Qui sommes nous   |   Envoyez un programme   |   Diffusion   |   Recrutement   |   Coordonnées   |   Publicité   |   Archives

LYON
LE WEB DES SPECTACLES

SUIVEZ-NOUS


Poulet aux prunes

CINEMA | critique publiée le Vendredi 21 octobre 2011 par Dorotée Aznar

Petit Bulletin n°639

Cinéma : critique du film Poulet aux prunes de Marjane Satrapi Dans Poulet aux prunes, Marjane Satrapi fait mieux que transformer l’essai de Persépolis : avec son comparse Vincent Paronnaud, ils retranscrivent en prises de vue réelles l’imaginaire débordant de ses bandes dessinées, en gorgeant les images d’humour, d’émotion et de poésie visuelle. Christophe Chabert

Poulet aux prunes

C’est l’histoire d’un musicien iranien qui casse son violon et qui décide, désespéré de ne pouvoir retrouver la magie de sa musique avec un autre instrument, de casser sa pipe. Poulet aux prunes ne prend pas de gants pour nous annoncer la nouvelle : à peine l’introduction du film est-elle terminée que l’on connaît déjà le moment du trépas de Nasser-Ali. Ne reste plus qu’à compter les jours qui rapprochent de l’échéance, et les animer de toutes les façons possibles. Retours en arrière, projections hypothétiques sur les différentes manières de passer l’arme à gauche, et même grands bonds dans le temps accompagnant le destin des personnages secondaires… «C’est ce que j’aime au cinéma, commente Marjane Satrapi, co-réalisatrice avec Vincent Paronnaud. Que le personnage meurt au bout de dix minutes, et ensuite, on parle de sa vie pendant une heure vingt.» La narration de Poulet aux prunes est à l’image du débit élégant et élastique de son narrateur Édouard Baer : souple, fluide, libre, échappant à la pesanteur du réel pour se laisser conduire par la simple beauté de l’imaginaire, du rêve et de la poésie.

Lignes brisées

Quand Marjane Satrapi avait adapté Persépolis pour le grand écran, ce genre de contorsions étaient possibles grâce au choix de l’animation. Mais ici, c’est en prises de vues réelles et avec de vrais acteurs (et quels acteurs : Mathieu Amalric, Jamel Debbouze, Maria De Medeiros, Isabella Rossellini !) qu’elle et son camarade de cinéma Vincent Paronnaud doivent donner corps à leurs rêveries. Ils ont donc investi les mythiques studios berlinois de Babelsberg pour donner vie à cet univers, tiré d’une autre bande dessinée de Satrapi. Mais, elle en convient, celle-ci était déjà très cinématographique. «Quand j’ai parlé de cette histoire à mon éditeur, il m’a dit que c’était pour le cinéma. Pourtant, je ne pensais pas du tout au cinéma à ce moment-là. D’ailleurs, mon but n’est pas de tirer des films de mes bédés. J’avais écrit Persépolis, et un ami m’avait proposé d’en faire un film d’animation parce qu’il fondait sa société de production. Mais c’est vrai que Poulet aux prunes était déjà bourré d’hommages au cinéma.» Les hommages dont Satrapi parle sont criants à l’écran : Fritz Lang et l’expressionnisme allemand, les mélodrames en technicolor et, par-dessus tout, Hitchcock. Du maître, Satrapi et Paronnaud ont retenu deux choses : d’abord, le goût du trucage mécanique, de l’effet spécial confectionné sur le plateau. «Avec Vincent, on voulait que tout soit mécanique. Quand je vois un effet spécial en 3D, il me saute littéralement aux yeux. J’adore les films de Powell et Pressburger, ils arrivent à créer un monde qui n’existe pas mais qui a l’air plus vrai que vrai, seulement avec des toiles peintes. Il faut que ce soit ludique, que l’on prenne plaisir à faire les choses sur le plateau. Par exemple, pour le jet de sang, il y avait un type qui pompait derrière Mathieu. Il n’y a que pour la fumée qui s’envole où on a fait appel au numérique. Le dosage s’est fait naturellement : là où on ne pouvait pas faire de trucage mécanique, on devait faire du numérique.»

L’envers du décor

L’autre influence hitchcockienne tient à la structure très subtile du scénario. Le violon cassé, dont on piste pendant tout le film l’origine et l’importance qu’il a prise dans la vie de Nasser-Ali, n’est que le Mac Guffin de l’histoire, le prétexte à visiter une vie d’échecs, de frustrations, d’aigreurs et de mauvais choix. Le film étonne d’abord par ce grand écart entre son esthétique vive, joyeuse, inventive, d’une santé sidérante, et la bile noire et amère qui irrigue l’humeur de son personnage principal, comme si Jean-Pierre Jeunet avait réalisé un remake du Feu follet. Puis tout s’éclaire dans le dernier mouvement, bouleversant, terrible et imprévisible montée mélodramatique. Une scène laissait présager ce grand renversement, ce brusque retour de l’illusion par un tour de passe-passe virtuose qui en fait, contre toute attente, un immense moment de sincérité : celle où Nasser-Ali montre à sa fille les coulisses d’un spectacle de marionnettes. Le rêve est cassé, la déception se lit sur son visage, la magie n’opère plus. On voit alors tout ce que Marjane Satrapi a mis de personnel dans ce beau film téméraire et généreux : « Je trouve ça bien qu’à 41 ans, on me raconte des conneries et que j’y crois encore. Je n’ai pas envie de voir l’envers du décor. »

Tags  • Poulet aux prunes • Marjane Satrapi • Vincent Paronnaud • Mathieu Amalric • Edouard Ba

Vous aimez cet article ? partagez le sur les réseaux sociaux !

Suivez l'actualité Cinéma à Lyon avec LE PETIT BULLETIN

NEWSLETTER

À LIRE AUSSI

+ Encore heureux (CINEMA / 21 janvier 2016)

+ Trois souvenirs de ma jeunesse (CINEMA / 7 mai 2015)

+ The Voices (CINEMA / 3 mars 2015)

+ La Chambre bleue (CINEMA / 6 mai 2014)

+ The Grand Budapest Hotel (CINEMA / 20 février 2014)

+ Arrête ou je continue (CINEMA / 18 février 2014)

+ L’Amour est un crime parfait (CINEMA / 10 janvier 2014)

+ La Vénus à la fourrure (CINEMA / 6 novembre 2013)

+ Jimmy P. (CINEMA / 4 septembre 2013)

+ Turf (CINEMA / 5 février 2013)

comments powered by Disqus
Recherche
+ CINEMA
THEMATIQUE
DATE

Film
SALLE
Notre selection
Avant premiere
en V.O en 3D   
         Mot-clé

RECHERCHER ►
les choix de la rédaction


ANOMALISA
De Charlie Kaufman et Duke Johnson (ÉU, 1h31) avec David Thewlis, Jennifer Jason Leigh...
Première immersion de Charlie Kaufman dans l’animation en stop-motion, et révélation : ce genre est (...)

FATIMA
De Philippe Faucon (Fr, 1h19) avec Soria Zeroual, Zita Hanrot...
Portraitiste aussi rigoureux que sensible, Philippe Faucon raconte le quotidien d’une femme de ménag (...)

LE FILS DE SAUL
De László Nemes (Hongr., 1h47) avec Géza Röhrig, Levente Molnár...
Dans le gouffre morbide d’Auschwitz, un membre des Sonderkommandos qui sait qu’il est en sursis, lut (...)

LE GARÇON ET LA BÊTE
De Mamoru Hosoda (Jap, 1h58) avec Koji Yakusho, Aoi Miyazaki...
Entre les mains expertes de Mamoru Hosoda, ”La Belle et la Bête” se masculinise en prenant des allur (...)

LE PONT DES ESPIONS
De Steven Spielberg (ÉU, 2h12) avec Tom Hanks, Mark Rylance...
Rencontre chaleureuse entre Spielberg et les frères Coen autour d’un épisode de la Guerre froide, ce (...)

LES CHEVALIERS BLANCS
De Joachim Lafosse (Fr-Bel 1h52) avec Vincent Lindon, Louise Bourgoin...
L’odyssée calamiteuse d’un escadron d’humanitaires amateurs tentant d’organiser une filière d’exfilt (...)

LES HUIT SALOPARDS
De Quentin Tarantino (ÉU, 2h48) avec Samuel L. Jackson, Kurt Russell...
Reléguant sa pratique du patchwork cinématographique au fin fond de son holster, Tarantino opte pour (...)

STEVE JOBS
De Danny Boyle (ÉU, 2h02) avec Michael Fassbender, Kate Winslet...
Danny Boyle et Aaron Sorkin innovent en croquant la vie du magnat le plus pommé de la Silicon Valley (...)

THE BIG LEBOWSKI
De Joel et Etan Coen (1998, ÉU, 1h57) avec Jeff Bridges, John Goodman, Julianne Moore…
Relecture très libre et déjantée du Grand sommeil que les frères Coen propulsent dans le L.A. interl (...)

TOUT EN HAUT DU MONDE
De Rémi Chayé (Fr, 1h20) animation
Quête initiatique d’une jeune aristocrate russe traquant au pôle Nord l’honneur bafoué de son grand- (...)


Tous les films à l'affiche à LYON

le Film de la semaine

Les Innocentes

De Anne Fontaine (Fr, 1h40) avec Lou de Laâge, Vincent Macaigne...
Pologne, décembre 1945. Mathilde Beaulieu, une jeune interne de la Croix-Rouge chargée de soigner les rescapés français avant leur rapatriement, est appelée au secours par une religieuse polonaise. D’abord réticente, Mathilde accepte finalement de la suivre dans son couvent où trente Bénédictines vivent coupées du monde.

Voir les salles et horaires du film

Au cinéma


JOSÉPHINE S'ARRONDIT
De Marilou Berry (Fr, 1h30) avec Marilou Berry, Mehdi Nebbou...
Voir la fiche du film

A UNE HEURE INCERTAINE
De Carlos Saboga (Port, 1h15) avec Joana Ribeiro, Paulo Pires...
Voir la fiche du film

ALASKA
De Claudio Cupellini (It-Fr, 2h05) avec Elio Germano, Astrid Bergès-Frisbey...
Voir la fiche du film

CHAIR DE POULE - LE FILM
De Rob Letterman (ÉU, 1h44) avec Jack Black, Dylan Minnette...
Voir la fiche du film

DEADPOOL
De Tim Miller (ÉU, 1h46) avec Ryan Reynolds, Morena Baccarin...
Voir la fiche du film

EL CLAN
De Pablo Trapero (Argent., 1h48) avec Guillermo Francella, Peter Lanzani...
Voir la fiche du film

FERDA LA FOURMI
De Hermina Tyrlova (Rep. Tch., 40 min) Animation
Voir la fiche du film

FREE LOVE
De Peter Sollett (ÉU, 1h44) avec Julianne Moore, Ellen Page...
Voir la fiche du film

HEIDI
De Alain Gsponer (Suis-All, 1h51) avec Anuk Steffen, Bruno Ganz...
Voir la fiche du film

HOMELAND : IRAK ANNÉE ZÉRO - PARTIE 1 / AVANT LA CHUTE
De Abbas Fahdel (Irak, 2h40) Documentaire
Voir la fiche du film

HOMELAND : IRAK ANNÉE ZÉRO - PARTIE 2 / APRÈS LA BATAILLE
De Abbas Fahdel (Irak, 2h54) Documentaire
Voir la fiche du film

LA TOUR 2 CONTRÔLE INFERNALE
D'Eric Judor (Fr, 1h28) avec Eric Judor, Ramzy Bedia...
Voir la fiche du film

LE TRÉSOR
De Corneliu Porumboiu (Fr-Roum., 1h29) avec Toma Cuzin, Adrian Purcărescu...
Voir la fiche du film

LES INNOCENTES
De Anne Fontaine (Fr, 1h40) avec Lou de Laâge, Vincent Macaigne...
Voir la fiche du film

L'ODORAT
De Kim Nguyen (Can. 1h24) Documentaire
Voir la fiche du film

PEACE TO US IN OUR DREAMS
De Sharunas Bartas (Fr-Lit-Russ, 1h47) avec Ina Marija Bartaité, Lora Kmieliauskaite...
Voir la fiche du film

PEUR DE RIEN
De Danielle Arbid (Fr, 2h) avec Manal Issa, Vincent Lacoste...
Voir la fiche du film

THE MONKEY KING 2
De Pou-Soi Cheang (Chine) avec Aaron Kwok, Gong Li...
Voir la fiche du film

 
Yoga Satyam

Yoga Satyam

Cours et atelier bien être

Cours de Yoga pour tous

5 rue des Marronniers 69002 Lyon 2e


De l'atelier photo au cours de didgeridoo... toutes les disciplines que vous recherchez sont représentées sur Cours & Stages Lyon