N'en jetez plus... ramassez !

Nicolas Bros | Vendredi 28 juin 2019

L'association Rando pour la planète œuvre depuis 2015 pour « un monde plus propre et plus conscient ». Parmi les actions menées par cette organisation se trouvent des nettoyages dans la nature. Cela consiste à effectuer en équipe un ramassage de déchets sauvages. « À ce jour, ce sont près de 84 nettoyages dans six départements différents qui ont été menés et des tonnes de déchets évacuées de la nature » explique par communiqué l'association. La prochaine action de ce type se déroule ce dimanche 30 juin à Unieux. Tout le monde peut participer à cette activité qui allie effort et réconfort avec la possibilité de faire trempette dans l'eau, mais également de découvrir la carte "au trésor" Géocaching.

Action de nettoyage, dimanche 30 juin, rendez-vous à 12h sur le parking de La Grabotte (42 avenue Roger Salento) à Unieux

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Tchin tchin nature

Salon des vins vivants | La Fuchine, le salon des vins vivants de Saint-Etienne, organise sa seconde édition début juillet du côté de la Fabuleuse Cantine, dans la cour des Forces (...)

Nicolas Bros | Mercredi 9 juin 2021

Tchin tchin nature

La Fuchine, le salon des vins vivants de Saint-Etienne, organise sa seconde édition début juillet du côté de la Fabuleuse Cantine, dans la cour des Forces Motrices. Un rendez-vous pour les assoiffés de découvertes gustatives - toujours avec modération - qu'elles soient locales ou un peu moins. Mais une chose est sûre, les quilles proposées ici ont toutes été créées avec le coeur et de la sueur et les rencontres vigneronnes que vous y ferez seront riches. La Fuchine - salon des vins vivants, samedi 3 juillet à la Fabuleuse Cantine De 9h à 19h, entrée libre

Continuer à lire

Dessine moi le Pilat

Découvertes en famille | Deux nouvelles éditions viennent mettre en images notre fameux Pilat. Tout d'abord A la découverte de la nature du Pilat, un 32 pages qui permet aux (...)

Nicolas Bros | Lundi 14 décembre 2020

Dessine moi le Pilat

Deux nouvelles éditions viennent mettre en images notre fameux Pilat. Tout d'abord A la découverte de la nature du Pilat, un 32 pages qui permet aux familles de découvrir les trésors de faune et de la flore pilatoises, avec l'appui de connaissances naturalistes expliquées et des dessins réalisés par l'illustratrice Adeline Avril. Parallèlement, on peut offrir un joli carnet de coloriages conçu par une autre dessinatrice locale, Armelle Drouin. Colorie la nature du Parc naturel régional du Pilat constitue un petit livret de 10 doubles-pages où l'on met en couleur les principales espèces qu'on croisera lors des prochaines balades dans cet écrin naturel hors pair. A la découverte de la nature du Pilat et Colorie la nature du Parc naturel régional du Pilat, aux éditions du Parc naturel régional du Pilat. En vente dans les offices du tourisme du Pilat et sur leur boutique en ligne

Continuer à lire

Marol’s Royce

Art dans la nature | Perché sur son druidique balcon forézien, le "village d’artistes" de Marols vibre d’un tellurisme très "connecté". Devant un parterre d’élus prestigieux, (...)

Alain Koenig | Lundi 14 septembre 2020

Marol’s Royce

Perché sur son druidique balcon forézien, le "village d’artistes" de Marols vibre d’un tellurisme très "connecté". Devant un parterre d’élus prestigieux, rivalisant de dithyrambes sur la beauté quasi mystique du lieu, s’ouvrait sous un ciel provençal, le nouveau parcours d’artistes Racine & liberté s’étirant sur une balade de 9 km : sculptures pérennes, peintures ou art de la photographie, tout est prétexte à prendre son bâton de pèlerin et à déambuler autour d’un village, décidément pas comme les autres... Parcours d'Artistes Marols 2020, Racine & Liberté : oeuvres de Georges Bruchet, Martine Pluchon et Vincent Kra, Bétina Broussaud (photo), Sylvain Rolhion et Sébastien Chartier. Parcours de 9km (Marols, La Citre, Chossy, Le Villard, Ronchevoux)

Continuer à lire

Partager nos différences

Danse | Le thème de la différence ne cesse d'alimenter la réflexion et de susciter de vives réactions. Le spectacle Entité(e)s s'empare de ce thème délicat et questionne notre besoin d'être différents, uniques.

Monique Bonnefond | Mercredi 8 janvier 2020

Partager nos différences

Que serait un monde uniforme, monochrome, peuplé d'individus identiques impossibles à différencier ? La création Entité(e)s d'Anne-Charlotte Schoepfer, jeune chorégraphe à la forte personnalité, est née de la constatation sur les réseaux sociaux que tout le monde se ressemblait sous la pression de la société contemporaine de surconsommation, de diktat de l'image. Nous sommes invités "à consommer les mêmes produits", à fréquenter les mêmes lieux où il faut être. À travers son expérience de danseuse, Anne-Charlotte s'est rendu compte que les danseurs se voient aussi, parfois, forcés d'entrer dans un moule imposé par un chorégraphe dont ils deviennent le moyen de communication. Au début d'Entité(e)s, les trois danseuses, parfaitement ensemble, explorent de manière identique, l'espace entre terre et ciel dans une gestuelle contemporaine qui s'alimente de l'énergie du mouvement. La musique originale créée spécialement pour le spectacle, donne le tempo et les danseuses le suivent fidèlement. Pendant douze minutes, chaque chose est à la place indiquée. Puis... Un spectacle toujours différent L'une des danseuses, mue par un impérieux besoin d'exis

Continuer à lire

Avez-vous vu ces individus ?

Sortir | Mais qui sont ces quatuors à l'air affairé qui déambulent dans Sainté ? Quatre à quatre, ils vont et ils reviennent, de Bergson à la Terrasse, du Crêt de (...)

Antoine Desvoivre | Mardi 4 juin 2019

Avez-vous vu ces individus ?

Mais qui sont ces quatuors à l'air affairé qui déambulent dans Sainté ? Quatre à quatre, ils vont et ils reviennent, de Bergson à la Terrasse, du Crêt de Roc à Tarentaize. Bloc note et stylo en mains, ils déchiffrent des énigmes et se prêtent à de drôles d'épreuves. Plus de doute ! Ils participent à Clap'in Sainté. Un parcours pédestre ludique à la découverte des endroits insolites et des femmes emblématiques de la ville de Saint-Étienne. Cet événement, organisé par l'association Ecofémina, revient pour la seconde année consécutive et l'intégralité des profits seront reversés aux associations Michael Merle et à La Ligue contre le cancer. Clap'in Sainté, samedi 29 Juin 2019 de 13h à 18h Inscriptions sur cette page web

Continuer à lire

Boire au naturel

Vins nature | C'est une première : un salon des vins nature à Saint-Étienne. Ursa Minor et le bar associatif Chez Lulu proposent un rendez-vous où on pourra découvrir une (...)

Nicolas Bros | Jeudi 2 mai 2019

Boire au naturel

C'est une première : un salon des vins nature à Saint-Étienne. Ursa Minor et le bar associatif Chez Lulu proposent un rendez-vous où on pourra découvrir une sélection de vins naturels proposés par 30 vignerons présents, une conférence de Dominique Hutin (journaliste à France Inter), des concerts (dont un de Lion In Bed, groupe stéphanois de pop indie regroupant l'ex-Angil, Mickaël Mottet et la chanteuse Schérazed). Bref, un joli rendez-vous en perspective dans les locaux indus d'Ursa Minor. On vous rappelle que l'abus d'alcool reste dangereux pour la santé, soyez raisonnable. La Fulchine, samedi 18 mai à Ursa Minor à Saint-Étienne, quartier Bellevue

Continuer à lire

Le topoguide "La Loire... à pied" mis à jour

Guide rando | Le topoguide "La Loire... à pied" vient d'être mis à jour pour ses 20 ans d'existence.

Nicolas Bros | Lundi 18 mars 2019

Le topoguide

Il y a 20 ans, le topoguide La Loire... à pied était édité pour les amoureux de la marche et de la randonnée. Pour fêter ses 20 ans, le livre vient de subir un cinquième lifting et vient de ressortir dans une toute nouvelle édition. 120 pages, 45 circuits de Promenades et Randonnées (PR) dont 9 adaptés à la marche nordique et 6 débutant dans des villages de caractère, ce guide fait la part belle au patrimoine local et aux beautés naturelles de notre département. Topoguide La Loire... à pied, éditions Fédération Francaise De Randonnée Pedestre (2019), prix conseillé : 14, 90 € Plus d'infos : comité départemental de la randonnée pédestre au 04 77 37 28 24 ou 04 77 43 59 17 ou sur cette page web

Continuer à lire

La recette est simple

Rap québ' | Depuis quelques années, une énergie musicale pousse de plus en plus fort de l'autre côté de l'Atlantique, au Québec. Le rap local s'exporte de mieux en mieux à (...)

Nicolas Bros | Mardi 5 mars 2019

La recette est simple

Depuis quelques années, une énergie musicale pousse de plus en plus fort de l'autre côté de l'Atlantique, au Québec. Le rap local s'exporte de mieux en mieux à l'instar de la scène belge. Outre les incontournables et historiques tels que Koriass, de nouvelles têtes ont percé le mur du son. Loud qui a rempli les salles en France l'année dernière ou encore les Alaclair Ensemble et autres Dead Obies sont devenus des valeurs sûres. Mais d'autres formations ne doivent pas être oubliées. Par exemple Random Recipe. Depuis plus de 10 ans, ce groupe remue les scènes où il se produit. En 2018, le quatuor devenu trio a sorti un troisième album flamboyant aux paroles engagées : Distractions. Ce disque rempli de bonnes ondes sonores (jetez une oreille au premier titre Fight this feeling ou à Strawberry Daiquiri) mêle inspirations tropicales, flow ciselé et ambiances groovy. Pour composer les huit titres de ce recueil musical, Fabrizia Di Fruscia, Frannie Holder and Liu-Kong Ha ont fait appel à différents collaborateurs de renom : Foxtrott, la bassiste Rhonda Smith (ayant travaillé avec Prince) ou encore Marie-Pierre Arthur. Un disque qui porte divinement bien son n

Continuer à lire

"Une suite qui dérange : le temps de l'action" : La cause n’est toujours pas entendue

ECRANS | Dix ans après Une vérité qui dérange, le Prix Nobel de la Paix et ex vice-président étasunien Al Gore poursuit son combat en faveur de l’environnement, alors que l’actualité mêle COP21, cataclysmes climatiques et élection d’un climato-sceptique aux USA. On se bouge ?

Vincent Raymond | Mercredi 27 septembre 2017

Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. Les mots prononcés par Chirac durant le sommet de Johannesburg pourraient figurer dans chacun des one-Gore-show que Al le pèlerin promène de par le monde. Ces conférences — sortes de monologues nourris de Powerpoint, d’images sans cesse réactualisées de villes dévastées par des catastrophes météorologiques ; de diagrammes pour certains affolants (l’élévation de la température moyenne), pour d’autres encourageants (l’évolution de la production d’énergie renouvelable et l’abaissement de son coût) — servent une nouvelle fois de socle à ce documentaire. Reconverti prêcheur, l’ancien politicien se fait l’avocat médiatique de la planète, le témoin de ses hauts-le-cœur et, plus intéressant, lobbyiste au service de sa cause : il est montré comme ayant favorisé la ratification de l’Inde à l’accord de Paris. Dégagé de tout mandat, mais jouissant d’une aura et d’un capital sympathie considérables (que ce film, malin, contribue à accroître), Gore prouve que dans son cas ne plus gouverner, c’est agir et prévoir. Un film Gore Ne craignant jamais

Continuer à lire

Promenade en terre d’artistes

Land art | Petit village du Sud de la Loire, Marols est un repaire d’artistes. Ces derniers se sont regroupés au sein d'un atelier nommé Les Artistes de Marols. À (...)

Léa Pternitis | Mercredi 31 mai 2017

Promenade en terre d’artistes

Petit village du Sud de la Loire, Marols est un repaire d’artistes. Ces derniers se sont regroupés au sein d'un atelier nommé Les Artistes de Marols. À leur initiative et avec l’aide de la mairie, le projet de Land Art Marols d’Artistes voit peu à peu le jour. Il s’agit de deux boucles de 9 et 15 km au cœur de la nature, qu’il sera possible de parcourir à pied ou à vélo, bordées de diverses œuvres d’art. Entre autres, un graff', des sculptures en bois, de la peinture ou encore des structures créées à partir de matériaux recyclés, seront visibles le long de ces parcours. Non seulement composé d’œuvres d’artistes marolais, ce sont des artistes de toute la région Auvergne-Rhônes-Alpes qui participent à ce projet visant à bâtir un tourisme durable dans le village. L’inauguration de cette exposition comme on en voit peu dans la région se fera le 11 juin, et vous aurez l’opportunité d’en profiter pour une durée de 4 mois. Marols d'artistes, du 11 juin au 11 octobre à Marols et alentours

Continuer à lire

Trashed : Le plastique, c’est satanique

ECRANS | Jeremy Irons nous guide à travers le monde des déchets gouverné par de belles saloperies : dioxines et plastiques — des polluants ubiquistes impossibles à recycler, résidus de la révolution industrielle et des Trente glorieuses. Un documentaire aussi édifiant qu’effrayant.

Vincent Raymond | Mercredi 16 novembre 2016

Trashed : Le plastique, c’est satanique

Fin octobre, le WWF publiait une étude révélant l’extinction de 50% des espèces de vertébrés durant les quarante dernières années. À qui la faute ? Trashed délivre davantage qu’une ébauche de réponse à ce cataclysme supérieur à tous les accidents géologiques passés, en accumulant des strates d’informations. Pour certaines collectées au grand jour ; pour d’autres ramassées dans la fange putride de nos poubelles. Lesquelles, sous nos yeux obstinément aveugles, ont gagné notre espace vital. Elles gagneront tout court, si l’on n’y prend garde. Ordures ! Sur le front environnemental, d’aucun(e)s pensent qu’il est plus productif pour la cause d’encenser en sautillant benoîtement un chapelet de micro-initiatives positives, en prenant grand soin d’éviter de s’attarder sur la situation actuelle, décidément trop anxiogène. Une étrange forme de méthode Coué consistant à consentir un traitement, sans accepter de reconnaître la maladie — tout à fait en phase avec notre époque de l’aseptisé triomphant. Ici, Jeremy Irons ne fait pas de cœurs avec les doigts, ni n’étreint ses interlocuteurs sur fond chill-out. Pas plus qu’il ne déverse un discours ruissel

Continuer à lire

Photosensible

Expo photos | Le collectif La Boîte Noire est né à Saint-Etienne en 2011, à l’issue du festival Avril Photographique. Six de ses membres exposent actuellement leurs (...)

Niko Rodamel | Mercredi 5 octobre 2016

Photosensible

Le collectif La Boîte Noire est né à Saint-Etienne en 2011, à l’issue du festival Avril Photographique. Six de ses membres exposent actuellement leurs travaux sur les cimaises de la médiathèque d’Unieux autour d’un thème qui leur est cher. Claire Malen, Pauline Jurado Barroso, Bernard Pharabet, Jacques Prud'homme, Ivan Richier et Bernard Toselli confrontent leur sensibilité en juxtaposant le regard que pose chacun sur la ville et ce qui s’y joue. L’urbain interroge l’identité qui se dilue dans la masse, l’enracinement qui ne prend pas, le flux ininterrompu qui noie les formes et les corps. Parmi les photographes exposés Ivan Richier reste fidèle à sa démarche, utilisant quasi-exclusivement son Holga, un boîtier entièrement fait de plastique, dépourvu de tout réglage complexe et utilisant des pellicules argentiques de douze poses. Une contrainte assumée qui finalement sert une démarche artistique singulière, une ligne de conduite, presque une philosophie. URBAIN, collectif La Boîte Noire, jusqu’au 15 octobre à la Médiathèque d'Unieux

Continuer à lire

Musiques du monde : le cinq majeur

MUSIQUES | Alors on transe Avec sur scène dix musiciens et un VJ, Urban Shaman propose une expérience unique, tant visuelle qu’auditive, portée par une musique (...)

Niko Rodamel | Mardi 1 septembre 2015

Musiques du monde : le cinq majeur

Alors on transe Avec sur scène dix musiciens et un VJ, Urban Shaman propose une expérience unique, tant visuelle qu’auditive, portée par une musique sauvage qui prône « l’ouverture au monde, l’ensemencement de terres inconnues et la fertilisation des terroirs du futur », rien de moins ! Véritable performance d’improvisation collective, Urban Shaman invite à la transe, une transe urbaine aux accents actuels et immémoriaux, joyeuse et féroce à la fois. Irrésistible. Niko Rodamel Urban Shaman, jeudi 29 octobre à 19h30, le Fil à Saint-Étienne Mise à flow Étoile montante du reggae français, Naâman s’est taillé la part du lion à vitesse grand V sur la scène internationale. Il cristallise presqu’à lui seul une jeune génération qui ouvre de nouvelles pistes sans oublier les racines du genre. Mêlant avec un talent bluffant hip-hop et sonorités jamaïcaines, l’énergie et la musicalité de Naâman servent avec un élan nouveau des messages de paix, d’amour et de liberté, délivrés dans un flow efficace et généreux. NR Naâman, vendredi 6 novembre à 20h30, le Fil

Continuer à lire

La poésie de l’enfance, entre sourire et morsure

SCENES | Mireille Barlet, à la tête de la Compagnie Ballets contemporains de Saint-Étienne qu’elle a fondée en 1989, présente un spectacle né de la découverte d’une véritable « pépite », un livre abécédaire de Nicolas Heidelbach : «Au théâtre des filles». A partir de là, notre chorégraphe stéphanoise a imaginé une création au titre antinomique : «Un sourire qui mord», destinée à tous. Monique Bonnefond

Monique Bonnefond | Mardi 31 mars 2015

La poésie de l’enfance, entre sourire et morsure

Accessible à tous, dès deux ans, Un sourire qui mord, pièce chorégraphique de la compagnie de Mireille Barlet, composée de petites histoires insolites, fantaisistes, nous plonge dans un univers poétique, étrange, teinté de l’humour allemand un peu grinçant de Pina Bausch. Un sourire peut-il mordre ? On ne peut pas être lisse tout le temps. Accroché, plaqué indélébile sur un visage, il peut dissimuler la face cachée qui mord. Dans le spectacle, les danseuses, deux filles habitent les personnages. L’une, Sara, installée dans la verticalité, danse le rôle abstrait d’une personne qui, par le jeu, s’approprie le ballon, faisant partie des objets de la pièce où la couleur noire définit un espace intime. La deuxième, Laurie, plus féline, plus animale, travaille sur le sol, comme un petit enfant qui marche «à quatre pattes». Elles se rencontrent…comme le dit Sara «on ne peut pas échapper à l’autre.» Rencontres et émotions partagées C’est la rencontre qui va faire se passer quelque chose. Quand se crée une osmose, un peu de l’infini se met en place. Entre Laurie et Sara, toute une danse se crée autour du jeu de cache-cache. Un dialogue s’établit par une dan

Continuer à lire