au Chambon-sur-Lignon (43) où ils ont créé l'Espace (...)
Mercredi 5 février 2020 La compagnie catalane Eia nous emmène dans le monde du cirque toujours très présent dans l'imaginaire collectif, pour aller cueillir l'humanité et nous (...)
Mardi 5 novembre 2019 Cyrielle Formaz est une jeune artiste suissesse. Avec son projet Meimuna, lancé il y a seulement trois ans, cette artiste touche-à-tout (composition, (...)
Mardi 5 novembre 2019 11e album pour le Brestois Christophe Miossec avec Les Rescapés. Moins égo-centré que ces prédécesseurs, cet album s'ouvre sur des thématiques d'actualité (...)
Mardi 5 novembre 2019 Il est rayonnant comme le nom de son dernier album "Soleil". L'auteur-compositeur-interprète rémois Barcella est assurément un des artistes de chanson française parmi les plus dynamiques. La preuve avec ses multiples casquettes et toute l'énergie...
Jeudi 14 novembre 2019 Voilà un artiste pour le moins atypique. Shauit est sûrement l'un des seuls à mélanger sa langue natale l’innu-aimun avec des rythmes tantôt soul, dancehall ou (...)
Jeudi 14 novembre 2019 Si ses Blues passent pu dans porte, Florent Vollant passe pourtant toujours aussi bien. Actif dans le milieu musical des Première Nations depuis les (...)
Mardi 3 septembre 2019 Le Rémois Barcella est un exemple de générosité scénique. À chaque prestation il emmène le public avec lui. Enfants, adultes... tout le monde y passe ! Si vous (...)
Mardi 3 septembre 2019  Les Oreilles en Pointe constituent un festival de chanson à la saveur un peu particulière. La preuve encore cette année avec une place (...)
Mardi 3 septembre 2019 Avec Revolte, l'auteur britanique Alice Birch soulève une vision du féminisme radicale, presque violente, transgressant d'ailleurs son concept même en le (...)
Lundi 24 juin 2019 Depuis 1991, le festival Les Oreilles en Pointe fait vibrer dans la vallée de l'Ondaine - mais pas seulement - les sonorités francophones d'où qu'elles viennent. L'édition 2019 du festival se recentre sur cinq soirées hautes en...
Jeudi 2 mai 2019 Avec "Habiter la lumière" et "La Luce", le Site Le Corbusier de Firminy accueille simultanément deux expositions temporaires qui replacent la lumière au centre de la pensée corbuséenne et présente des créations de sa consœur Charlotte Perriand.
Mercredi 27 mars 2019 Il est applaudi partout où il passe, rafle des Molières en veux-tu, en voilà, et revient par chez nous dans quelques jours pour présenter son nouveau (...)
Mardi 4 décembre 2018 Henri Guérin et Le Corbusier ont eu en commun le fait d’avoir placé l’un comme l’autre la lumière au centre de leurs préoccupations artistiques. La (...)
Mercredi 31 octobre 2018 L'herbe n'est pas forcément plus verte ailleurs. La preuve avec une sélection d'artistes qui vont faire des Oreilles en Pointe 2018 une prairie radieuse avec une bonne place pour les découvertes.
Vendredi 26 octobre 2018 Feu ! Chatterton s'est imposé en deux albums comme l'un des groupes de rock français parmi les plus lettrés et possédant une créativité sans bornes. Avec la tournée accompagnant L'Oiseleur, leur second opus, la formation démontre...
Mardi 2 octobre 2018 Le télescope magique du Corbusier offre à la deuxième biennale de musique vocale contemporaine - Festyvocal - son écrin naturel. Geneviève Dumas, parrainée par Daniel Kawka, a pour la constellation d’Orion les yeux de Chimène.
Mardi 4 septembre 2018 Voilà des poètes pop avec des compositions parmi les plus intéressantes du rock et de la chanson français depuis des années. Puissante et délicate, la (...)
Mardi 4 septembre 2018 On ne se lassera sans doute jamais de retrouver Rokia Traoré, tant sa singulière africanité fait mouche à chaque fois. Malienne de sang mais nomade dans l’âme (...)
Mercredi 2 mai 2018 Le Site Le Corbusier de Firminy nous convie à un cycle d'expositions sur la photographie avec notamment la présentation d'une série de clichés signés Frédéric Laban, lequel joue avec les couleurs et les lumières des rues...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter