En avant la musique au Prunier sauvage

MUSIQUES | La soul des Buttshakers investira vendredi un Prunier sauvage de plus en plus tenté par les aventures musicales (inter)nationales. Charline Corubolo

Charline Corubolo | Mardi 4 novembre 2014

Le Prunier sauvage, installé à Grenoble quartier Mistral, propose depuis trois ans déjà une offre culturelle diversifiée, avec comme orientation des propositions souvent locales. Théâtre, concerts et spectacles jeune public se succèdent ainsi mois après mois dans cette petite salle qui souhaite aujourd'hui s'ouvrir aux artistes nationaux et internationaux.

Avec toujours cette volonté de créer de la mixité dans la programmation musicale, les membres du Prunier sauvage s'intéressent désormais à des groupes qui tournent dans toute la France, des gabarits qui ont déjà une certaine reconnaissance sans être "mainstream", mais qu'on n'a pas la chance de voir encore à Grenoble. Ils n'en oublient pas pour autant leurs engagements de départ et programment des groupes locaux pour chaque première partie, ou en tête d'affiche lorsque la découverte les a séduits.

Sauvagement soul

Pour l'heure, c'est un groupe lyonnais qui fera danser le public ce vendredi 7 novembre. Et danser pieds nus sur la scène, ce n'est pas ce qui dérange la chanteuse Ciara, ressemblant à une féline habitée par le swing. Il y a chez l'Américaine quelque chose qui tient de Joséphine Baker, une énergie communicative et une puissance dans sa voix grave.

Formés par cinq musiciens lyonnais, les Buttshakers balancent des sons entraînants qui naviguent entre rhythm 'n' blues, soul chaude et nuances rock. Un melting pot à l'image de leurs influences musicales allant de Marvin Gaye à Sly and the Family Stone, en passant par Charles Bradley. Et leur deuxième album n'échappe pas à la règle, le groupe nous emportant dans une ambiance enflammée où la voix charismatique de Ciara fait exploser chaque note pour une danse joyeuse, dynamique et quelque peu sauvage.

The Buttshakers, vendredi 7 novembre à 21h, au Prunier sauvage


The Buttshakers

Raw soul. 1e partie : Rocking Ska Club (ska-rocksteady)
Le Prunier sauvage 63 rue Albert Reynier Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Culture campus

CONNAITRE | Organisé depuis trois ans par l’association SEVE, Campus en Fête propose une semaine entière d’animations et de temps festifs sur le campus. On a sélectionné pour vous les incontournables, en nous penchant surtout sur les propositions musicales. Damien Grimbert

Damien Grimbert | Mardi 15 septembre 2015

Culture campus

Opportunité inégalable de repérer des associations dans lesquelles s’investir, de découvrir les principaux lieux de vie du campus ainsi que les nombreuses structures d’accompagnement mises à disposition des étudiants, et enfin (surtout) de lier connaissance et d’échanger avec de nouvelles personnes, la manifestation Campus en Fête propose également une flopée d’événements culturels dignes d’intérêt. Sans doute le plus fédérateur d’entre eux, le concert d’ouverture du jeudi à Eve, organisé en partenariat avec l’association Retour de Scène-Dynamusic, rassemble cette année encore une affiche des plus diversifiée apte à séduire le plus grand nombre. Après une première partie assurée par le très bon quatuor psych rock local Qasar et la jeune chanteuse reggae dancehall lyonnaise LMK, c’est la sensation groove The Buttshakers, déjà aperçue en 2011 au Cabaret frappé et plus récemment au Prunier Sauvage, qui se chargera de lancer les hostilités pour de bon. Portée par l’énergie incandescente de sa charismatique chanteuse Ciara Thompson, la soul rugueuse et teintée de rhythm’n’blues de la format

Continuer à lire