Le Verdouble : hymnes au bourdon

MUSIQUES | L'instrument de prédilection du duo ? La vielle à roue. En découle une musique à placer aux confins du noise, du drone, du psyché et des musiques traditionnelles.

Damien Grimbert | Mardi 2 février 2016

En musique comme ailleurs, il est parfois utile de remettre un peu à plat les idées toutes faites. On a ainsi souvent tendance, par facilité ou manque d'imagination, à associer la transe aux musiques électroniques, l'expérimentation au domaine du rock et les musiques traditionnelles au folklore. Jusqu'à ce que certains groupes comme Le Verdouble viennent brusquement semer le trouble dans ces raccourcis hâtifs.

Duo composé de deux vielles à roue amplifiées (un instrument à cordes frottées dont l'usage remonte au Moyen Âge), Le Verdouble est ainsi l'auteur d'une musique expérimentale qui transporte dans un état de transe par le biais d'instruments traditionnels. Retraçant une filiation inavouée entre noise, drone, minimalisme, psychédélisme et musique médiévale, le groupe créé par Yvan Etienne et Yann Gourdon (également membre de nombreuses autres formations de haut vol comme le trio France, qu'on avait pu découvrir au 102 il y a un peu plus d'un an) s'insère d'ailleurs au sein d'une scène musicale plus large dédiée à « replacer la tradition au présent », réunie au sein du passionnant collectif La Nòvia.

Une piste à explorer une fois remis des émotions fortes que ce concert exceptionnel, organisé à l'initiative de Fullfridge Music, ne devrait pas manquer de provoquer chez l'auditeur curieux.

Weird In Session avec Le Verdouble et Lokom, jeudi 4 février à 19h30 au Bauhaus


Weirbin + Le Verdouble + Lokom

Sur invitation de Fullfridge Music
Bauhaus 20 rue Chenoise Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Mambo Chick et Dominique : du soleil sur les platines

MUSIQUES | Rebaptisé "Full Freaks Party", l’apéro-mix de la Bobine du mardi 10 janvier sera l’occasion de délaisser quelques heures durant l’hiver, le froid et la techno pour mieux se déhancher sur les perles oubliées des musiques afro, latines et caraïbes des années 1960 à 1980.

Damien Grimbert | Mardi 3 janvier 2017

Mambo Chick et Dominique : du soleil sur les platines

Aux commandes de la prochaine soirée de la Bobine, deux "selectors" de premier plan, Mambo Chick et Dominique, passés maîtres dans l’art de la chasse au vinyl rare, celui qui vous ensorcèle dès ses premières mesures et donne des fourmis dans les jambes auxquelles il s’avère impossible de résister. Membre depuis 2010 du collectif de "diggers" tropicaux Palmwine Records et moitié du duo Les Diplomates aux côtés de Jean Toussaint, l’Annécienne Mambo Chick (photo) écume à intervalles réguliers les disquaires de Colombie, du Cap-Vert, de Saint-Domingue, de Turquie et de Grèce pour dénicher de nouvelles pépites pour faire danser son audience. Alter-égo "zouk" de Cloudnumber, fondateur de Fullfridge Music, Dominique s’est quant à lui dédié à redonner ses lettres de noblesse à cette musique dansante des A

Continuer à lire

Joyeux anniversaire Posthume Records !

MUSIQUES | Le label grenoblois célébrera ses quinze ans vendredi au bar de la Belle électrique avec une soirée gratuite.

Damien Grimbert | Lundi 31 octobre 2016

Joyeux anniversaire Posthume Records !

Pour fêter en beauté ses quinze ans d’existence, le label grenoblois Posthume Records (dont on vous dressait en début d’année le portrait du fondateur Steph Hibou) organise ce vendredi 4 novembre une soirée d’anniversaire au bar de la Belle électrique. Créé en 2001 et initialement orienté autour de la techno hardcore, ce dernier s’est ouvert au fil des années et des sorties (près d’une cinquantaine à ce jour) à une multitude d’influences (dark ambient, trip-hop, downtempo, électro, synth-pop, expérimental…) tout en gardant une prédilection pour les ambiances sombres et mélancoliques. Comme en témoigne d’ailleurs la très bonne compilation rétrospective Posthume Records - Anthology (2001 - 2016), disponible en libre téléchargement sur le site du label. Aux côtés de Hibou, qui délaissera pour l’occasion son fief de La Mezzanine (un bar cours Jean Jaurès) pour officier aux platines, on retrouvera également son projet collaborati

Continuer à lire

Don't DJ, authenticité et exotisme

MUSIQUES | Il sera mardi soir à la Bobine pour, entre autres, démontrer que le titre de cet article est le bon !

Damien Grimbert | Mardi 18 octobre 2016

Don't DJ, authenticité et exotisme

De son vrai nom Florian Meyer, Don’t DJ fait partie de ces artistes aussi fascinants que difficile à étiqueter. Passionné de musiques ethniques venues des quatre coins du globe, auteur de compositions polyrythmiques aventureuses qu’on pourrait tant bien que mal assimiler à de la techno, ce curieux personnage peut aussi bien jouer des sets ultra-dansants à base de dub, house, reggaeton et dancehall que se produire dans des configurations flirtant avec l’expérimentation pure. Membre avec Marc Matter et Stefan Schwander du trio The Durian Brothers, qui mêle avec brio turnablism, effets et séquenceur, il est également extrêmement prolifique en solo, multipliant depuis quelques années les sorties pour des labels pointus comme Diskant, Berceuse Héroique, birdFriend SEXES ou encore Fullfridge Music, qui l’accueille à Grenoble pour fêter la sortie de son maxi-vinyle Difference & Repetition. Précisons enfin pour achever de présenter le personnage : son intérêt pour des sujets aussi variés que la musique basée sur des algorithmes, l’ethnomusicologie ou encore l’hybridation et l’exotisme dans la club music contemporaine. Une sacrée personna

Continuer à lire

Grillades sonores à la Bobine avec Mambo Chick et DJ Mitch

CONNAITRE | Ce dimanche 3 juillet aura lieu le premier des quatres barbecues de la Bobine. Rendez-vous au parc Paul-Mistral, sous le soleil si possible.

Aurélien Martinez | Mardi 28 juin 2016

Grillades sonores à la Bobine avec Mambo Chick et DJ Mitch

[Mise à jour : à cause d'un problème de santé, DJ Mitch ne sera pas présent. Il est remplacé par Hugo Douster (King Doudou)] Cet été, la Bobine va organiser sur sa grande terrasse en plein parc Paul-Mistral (il n’y a pas beaucoup de spots aussi agréables à Grenoble), quatre grands barbecues (enfin, "Bob’Ecues") prévus sur la journée du dimanche – les 3 et 24 juillet, le 28 août et le 11 septembre. Au programme ? « DJ mix en extérieur, transats, grillades, terrasse, pétanque et farniente. » Le premier, organisé par le label grenoblois Fullfridge Music, sera consacré au vaste champ des musiques africaines et afro-caribéennes, des plus vintages aux plus contemporaines. Invités spécialement pour l’occasion, deux "selectors" de premier plan : le Genevois DJ Mitch, aux platines depuis plus de quinze ans pour défendre les musiques de danse créoles et caribéennes des années 1920 aux années 1970, et l’Annécienne Mambo Chick de Palmwine Records, passionnée de disques rares qui n’hésite pas à s’aventurer aux quatre coins du monde pour compléter sa collection de vinyles. Mais on croisera également d’autres DJs pendant la journée comme l

Continuer à lire

Deena Abdelwahed, futurisme sans frontières

MUSIQUES | À découvrir ce mercredi au Vog, centre d'art contemporain de Fontaine, un live d'une fascinante artiste électronique tunisienne.

Damien Grimbert | Lundi 23 mai 2016

Deena Abdelwahed, futurisme sans frontières

On n’avait pas encore eu l’occasion d’en parler jusqu’à présent : depuis l’automne dernier, le Vog, centre d’art contemporain de Fontaine, accompagne chacune de ses expositions d’un showcase musical. Le prochain, ce mercredi 25 mai à 19h en entrée libre, prendra ainsi la forme d’une carte blanche à l’aventureux label grenoblois Fullfridge Music, qui s’est saisi de l’occasion pour inviter la talentueuse artiste électronique tunisienne Deena Abdelwahed. Membre du collectif parisiano-tunisien Arabstazy, qui revendique une approche « syncrétique et non pas fusionnelle » des musiques électroniques et orientales, Deena est l’auteur d’une bass music volontiers expérimentale et fortement teintée de futurisme. Combinant rythmiques avant-gardistes, ambiances urbaines et influences venues des musiques populaires arabes qui la bercent depuis l’enfance, ses compositions éthérées dégagent un potentiel de fascination peu commun.

Continuer à lire

Transe sonique signée Dokutoramo

MUSIQUES | Pour sa prochaine "Weird-In Session", le label Fullfridge invite Dokutoramo, projet solo lo-fi et bruitiste, aux confins du noise et de l'expérimental.

Damien Grimbert | Mardi 3 mai 2016

Transe sonique signée Dokutoramo

Projet singulier initié il y a bientôt trois ans, les Weird-In Sessions du label grenoblois Fullfridge Music accueillent de façon irrégulière mais récurrente différents musiciens et DJs français et étrangers, le temps d’une exploration sonore proche de l’expérimental. Une sorte de « résidence nomade » qui prend le plus souvent la forme de (très bons) shows radiophoniques sur Radio Campus Grenoble, mais se concrétise aussi parfois par le biais de concerts dans divers lieux grenoblois. Après Riffs, Shinigami San, Lokom, Mettani et plus récemment Le Verdouble, la prochaine session live mettra ainsi à l’honneur Dokutoramo, projet solo lo-fi et bruitiste de Yann Berne (Docteurlamort, Treasure Island) créé en 2004 à son arrivée au Japon. Mêlant parties percussives et tonales jouées simultanément à l’aide d’une guitare électrique, d’une pédale de delay, d’un radiocassette et (plus récemment) d’un tom basse, la musique de Dokutoramo brouille volontairement les habitudes de l’auditeur pour mieux le plonger au cœur d’une dérive sonore néo-tribale, aux frontières de la noise et de l’expérimental. Une forme d’exorcisme sonique à l’impact saisissant, qui fait écho, comme l

Continuer à lire

Un été en musique

MUSIQUES | Deux coups de cœur musicaux venus plus ou moins de Grenoble. Parfait pour l'été, voire même pour plus tard.

Damien Grimbert | Mardi 28 juillet 2015

Un été en musique

Prophet Phantom Pain EP (Sand Music) Composé de deux vétérans de la scène musicale parisienne (Florence Villeminot de Hold Your Horses et Philippe Monthaye de Chicros), Prophet, dernière signature en date du jeune label grenoblois Sand Music (30’ NRV, As A New Revolt…), réussit avec ce premier EP à nous redonner foi en un genre devenu pourtant largement galvaudé depuis quelques années : la synth-pop atmosphérique. Teinté d’influence noise, shoegaze et électronica, Phantom Pain séduit en effet par l’intensité émotionnelle qu’il réussit à insuffler dans ses compositions, sans jamais sombrer dans la grandiloquence hors de propos. Sobres, sombres et hantés, les six titres qui le composent embarquent l’auditeur dans une odyssée mystique mélancolique et moderne où synthés cosmiques, chant envoûtant, rythmiques hypnotiques et riffs de guitares tendus s’entremêlent harmonieusement pour créer une atmosphère vénéneuse à la fois spectrale et résolument contemporaine dont on sort difficilement indemne.

Continuer à lire

Sirocco digital

MUSIQUES | Projet de « résidence nomade » initié depuis quelques années par le label grenoblois Fullfridge Music, les Weird In Sessions poseront ce samedi 14 (...)

Damien Grimbert | Mardi 10 mars 2015

Sirocco digital

Projet de « résidence nomade » initié depuis quelques années par le label grenoblois Fullfridge Music, les Weird In Sessions poseront ce samedi 14 mars au soir leurs valises remplies de disques vinyls, de synthétiseurs analogiques, de boîtes à rythmes vintages et d’instruments divers dans l’enceinte de La Mezzanine. Au programme, un vaste panel de musiques électroniques, ethniques et expérimentales, avec en point d’orgue un live de Mettani滅, directeur artistique du label ethno-électro Shouka et cofondateur du collectif parisiano-tunisien Arabstazy. Réunissant plus d’une demi-douzaine de musiciens, vidéastes et plasticiens originaires du Proche et du Moyen-Orient autour de performances exclusivement live et improvisées, Arabstazy revendique une approche « syncrétique et non pas fusionnelle » des musiques électroniques et orientales et privilégie une v

Continuer à lire

Dans les bacs

MUSIQUES | Deuxième sortie vinyle de l’aventureux label électronique grenoblois Fullfridge Music, le Replicators EP de Mock The Zuma constitue une plongée en apnée dans (...)

Damien Grimbert | Mardi 29 avril 2014

Dans les bacs

Deuxième sortie vinyle de l’aventureux label électronique grenoblois Fullfridge Music, le Replicators EP de Mock The Zuma constitue une plongée en apnée dans un univers rythmique et sonore hors du commun. Né et grandi à Ciudad Juarez, le jeune artiste compose en l’espace de quatre morceaux une sorte de bande-son onirique et futuriste du Mexique d’aujourd’hui revisité au travers du prisme de la nouvelle bass music mondiale (grime, post-dubstep, future garage…). EP disponible chez Disc’orama, 12 rue Gérin, et sur www.fullfridgemusic.com

Continuer à lire

«Créer des chemins de traverse»

MUSIQUES | Nouveau label digital grenoblois dédié à la bass music, Fullfridge (ex-Bass4Sofa) sort cette semaine son premier EP. Son fondateur Mike, alias Cloudnumber, nous en dit plus… Propos recueillis par Damien Grimbert

François Cau | Lundi 31 janvier 2011

«Créer des chemins de traverse»

Petit Bulletin : Qu’est-ce qui t’a amené à créer ce label ?Mike : Par le biais de Bass4Sofa, on s’est rendus compte qu’il y avait plein de mecs dans leurs chambres qui faisaient leurs prods dans leur coin, sans prétention, sans faire de promotion… Le principe du label, c’est de cadrer ces sorties, faire des choix, diriger un peu ces artistes, mixer et masteriser les morceaux, faire des pochettes... C’est un peu le schéma inverse, je crois, de ce qui se fait en France : on prend des types partis de rien, sans image, sans notoriété, plutôt que de signer des types qui se sont déjà fait un nom sur le circuit des DJs. On veut travailler à deux niveaux : des artistes locaux que l’on suit sur le long terme, inhérents au label, et d’autres plus connus, déjà signés sur d’autres labels, qui vont plutôt faire une sortie en forme de clin d’œil, et “parrainer“ les premiers, par le biais de remixes, par exemple. Et toutes les sorties sont gratuites. L’idée, c’est avant tout de promouvoir les artistes, mais aussi les différentes personnes qui travaillent sur le label, on n’est pas dans un schéma “industriel“… Ta vision de l’activité électronique sur Grenoble ?On a des bons

Continuer à lire