Photos rêvées

François Cau | Vendredi 13 janvier 2012

Galerie / Le fleuve vu depuis les ponts de Crolles et de Grenoble, dans sa version aval et dans sa version amont immortalisées le même jour, à la même heure. « Ma Vie » est l'une des trois séries de photographies réalisées par Christiane Sintès à la galerie Alter-Art. A l'heure du tout numérique, l'artiste a choisi le polaroïd et le sténopé, simple chambre noire. Les clichés qui en résultent sont eux aussi d'un autre temps. Ici, les couleurs ont tellement pâli que les montagnes disparaissent comme dans la brume. Là, les contrastes sont renforcés et Grenoble avec ses toits sombres semble tout à coup vieillie d'un siècle, tandis que l'Isère coule inlassablement, imperturbable face au temps qui passe. La deuxième série, « Espaces fragiles », a pour sujet le lac d'Annecy, ses voiliers, ses nageurs, ses cyclistes,  ses flâneurs… Certains apparaissent comme des fantômes, silhouettes tremblantes, presque effacées. Le flou et le pastel créent une impression d'irréalité, que l'on retrouve aussi dans la troisième série « Ostinato » qui représente des arbres, auréolés d'une lueur bleutée. Ils paraissent comme surgis d'un rêve. On ne sait trop si c'est la neige, le givre ou la mousse qui habille leurs branches et leurs racines ou si nous ne sommes pas tout simplement victime d'une illusion d'optique. Ces clichés discrets et empreints de poésie apportent une sérénité, parfois un peu mélancolique, à celui qui s'arrête pour les regarder. Reine Paris

Ostinato, photographies de Christiane Sintès
jusqu'au 28 janvier, galerie Alter-Art

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter