Ça tourne !

Niko Rodamel | Mardi 15 octobre 2019

La société stéphanoise GRINTA Films tourne actuellement un clip pour le reggae man Balik, dans divers quartiers de Saint-Étienne. Profitant de la douceur de ce début d'automne, le leader du groupe Danakil a en effet choisi une entreprise ligérienne pour mettre en image son single Ce qu'on achète pas. Une équipe restreinte et mobile est à pied d'œuvre pour trois jours de tournage en lumière naturelle, dans les quartiers de Bergson et de la Cotonne, ainsi qu'à la Cité du design. À l'écran, Balik est accompagné d'une comédienne-danseuse, la sublime Elodie Sénigallia. En recherche de nouveaux réalisateurs pour accompagner le projet solo de Balik, le label Baco Records a donc contacté le Stéphanois Kamir Meridja, à qui l'on doit notamment le documentaire Rude Boy Story que tous les fans de Dub Inc connaissent bien. GRINTA Films a précédemment signé des clips plutôt bien léchés pour un grand nombre de groupes parmi lesquels Nosfell, Barrio Populo, Röyksopp, Apple Jelly, Keny Arkana ou encore John Tejada. Rappelons que Balik sera sur la scène du Clapier le 22 novembre.


BALIK+NAKSOOKHAW+INNAVIBE


Le Clapier 2, avenue Pierre Mendès-France Saint-Étienne
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Monde de fous

Reggae | Avec près de 1000 concerts et 150 000 albums écoulés, des salles combles, des festivals en pagaille ou encore quelques voyages insolites, les musiciens de (...)

Niko Rodamel | Mardi 7 septembre 2021

Monde de fous

Avec près de 1000 concerts et 150 000 albums écoulés, des salles combles, des festivals en pagaille ou encore quelques voyages insolites, les musiciens de Danakil fêtent les 20 ans d’une belle aventure collective. Vingt années d’activisme pour une musique libre et indépendante car autoproduite, couchant des textes militants en français sur un reggae roots nouvelle génération, accouchant sur scène d’une énergie contaminante. Onzième album de la bande à Balik, Rien ne se tait arrive illico presto dans les bacs et sur les plateformes. Danakil, vendredi 19 novembre à 20h30, le fil à Saint-Étienne

Continuer à lire

8 regards en parallax

Expo photos | Ils partirent quatre, mais par un prompt renfort, ils se virent quatre de plus. Le collectif de photographes stéphanois Parallax au format complet (...)

Nicolas Bros | Jeudi 24 juin 2021

8 regards en parallax

Ils partirent quatre, mais par un prompt renfort, ils se virent quatre de plus. Le collectif de photographes stéphanois Parallax au format complet revient pour une seconde exposition à la galerie Garnier des Arts, à proximité de la place Jean-Jaurès. Au programme : « huit regards singuliers, huit réflexions sur le monde d'aujourd'hui. » pour une exposition chorale menant le visiteur aux quatre coins du globe. New York, Londres, Hanoï, Bucarest et bien sûr Saint-Etienne, les yeux chercheurs de Parallax* nous en mettent plein les mirettes avec singularité et humanité. Car c'est bien l'humain qui constitue le fil conducteur de cette proposition qui multiplie les orientations : photos documentaires, portraits, reportages ou purement artistiques. A découvrir jusqu'à fin juillet. We are Parallax, expo photos à la galerie Garnier des Arts, 2, rue Francis Garnier à Saint-Etienne Jusqu'au samedi 31 juille

Continuer à lire

Ils la jouent collectif

Photos | Un nouveau collectif de photographes vient de voir le jour à Saint-Étienne. Ce dernier s'appelle PARALLAX et regroupe quelques unes des meilleures (...)

Nicolas Bros | Mardi 28 avril 2020

Ils la jouent collectif

Un nouveau collectif de photographes vient de voir le jour à Saint-Étienne. Ce dernier s'appelle PARALLAX et regroupe quelques unes des meilleures gachettes de Sainté. Après avoir connu un vif succès lors de leur exposition New York Wanderings l'hiver dernier sur les murs de la galerie Garnier des Arts à Saint-Étienne, Kamir Meridja, Maxime Pronchéry, Bernard Toselli et Niko Rodamel, ont décidé d'inscrire dans la durée leur collaboration. Cédric Daya, Alexandra Dinca, Jérémi Durand, Sam Meridja ont décidé de rejoindre l'aventure. « Depuis un long mois déjà, les idées foisonnent, entre le désir de faire voyager l'exposition fondatrice et l'envie de produire la prochaine, explique Niko Rodamel. Beaucoup d'images s'échangent sur le groupe WhatsApp de l'équipe. Une nouvelle habitude est même prise : chaque semaine, chacun des photographes passe en revue ses disques durs pour répondre au thème hebdomadaire. Dans un souci de partage, chaque jour un des photographes prend son tour pour publier un triptyque répondant au thème en cours, sur le

Continuer à lire

Punchlines

Dub | À Saint-Étienne, l'arrivée d'un nouvel album de Dub Inc est toujours un événement, généralement accompagné d'un ou deux concerts très attendus et souvent sold (...)

Niko Rodamel | Mercredi 4 décembre 2019

Punchlines

À Saint-Étienne, l'arrivée d'un nouvel album de Dub Inc est toujours un événement, généralement accompagné d'un ou deux concerts très attendus et souvent sold out au cœur d'une longue tournée mondiale. Il faut dire qu'ici, le groupe est littéralement à la maison, dans son jus, en famille. A Sainté-village, la fidélité se vit autant dans la musique que dans le foot, c'est une histoire de cœur où le terme populaire prend tout son sens. Sorti en septembre dernier, MILLIONS est le septième album studio du groupe (dont trois disques d'or), si l'on zappe les deux EP gravés à l'époque balbutiante du collectif et les deux lives sortis en 2006 et 2015. La recette originelle reste inchangée depuis deux décennies : un sens contagieux de la mélodie au service de textes sincères et engagés, les voix complémentaires de Bouchkour et Komlan, un ADN résolument reggae et un inébranlable esprit d'équipe. MILLIONS est un album éminemment politique, au sens noble, évoquant des millions de révoltes à observer, des millions de frontières à déjouer et autant de vanités à esquiver. Dub Inc, samedi 14 décembre à 20h + dimanche 15 décembre à 19h au Zénith

Continuer à lire

Parenthèse

MUSIQUES | Une très prometteuse soirée sous le signe du reggae s'annonce du côté du Clapier. Les Stéphanois de Naksookhaw et les Lyonnais d'Innavibe sont invités à partager (...)

Niko Rodamel | Mardi 3 septembre 2019

Parenthèse

Une très prometteuse soirée sous le signe du reggae s'annonce du côté du Clapier. Les Stéphanois de Naksookhaw et les Lyonnais d'Innavibe sont invités à partager la scène avec Balik. Le chanteur du collectif parisien Danakil revient à la source de ses influences musicales et s'offre une digression introspective avec un album perso aux sonorités afro-world et hip-hop, mettant en musique un recueil de poèmes des temps modernes sincère et très personnel puisque longuement mûri par l'artiste. Balik (+ NakSooKhaw + Innavibe), vendredi 22 novembre à 20h30, le Clapier

Continuer à lire

In dub we trust

20 ans de Dub stéphanois | Le musicien stéphanois Martin Nathan marque d’une pierre blanche les vingt ans du projet Brain Damage : une alléchante soirée live avec une belle brochettes d’invités accompagnera la sortie d’un album revisitant tout le parcours du serial dubber.

Niko Rodamel | Mardi 5 mars 2019

In dub we trust

Putain, vingt ans ! Peu d’artistes ligériens peuvent s’enorgueillir d’une telle longévité, combinant régularité et renouvellement, tout en conservant son ancrage territorial. Exit le gringo mytho à l’oreille percée qui chantait Saint-Étienne avant de se perdre dans mille vies fantasmées, on the road again mais loin des terrils de son enfance… Presque effacé le souvenir des concerts de ouf donnés par les Babylon Fighters… Mutique notre cher Mickaël Furnon, leader-ermite du regretté combo Mickey 3D… Non, vraiment, seuls la Dub Inc et Brain Damage semblent tenir le cap, rayonnant aussi bien dans l’Hexagone qu’à l’international, sans renier leurs origines stéphanoises. Rapprochant de façon visionnaire les univers du sound system et du live en créant l’un des premiers live-machine du genre à la veille de l’an 2000, Brian Damage est considéré depuis comme l’un des fondateurs de la scène dub en France. Follow the bass Avec quatorze albums au compteur et plus de sept cent concerts, Martin Nathan fête donc aujourd’h

Continuer à lire

Dub Inc s'engage pour SOS Méditerranée

MUSIQUES | Le groupe stéphanois s'engage pour l'association SOS Méditerranée en produisant aux côtés de nombreux autres artistes reggae et dub (Taïro, Naâman, Balik, (...)

Nicolas Bros | Vendredi 22 février 2019

Dub Inc s'engage pour SOS Méditerranée

Le groupe stéphanois s'engage pour l'association SOS Méditerranée en produisant aux côtés de nombreux autres artistes reggae et dub (Taïro, Naâman, Balik, Jahneration, Broussaï, Mellow Mood, Skarra Mucci, Awadi, Raphaël, Solo Banton) le morceau À travers les vagues disponible sur YouTube.

Continuer à lire

Dub Inc annonce un concert au Zénith en 2019

Rude boys | Le groupe stéphanois Dub Inc repart pour une tournée en 2019 avec un nouvel album en cours d'enregistrement. Parmi les premières dates annoncées par le groupe (...)

Nicolas Bros | Jeudi 15 novembre 2018

Dub Inc annonce un concert au Zénith en 2019

Le groupe stéphanois Dub Inc repart pour une tournée en 2019 avec un nouvel album en cours d'enregistrement. Parmi les premières dates annoncées par le groupe : 7 décembre 2019 au Zénith de Paris et 14 décembre 2019 au Zénith de Saint-Étienne (7e date du groupe sur cette scène depuis ses débuts). Les places sont d'ores et déjà en vente sur le site du groupe puis le seront puis sur toutes les plateformes de billetterie dès le 21 novembre 2018.

Continuer à lire

Dub Inc offre un live en téléchargement gratuit

Live | Le groupe stéphanois Dub Inc vient de sortir, en téléchargement digital gratuit, l'enregistrement live de son concert au Zénith de Saint-Étienne (...)

Nicolas Bros | Jeudi 8 novembre 2018

Dub Inc offre un live en téléchargement gratuit

Le groupe stéphanois Dub Inc vient de sortir, en téléchargement digital gratuit, l'enregistrement live de son concert au Zénith de Saint-Étienne en 2017. L'occasion de (re)découvrir les compositions de leur dernier album So What, disque d'or avec plus de 50 000 albums vendus, et de patienter avant l'éclosion de leur nouvel opus en 2019 et sa tournée qui passera également par le Zénith de Saint-Étienne. Pour télécharger le live de So What, ca se passe sur cette page.

Continuer à lire

Le Foreztival allonge la liste

Festival | Après Keny Arkana, Panda Dub Circle live, Matmatah et Roméo Elvis le Foreztival continue d'égrener la programmation de sa nouvelle édition qui se (...)

Nicolas Bros | Mardi 20 mars 2018

Le Foreztival allonge la liste

Après Keny Arkana, Panda Dub Circle live, Matmatah et Roméo Elvis le Foreztival continue d'égrener la programmation de sa nouvelle édition qui se déroulera les 3, 4 et 5 août 2018 à Trelins dans le Forez. C'est donc au tour de Danakil, groupe incontournable de la scène reggae française, Chinese Man feat. Youthstar & ASM, les chantres du hip-hop anglais Foreign Beggars, le projet techno minimal Hungry 5 de Worakls, N'to & Joachim Pastor mais également aux Africains de BCUC (Bantu Continua Uhuru Consciousness) et Kog & The Zongo Brigade d'allonger la liste des artistes présents dans le Forez cet été. Foreztival #14, les 3, 4 et 5 août 2018 à Trelins

Continuer à lire

Home sweet home

MUSIQUES | Après un passage par le Mexique et la Colombie, Dub Inc revient sur le vieux continent pour une vingtaine de dates jusqu’à Noël. Le concert du 18 novembre (...)

Niko Rodamel | Mardi 31 octobre 2017

Home sweet home

Après un passage par le Mexique et la Colombie, Dub Inc revient sur le vieux continent pour une vingtaine de dates jusqu’à Noël. Le concert du 18 novembre au Zénith de Saint-Étienne promet d’être archi bouillant parce qu’à la maison, à deux pas du chaudron, c’est toujours la méga teuf !

Continuer à lire

Benjamin "Ben" Jouve, ingé'son de Dub Inc

3 questions à... | Quelles sont ton histoire et ta place au sein du groupe ? Je fais le son du groupe depuis son origine, c’est-à-dire depuis dix-huit ans, en studio (...)

Niko Rodamel | Mardi 20 décembre 2016

Benjamin

Quelles sont ton histoire et ta place au sein du groupe ? Je fais le son du groupe depuis son origine, c’est-à-dire depuis dix-huit ans, en studio comme en live. Dub Inc est avant tout un collectif dans lequel tout le monde a son mot à dire, je peux donc prendre part à toutes les décisions, sur tous les aspects de la vie du groupe, pas seulement sur le son. Dans quelles conditions l’enregistrement du nouvel album s’est-il passé ? En 2015 le groupe a connu un vrai "babyboom" avec plusieurs naissances, on s’est donc dit que ce serait plus confortable d’enregistrer à Saint-Étienne. En mai 2015 on a alors transformé en studio d’enregistrement le local où l’on répétait habituellement. Pour So What on a pu prendre notre temps pour faire du bon travail, en ayant pour une fois des horaires de bureau qui nous ont permis de préserver nos vies familiales. C’était une nouvelle approche pour nous car l’enregistrement s’est vraiment fait sur la longueur, en près de neuf mois. As-tu l’impression que le son du groupe évolue avec le temps ? Même si en studio je conserve à peu près toujours la mêm

Continuer à lire

Dub Inc, le grand périple

MUSIQUES | Après la sortie de son sixième album So What en septembre dernier, Dub Inc repart sur les routes d'Europe et du monde pour une nouvelle tournée avec quatorze nouveaux titres toujours aussi punchy. Avant le très attendu concert au Zénith de Saint-Etienne le 17 décembre, nous avons rencontré deux membres incontournables du collectif, tout d'abord, Komlan, chanteur.

Niko Rodamel | Mercredi 30 novembre 2016

Dub Inc, le grand périple

Avec son reggae ravageur métissé de dancehall, de musique kabyle et diverses autres influences world, Dub Inc s'est imposé comme la formation la plus emblématique du genre, à l'intérieur comme à l'extérieur des frontières de l'Hexagone. La production discographique régulière du groupe permet de relancer de façon quasi-ininterrompue de longues séries de concerts, lesquelles font à leur tour la preuve d'un succès qui ne cesse de grandir et de s'exporter sur les cinq continents. Komlan tente d'expliquer les raisons d'une telle longévité. « Dub Inc est né il y a dix-huit ans et je pense que l'on a su garder un certain équilibre entre nous. On reste un groupe de potes qui aiment faire de la musique ensemble, comme une seconde famille au sein de laquelle tout le monde est au même niveau, sans aucune hiérarchie. Le fait que notre travail porte ses fruits facilite pas mal les choses, l'aventure continue dans une émulation toujours positive. Et puis, avec le temps, on a su s'entourer de gens qui ont une énergie plutôt cool, avec qui on est humainement en phase. C'est très important. » Le tout nouvel album semble apporter un vent de fraîcheur au collectif, avec des sonorités inéd

Continuer à lire

Dub Inc de retour avec PITR

MUSIQUES | Avant la sortie de leur nouvel album So what prévue pour le 23 septembre prochain et leur passage au Zénith de Saint-Étienne le 17 décembre 2016, Dub Inc (...)

Nicolas Bros | Mercredi 25 mai 2016

Dub Inc de retour avec PITR

Avant la sortie de leur nouvel album So what prévue pour le 23 septembre prochain et leur passage au Zénith de Saint-Étienne le 17 décembre 2016, Dub Inc vient de sortir un premier clip Triste Époque. Sur cette vidéo tournée à Saint-Étienne, on aperçoit l'intervention du street artist PITR.

Continuer à lire

Dub Inc annonce son retour au Zénith

MUSIQUES | Le groupe stéphanois de la Dub Inc a annoncé travailler sur un prochain album et parallèlement deux premières dates de sa tournée au Zénith de Paris le 26 (...)

Nicolas Bros | Vendredi 4 décembre 2015

Dub Inc annonce son retour au Zénith

Le groupe stéphanois de la Dub Inc a annoncé travailler sur un prochain album et parallèlement deux premières dates de sa tournée au Zénith de Paris le 26 novembre 2016 et au Zénith de Saint-Étienne le 17 décembre 2016. Les tickets sont déjà en vente ici. NB

Continuer à lire

La tribu de Danakil

MUSIQUES | Eux ne soufflent pas sur les plaines de la Bretagne armoricaine puisqu’ils sont originaires de la région parisienne. Les instigateurs de Danakil se sont (...)

Niko Rodamel | Mardi 4 mars 2014

La tribu de Danakil

Eux ne soufflent pas sur les plaines de la Bretagne armoricaine puisqu’ils sont originaires de la région parisienne. Les instigateurs de Danakil se sont plus précisément connus sur les bancs du lycée de Marly-le-Roi voilà quatorze ans. Mais ce qui ne fut au départ que le délire d’une bande de copains deviendra rapidement une bien belle aventure de reggae version française. Les premiers concerts dans les bars de l’Ouest de la France sont déjà bien loin. Depuis, Danakil s’est produit sur la scène de l’Élysée Montmartre, de l’Olympia ou du Zénith de Paris, a participé à la Fête de l’Huma et à Solidays ainsi qu’à quelques grands festivals reggae européens. Plus rien ne semble désormais les arrêter, l’horizon du groupe se mondialise avec des escapades au Mali et au Sénégal, en Jamaïque, puis à Montréal et aux USA. Autant dire que Danakil a le vent en poupe, son public se diversifiant et grandissant à chaque album. Depuis Microclimat sorti en 2006, la discographie du groupe s’est enrichie de cinq nouvelles galettes (dont deux lives) avec à la clé pas moins de trois Victoires du Reggae. Le tout dernier opus, Entre les lignes, sortira cette année. Les quinze musiciens

Continuer à lire

L’Éden version Dub Inc

MUSIQUES | Le groupe stéphanois Dub Inc, emblème du reggae made in France à travers le monde, revient ce mois-ci avec un nouvel album intitulé Paradise. Après le (...)

Nicolas Bros | Dimanche 22 septembre 2013

L’Éden version Dub Inc

Le groupe stéphanois Dub Inc, emblème du reggae made in France à travers le monde, revient ce mois-ci avec un nouvel album intitulé Paradise. Après le documentaire Rude Boy Story retraçant leurs parcours et une grande tournée estivale, Bouchkour, Komlanet leurs comparses proposent un nouveau projet musical haut en couleurs. Ce cinquième opus studio nous invite à repartir dans l'univers rempli de diversités et de voyage du groupe. Mélangeant de nombreux styles et influences du reggae roots au dancehall, les treize titres de Paradise sont très riches, réhaussés par des interprétations et des textes engagés. Dub Inc continue ainsi à explorer tout en portant cet album vers une pureté sonore intense. Avec Hors Contrôle en 2010, les membres du groupe avaient mis la barre haute avec un disque ancré dans le reggae classique possédant également des touches modernes, fruit de leur voyage en Jamaïque. Sur Paradise, Dub Inc enfo

Continuer à lire

Le jardin des merveilles

CONNAITRE | Pas besoin de GPS ou de Google map pour trouver la Rue des Artistes. Cherchez les saltimbanques, tendez l’oreille, et suivez les chats emblématiques (140 sculptures réalisées par 28 écoles). Vous y voilà. Du 14 au 17 juin, le Jardin des plantes de Saint-Chamond est le théâtre de la 15ème édition du festival le plus « fédérateur » de la région !!

Julie Chalayer | Mardi 22 mai 2012

Le jardin des merveilles

Mustapha Kerroua, parle avec ferveur et conviction du festival qu’il organise avec sa solide équipe de bénévoles.  Directeur artistique de la Rue des Artistes depuis l'origine, il ne cesse de revenir sur les motivations de départ «  Quand on a créé l’association Atout Monde en 1996, on avait l’idée de mettre en place un événement culturel qui pourrait donner une identité à Saint-Chamond, un peu comme Angoulême et la BD. On ne voulait pas d’un truc fermé dans une salle, mais d’une animation pour  la population, qui permette l’accès à la culture pour tous. »Afin de se démarquer, ils décident d’associer à la musique les arts de la rue, et les arts plastiques. « Petit à petit, nous sommes arrivés à un équilibre entre ces trois médiums d’expression, avec en  2012 treize groupes de musique et treize compagnies de rue. » « Notre festival c’est la France » Porte parole un brin militant, Mustapha est particulièrement fier de sortir du rang  « nous avons réussi pendant toutes ces années à ne pas avoir d’étiquette. Nous sommes un festival sans chichi, qui appartient à son public et n’a pas vocation à faire du profit. »Fort d'une remi

Continuer à lire

La passion Dub Inc

ECRANS | Plus qu’un film célébrant le succès de Dub Inc, fleuron stéphanois du reggae français, Rude boy story montre avec beaucoup d’honnêteté les moments forts et les difficultés d’un groupe qui cherche à tout prix son indépendance et son intégrité. Christophe Chabert

Marc Chassaubene | Dimanche 1 avril 2012

La passion Dub Inc

L’itinéraire de Dub Inc., groupe de reggae né à Saint-Étienne et dont la notoriété, amorcée dans les cafés-concerts stéphanois, a finalement pris une ampleur nationale puis internationale, aurait pu donner lieu à un documentaire en forme de success story. Mais le film de Kamir Meridja, Rude boy story (titre d’un morceau de Dub Inc, mais peut-être aussi référence au mythique film de Jack Hazan et David Migay), a bien d’autres vertus que la simple célébration du groupe et de sa musique. Dans la première partir, en pleine tournée des festivals d’été qui les emmène jusqu’au Portugal, là où ils ont encore tout à prouver et où ils réussissent à emballer une jeunesse qui ne les connaît pas, les membres se livrent à un réquisitoire contre les médias, chaînes de télé, journaux nationaux et stations de radio qui, selon eux, les négligent car ils n’ont jamais signé sur une major. L’angle est assez étrange pour une entrée en matière, mais il finira par faire sens lorsque Meridja apportera un contrechamp assez pertinent à cette image d’un groupe indépendant en bisbille contre le système. Car c’est justement cette indépendance radicale qui leur permet de créer une connexion directe

Continuer à lire