article partenaire
RCW 86, rémanent coloré.

La Pépite des Ambassadeurs

Femmes / Les Ambassadeurs du Méliès, ce sont des lycéens qui aiment le cinéma, qui voient les dernières sorties en salle, et qui livrent leur coup de cœur. Aujourd'hui, Maëlem et Lucie nous parlent de leur « Pépite » du mois, Medusa, réalisé par Anita Rocha da Silveira.

Maëlem : « un univers horrifique sans bascule dans le film d’horreur »

Au Brésil, Mariana et ses amies font partie d’une communauté catholique très conservatrice, à cheval sur les apparences. Elles se préparent pour leur futur tout tracé : un mari, des enfants, et une vie pieuse de femmes au foyer. Mais ces jeunes filles ont une façon bien particulière d’occuper leurs soirées. Elles sortent masquées et agressent les femmes dont elles jugent les mœurs trop légères. A la suite d’un incident, les certitudes vacillent.

Médusa est un film surprenant et imprévisible à l’esthétique pop et coloré. Sans jamais basculer dans le film d’horreur, il joue avec les codes et se promène dans un univers horrifique, avec des masques d’animaux, la légende urbaine d’une jeune femme défigurée par le feu, et un hôpital en ruine aux airs lugubres. La réalisatrice offre une plongée glaçante dans un milieu catholique ultra-conservateur, qui a tout l’air d’un futur dystopique mais qui appartient bel et bien au présent. Il s’agit d’un conte féministe moderne, d’une relecture du mythe de la Méduse, symbole actuel de la colère féminine.

Figure du serpent, cris assourdissants, corps immobiles… La réalisatrice file la métaphore, par les symboles de l’endoctrinement des femmes dans une société patriarcale qui les emprisonne. Si Méduse change traditionnellement le monde en pierre avec son regard, Médusa regarde le monde comme il l’est, et hurle de rage.

Lucie : « un véritable mélange des arts »

Mariana à 21 ans, elle vit au brésil. Désireuse de contrôler son image de femme pieuse et parfaite ainsi que celle des autres femmes, chaque soir, avec sa bande aux masques blancs, elle part punir celles qui ont dévié des attentes d’une société moralisatrice.

Entre un visuel pop et très coloré et une atmosphère sombre rappelant par certains aspects un monde dystopique ; Medusa, le long métrage de la réalisatrice brésilienne Anita Rocha da Silveira, dépeint un phénomène sociétal touchant le Brésil, et qui reste encore trop méconnu. Sous le masque, se cache un retour à une société puritaine qui prône la belle et prude femme au foyer. Si le film est engagé, il n’existe qu’en dehors de tous les catalogues référencés. Medusa interpelle par son esthétique généreuse et son visuel, qui fait penser parfois à une œuvre picturale. Une esthétique ambivalente, oscillant entre une affluence d’images intenses et fluo et le retour à une atmosphère cauchemardesque, presque surnaturelle.

Deux images restent en tête, la scène d’ouverture offrant un véritable mélange des arts, et la scène finale : un cri de libération, qui nous saisit, nous prend par stupeur, et fait ressortir la rage qu’on dissimule au fond de nous.

Séance pépite organisée le dimanche 20 mars 18h au Méliès, avec la réalisatrice en direct du Brésil.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 1 février 2022 On va le dire d’emblée : il s’agit sans doute de l’un des spectacles les plus puissants qu’il sera possible de voir cette année. Une gifle ? (...)
Vendredi 29 octobre 2021 Elle sera cet automne parmi les sept artistes de la 5ème édition du festival Femme(s), sur la scène du Pax. Avec déjà plusieurs groupes et albums à son actif, assortis d’une ribambelle de concerts, Jasmine Fayolle s’est taillé un prénom dans le...
Vendredi 29 octobre 2021 C'est un surclassement en carré VIP que nous offre le SyLF. Laurent Fréchuret pilote la mise en scène, Pascal Amoyel la sélection et composition musicales, (...)
Mardi 5 octobre 2021 Marquée par la féminisation des palmarès internationaux (qu’on espère plus structurelle que conjoncturelle), cette année cinéma 2021 donne à voir une vaste galaxie de personnages féminins dans des œuvres d’autrices comme d’auteurs. C’est cela aussi,...
Lundi 22 juin 2020 La brutale disparition de son époux oblige Paulette Van Der Beck à prendre les commandes de l’école ménagère familiale en déclin qu’il était censé diriger. Mais en (...)
Vendredi 22 novembre 2019 Le Pax vient d'inaugurer la 4e édition de son festival Femme(s), un rendez-vous devenu progressivement incontournable afin de découvrir de nouveaux (...)
Mardi 3 septembre 2019 Fort heureusement, elles n’ont pas attendu les réseaux sociaux, le grand buzz des chaînes en continu, ni l'anathème porcin pour avoir du talent, avec (...)
Mardi 4 juin 2019 Mais qui sont ces quatuors à l'air affairé qui déambulent dans Sainté ? Quatre à quatre, ils vont et ils reviennent, de Bergson à la Terrasse, du Crêt de (...)
Jeudi 2 mai 2019 Organisé depuis onze ans déjà par l’association Maraudeurs d’images en partenariat avec la ville de Saint-Genest-Lerpt et le club Roche Photographie, (...)
Mardi 2 avril 2019 « Je me lève à 6 heures, j’avale vite un café puis je fais la traite des vaches. » « Je me lève à 5h30, pour faire le café que je bois avec mes (...)
Mardi 2 avril 2019 Avec Le Monde Renversé, quatre anciennes élèves de la Comédie de Saint-Étienne démontent les mécanismes de persécution des femmes à travers les siècles.
Mardi 5 février 2019 Avec son "École des Femmes", Stéphane Braunschweig envoie valser les codes du théâtre classique, rappelant à quel point Molière est sans nul doute un génie intemporel.
Mardi 5 février 2019 C’est lors de ses études aux beaux-arts de Tourcoing que Laurence Verrier a découvert son sujet, l'humain, ainsi que son médium de (...)
Mercredi 4 avril 2018 Wes Anderson n’a pas l’apanage de l’escapade insulaire : sur avril flotte comme un désir inconscient de fuir la foule déchaînée, ou d’évoquer la situation d’îliens des mers ou des terres…
Mardi 31 octobre 2017 C'est à une belle seconde édition du festival Femme(s) que l'équipe du Pax nous convie. Puisant dans l'atmosphère intimiste (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter