Panorama Ciné 2014

Yves Saint Laurent
De Jalil Lespert (Fr, 1h40) avec Pierre Niney, Guillaume Gallienne...

Après une année 2013 orgiaque, 2014 s’annonce à son tour riche en grands auteurs, du maître Miyazaki à une nouvelle aventure excitante de Wes Anderson en passant par les vampires hipsters croqués par Jarmusch et les flics tarés de Quentin Dupieux… Christophe Chabert

Le Vent se lève, il faut tenter de vivre… disait le titre intégral du dernier film d’Hayao Miyazaki qui, après 25 ans au service de l’animation japonaise, a décidé de tirer sa révérence avec cette œuvre effectivement testamentaire, dont on vous parle juste à côté. Il sera le premier en cette rentrée à illuminer les écrans, mais 2014 ne sera pas en rade de grands auteurs, au contraire. On ronge bien sûr notre frein en attendant de découvrir la deuxième partie du Nymphomaniac de Lars von Trier (29 janvier), dont le Volume 1 nous a conquis par son insolente liberté de forme et de ton ; le même jour, par un hasard de calendrier, Riad Sattouf, formidable auteur de BD et réalisateur d’une des meilleures comédies françaises de ces dernières années (Les Beaux Gosses), mettra lui aussi Charlotte Gainsbourg à l’honneur dans sa fable caustique Jacky au royaume des filles.

Belles et bêtes

Au petit jeu des comédiens qui vont truster l’affiche en 2014, on trouve, comme en 2013, Léa Seydoux. Elle jouera d’abord la Belle dans la nouvelle adaptation par Christophe Gans de La Belle et la Bête (12 février), puis elle ira faire la belle dans le Grand Budapest Hotel de Wes Anderson, un de nos cinéaste favoris. Le film fera l’ouverture de la Berlinale avant de débarquer le 26 février dans les salles françaises. Dans cette galaxie du cinéma américain qui compte parmi ses habitants Sofia et Roman Coppola, Wes Anderson a pour voisin Spike Jonze, qui réunit le physique de Joaquin Phoenix et la voix de Scarlett Johansson dans Her (19 mars), histoire d’amour entre un homme fragilisé par une rupture sentimentale et le programme vocal personnalisé de son ordinateur.

Le 19 mars toujours, un autre doux dingue aux multiples casquettes (musicien, DJ, cinéaste), Quentin Dupieux, enverra ses bidonnants Wrong cops faire la loi sur les écrans. Projet récréatif entre l’excellent Wrong et le futur Réalité, ce croisement burlesque entre plusieurs histoires imbriquées selon une logique de l’illogique, est plus drôle que l’intégralité des comédies produites par des Français l’an dernier, et plus novateur formellement que les trois quarts des films estampillés auteur dans l’Hexagone.

Mondo cinéma

Le cinéma français, qui a fini l’année 2013 avec une grosse gueule de bois va-t-il se mettre au régime sec en 2014 ? Sachant que le semestre commence par le Yves Saint Laurent de Jalil Lespert et se conclura, en mai, par le Saint Laurent de Bertrand Bonello — avec… Léa Seydoux !, on se dit que la rationalité n’est pas encore de rigueur. On guettera cependant le nouveau Alain Resnais qui, après avoir sombré dans le verbe ampoulé d’Anouilh revient à celui, autrement plus contemporain, d’Alan Ayckbourn — déjà auteur des pièces qui ont inspiré Smoking / No Smoking et Cœurs — pour Aimer, boire et chanter (26 mars). En tout cas, contrairement à Miyazaki, de vingt ans son aîné, pas de retraite en vue pour le nonagénaire Resnais… À suivre aussi, le nouveau film des frères Larrieu, L’Amour est un crime parfait (15 janvier), et celui de la revenante Marina De Van, Dark touch (19 mars), où elle s’essaie au cinéma de genre en version anglophone.

La France étant un bastion pour la défense du cinéma mondial, on verra en 2014 des films venus de partout : du Japon, avec Real (26 mars), où Kiyoshi Kurosawa reprend le chemin du grand écran après l’escapade télé de Shokuzai ; de Roumanie, avec Métabolisme de Corneliu Porumboiu (26 mrs), déjà auteur des remarqués 12h08 à l’est de Bucarest et Policier Adjectif ; de Pologne, avec le phénomène festivalier Ida de Pawel Pawlikowski (12 février) ; et du Québec, avec la sortie longtemps attendue du nouveau Xavier Dolan, Tom à la ferme, son premier flirt avec le cinéma de genre. Jim Jarmusch, lui, fait le tour du monde en un seul film avec l’excellent Only lovers left alive (19 février), où des vampires traînent leur éternité comme des hipsters nostalgiques entre Tanger et Detroit, entre beat generation et ruines industrielles. 

Et l’Amérique, la vraie, dans tout ça ? Les projecteurs sont déjà braqués sur le Noé de Darren Aronofsky (9 avril), pour savoir comment le réalisateur de Requiem for a dream et Black swan va s’accommoder d’un blockbuster qu’on espère pas trop biblique. Sinon, il y aura de la SF et du super-héros en 2014, comme il y en eut en 2013, mais il y aura aussi, le 7 mai, des Muppets. Lavant l’injure faite au tordant Les Muppets, le retour, sorti seulement en vidéo, Muppets most wanted trouvera bien le chemin des salles. Après avoir débauché Jason Siegel, Kermit et ses potes ont recruté Ricky Gervais, l’Anglais le plus drôle du monde. Ça s’appelle sentir le vent — comique — se lever, et ce n’est pas donné à tout le monde !

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 31 octobre 2023 Depuis plus de 11 ans, le Petit Bulletin vous déniche chaque mois les expositions les plus pertinentes à Sainté et alentour. Voici donc notre ultime sélection, laquelle fait une fois encore la preuve qu'un large éventail d'accrochages peut...
Mardi 3 octobre 2023 Pour son premier long métrage, Iris Kaltenbäck décortique la mécanique d’un mensonge : comment il se noue d’une manière naturelle et innocente, comment il s’amplifie de façon insensible et invisible jusqu’à un geste fatal. Une histoire de manque et...
Lundi 24 juillet 2023 L’ascension et la disgrâce du maître d’œuvre de la bombe atomique comme vues de l’intérieur, structurellement atomisées dans l’espace et le temps. Film de guerre, d’aventure scientifique, de procès dur/procédure, cette lecture de la vie...
Mercredi 12 juillet 2023 Propice aux balades et aux visites en famille, la période estivale voit des expositions inédites se multiplier dans tout le département. Peinture, céramique, land art, photographie et art de la chapellerie, autant de disciplines à redécouvrir en...
Mercredi 7 juin 2023 Fondé en 1934, le Photo Club de Saint-Étienne (PCSE) maintient son poids de forme avec une quarantaine d'adhérents, réunis chaque mercredi par la même passion (...)
Dimanche 28 mai 2023 Fiers de leur territoire d’origine et engagés en faveur du vivre ensemble et de la solidarité stéphanoise, les frangins de Terrenoire annoncent la création d’un festival, au cœur du parc du château de la Perrotière. Quelques détails, en attendant un...
Mercredi 17 mai 2023 En pariant sur un équipementier français à deux tours de la fin de la course, les producteurs de la série Fast & Furious cherchaient-ils à relancer la machine sur une voie plus cartésienne ? Objectivement plus “réaliste” que le précédent (ce qui...
Mardi 18 avril 2023 A Saint-Étienne, Le Quartier Latin s'agrandit avec un deuxième local : la librairie Heroes, située au 15 avenue de la Libération. Ouverte le 18 avril, la boutique propose un ensemble d’ouvrages dédiés aux plus jeunes : mangas, BD, romans, essais et...
Mardi 28 février 2023 Jetant un pavé dans la marre, Réponses Photo présentait le mois dernier (pour la première fois en couverture d'un magazine photo en France) une image générée par (...)
Mardi 24 janvier 2023 Michel Art Mengo (chant, piano et guitare), Yvan Cujious (chant, piano et trompette) et Magyd Cherfi (chant)forment une triplette inattendue de jeunes (...)
Jeudi 5 janvier 2023 C’est par hasard que John Maloof mit la main en 2007 sur une partie des photos de Vivian Maier, alors complètement inconnue. Depuis, le jeune américain (...)
Jeudi 12 janvier 2023 En partenariat avec le label Floors Records, le Solar accueille la jeune formation parisienne Eiwa. Créé en 2021, le groupe est composé de cinq musiciens (...)
Mercredi 7 décembre 2022 Avis aux fans de dub, c’est du côté du Clapier que les choses se passent. Vendredi 9 décembre, l’ancienne gare de Saint-Étienne se transforme dès 22 heures en Dub Factory avec pas moins de 5 artistes programmés. Un petit guide de la soirée s’impose.
Mercredi 21 décembre 2022 Partant du constat que la création féminine représente seulement 4 % de ses collections (sur 20 000 œuvres), le MAMC propose avec The House of Dust un (...)
Mercredi 7 décembre 2022 Si décembre en France risque fort d’être privé de “Disney de Noël”, il n’échappera pas à la vague Avatar : la voie de l’eau. Cela dit, il n’y aura pas que cela à découvrir en salle. La preuve avec cet assortiment sans doute concocté par la Mère Noël...
Lundi 7 novembre 2022 En tout juste 10 ans, le festival Positive Education est devenu l’un des incontournables rendez-vous de la scène européenne des musiques électroniques. Nous rencontrons celui qui est aux manettes de cet incroyable vaisseau depuis son origine,...
Lundi 10 octobre 2022 Longtemps sideman, Joseph Sagona compose désormais des musiques destinées aux images ou au spectacle vivant, signant notamment la B.O. de plusieurs (...)
Jeudi 13 octobre 2022 Nous avions rencontré Hervé Nègre au début de l’été 2020, alors qu’il posait ses valises à Saint-Étienne pour y ouvrir la Galerie A. Le photographe évoquait avec (...)
Mercredi 6 juillet 2022 Monument historique, l'Hôtel Fontfreyde est depuis 2010 LE centre photographique de la ville de Clermont-Ferrand, assurant la diffusion d'œuvres (...)
Mardi 26 avril 2022 Poursuivant une belle série de concerts tournés vers le Brésil, le Solar accueille MiMoJi, trio genevois (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X