Émilie Fontaine : #balancetoncrabe

Interview / Nous l’avions rencontrée en mars 2021 alors qu’elle s’installait sous les arcades de l’hôtel de ville, la photographe Émilie Fontaine est contrainte de cesser temporairement son activité pour raison de santé. Pour autant, toujours aussi pétillante, la Stéphanoise d’adoption est à mille lieues d’abdiquer face à ce nouveau défi.

Peux-tu nous résumer la situation ?
 
« C’est aussi simple que ça : au bout d’une superbe première année passée dans ma boutique du centre-ville de Saint-Étienne, on m’a diagnostiqué un cancer du sein très agressif, version triple négatif. Malgré six longs mois de chimiothérapie, je vais devoir subir une assez lourde intervention chirurgicale pour préserver mes chances de rémission. J’ai donc confié mon local au collectif Parallax, les photographes Alexandra Dinca et Bernard Toselli ont pris quelques temps le relais de mon activité et de certains projets, mais je dois finalement mettre fin à mon bail auprès de la Mairie car je ne pense pas pouvoir reprendre le travail à plein temps avant le printemps 2023. Après mon opération, je devrai reprendre un long processus de soins. J’ai bien conscience que je ne pourrai pas assumer de sitôt les semaines de soixante-cinq heures qui ne m’ont jamais effrayée jusqu’ici ! Il faudra laisser du temps au temps. Je ferai donc sans doute un retour progressif, en privilégiant mes engagements auprès des scolaires pour le compte du CAN, le comité des activités nouvelles des écoles publiques. Si je vais sans doute abandonner le volet portraits et mariages, j’aimerais beaucoup reprendre mes ateliers débutants quand ça sera possible, mais ce sera forcément dans un autre lieu. Je réfléchis aussi, pour l’avenir, à une solution qui me permettrait de lier la photo, ou plus généralement la culture, à la prévention de la maladie. »
 
A en juger par tes vidéos publiées sur les réseaux sociaux, tu sembles aujourd’hui prendre une casquette de militante…
 
« Lorsqu’il t’arrive une tuile comme celle-ci et que tu vois toutes ces femmes dans le service de cancérologie, tu te dis qu’on ne parle pas encore assez de cette maladie. Aujourd’hui, une femme sur huit est touchée par l’une des multiples formes de cancer du sein. Personnellement, en parler est une vraie thérapie en soi, c’est bien sûr une façon d'exorciser mes peurs et mes craintes, mais c’est aussi une cause à laquelle je souhaite vraiment être utile. J’ai publié des choses sur Instagram et Facebook, que j’imagine dans une forme finale comme une sorte de manifeste. J’ai préféré communiquer, prendre les choses à bras le corps, que de m’isoler. En retour, je reçois énormément de signes de soutien, de toute part, ce qui ne m’étonne pas du tout des Stéphanois qui m’avaient déjà super bien accueillie quand je suis arrivée de Mâcon avec tout mon matériel photo. Certaines personnes m’envoient un mail sans même me connaître, simplement après avoir lu le message que j’avais collé sur la vitrine de mon atelier ! »
 
Parviens-tu à garder malgré tout une place pour la photo durant cette période compliquée ?
 
« Je n’ai pas touché à mon reflex depuis le début des soins, je crois avoir éprouvé une sorte de blocage car l’appareil photo est lié à mon travail que j’ai dû mettre en stand-by, mais mon smartphone a pris le relais ! J’ai donc beaucoup photographié les lieux de soin que j’ai découverts, les moments d’attente, les vides. C’est une approche totalement nouvelle pour moi puisque je documente mon parcours de malade à travers un geste photographique, mais sans mon matériel habituel. J’ai aussi réalisé un autoportrait pour le Estée Lauder Companies Pink Ribbon Photo Award. C’est un grand concours annuel et national qui a été créé en 2012 par l’association Ruban Rose, avec pour objectif de mobiliser le grand public en faveur de la campagne de sensibilisation au dépistage précoce des cancers du sein. En novembre, j’exposerai ma série Les couturières à L’Horme, dans la médiathèque de l'espace culturel La Buire. Je ferme donc mon atelier, mais je n’ai pas dit mon dernier mot ! »

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 31 octobre 2023 Depuis plus de 11 ans, le Petit Bulletin vous déniche chaque mois les expositions les plus pertinentes à Sainté et alentour. Voici donc notre ultime sélection, laquelle fait une fois encore la preuve qu'un large éventail d'accrochages peut...
Mercredi 7 juin 2023 Fondé en 1934, le Photo Club de Saint-Étienne (PCSE) maintient son poids de forme avec une quarantaine d'adhérents, réunis chaque mercredi par la même passion (...)
Mercredi 7 juin 2023 Avec 22 photographes en sélection officielle, Photos dans Lerpt confirme son statut de festival des regards créatifs. Mentions spéciales aux images (...)
Lundi 22 mai 2023 Pour sa seconde exposition, Jeito propose une superbe série inédite de la photographe argentine Carolina Luna... La pandémie a contraint les photographes (...)
Mardi 28 février 2023 Jetant un pavé dans la marre, Réponses Photo présentait le mois dernier (pour la première fois en couverture d'un magazine photo en France) une image générée par (...)
Mardi 7 juin 2022 Il est encore temps de découvrir les expositions de la treizième édition du festival Photos dans Lerpt. Transformé en galerie éphémère de 700 m², la salle (...)
Mercredi 13 avril 2022 Le photographe Maxence Rifflet présente au Bleu du Ciel un travail particulièrement délicat et intelligent, réalisé dans sept prisons françaises, en étroite collaboration avec les détenus.
Jeudi 17 mars 2022 Enfant terrible du monde de la photographie, William Klein n’a eu de cesse d’en bousculer les codes et les pudeurs. Jetant son corps dans la bataille du réel, ses images en conservent l’énergie, la violence, la vie. Retour sur les apports et le...
Mardi 1 mars 2022 Le festival du film de voyage Curieux Voyageurs sera de retour à Saint-Etienne en ce mois de mars, flanqué d’un riche programme et de quelques nouveautés.
Mercredi 9 février 2022 Un appel à candidature pour un concours, des castings, des ateliers… Dans la rubrique Petites Annonces du Petit Bulletin, vous trouverez tous les appels à participation des structures culturelles du département. Comme le Bon Coin, mais en plus...
Mardi 30 novembre 2021 Bruxelles, un jour de brocante, quelques années en arrière. Plasticien et vidéaste, Benoit Faivre et Tommy Laszlo tombent sur un (...)
Mardi 30 novembre 2021 Des silhouettes en mouvement capturées dans des lieux de passage, des enfants prenant la pose devant des vestiges d’un Etat-fantôme (...)
Jeudi 24 juin 2021 Ils partirent quatre, mais par un prompt renfort, ils se virent quatre de plus. Le collectif de photographes stéphanois Parallax au format complet (...)
Vendredi 18 juin 2021 Dans le souvenir d'une maman trentenaire emportée par un sarcome d'Ewing, l'association stéphanoise M la vie avec Lisa poursuit son soutien aux (...)
Vendredi 26 mars 2021 Originaire de Saône-et-Loire, la jeune photographe Emilie Fontaine vient d’ouvrir les portes d’un nouveau lieu dédié à l’image fixe, au cœur de l’hyper-centre stéphanois. Rencontre avec une femme passionnée qui fait fi d’un contexte morose en mal de...
Mercredi 8 juillet 2020 Après avoir parcouru et photographié un nombre presque incalculable de pays, le photographe Hervé Nègre pose ses valises à Saint-Étienne. Fraîchement installée aux pieds du Crêt de Roch, la Galerie A témoigne du riche parcours artistique mais aussi...
Mercredi 8 juillet 2020 250 images du photographe Sebastião Salgado s’invitent à La Sucrière pour un voyage intercontinental époustouflant où le fantasme prend le pas sur la réalité du (...)
Mardi 28 avril 2020 Un nouveau collectif de photographes vient de voir le jour à Saint-Étienne. Ce dernier s'appelle PARALLAX et regroupe quelques unes des meilleures (...)
Jeudi 13 février 2020 Le Club de la presse lance sa saison d'expos photos avec une présentation d'une quarantaine d'images réalisées par la cellule photo-vidéo des sapeurs-pompiers de la Loire. 
Vendredi 10 janvier 2020 Ils sont quatre photographes avec chacun un regard sur la Grosse Pomme. Dans l'exposition New York Wanderings, qui se termine ce dimanche, Kamir (...)
Mardi 5 novembre 2019 Voilà dix ans déjà que l'association Vaincre le Cancer 42 se démène, avec l'expression artistique comme levier principal, pour apporter une précieuse aide (...)
Lundi 24 juin 2019 16 clichés qui dressent le portrait d'une ville au travers de ceux qui travaillent à la rendre plus propre. Le photographe Brice Leclert a reçu carte (...)
Mardi 4 juin 2019 Niché dans la cour des Ateliers de la Rue Raisin sur la colline du Crêt de Roch, le Photo Club de Saint-Étienne semble, depuis quelques années, avoir repris (...)
Jeudi 2 mai 2019 Organisé depuis onze ans déjà par l’association Maraudeurs d’images en partenariat avec la ville de Saint-Genest-Lerpt et le club Roche Photographie, (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X