Feu ! Chatterton : « On aime le bon mot au bon moment »

Medhi Cayenne + Feu ! Chatterton

Le Firmament

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Pop rock / Feu ! Chatterton s'est imposé en deux albums comme l'un des groupes de rock français parmi les plus lettrés et possédant une créativité sans bornes. Avec la tournée accompagnant L'Oiseleur, leur second opus, la formation démontre encore que le cocktail mêlant écriture poétique ciselée, énergique scénique débordante et style dandy assumé fait feu de tout bois. Rencontre avec Clément Doumic, musicien du groupe, avant son passage aux Oreilles en Pointe.

Il est commun de dire que le passage du second album peut s'avérer délicat. Comment avez-vous abordé l'écriture de L'Oiseleur ? N'aviez-vous pas trop de pression avant la sortie de ce disque ?
Clément Doumic
: C'est vrai que l'on dit souvent cela et nous le savions même avant de faire notre premier album. Et ce n'est pas un mythe, quand on arrive au deuxième album, c'est délicat. On ressent une certaine pression de la part des médias ou du public. C'est-à-dire qu'on ne sait pas trop ce qu'ils attendent mais on sait ce qu'ils n'attendent pas... On n'imagine déjà toutes les critiques : la redite, la facilité voire la médiocrité, la flemmardise, le manque de travail... C'est pour cela qu'on a essayé de nous couper le plus possible du monde. Nous nous sommes déconnectés des réseaux sociaux et pris du temps afin de ne plus penser qu'à l'écriture et à la composition.

Nous avons essayé de recréer les conditions de création du premier album.

Vous êtes-vous isolés dans un lieu pendant une période donnée pour vous consacrer à ce travail d'écriture ?
Lorsque tu as la chance d'avoir un premier album qui fonctionne bien, tu peux ensuite t'appuyer sur davantage de moyens et des pros autour de toi. Il existe alors une facilité un peu plus grande et c'est juste cette dernière qui nous faisait peur. Nous avons donc essayé de recréer les conditions de création du premier album. Certaines chansons de ce disque avaient été composées dans des situations "très simples", c'était chez les uns les autres, en prenant simplement une guitare et un ordinateur, on écrivait, on chantait et on répétait. Du coup, nous nous sommes loué un petit appartement dans le 11e arrondissement de Paris et nous avions tous la clé. Chacun venait quand il le voulait et contribuait à l'émergence des différents titres. Arthur est parti également de son côté quelques semaines en Espagne et en Italie, à Naples, pour se retrouver seul avec sa littérature. Il est revenu avec les thèmes d'écriture de l'album. Nous avons ensuite finalisé le tout en studio avec notre réalisateur Samy Osta. Nous sommes tous très fiers de cet album. Nous avons réussi à nous départir de cette pression et à trouver une lenteur qui n'existe plus vraiment aujourd'hui et qui est une richesse.

Nous discutons à chaque concert de la setlist que nous allons jouer.

Cette lenteur vous caractérise et confirme votre position un peu à contre-courant. Vous avez par exemple assuré de nombreuses dates dans de grands festivals "de l'été" où les line-up sont remplis de grands noms de la scène rap actuelle. Est-ce facile de passer entre NTM, Vald ou Damso ?
Les années 2017 et 2018 ont été deux grosses périodes pour le rap. Nous le savions et nous sentions que le rap prenait de plus en plus de place dans les festivals. Nous écoutons d'ailleurs beaucoup de rap dans le groupe et nous nous en inspirons. Nous sommes ouverts au mélange des styles. En même temps, notre ADN est de faire de la musique assez progressive, destructurée, dotée d'un langage précis, on aime le bon mot au bon moment. C'est vrai que se retrouver au milieu d'une programmation très rap, c'est impressionnant. Quand tu dois assurer entre NTM et Vald, tu te poses des questions sur le genre de musique à jouer et sur le public qui est devant toi. Mais au final, c'était très fort comme sensation. Le public était capté et nous étions fiers de jouer sur des grandes scènes des chansons comme Souvenir ou À l'aube et qui résonnaient dans les oreilles de personnes qui n'étaient pas spécialement venues pour nous.

Le concert est une communion entre un groupe et le public. C'est une résonance et il faut que le public prenne autant de plaisir que nous sur scène.

Entre le live de votre premier album et les concerts de L'Oiseleur, quelles sont les principales différences à noter ?
Déjà, nous avons davantage de chansons en stock et ce n'est pas anodin. Nous discutons à chaque concert de la setlist que nous allons jouer. La plupart du temps, on change quelques éléments et cela constitue une grande différence par rapport à la première tournée. Avec le nombre de chansons que nous avons désormais, nous pouvons adapter le concert à l'endroit où nous jouons et à notre humeur. Les concerts sont donc plus réfléchis et par conséquence, plus intenses. Notre expérience a également grandi, avec davantage de technique. Donc nous pouvons nous concentrer beaucoup plus sur les chansons et leur essence. Enfin, nous continuons à vouloir partager un réel moment avec le public. Feu ! Chatterton n'est pas un chanteur avec des musiciens devant un public. Le concert est une communion entre un groupe et le public. C'est une résonance et il faut que le public prenne autant de plaisir que nous sur scène.

Feu ! Chatterton + Medhi Cayenne, vendredi 16 novembre à 20h30 au Firmament à Firminy pour la Soirée Des Grands Départs

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 26 avril 2022 Toujours là, ces types en costards Paul Smith et pompes en cuir qui brille. Toujours là, ces poignées de mains viriles à qui serrera le plus fort. Toujours là, (...)
Mardi 26 avril 2022 D’un point d’ancrage à un autre, l’artiste stéphanois porte en lui l’errance joyeuse de ceux qui savent accueillir la vie. Des sens en éveil, une gamberge qui va loin quitte à prendre son temps : portrait d’un poète en quête d’infini.  
Mardi 26 avril 2022 Et si la vie, ce n’était pas choisir à tout prix, mais au contraire construire un tout ? Et si l’art, ce (...)
Mardi 1 mars 2022 Ticket en poche, direction la queue pour les Montagnes Russes…  c’est le premier album solo de Lujipeka sorti en novembre 2021, que l’on aura (...)
Mardi 1 mars 2022 Ils nous avaient manqué, les 6 d’Asian Dub Fondation sont de retour et fouleront le sol de la salle Du Grand Marais de Riorges, le 15 mars. On se (...)
Mardi 1 février 2022 Un ancien acteur X retourne dans son Texas natal et navigue entre son ex et une jeune serveuse. Une métaphore douce-amère d’une Amérique vivant dans la dèche, sur sa réputation et l’espoir permanent de se refaire la cerise sur le dos des autres…
Mardi 1 février 2022 Les champs de la photographie sont si vastes que le huitième art ne cesse d’inspirer ceux qui s’y frottent. Détournant les figurines en plastique de (...)
Mardi 7 décembre 2021 Après une année 2021 chaotique pour les organisateurs d’événements culturels, l’année 2022 devrait, si tout se passe bien, comporter de belles surprises et redonner au public le goût du spectacle. Du côté des festivals, les premières programmations...
Mardi 30 novembre 2021 Le trio franco-américano-espagnol Slim & The Beast s’est peu à peu éloigné du folk-rock acoustique de ses (...)
Mardi 30 novembre 2021 Nos régions ont du talent ! Il n’y a qu’à regarder le nombre de groupes originaires d’Auvergne-Rhône-Alpes qui (...)
Mardi 30 novembre 2021 Manta, c’est un peu l’enfant caché de Tame Impala et Moses Gunn Collective. Une énergie que le groupe lyonnais libère sur scène, un rock psyché envoûtant, avec (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Elle sera cet automne parmi les sept artistes de la 5ème édition du festival Femme(s), sur la scène du Pax. Avec déjà plusieurs groupes et albums à son actif, assortis d’une ribambelle de concerts, Jasmine Fayolle s’est taillé un prénom dans le...
Vendredi 29 octobre 2021 Annulée quelques jours avant son démarrage l’an dernier, la 30e édition des Oreilles en pointe se tiendra mi-novembre dans l’Ondaine. Au menu : musique, chansons et bonne humeur.
Vendredi 29 octobre 2021 Du rock, du punk et un peu de pop : c’est ce que proposent Manon, Bastien et Maxime. Des rythmes rapides à la guitare et à la batterie, auxquels viennent (...)
Vendredi 29 octobre 2021 1001 Bass et le Clapier, c’est un peu une histoire d’amour. Depuis plusieurs années, l’association  investit régulièrement l’ancienne gare stéphanoise, pour y proposer des soirées techno, trance et électro. Avec la signature d’un bail de...
Mardi 5 octobre 2021 Mélomanes chevronnés, copains, associés, les patrons du Disorder Julien Haro et Thibault Llopis ont retrouvé depuis un peu moins de trois mois la vie, le bon son, la sueur et l’atmosphère si particulière de leur club stéphanois. Récit d’une histoire...
Mardi 5 octobre 2021 Ne pas faire un détour par la Salle du Grand Marais à Riorges le mardi 12 octobre serait une grave erreur. Pourquoi ? Eh bien parce que cela voudrait dire (...)
Mardi 5 octobre 2021 Bottle Next, c’est batterie, guitare et une bonne dose d’énergie en prime. Avec leur second opus, Drift (2020), Marty et Pierre enfoncent le clou déjà (...)
Mardi 5 octobre 2021 La jeune Melba donne l’impression d’avoir déjà une belle expérience derrière elle. Après son premier EP au titre la décrivant si bien - Cœur Combattant - en (...)
Mardi 5 octobre 2021 D’organique à synthétique, la distinction est parfois très ténue. La preuve avec le duo AaRON, qui sortait il y a tout juste un an son quatrième album, Anatomy (...)
Lundi 6 septembre 2021 Les vacances sont finies, mais voici une date à bien marquer dans votre agenda tout neuf : le coup d’envoi de la nouvelle saison du Fil, ce jeudi à Saint-Etienne. Zoom sur l'un des derniers événements de l'été, ou, si l’on préfère, l’un des premiers...
Mardi 7 septembre 2021 Romane Santarelli a le don de redonner une fraîcheur et une belle poésie aux longues envolées techno. Ici, on se trouve dans une électro qui rappelle un Rone, (...)
Mardi 7 septembre 2021 Cinquième album studio et un succès de plus pour le Niçois Ben Mazué. Paradis, c’est aussi et surtout son disque le plus personnel, le plus à fleur de peau. (...)
Mardi 7 septembre 2021 Carima Amarouche, plus connue sous son pseudo Karimouche, a commis ce qui est décrit dans sa bio comme une « folie franco-berbère » avec son dernier (...)
Mardi 7 septembre 2021 Oui, c'est vrai, elle a la pêche Melba et ca se ressent d'ailleurs sur scène. Mais au-delà du jeu de mots des plus faciles, l'artiste lyonnaise creuse son (...)
Mercredi 12 mai 2021 L'auteur stéphanois Pascal Pacaly revient avec le troisième volume de sa série La France est rock. Intitulé La France est (toujours) rock, cet opus (...)
Mercredi 5 mai 2021 L'avenir de la musique pop française, c'est Saint-Etienne. Attention, ne voyez pas là l'adjectif "pop" comme un épitèthe péjoratif. À l'instar de ce qu'a pu (...)
Mardi 30 mars 2021 Mickaël Mottet a sorti son premier album en solo en 2020. Intitulé The Glover's Mistake, cette épreuve de celui que l'on connaît également sous le nom d'Angil est un disque poétique et qui se découvre progressivement, au fil des écoutes. Il nous en...
Mardi 8 décembre 2020 Fondateur et directeur artistique du festival Les Oreilles en Pointe, depuis plus de trente ans Tibert défend vaille que vaille la chanson francophone. En cette fin d'année morose, le chanteur et guitariste sort contre vents et marées...
Mardi 8 décembre 2020 La bluette est un « petit ouvrage sans prétention mais finement écrit ». Voilà une définition qui sied parfaitement au premier EP du groupe pop stéphanois (...)
Lundi 14 décembre 2020 Force tranquille connecté à la vraie vie, aux forêts du Meygal, et aux notes de sa guitare, l’artiste ponot Yvan Marc propose des coffrets sucrés pour les (...)
Lundi 19 octobre 2020 Avec l'éPOPée Verte qui s'est déroulée samedi 3 octobre au Fil à Saint-Étienne, c'est tout un pan de la nouvelle "scène stéphanoise" qui s'est produite en live, chez (...)
Jeudi 1 octobre 2020 Il existe des moments d’exception et de plénitude que seuls la culture et l’art peuvent apporter. Le premier album du duo Terrenoire est de ceux-là. Raphaël et Théo Herrerias sont une fierté pour notre territoire stéphanois. De véritables artisans...
Mercredi 9 septembre 2020 ★★★☆☆ De Sarah Gavron (G.-B., 1h33) avec Bukky Bakray, Kosar Ali, D'angelou Osei Kissiedu…
Mercredi 8 juillet 2020 Cinq jours pour cinq représentations d'affilée dans le Forez. C'est la Ballade des Poly'Sons. La chanteuse franc-comtoise Marion Roch, ayant sorti (...)
Mardi 9 juin 2020 Exit les Raqoons, bonjour BUL ! Le trio de groove-rock stéphanois, qui a notamment joué sur la scène de l'Olympia parisien en décembre 2017 grâce au tremplin Muzik'Casting, a décidé de changer de nom mais aussi d'amorcer un virage musical plus pop...
Mardi 21 avril 2020 Une bonne nouvelle dans cette période plus que morose, ça fait du bien ! Pomme sera en concert à Saint-Étienne en décembre prochain. Le rendez-vous est (...)
Mercredi 4 mars 2020 S’exprimer et argumenter en public est un exercice très délicat. Le projet Hauts Parleurs mené par la MJC de Rive-de-Gier et le Théâtre Couzon donnent chaque (...)
Mercredi 26 février 2020 De Rupert Goold (G.-B., 1h58) avec Renée Zellweger, Jessie Buckley, Finn Wittrock…
Mercredi 8 janvier 2020 Retour en forme olympique d'un très grand Katerine, livrant avec "Confessions" sa complexité évangélique comme on s'offre entièrement.
Mercredi 8 janvier 2020 Le festival Les Poly'Sons de Montbrison propose comme chaque année son lot de découvertes et de valeurs sûres dans la chanson francophone. La cuvée 2020 donne une belle part à quelques pépites à écouter de très près mais aussi à des "anciens" que...
Vendredi 13 décembre 2019 Si nous parlions de la Vie, de sa beauté, de ses couleurs... le tout en musique ? Sans angélisme mais avec un côté positif engageant, le quintette ligérien La (...)
Mercredi 4 décembre 2019 De Staat (qui signifie L'État en hollandais) est un groupe rock majeur chez les Bataves. Emmené par Torre Florim, la formation est difficile à (...)
Mercredi 4 décembre 2019 Située quelque part entre Christine and The Queens et Stromae, Suzane a connu une fulgurante ascension. Avec des clips qui ont ravagé la Toile, l'Avignonnaise construit son univers petit à petit et sort un très attendu 1er album, Toï Toï, en...
Mardi 26 novembre 2019 Pour lancer sa quatrième édition dignement, l'équipe du N.N.Y Fest. a fomenté une soirée folle avec la venue des fougueux Pneu et 2 Boules Vanille. Du rock bien (...)
Mercredi 4 décembre 2019 Le plus rock des festivals stéphanois, le N.N.Y. fest., propose une quatrième édition certe plus condensée mais toujours parsemée de concerts mêlant groupes locaux et formations venues d'ailleurs. Petit tour d'horizon.
Vendredi 22 novembre 2019 Le Pax vient d'inaugurer la 4e édition de son festival Femme(s), un rendez-vous devenu progressivement incontournable afin de découvrir de nouveaux (...)
Jeudi 14 novembre 2019 Initialement prévu le jeudi 21 novembre au Fil, le concert de Roni Alter est reporté au samedi 16 mai 2020.  L'organisation a fait un point (...)
Mercredi 6 novembre 2019 La main en carapate de "J’ai perdu mon corps" donne-t-elle le “la“ de ce mois de novembre ? C’est à se demander, face à la somme d’étrangetés visibles sur les écrans. Pour le meilleur, comme pour le pire…
Mardi 5 novembre 2019 Cyrielle Formaz est une jeune artiste suissesse. Avec son projet Meimuna, lancé il y a seulement trois ans, cette artiste touche-à-tout (composition, (...)
Mardi 5 novembre 2019 11e album pour le Brestois Christophe Miossec avec Les Rescapés. Moins égo-centré que ces prédécesseurs, cet album s'ouvre sur des thématiques d'actualité (...)
Mardi 5 novembre 2019 Il est rayonnant comme le nom de son dernier album "Soleil". L'auteur-compositeur-interprète rémois Barcella est assurément un des artistes de chanson française parmi les plus dynamiques. La preuve avec ses multiples casquettes et toute l'énergie...
Jeudi 14 novembre 2019 Voilà un artiste pour le moins atypique. Shauit est sûrement l'un des seuls à mélanger sa langue natale l’innu-aimun avec des rythmes tantôt soul, dancehall ou (...)
Jeudi 14 novembre 2019 Si ses Blues passent pu dans porte, Florent Vollant passe pourtant toujours aussi bien. Actif dans le milieu musical des Première Nations depuis les (...)
Mardi 3 septembre 2019 Le Rémois Barcella est un exemple de générosité scénique. À chaque prestation il emmène le public avec lui. Enfants, adultes... tout le monde y passe ! Si vous (...)
Mardi 3 septembre 2019 Le groupe Jesuslesfilles est un concentré de tout ce qui fait la fraîcheur de la scène indé montréalaise. Un cocktail foisonnant de garage rock psyché et (...)
Mardi 3 septembre 2019  Les Oreilles en Pointe constituent un festival de chanson à la saveur un peu particulière. La preuve encore cette année avec une place (...)
Mardi 3 septembre 2019 11 ans... Souchon nous avait habitués à être plutôt "tranquille" concernant le rythme de ses sorties discographiques, mais là, il a fait fort ! Cela dit, à (...)
Mardi 3 septembre 2019 Les Tellier ont retrouvé les clefs de leur chambre d'ados ! Ils ont rebranché les amplis et les guitares pour regoûter à une belle nostalgie rock des années (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter