"Je ne me considère pas comme un dj techno"

Jennifer Cardini + Sun Factory + Leome

La Dynamo

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Jennifer Cardini est une incontournable dans la liste des Djs made in France. Habituée des dancefloors, elle a tenu résidence dans des clubs aussi prestigieux que le Rex ou le Pulp à Paris. Habitant désormais en Allemagne et plus précisément à Cologne, la Française viendra mettre un point d'orgue au 10e festival Face à Face. Propos recueillis par Nicolas Bros.

Est-ce que depuis le lancement du label Correspondant en 2011, vous consacrez plus de temps à la production ?
Malheureusement pas assez, le label et ma carrière de dj m’occupent énormément mais j’espère qu’il en sera autrement en 2015.

Après trois ans, quel bilan pouvez-vous faire sur le lancement de ce label ?
Je suis fière de nos sorties et de l’évolution du label et j’en tire un bilan plutôt positif. A un niveau plus personnel je dois dire que travailler sur un projet commun, échanger des idées et être embarquée dans le processus créatif d’un autre artiste m’a énormément apporté.

Comment a évolué votre style au cours de ces dernières années ? Est-ce que le terme "techno" est le mieux approprié afin de qualifier la musique que vous jouez ou produisez ?
J’aime la techno mais je ne me considère pas comme un dj techno. J’ai toujours tout mélangé, house, techno, disco, rock, …  Quand je produis c’est pareil, Venom sorti sur Correspondant en 2012 a un coté très rock alors que Keep me hanging (Cardini&Shaw) est très house. En ce moment j’aime bien faire de l’ambiant et des trucs un peu bizarres.

Vous êtes active dans le milieu électronique depuis quelques année en France et en Allemagne, quelle est votre vision de l'évolution de ce style en France ? Existe-t-il encore des différences entre ces deux pays sur les musiques électroniques ?

Il se passe beaucoup de chose en France en ce moment et je trouve que la scène électronique française se porte très bien, elle n’a rien à envier à la scène allemande. Je pense qu’il faut arrêter de comparer la France et l’Allemagne. Il y aura toujours des différences entre ces deux pays, la musique électronique n’a pas la même place en Allemagne ou elle a, par exemple, joué un rôle très important après la chute du mur de Berlin notamment à travers la Love Parade.

Est-ce qu'en France, et notamment en province, la musique électronique a changé d'image et de public ?
J’ai l’impression que oui, il y a de très bons clubs et de très bons organisateurs  en province comme l’IBoat à Bordeaux et le Sucre à Lyon par exemple. La programmation est pointue, le public est jeune, curieux et plutôt sympa.

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?
J’ai un projet avec David Shaw, on prépare notre deuxième EP, l’agenda du label est bien rempli avec une sortie par mois et la préparation de notre troisième compilation. Certains artistes du label travaillent sur leur premier album et moi je continue à voyager tous les week-end…

Êtes-vous déjà venue jouer à Saint-Étienne ? Qu'avez-vous comme image de cette ville ?

Non, c’est ma première fois à Saint-Étienne ! C’est un peu nul mais quand on m’a demandé de venir jouer à Saint-Étienne j’ai pensé à mon père, grand fan des verts et de Michel Platini. Je suis contente de venir jouer pourle Festival du film gay et lesbien de Saint-Étienne, j’espère que j’aurais la chance de voir des films.

Quelques coups de cœur musicaux actuels à partager ?

L’album de C.A.R sur Kill the Dj, DBFC sur HMS (le label de David Shaw), Andre Bratten, Museum of Love, …

Vous vivez désormais à Cologne. Est-ce une ville très active en matière de musique électronique, à l'image du label Kompakt qu'elle héberge ?

Il s’y passe des choses mais c’est sans comparaison avec Berlin ou Paris, Cologne est une ville assez calme et très verte et l’endroit idéal pour décompresser après un weekend en club.

Pourriez-vous en quelques mots convaincre celles et ceux qui ne vous connaitraient pas de venir vous voir le 29 novembre ?
D’abord en ces temps d’homophobie et de «peur et haine de l’autre» je leur conseille de soutenir le Festival du film gay et lesbien et je suis sûre qu’après un ou deux films ils seront de bonne humeur et auront tous envie de venir danser !

Jennifer Cardini Dj set, La Dynamo à Saint-Étienne, samedi 29 novembre

 

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 29 mars 2022 Il y a ceux qui font des goûters d’anniversaire, et puis il y a Positive Education. L’association stéphanoise, à l’origine du Positive Education Festival (que l’on ne présente plus) fête cette année ses dix ans, en sillonnant les routes de France...
Mardi 1 mars 2022 A la guitare comme au banjo, à la mandoline comme à l'harmonica, le Canadien Martin Swamps joue un old time blues authentique (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Oswéla, c’est un peu comme les cinq doigts d’une main, toujours en mouvement et pourtant unis. Jérémy Polin au saxo et à la batterie, Clémentine Nirennold à la (...)
Vendredi 29 octobre 2021 1001 Bass et le Clapier, c’est un peu une histoire d’amour. Depuis plusieurs années, l’association  investit régulièrement l’ancienne gare stéphanoise, pour y proposer des soirées techno, trance et électro. Avec la signature d’un bail de...
Vendredi 29 octobre 2021 Le soleil qui s’efface derrière les collines stéphanoise, les dernières feuilles rougies par l’automne balayées par le vent frais sur l’esplanade Jacques Bonnaval. 9 novembre, on y est … enfin presque. Dans quelques jours, le Positive Education...
Jeudi 24 juin 2021 En marge de sa programmation cinématographique (la nouvelle session de visionnage aligne une dizaine de films jusqu'au 4 juillet), le GRAN LUX (...)
Mercredi 21 octobre 2020 Porté par la galerie associative Les Limbes, le projet CARBONE 20 propose de repenser la diffusion de l’art actuel et contemporain par les structures (...)
Jeudi 19 décembre 2019 Le Gin Tonic Orchestra, c'est tout d'abord une belle claque musicale à chaque set du groupe. Même si la formation se définit dans son dossier de presse (...)
Mardi 2 juillet 2019 On l'avoue, on aime cette mode des micro-festivals. Des événements, souvent courts, et surtout à taille humaine, loin des mastodontes qui n'ont finalement (...)
Jeudi 2 mai 2019 Les années filent et Electric Rescue navigue toujours dans le paysage techno français. Antoine Husson fait partie de ces artistes qui font voyager (...)
Jeudi 2 mai 2019 « Quand on a une vie meilleure que les autres, on construit une table plus longue, pas une clôture plus haute. » Voilà la punchline implacable, mise en (...)
Mardi 5 février 2019 S'il y a un blase qui résonne au-dessus des autres sur la scène techno ces derniers temps, c'est bien celui d'AZF. Audrey Carcassonne, de son vrai (...)
Mardi 2 octobre 2018 Lars von Trier s'insinue dans la tête d’un serial killer aux ambitions (ou prétentions ?) esthétiques démesurées pour en retirer une symphonie en cinq mouvements criminels. Une variation sur la mégalomanie et le perfectionnisme artistiques forcément...
Mardi 4 septembre 2018 Né en Italie, mais résidant à Berlin,  Luca Mortellaro alias Lucy, fait partie des Djs incontournables de la scène techno européenne. Proposant des sets (...)
Mercredi 4 avril 2018 Né d'une volonté commune d'artistes et de structures d'art de la ville, CARBONE 18 place la création contemporaine au cœur de Saint-Étienne, du 27 avril au 6 mai, avec un généreux maillage d’expositions dans une vingtaine de lieux. Dix jours de...
Jeudi 1 mars 2018 Si Saint-Étienne peut s'enorgueillir d'une chose ces dernières années, c'est d'être devenu épisodiquement l'épicentre français de ce qu'il se fait sûrement de (...)
Mercredi 14 septembre 2016 Avec en tête de proue musicale le quatuor Cotton Claw, le troisième festival Sainté Street promet un joli mélange entre cultures urbaines et sports, avec un accent mis notamment sur les handisports. Une occasion de se plonger dans cet univers où la...
Mardi 5 avril 2016 L’artiste berlinois Clemens Behr investit les trois cents mètres carrés d’une friche industrielle stéphanoise, créant in situ une œuvre protéiforme et étonnante. Niko Rodamel
Mardi 5 janvier 2016 La chorégraphe lyonnaise Maguy Marin tisse avec Bit une fragile farandole sur le fumier de l'histoire parmi l'enfer d'un univers sonore technoïde. Une ronde de nuit, aussi brève et poignante que la vie d'un groupe et celle d'un être humain....
Mardi 1 décembre 2015 12.12.15 Thylacine + Eggo [+ Woodwire + FKJ + Sin Tiempo] Une soirée haute en couleurs avec plusieurs noms qui font partie des plus prometteurs de la (...)
Mercredi 22 juillet 2015 D’Asif Kapadia (ÉU, 2h07) documentaire
Mercredi 6 mai 2015 06.05.15 Black Milk w/ live band Nat Turner + Gnucci +... À Détroit, dans le Michigan, fief de la techno, on ne produit pas que du quatre temps (...)
Mardi 31 mars 2015 Mouvement musical de grande ampleur mais souvent mis de côté en France, le hardcore (frange la plus dure des musiques électroniques) reprend des couleurs depuis quelques années dans l'Hexagone. Plusieurs artistes y sont pour beaucoup dans ce...
Mardi 3 février 2015 Après de nombreux maxis sortis des labels aussi intéressants que Dirtybird, Souvenir ou Kittball Records, les deux Stéphanois électroniciens Jules & Moss (...)
Lundi 20 octobre 2014 Pour clore sa dixième édition, le festival de film gay et lesbien de Saint-Etienne, Face à Face, accueillera la Dj Jennifer Cardini. Emblême du Pulp à Paris, (...)
Mardi 1 avril 2014 Petit prodige de la scène électro française des années 2000, Surkin est un Dj et remixeur de grand talent. Après son premier album USA, sorti en 2011 sur son label Marble, Benoît Heitz continue depuis d'écumer les salles obscures dédiées à la...
Mardi 4 février 2014 N'ayons pas peur des mots, c'est un monument de la techno qui se présentera à Saint-Etienne le 22 février prochain. Pionnier de cette musique, il en est une référence en ce qui concerne la technique de mix, toujours implacable et techniquement...
Vendredi 27 décembre 2013 Andrew Claristidge forme avec Richard D’Alpert un des duos français électros les plus en vus : Acid Washed. Avec leur album House of Melancholy, sorti en (...)
Jeudi 22 ao?t 2013 Celui que l'on a connu sous divers pseudos, tels Dima ou Hustler Pornstar, n'a pas perdu de la fougue musicale de ses débuts. Depuis 2001 et la sortie (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter