La Fille du patron

ECRANS | De et avec Olivier Loustau (Fr, 1h38) avec Christa Théret, Florence Thomassin…

Vincent Raymond | Mercredi 6 janvier 2016

Photo : © DR


Premier long métrage de fiction d'un fidèle de Kechiche formé de surcroît au documentaire, La Fille du patron ne surprendra donc pas par son réalisme social, à la tonalité presque anglaise : un courant affectif et solidaire lie entre eux les protagonistes, mais aussi les attache à leur usine, qui est comme un prolongement organique de leur être.

Ce qui étonnera en revanche, c'est la détermination sans faille du personnage Vital campé par le réalisateur : chacun de ses choix (dans la sphère professionnelle ou privée) est irrévocable — remords et regrets lui étant étrangers. Un caractère entier et droit, couplé à un profil plutôt taciturne, conférant à ce héros prolo le mixte de mystère et de charisme expliquant la fascination qu'il exerce sur la fameuse “fille du patron”, au-delà des clichés relatifs aux différences d'âges, de milieux sociaux, etc.

S'écartant des insupportables standards réclamant du happy end, La Fille du patron s'achève tout en nuances, confirmant si besoin était l'ineptie du manichéisme simpliste… Vincent Raymond

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Un 10e pour les Tit’Nassels

Album | Après plus de 20 ans de carrière et des mois passés loin de la scène, le groupe roannais fait coup double : un dixième album, et deux concerts à la maison pour fêter ça comme il se doit.

Cerise Rochet | Jeudi 23 septembre 2021

Un 10e pour les Tit’Nassels

Cinq ans qu’ils n’avaient pas sorti de nouvel album studio. Et puis… ça y est. Après un live édité en 2020 à l’occasion du 20e anniversaire du groupe, les Roannais des Tit’Nassels sont de retour dans les bacs avec un 10e opus. Ecrit avant le début de l’épidémie de Covid, cet album en deux volumes -dont le second sortira en janvier- reprend efficacement la recette qui a fait le succès du duo, devenu quatuor en 2013 : de la poésie, de l’engagement qui ne veut pas dire son nom, de l’humour, aussi. Avec leurs textes, Axl et Sophie, copains de lycée et membres originels du groupe, posent leurs regards empathiques, indignés ou railleurs sur les choses de la vie. Sur « les Invisibles qu’on ne voit même plus », pour lesquels « il n’y a pas de compte-rendu », alors qu’ils « sont là, juste devant toi ». Sur les réseaux sociaux et le culte du soi-même, sur le bonheur, qui « est en toi (et) ne se caresse pas du bout des doigts » … Sur l’amour, sur la peine, sur les gens, le monde, l’absurde. Avec peut-être un peu plus de guitare qu’à l’accoutumée, et aussi grande première, une chanson en anglais, le groupe fêtera sans attendre la sortie de ce disque

Continuer à lire

Roanne n'est pas à court !

Festival de courts métrages animés | 200 films courts d'animation sélectionnés, 40 pays, six compétitions primées. Un programme intense pour ce joli festival qui fête ses 12 ans. Avec une (...)

Nicolas Bros | Mercredi 9 juin 2021

Roanne n'est pas à court !

200 films courts d'animation sélectionnés, 40 pays, six compétitions primées. Un programme intense pour ce joli festival qui fête ses 12 ans. Avec une forme hybride entre présentiel et numérique, la manifestation pourra ainsi toucher le plus grand nombre. Avec 1 600 œuvres reçues, Ciné-court animé continue sa progression et fait de Roanne une place-forte du court-métrage d'animation. En quelque sorte, le parfait compromis entre le festival de courts-métrages de Clermont d'un côté et le festival du film d'animation d'Annecy de l'autre. Parmi les séances prévues, retenons un focus orienté sur l'animation scandinave « où se croisent grands espaces, humour noir et délires animés » mais également une session best of avec une sélection de films qui devaient être présentés en 2020, à l'instar de Nuit chérie de la Belge Lia Bertels ou encore Ties de la Russe Dina Velikovskaya, première œuvre réalisée avec un stylo 3D... Festival Ciné-court Animé du 22 au 27 juin à Roanne et sur animationfestival.roanne.fr

Continuer à lire

Décembre en Louisiane

MUSIQUES | Une voix de crooner à l'approche des fêtes, c'est un peu cliché non ? Pas vraiment lorsqu'on annonce le nom de Hugh Coltman. Le chanteur le plus Français des (...)

Nicolas Bros | Mardi 8 décembre 2020

Décembre en Louisiane

Une voix de crooner à l'approche des fêtes, c'est un peu cliché non ? Pas vraiment lorsqu'on annonce le nom de Hugh Coltman. Le chanteur le plus Français des Britanniques n'a que faire des formats et du préfabriqué. Il l'a encore prouvé avec son album Who's Happy ?, une épreuve blues toute en sincérité, qui sent bon la Louisiane. Sa venue à Riorges s'annonce comme un concert taillé pour ce mois de décembre. Hugh Coltman, mardi 15 décembre à 19h à la salle du Grand Marais de Riorges

Continuer à lire

L'art au naturel

Art actuel dans la nature | Vous balader en plein nature et tomber tout à coup sur une oeuvre d'art. Tel est le concept qui prend place tous les deux ans du côté de Riorges, le (...)

Nicolas Bros | Mercredi 8 juillet 2020

L'art au naturel

Vous balader en plein nature et tomber tout à coup sur une oeuvre d'art. Tel est le concept qui prend place tous les deux ans du côté de Riorges, le long du Renaison et dans la plaine de la Rivoire. L'événement s'appelle À Ciel Ouvert, dure trois mois et en est déjà à sa sixième édition. Cette année, les marcheurs auront le droit de découvrir une oeuvre d'Erwan Sito, le président du jury, sept oeuvres d'artistes pros (dont Francine Garnier, Olivier Toulemonde ou Tom Sénécal), une oeuvre participative mais aussi quatre oeuvres issues des éditions passées à redécouvrir. Signalons que le festival avait reçu 178 candidatures d'artistes, nombre démontrant la renommée du rendez-vous nord-ligérien. À Ciel Ouvert, du 18 juillet au 18 octobre, à Riorges (départ du parc Beaulieu) Plus d'infos sur cette page

Continuer à lire

Oxmo Puccino annoncé à Riorges fin mai

Rap | Une bonne nouvelle dans cette période morose ? En voilà une : la venue d'Oxmo Puccino aux Mardi(s) du Grand Marais de Riorges. Sous couvert d'un retour à (...)

Nicolas Bros | Lundi 23 mars 2020

Oxmo Puccino annoncé à Riorges fin mai

Une bonne nouvelle dans cette période morose ? En voilà une : la venue d'Oxmo Puccino aux Mardi(s) du Grand Marais de Riorges. Sous couvert d'un retour à une situation plus calme, le dernier concert de la saison des 20 ans des Mardi(s) du Grand Marais sera assuré par le rappeur parisien. Cette tête d'affiche avait été tenue secrète jusqu'à aujourd'hui par l'organisation. Une belle surprise pour clôturer une saison haute en couleur. Retrouvez notre entretien avec Ox' juste ici. Oxmo Puccino + DJ Alek6 , mardi 26 mai aux Mardi(s) du Grand Marais

Continuer à lire

Dans les cordes

Jazz | Véritable ovni musical, entre pop, soul, jazz, electronica et folk expérimentale, Laura Perrudin est la première musicienne à jouer de la harpe chromatique (...)

Niko Rodamel | Mercredi 4 mars 2020

Dans les cordes

Véritable ovni musical, entre pop, soul, jazz, electronica et folk expérimentale, Laura Perrudin est la première musicienne à jouer de la harpe chromatique électrique, créée spécialement pour elle. En studio comme en live, Laura développe un univers onirique, retravaillant sa voix et son instrument à l'aide d'un looper et de pédales d'effet. Laura Perrudin, samedi 4 avril à 20h, Théâtre municipal de Roanne

Continuer à lire

Angola queen

Sono mondiale | À Riorges, Les Mardi(s) du Grand Marais fêtent cette saison leurs vingt ans en grande pompe, avec une programmation franchement intéressante. Save the (...)

Niko Rodamel | Mercredi 5 février 2020

Angola queen

À Riorges, Les Mardi(s) du Grand Marais fêtent cette saison leurs vingt ans en grande pompe, avec une programmation franchement intéressante. Save the date, mardi 25 est annoncé un double plateau cent pour cent féminin avec la venue de Yseult (chanteuse, auteure-compositrice et mannequin), mais aussi de Pongo, la nouvelle reine du kuduro révélée l'an passé par son sublime titre Kuzola. C'est en fuyant la guerre civile qui déchirait son Angola natal que la chanteuse découvre à Lisbonne ce style hybride né à la fin des nineties, fait de break dance, de semba angolaise et d’électronique. Issu des ghettos angolais où il servit d’exutoire à la souffrance des prisonniers, le kuduro fut donc à l'origine un genre musical marginal. Forcément plus en phase avec son époque, celui de Pongo est progressif et cathartique, habilement métissé de pop tribale, tantôt nerveux et tantôt lascif. Pour écrire et interpréter sa propre musique, la chanteuse puise dans ses racines africaines, se nourrissant de semba angolaise, de soukous et de ndombolo congolais, ou encore de zouk. Pongo + Yseult, mardi 25 février à 20h30, Les Mardi(s) du Grand Marais à Riorges

Continuer à lire

Kora corps

Sono mondiale | Selon la légende, la première kora fut l'instrument d'une femme-génie qui squattaient les grottes de Missirikoro, charmant petit patelin du sud (...)

Niko Rodamel | Mercredi 8 janvier 2020

Kora corps

Selon la légende, la première kora fut l'instrument d'une femme-génie qui squattaient les grottes de Missirikoro, charmant petit patelin du sud Mali. Mais un grand chef de guerre eut l'idée saugrenue de lui subtiliser l'objet magique pour la refourguer à un griot qui lui-même l'a transmise à sa descendance. Depuis, si les cavités gréseuses de Missirikoro sont devenues un lieu de culte où se recueillent musulmans, animistes et chauve-souris, la kora et ses répliques n'ont jamais cessé de traverser les âges, passant de mains en mains, mais toujours de père en fils, parce qu'autant de cordes (de ving et une à trente-deux suivant les modèles) à jouer avec seulement quelques doigts, ça rigole pas, c'est une affaire d'hommes, pas touche minouche ! Autant dire que dans cette tradition masculine qui perdure depuis sept siècles, Sona Jobarteh fait figure de pionnière avec son statut de première femme virtuose derrière un instrument jusqu'ici dominé par les gars. Originaire de Gambie où la culture mandingue est reine et issue d'une famille de griots, son talent d'instrumentiste, de chanteuse, de compositrice mais aussi de conférencière fait désormais l'unanimité sur la scène i

Continuer à lire

L’attablé du coin

Créations | Le festival Roanne Table Ouverte invite les créateurs du collectif d'artisans stéphanois l’Atelier du Coin à exposer dans un lieu atypique. L’occasion de (...)

Niko Rodamel | Mardi 1 octobre 2019

L’attablé du coin

Le festival Roanne Table Ouverte invite les créateurs du collectif d'artisans stéphanois l’Atelier du Coin à exposer dans un lieu atypique. L’occasion de redécouvrir le travail de Malika Ameur, Marie Eve Ginhoux, Sandra Coelho, Maud Salançon, Jean-François Bazzara, Marie Dubois, MatTim, Laurence Pasero ou Florie Keller. La Savonnerie du Pilat sera également présente aux côtés d’un invité-bonus, l'ébéniste Jean Sylvain Masse. À Table 2 par L’Atelier du Coin, jusqu'au 10 novembre, salle d’exposition de La Cure à Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire

Continuer à lire

Ysé tient un joli scenario

Folk | Ysé Sauvage est une petite perle de la pop-folk hexagonale. À tout juste 20 ans, elle écrit, compose et s'impose comme une des jeunes figures à écouter de (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 septembre 2019

Ysé tient un joli scenario

Ysé Sauvage est une petite perle de la pop-folk hexagonale. À tout juste 20 ans, elle écrit, compose et s'impose comme une des jeunes figures à écouter de près. Son deuxième EP Scenario, sorti en 2018, possède une belle texture musicale agrémentée d'une chaleur enveloppante. Ce Scenario se laisse découvrir avec gourmandise. Elle est l'invitée spéciale des Mardis du Grand Marais cette saison puisqu'elle sera tout d'abord en ouverture le 20 septembre puis de retour en novembre. Un coup de prog' bien vu, assurément ! Ysé Sauvage, vendredi 20 septembre à 19h apéro-concert place Jean Cocteau à Riorges et mardi 5 novembre à 20h30 Salle du Grand Marais à Riorges

Continuer à lire

Gladiateur

MUSIQUES | Les Mardi(s) du Grand Marais accueilleront cet automne Clinton Fearon, jovial papy du reggae sur lequel le temps ne semble plus avoir de prise ! (...)

Niko Rodamel | Mardi 3 septembre 2019

Gladiateur

Les Mardi(s) du Grand Marais accueilleront cet automne Clinton Fearon, jovial papy du reggae sur lequel le temps ne semble plus avoir de prise ! Tour à tour chanteur, choriste, guitariste et bassiste suivant les époques, le Jamaïcain souffle cette année la cinquantième bougie d'une riche carrière musicale qui avait débuté au sein des mythiques Gladiators. Depuis, de nombreuses collaborations et quelque 13 albums solo ont permis au presque septuagénaire de garder la pêche et la flamme. Clinton Fearon, mardi 15 octobre à Riorges

Continuer à lire

Le festival du Forez passe un pallier

Classique & jazz | Le Festival du Forez, emmené par les frères Adrien (altiste) et Christian-Pierre (violoncelliste) La Marca, aborde une septième édition tout feu tout flamme avec toujours de grands noms de la musique classique & jazz mais aussi davantage de concerts et de nouveaux lieux (20 événements dans sept lieux différents). Le but étant de « valoriser le patrimoine, tout en construisant une programmation très ouverte, permettant une expérience de tous les sens »

Nicolas Bros | Jeudi 6 juin 2019

Le festival du Forez passe un pallier

C'est à une 7e édition revue et augmentée que les frères Adrien et Christian-Pierre La Marca convient les spectateurs cet été. Le festival dont ils ont en charge la direction artistique, le Festival du Forez, prend une nouvelle dimension cette année. Déjà remarquable par les noms imposants et ronflants qu'ils font venir chaque été dans le Forez (on pense à Philippe Jarrousky, Karine Deshayes, Adam Laloum, Michel Portal...), les deux musiciens augmentent la cadence cette saison. Tout d'abord par la durée de leur festival, qui passe de deux à trois week-ends de fêtes musicales, s'étalant du 9 juillet au 4 août. C'est ensuite le nombre de lieux qui se voit multiplié. En 2019, ce seront sept lieux qui accueilleront des concerts : depuis le château d'Andrézieux-Bouthéon, jusqu'à la Collégiale de Montbrison, en passant par l'hôtel-de-ville et le Théâtre de Roanne, le prieuré et l'église de Pommiers, le prieuré de Champdieu et enfin, l'église Saint-Philibert de Charlieu. Renaud Capuçon, Quatuor Ébène, Véronique Gens et consorts Si le festival change d'envergure par son extension géographique, un budget revu à la hausse et un nombre plus important de propositions

Continuer à lire

BerliOse !

Classique | C'est un double anniversaire que célèbre en musique l'orchestre symphonique Ose !. La tournée Fantastic Tour, (...)

Antoine Desvoivre | Mardi 4 juin 2019

BerliOse !

C'est un double anniversaire que célèbre en musique l'orchestre symphonique Ose !. La tournée Fantastic Tour, construite autour de l'emblématique Symphonie Fantastique d'Hector Berlioz, marque d'un même temps, le cent cinquantenaire de la mort de ce dernier ainsi que de la naissance d'Albert Roussel. Concert #1 Fantastic Tour par l'Ose !, jeudi 13 juin à 20h30 au Scarabée à Riorges Daniel Kawka : « Refaire un point sur l'oeuvre de grands compositeurs comme Berlioz » Le chef d’orchestre Daniel Kawka dirige les 100 jeunes musiciens de l'orchestre symphonique Ose ! depuis qu'il l'a créé en 2013. Ce passionné de romantisme allemand, de Wagner et de Strauss, de l’univers de Mahler et de la musique française de Berlioz à nos jours, est régulièrement invité à la tête des plus grandes formations. Il a notamment dirigé l’Orchestre national d’Islande, le London Sinfonietta, l’Orchestre national de France, l’Orchestre Philharmonique de Saint Petersburg, l’Orchestre national Russe et l’Orchestre national de Séoul. Votre orchestre s'appelle "Ose !" (en rappor

Continuer à lire

Tit'Nassels : « On ne voit pas passer la récré ! »

Chanson | Cocorico ligérien, les Tit’Nassels fêtent leur 20 ans de carrière musicale, avec une série de concerts exceptionnels. Rencontre.

Cerise Rochet | Jeudi 2 mai 2019

Tit'Nassels : « On ne voit pas passer la récré ! »

Vous êtes un duo complémentaire ou plutôt des doubles ? D’où vient votre alchimie ? Axl : Nous sommes doubles par la pensée, toujours d'accord, et complémentaires sur scène, l'un bout-en-train et joyeux, l'autre pince sans rire et mélancolique. Sophie tu m'aides pour l’alchimie ? Sophie : Je ne sais pas d'où elle vient mais c'est une sacrée bonne recette ! À quoi ressemble votre vie de tous les jours ? Vivez-vous toujours à Roanne ? Axl : Oui nous vivons à Roanne, notre vie de tous les jours est simple. Nous emmenons nos enfants à l'école, on se voit souvent au café pour discuter de tout et de rien… Une fois finies les "corvées" du quotidien, je file faire de la musique. Sophie : Moi aussi, petite vie de madame tout le monde… Et une autre vie avec la musique, les absences, mais aussi les surprises et les rencontres... C'est un bon équilibre je pense. « Une fois finies les "corvées" du quotidien, je file faire de la musique. » Parlons de votre musique. Certains artistes se disent « engagés ». On a le se

Continuer à lire

On court à Roanne

Festival animation | Le fesival Ciné Court Animé de Roanne fête ses dix ans en mars avec une édition qui balaiera, comme chaque année, tout ce qui se fait de mieux en matière d'animation professionnelle.

Nicolas Bros | Mardi 5 mars 2019

On court à Roanne

Depuis 10 ans le festival Ciné Court Animé, créé par Loïc Portier, fait vibrer Roanne et sa région. En mars, la sous-préfecture ligérienne devient le théâtre de nombreuses projections entièrement dédiées au format court animé. Une exception culturelle roannaise, qui propose la découverte de petites pépites de films issues d'une quarantaine de pays. Du 18 au 24 mars, le public aura droit à plus de 70 heures de courts métrages professionnels, à destination des ados et adultes, diffusés dans trois cinémas (Espace Renoir et Le Grand Palais à Roanne et le cinéma Les Halles à Charlieu). À savoir que le festival est doté de six compétitions primées par le public mais aussi par un jury international composé, cette année, de Mariano Melmann Carrara (Back to the moon), Edwina Liard (productrice nominée aux Oscar en 2018 avec Negative space), Aurélie Chesné (France TV) et Greg Lawson (primé à Annecy en 1998). Côté projections internationales, nous retenons le magnifique One Small Step de Bobby Pontillas, le Colaholic du bédéiste polonais Marcin Podolec ou encore Weekends de Trevor Jimenez. Tandis que le très efficace Hors Piste ou l'as

Continuer à lire

Parisien en province

Jazz | Sous la houlette de Canal Jazz, l’écrin du théâtre de Roanne accueille le quartet avec lequel le saxophoniste multi-récompensé Emile Parisien écume la planète (...)

Niko Rodamel | Mardi 8 janvier 2019

Parisien en province

Sous la houlette de Canal Jazz, l’écrin du théâtre de Roanne accueille le quartet avec lequel le saxophoniste multi-récompensé Emile Parisien écume la planète jazz depuis une quinzaine d’années avec toujours autant d’inventivité. Emile Parisien Quartet, samedi 19 janvier à 20h, Théâtre Municipal de Roanne

Continuer à lire

Mauvaise réputation

SCENES | Le premier est l’étranger qui appartient à Venise au même titre qu’un navire ou qu’une cargaison, mais dont l’État a besoin pour conduire une opération (...)

Cerise Rochet | Mardi 4 septembre 2018

Mauvaise réputation

Le premier est l’étranger qui appartient à Venise au même titre qu’un navire ou qu’une cargaison, mais dont l’État a besoin pour conduire une opération militaire. La deuxième est la fille d’un riche sénateur vénitien, qui, en douce, épouse le premier et se voit alors accusée d’avoir trahi son honneur. Le troisième, orateur hors pair, ne rêve que de substituer le pouvoir à celui qui le détient… Ensemble, ces trois-là nous livrent une adaptation d’Othello de Shakespeare, dans une variation pour trois acteurs qui interroge sur la figure de l’étranger. Othello, le 12 janvier à 20 heures au théâtre de Roanne

Continuer à lire

Baguettes d’or

MUSIQUES | Phénoménal et visionnaire batteur mexicain avec déjà pas moins de cinq Grammy Awards en poche, Antonio Sánchez poursuit l’aventure du groupe Migration qu’il (...)

Niko Rodamel | Mardi 4 septembre 2018

Baguettes d’or

Phénoménal et visionnaire batteur mexicain avec déjà pas moins de cinq Grammy Awards en poche, Antonio Sánchez poursuit l’aventure du groupe Migration qu’il dirige depuis sept ans, s’autorisant quelques escapades comme la remarquable performance qu’il composait et jouait pour le film d’Alejandro González Iñárritu, Birdman. Sur la vague du dernier album en date, The Meridian Suite, l’arrêt de Migration en gare roannaise augure d’une soirée mémorable. Antonio Sanchez & Migration, samedi 10 novembre à 20h, Théâtre Municipal de Roanne

Continuer à lire

Le retour du Kif

Funk | Les Mardis du Grand Marais accueillent la mythique Malka Family pour un concert qui s’annonce explosif. En pleine renaissance, le groupe (...)

Niko Rodamel | Mercredi 2 mai 2018

Le retour du Kif

Les Mardis du Grand Marais accueillent la mythique Malka Family pour un concert qui s’annonce explosif. En pleine renaissance, le groupe fait honneur depuis la fin des années 80 à un pur funk à la française, costumé et délirant à souhait. Malka Family, mardi 15 Mai à 20h30, salle du Grand Marais à Riorges

Continuer à lire

Le palmarès de Ciné-Court Animé connu

Festival | Avec plus de 13 000 spectateurs qui se sont pressés aux portes de l'Espace Renoir et du Grand Palais du 19 au 26 mars 2018, le 9e Ciné-Court Animé (festival (...)

Nicolas Bros | Lundi 26 mars 2018

Le palmarès de Ciné-Court Animé connu

Avec plus de 13 000 spectateurs qui se sont pressés aux portes de l'Espace Renoir et du Grand Palais du 19 au 26 mars 2018, le 9e Ciné-Court Animé (festival international du court métrage d'animation de Roanne) a été une réussite. Voici le palmarès de cette année. Compétition internationale : Grand prix international du jury : Je ne sens plus rien - Noémie Marsily, Carl Roosens – Canada, Belgique Mention spéciale : Morning cowboy - Fernando Pomares - Espagne Prix international du public : Roues libres - Jacinthe Folon - Belgique Prix jury festivals Connexion : Morning cowboy - Fernando Pomares - Espagne Compétition expérimentale Prix expérimental du jury : KL - William Henne, Yann Bonnin – Belgique Mention spéciale du jury : Airport - Michaela Müller - Suisse, Croatie Compétition nationale Prix national du public : Voyagers – L. Finucci, M. Roger, G. Ammeux, A. Dumez, V. Baillon, B. Chaumeny 2ème prix du public : Negative space - Max Porter, Ru Kuwahata

Continuer à lire

Raoul Vignal se dévoile

Folk | En 2017, un album titré "The Silver Veil" a levé le voile sur le grand talent d'un jeune folkeux lyonnais nommé Raoul Vignal, parti marcher, au gré de chansons traversantes, sur les traces de Nick Drake et de ses héritiers en mélancolie minimaliste. Après de nombreuses premières parties, le voici en tête d'affiche au Mardi du Grand Marais de Riorges.

Stéphane Duchêne | Mercredi 4 avril 2018

Raoul Vignal se dévoile

Il n'est jamais très avisé d'évoquer la météo dans une chronique musicale. Ni jamais, d'ailleurs, tant le sujet est une preuve à charge de l'épuisement de tout autre – pour la faire courte, c'est un peu paresseux. Mais c'est un fait : s'il ne l'a sans doute pas fait exprès, en titrant son album The Silver Veil, pour rendre hommage à ce linceul gris qui recouvre souvent Berlin, où il a passé une partie de ces dernières années et enregistré ce disque, le Lyonnais Raoul Vignal, l'une des belles révélations de 2017, l'a sans doute condamné à devenir la bande-son de cet hiver qui nous prive de lumière derrière des rideaux de pluie ou le molleton de nuages figé comme un tombeau de marbre gris que même la tempête ne parvient pas à balayer. Pour preuve les titres des morceaux de The Silver Veil : Hazy Days, pour ouvrir ce doux bal, puis Under the same sky, Whispers, The Silver Veil, Shadows sont autant de références à un monde en demi-teinte, en clair-obscur. Mais cette bande-son, bien d

Continuer à lire

“Festivanimation” en court à Roanne !

Festival | Incontournable dans la liste des festivals de cinéma en France, le festival d'animation de Roanne "Ciné court animé" prend, année après année, de plus en plus de place. La 9e édition propose une sélection de quelque 200 films comprenant nombre de petits trésors cachés.

Aliénor Vinçotte | Mardi 6 mars 2018

“Festivanimation” en court à Roanne !

Après le festival de courts-métrages de Clermont-Ferrand, vient celui de Roanne dédié à l’animation. De la création estudiantine au trailer, en passant par un spot publicitaire, plus de 200 pépites cachées de l’animation internationale, représentant toutes les nationalités et toutes les cultures, seront projetées sur grand écran. Cette année, les productions irlandaises et chinoises (hors-compétition) seront mises à l’honneur. Dotée de neuf prix pour six sections, la compétition sera arbitrée par un jury international composé de quatre membres, parmi lesquels Jakob Shuh, réalisateur entre autre de Revolting Rhymes (gagnant du Bafta 2017 et finaliste pour les Oscars cette année) et Marc Aguesse, membre du comité Animation des Césars depuis 2016. La compétition “Show des très courts” sera, quant à elle, dirigée par le jury étudiant IUT de Roanne. En parallèle de ces projections, de multiples événements seront aussi organisés pendant le festival dans l’ensemble des lieux publics roannais, à l’instar du colloque unive

Continuer à lire

Vincent Dedienne : « Commencer à dire au revoir à mon spectacle »

Humour | Février 2014 : dans le cadre de l’anniversaire des 20 ans du "Petit Bulletin" à Grenoble, nous programmions le seul-en-scène du jeune comédien Vincent Dedienne, habile croisement entre les mondes du théâtre et de l’humour. Trois ans et demi plus tard, après une longue tournée, quatre Olympia complets, un Molière en poche et plusieurs chroniques à succès dans les médias, voilà que Vincent Dedienne met un terme à la vie de S'il se passe quelque chose en s’offrant notamment une grosse exposition avec la diffusion du spectacle jeudi 12 octobre dans tous les cinémas Pathé de France. Ça méritait bien une interview sous forme de bilan.

Nadja Pobel | Mardi 10 octobre 2017

Vincent Dedienne : « Commencer à dire au revoir à mon spectacle »

Pourquoi avoir choisi de présenter votre spectacle S’il se passe quelque chose dans une salle de cinéma (en différé, la captation ayant été réalisée en juin) ? Vincent Dedienne : Parce que malgré les nombeuses dates de la tournée, il y a encore plein d’endroits dans lesquels je ne suis pas passé. C’est donc l’occasion que le spectacle soit vu dans des villes comme Montpellier, Strasbourg, Gap, Angoulême... C'est aussi l'occasion de faire la fête pour la 300e représentation tout en commençant à dire au revoir à ce spectacle qui s’arrêtera le 31 décembre à Paris. Pourquoi avoir pris la décision de l'arrêter, alors que son succès est indéniable (vous venez de remplir quatre Olympia) ? On pourrait continuer à faire des dates, notamment grâce à l’effet Molière [en mai dernier, il a obtenu

Continuer à lire

On visite quoi samedi soir ?

Nuit des musées | Pour sa 13ème édition, la Nuit des musées se déroulera ce samedi 20 mai dans toute l’Europe. Comme chaque année, les musées ouvriront gratuitement leurs portes de 18h à minuit. Une beau prétexte pour (re)découvrir les musées du département en nocturne.

Léa Pternitis | Mardi 30 novembre 1999

On visite quoi samedi soir ?

Notre sélection dans la programmation : À Saint-Étienne - Au Musée d’art moderne et contemporain : visite libre ou guidée (de 18h30 à 23h, départs toutes les 30 minutes) + MAMC SESSION, intervention de la Cie Dyptik - Au Puits Couriot - Parc-Musée de la mine : visite du musée + balades contées en musique + projections - Au Musée d’art et d’industrie : visite + light painting avec le photographe Romain Millet + présentation d’appareils cinématographiques d’époque À Montbrison - Au Musée d’Allard : visite + lectures pour adultes et enfants par la troupe Voix-ci Voix-là en lien avec l'exposition Chimères, êtres hybrides et fantastiques (à 15h, 17h et 19h) + concert avec la participation de la Maîtrise de la Loire (à 21h) À Roanne - Au Musée des Beaux arts et d’archéologie Joseph Déchelette : visite + découverte sur les célébrités roannaises qui ont entre autres laissé leur e

Continuer à lire

On visite quoi samedi soir ?

Nuit des musées | Pour sa 13ème édition, la Nuit des musées se déroulera ce samedi 20 mai dans toute l’Europe. Comme chaque année, les musées ouvriront gratuitement leurs portes de 18h à minuit. Une beau prétexte pour (re)découvrir les musées du département en nocturne.

Léa Pternitis | Vendredi 19 mai 2017

On visite quoi samedi soir ?

Notre sélection dans la programmation : À Saint-Étienne - Au Musée d’art moderne et contemporain : visite libre ou guidée (de 18h30 à 23h, départs toutes les 30 minutes) + MAMC SESSION, intervention de la Cie Dyptik - Au Puits Couriot - Parc-Musée de la mine : visite du musée + balades contées en musique + projections - Au Musée d’art et d’industrie : visite + light painting avec le photographe Romain Millet + présentation d’appareils cinématographiques d’époque À Montbrison - Au Musée d’Allard : visite + lectures pour adultes et enfants par la troupe Voix-ci Voix-là en lien avec l'exposition Chimères, êtres hybrides et fantastiques (à 15h, 17h et 19h) + concert avec la participation de la Maîtrise de la Loire (à 21h) À Roanne - Au Musée des Beaux arts et d’archéologie Joseph Déchelette : visite + découverte sur les célébrités roannaises qui ont entre autres laissé leur e

Continuer à lire

Roanimez-vous !

Festival ciné animation | “Rare” et “abondant” qualifient autant le Festival international du court métrage de Roanne que les films présentés. Après sept éditions au taux de (...)

Julien Homère | Mercredi 15 mars 2017

Roanimez-vous !

“Rare” et “abondant” qualifient autant le Festival international du court métrage de Roanne que les films présentés. Après sept éditions au taux de fréquentation en constante hausse, le programme 2017 aligne aujourd’hui 200 films courts de 40 pays différents pour un total de 60 heures à destination d’un public adulte et adolescent. La lourde fusion d’Auvergne-Rhône-Alpes n'a donc pas stoppé la dynamique de ce projet conjuguant éducation et animation. Répartis dans six compétitions et en lice pour neuf prix, les films de l'année honorent les animations indépendantes japonaise et hongroise dont il s’agit de montrer l’essor. Mais aussi la diversité avec notamment les vidéos-clips de Peter Vacz et Fanatista Utamaro, le film noir Finger on the Trigger de Peter Kantor ou la fable Atama Yama de Koji Yamamura. Pour appuyer ce casting international, le jury sera composé de Rebeca Nunez, animatrice espagnole derrière les séries Wakfu et Dofus de la compagnie Ankama et Rino Stefano Tagliafierro, réalisate

Continuer à lire