Du côté des festivals

MUSIQUES | Les gros festivals musicaux de la région ont dévoilé leur prog, parfois au compte-gouttes pour faire le max de bruit possible. On fait le point afin d’y voir plus clair et cocher les bons jours sur le calendrier.

Aurélien Martinez | Jeudi 22 mai 2014

Le Cabaret frappé

Du 21 au 26 juillet, à Grenoble

Frànçois and The Atlas Mountains, l'un des meilleurs groupes de pop made in France, mais aussi le vétéran Tricky (ancien membre fondateur, et démissionnaire, de Massive Attack), le masqué Cascadeur, le Français Fakear et son électro, ou encore le mariage attendu entre Moriarty et Christine Salem : une poignée de noms nous donne bien envie. À noter que les dates de chaque concert seront précisées plus tard.

 

Les Rencontres Brel

Du 22 au 27 juillet, à Saint-Pierre de Chartreuse

Oui, les Rencontres Brel et le Cabaret frappé se chevauchent, ce qui est très con. Mais bon... Là-haut dans la montagne se produiront, côté stars, Julien Doré, Maxime Le Forestier, ou encore ni plus ni moins que l'Orquesta Buena Vista Social Club. Côté prog plus indé, il y aura l'Acadienne Lisa LeBlanc, les Mountain Men (pour un hommage à Georges Brassens)... Et on sera ravis de retrouver deux musiciens déjà passés dans l'agglo au cours de l'année : Piers Faccini (pour un concert dans une église) et Harold Martinez.

 

Musilac

Du 11 au 13 juillet, à Aix-les-Bains (Savoie)

C'est le mastodonte, qui alterne têtes d'affiche incontournables (Stromae, Fauve, Motörhead, Shaka Ponk, Placebo...), variété française haut de gamme (Étienne Daho, Vanessa Paradis...), buzz récents (London Grammar...), stars électro (Kavinsky, The Hacker...).  Bonne nouvelle, on retrouvera aussi nos amis de Frànçois and The Atlas Mountains !

 

Jazz à Vienne

Du 27 juin au 12 juillet, à Vienne

Là aussi, la prog envoie du lourd. Outre la présence pour un concert unique le 14 juillet de Stevie Wonder, on croisera cet été à Vienne de grands noms comme Ibrahim Maalouf, Jamie Cullum, Bobby McFerrin, Quincy Jones, Paolo Conte, mais aussi pêle-mêle Taj Mahal, Stefano Di Battista, The Roots... Prog commentée en long, en large et en travers ici.

 

La Fête du Travailleur Alpin

Du 27 au 29 juin, à Fontaine

Avec le retour de Zebda, mais aussi Tagada Jones, Sugar & Tiger (la famille Wampas), Yebarow, BSP crew électro balkan...

 

Le Col des 1000

Du 4 au 5 juillet, à Miribel-les-Échelles

Avec High Tone, Aba Shanti I, Alice Francis, Systema Solar, Ghostown, Orfaz, Anton Serra, Little Tune...

 

Hadra Trance Festival

Du 21 au 24 août, à Lans-en-Vercors

Si on ne connaît pas encore la prog, on sait une chose : la 8e édition sera la dernière du festival à Lans-en-Vercors, la nouvelle municipalité aux commandes étant moins Hadra-friendly. « Nous ferons tout pour qu'une 9e édition voit le jour à l'avenir et nous sommes déjà à la recherche d'un nouveau terrain. »

 

Uriage en voix

Du 6 au 7 septembre, à Uriage

Avec l'excellent Jean-Louis Murat, dont on avait amplement causé dans nos colonnes lors de son passage par Meylan l'an passé, mais aussi Renan Luce, le Delano Orchestra...

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Jazz à Vienne : les derniers noms

Festival | Jazz à Vienne complète sa programmation avec quatre nouvelles soirées de choix. Revue de détail.

Stéphane Duchêne | Mardi 27 avril 2021

Jazz à Vienne : les derniers noms

Bien décidé à se tenir à peu près normalement, à partir de fin juin, Jazz à Vienne avait annoncé la majeure partie de sa programmation début avril. La voici désormais complète avec l'ajout de quelques noms et non des moindres, qui avancent le début des festivités au 23 juin. Le festival allobroge vient en effet d'annoncer la tenue de quatre nouvelles soirées au théâtre antique. Le 24 juin d'abord, une soirée New Generation en compagnie du Portico Quartet et du Tigran Hamasyan trio (auxquels s'ajouteront les talents Adami Jazz Gauthier Toux et Nils Petter Molvaer). Le 26 juin ensuite pour une soirée Brésil avec deux amis de longue date, Seu Jorge & Rogê, enfin sur scène ensemble, et une carte blanche à Lucas Santana. Le samedi 3

Continuer à lire

Jazz à Vienne dévoile sa programmation 2021, malgré les incertitudes

Festival | Et si le monde d'après commençait le 25 juin en l'antique théâtre de Vienne avec pour bande-son un peu (beaucoup) de jazz ? Alors que sonne la débandade au royaume des festivals estivaux, Jazz à Vienne veut y croire en dévoilant une programmation à l'ancienne avec de vrais musiciens à présenter à un public en chair et en os. Les promesses n'engageant que ceux qui y croient, on y croit. Un peu.

Stéphane Duchêne | Mardi 6 avril 2021

 Jazz à Vienne dévoile sa programmation 2021, malgré les incertitudes

18 soirées, trois hommages, huit cartes blanches, voilà ce que nous promet Jazz à Vienne pour son édition 2021 placée sous le signe de la « relance », du « combat » et de la « générosité ». Il faudra au moins ça pour que le festival débute bien le 23 juin (prochain, pas 2022) et se termine comme une fleur le 10 juillet. Ça, de bonnes doses de vaccins et accessoirement de chance aussi. Car quand on dit « voilà ce que nous promet Jazz à Vienne », il faut bien admettre qu'il s'agit davantage d'un vœu pieu déguisé en promesse de la part d'un événement malgré tout conscient du caractère incertain de l'avenir quand on se trimballe un présent pareil. Mais enfin bon puisque programmation il y a, alors parlons de programmation sans nous attarder, ça nous changera, sur les moyens de la mettre sur scène cet été et devant un public avec ça. Tout commencerait donc le 23 juin avec une soirée qui commence à trouver le temps long puisque déjà prévue pour l'an dernier : celle de l'ouverture qui accueillera le petit fiancé de Jazz à Vienne, Jamie Cullum, et

Continuer à lire

Musilac tombe à l’eau

Festival | La nouvelle est tombée vendredi 2 avril, à midi pile : l’édition 2021 du festival, censée se dérouler du 8 au 11 juillet, est complètement annulée. Un terrible coup d’arrêt pour un événement qui va connaître une seconde année blanche consécutive.

Martin de Kerimel | Vendredi 2 avril 2021

Musilac tombe à l’eau

Quel choc ! C’est officiel : il n’y aura donc pas de Musilac pour animer les soirées du début de l’été prochain. La longue incertitude qui planait sur l’événement a pris fin vendredi 2 avril, à l’heure du déjeuner. On savait évidemment que la jauge limitée à 5 000 personnes, assises et distanciées, compliquait sévèrement l’organisation du festival, de même que la probable impossibilité d’y proposer une offre de buvette et de restauration – la source habituelle d’une bonne partie des recettes utiles. Un sondage laissait entendre que le public restait solidaire avec l’équipe, mais réfractaire à une formule de ce type. C’est-à-dire prêt à accepter des contraintes, mais presque unanimement hostile à l’idée d’un festival assis. Une étude était cependant encore en cours pour valider (ou non) la tenue d’un événement sous une autre configuration. Désormais, c’est sûr : rien ne sera possible. « La situation intenable pour nous » Les organisateurs se sont expliqués par le biais d’un communiqué : « Comme il y a un an, trop de choses sont contre nous : la situation sanitaire, tout d’abord, qui reste l’essentiel et dont nous comprenons bien à quel point elle est dif

Continuer à lire

Festivals estivaux : des incertitudes demeurent

MUSIQUES | Roselyne Bachelot a tranché : pour la ministre de la Culture, les festivals estivaux ne pourront accueillir que 5 000 personnes assises et distanciées, dans le respect des gestes barrières. Les organisateurs sauront-ils s’adapter ? Certains d’entre eux ont déjà renoncé. D'autres nous ont répondu et fait part de leurs difficultés.

La rédaction | Mercredi 3 mars 2021

Festivals estivaux : des incertitudes demeurent

Magic Bus en format réduit En novembre dernier, l’association Retour de Scène se voulait optimiste (on ne sait plus trop, mais il y avait peut-être de quoi, à l’époque !) et annonçait des dates pour son prochain festival Magic Bus. La 20ème édition devait se tenir du 6 au 8 mai, avec une programmation presque bouclée. Aujourd’hui, l’équipe du festival est largement revenue sur ces projets initiaux, mais elle ne s’en démène pas moins pour maintenir un événement adapté aux contraintes sanitaires annoncées. Damien Arnaud, coordinateur de l’association grenobloise, nous explique tout : « On est en cours de réflexion pour proposer un format assis en jauge réduite (pas plus de 500 personnes) courant juin. Ce ne sera pas à l’Esplanade, mais on cherche tout de même un lieu en plein air. La programmation sera axée sur la découverte de la scène locale avec, tout de même, un ou deux artistes d’envergure nationale en tête d’affiche. Certaines esthétiques, comme l’électro, ne seront malheureusement pas représentées. Ce sera une autre approche, plus tranquille. Ce que je peux d’ores et déjà annoncer, c’est que le Student Groove Orchestra, en partenariat avec le Crous

Continuer à lire

Remobilisation festivalière

ACTUS | Vie culturelle / Les très lourdes conséquences de la crise sanitaire ne laissent pas les organisateurs de festivals indifférents. Aujourd’hui, beaucoup réagissent publiquement et témoignent de leur détermination pour 2021. Explications.

Martin de Kerimel | Mardi 8 décembre 2020

Remobilisation festivalière

Agir pour ne pas connaître une deuxième saison blanche consécutive : c’est la volonté de quelque 200 événements musicaux partout en France, qui viennent de cosigner une tribune. Un texte au titre explicite – « Festivals 2021, Pourquoi on y croit ! » – comme pour mieux secouer le cocotier. Le ton est déterminé. Extraits : « En tant qu’organisateurs de festivals, rien ne nous interdit d’y croire. Optimistes de nature, entrepreneurs de métier, nous sommes engagés pleinement dans la préparation de nos prochaines éditions (…). Nos équipes sont déjà au travail. Les artistes se préparent. Le public nous attend ». « Un message positif » Rémi Perrier, le big boss du festival Musilac, prévu du 8 au 11 juillet prochain à Aix-les-Bains, fait partie des initiateurs de cette démarche. « On avait envie de délivrer un message positif, sans pour autant s’abandonner à la politique de l’autruche, indique-t-il. Petits et grands, on est tous touchés et on sait bien que tous les scénarios restent possibles pour l’an prochain, mais on se dit que le pire n’est jamais certain. » D’où cette intention de s’adresser à tous : artistes, public, parten

Continuer à lire

Rémi Perrier : « Aujourd'hui, je ne peux pas dire si Musilac est annulé ou ne l’est pas »

Festival | Du samedi 11 au mardi 14 juillet devrait se tenir à Aix-les-Bains (Savoie) le festival Musilac, avec des têtes d’affiche françaises et internationales comme PNL, Iggy Pop, Lenny Kravitz, Angèle, -M-, Metronomy, Lomepal, Niska… Sauf que Rémi Perrier, le producteur de spectacle basé à Grenoble qui gère l’événement, ne sait pas si cette dix-neuvième édition pourra avoir lieu. On lui a passé un coup de fil pour en savoir plus.

Aurélien Martinez | Vendredi 10 avril 2020

Rémi Perrier : « Aujourd'hui, je ne peux pas dire si Musilac est annulé ou ne l’est pas »

Pouvez-vous nous dire aujourd’hui si la dix-neuvième édition du festival Musilac aura bien lieu mi-juillet ? Rémi Perrier : Non, car on a plusieurs problèmes. Le premier est que ça va commencer à péter du côté des artistes avant même que le gouvernement français et les préfectures ne se prononcent sur des décisions territoriales. Il y a des Américains, des Anglais, des Africains qui nous disent qu’ils ne seront sans doute pas en Europe cet été, ne sachant pas s’ils seront autorisés à bouger ou, si jamais c’est possible, s’il y aura des avions pour les transporter. Des problèmes concrets pour un organisateur de festival ! Un autre problème, c’est la billetterie : en ce moment, on ne vend quasiment plus de place pour Musilac, ce qui est aisément compréhensible. Mais ce qu’on ne vend pas maintenant, on sait que ce sera irrattrapable pour la suite. Si suite il y a… Vous semblez donc vous préparer à une annulation… À mesure que des festivals s’annulent autour de la France – Glastonbury, Bayreuth, Roskilde… –, je ne vois pas comment un préfet ou un gouvernement autoriseraient des rassemblements

Continuer à lire

Le Grand Son : « Annuler le festival a été une décision douloureuse à prendre mais c’était sûrement la plus sage »

ACTUS | Le Grand Son tire sa révérence. Le festival, qui se tenait chaque été depuis 1988 dans la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, n’aura pas lieu du 18 au 21 juillet comme prévu. En cause : les difficultés financières de l’Éphémère, l’association porteuse de l’événement qui a tenu une assemblée générale extraordinaire samedi 22 juin. On l’a contactée, ainsi que la société grenobloise le Périscope qui coorganisait la manifestation.

Nathalie Gresset | Lundi 24 juin 2019

Le Grand Son : « Annuler le festival a été une décision douloureuse à prendre mais c’était sûrement la plus sage »

À quelques semaines du festival, la décision est tombée et en a surpris plus d’un. La 32e édition du festival Le Grand Son (Les Rencontres Brel jusqu’en 2017) n’aura pas lieu du 18 au 21 juillet à Saint-Pierre-de-Chartreuse. Pourtant, avec des artistes comme Deluxe, Cats on Trees, Jérémy Frérot, Trois Cafés Gourmands ou encore Oldelaf, le casting 2019 avait de quoi attirer un public large. Tout s’est plutôt joué en coulisse. Car depuis plusieurs mois, l’association l’Éphémère, créatrice et porteuse de l’événement, est confrontée à des difficultés financières. « En novembre, nous nous sommes engagés dans une procédure de redressement judiciaire pour essayer de sauver l’association et le festival » explique Jean-Pierre Godefroy, président de la structure. « Après six mois d’observation, nous avons eu une nouvelle audience avec la juge et le procureur de la République, qui ont constaté que notre dette était conséquente : elle s’élevait à plus de 260 000 euros. » Liquidation judiciaire de l’Éphémère Ne pouvan

Continuer à lire

La Fête du Travailleur alpin : « Célébrer 90 ans d’existence est exceptionnel »

Festival | Faut-il encore présenter la Fête du Travailleur alpin ? Du 28 au 30 juin, cette véritable institution iséroise organisée par des militants communistes célèbrera à Fontaine son 90e anniversaire. Comme à son habitude, cette petite Fête de l’Huma fera la part belle aux concerts (Flavia Coelho, Kery James, Médine…), débats politiques et animations diverses, le tout placé sous le signe de « l’engagement, la solidarité et la fraternité » – tout un programme ! L’occasion aussi de se pencher sur l’histoire et les coulisses du festival avec Simone Torres, sa nouvelle directrice.

Nathalie Gresset | Mardi 18 juin 2019

La Fête du Travailleur alpin : « Célébrer 90 ans d’existence est exceptionnel »

Quelle est l’histoire derrière la Fête du Travailleur alpin ? Simone Torres : L’histoire de la fête est indissociable de celle du journal du même nom. L’événement est né en 1929, soit un an après la création de la revue par Paul Billat, son premier rédacteur en chef, et François Campiglia, secrétaire régional du Parti communiste français (PCF) de l’époque. Avec l’interdiction du PCF pendant la Seconde Guerre mondiale, la fête tout comme le journal ont été suspendus, même si ce dernier continuait de paraître clandestinement. Il faudra attendre 1945 pour la reprise officielle des festivités. La fête a pas mal voyagé dans l’agglo depuis sa création, en s’installant d’abord à Saint-Martin-d’Hères, puis Sassenage, Grenoble, Uriage et aujourd’hui Fontaine. Et le nombre de participants a lui aussi bien évolué : on est passé de 40 personnes lors de la première édition à plus de 5 000 ces dernières années. Célébrer 90 ans d’existence est aujourd’hui quelque chose d’exceptionnel pour une fête associative car entre les coupes budgétaires, le manque de relève et l’instauration de nouvelles normes (comme la sécurité), il est parfois diffi

Continuer à lire

Musilac au jour le jour (et avec, comme toujours, du lourd)

Festival | Ailleurs, il y a Rock en Seine, les Eurockéennes, les Vieilles Charrues ou le Main Square. En Auvergne-Rhône-Alpes (à Aix-les-Bains, en Savoie, pour être précis), il y a Musilac, son lac (donc), ses milliers de festivaliers et ses quatre jours de programmation bourrés jusqu'à la gueule. Revue au jour le jour.

Stéphane Duchêne | Mardi 18 juin 2019

Musilac au jour le jour (et avec, comme toujours, du lourd)

11 juillet : Les enfants terribles S'il fallait tenter de donner un semblant de cohérence à cette soirée d'ouverture de Musilac, on la placerait sous le signe des golden boys (and girls), puisque l'on verra se succéder sur les scènes du festival les jeunes stars montantes que sont l'électro-explorateur Thylacine, le collectif de hip-hop rennais Columbine, le rock sans voyelle de la révélation MNNQNS et l'énigmatique météore Boulevard des airs. Ajoutez à cela une double fille de en la personne de Lou Doillon, le sidekick préféré du prince Orelsan qu’est Gringe (dont la carrière musico-cinématographique décolle en flèche), l'acteur le plus punk d'Hollywood (Jared Leto avec son groupe Thirty Seconds to Mars – pluie d'évanouissements à prévoir) et l'idole hip-hop US Macklemore. On peut alors se demander ce que le totem 90's Garbage fait au milieu de ce

Continuer à lire

Jazz à Vienne 2019 : voici la programmation

Festival | Jazz à Vienne vient d'annoncer un programme d'autant plus touffu qu'il ne s'étale que sur une quinzaine (du 28 juin au 13 juillet). En voici les grandes et incontournables lignes.

La rédaction | Mardi 19 mars 2019

Jazz à Vienne 2019 : voici la programmation

À lire sur le PB Lyon.

Continuer à lire

John Zorn, Chassol et Hocus Pocus programmés à Jazz à Vienne 2019

Annonce | Jazz à Vienne dévoile les premiers noms de l'édition 2019 et celui de l'auteur convié à réaliser l'affiche de la prochaine édition : Jacques de Loustal.

La rédaction | Mardi 20 novembre 2018

John Zorn, Chassol et Hocus Pocus programmés à Jazz à Vienne 2019

Plus d'info sur le site du PB Lyon.

Continuer à lire

Uriage en voix : Stephan Eicher annule sa venue, Hugh Coltman le remplace

Festival | Ce premier week-end de septembre, on a rendez-vous à Uriage pour le traditionnel festival musical gratuit de la rentrée : Uriage en voix. Avec un (...)

La rédaction | Mercredi 29 août 2018

Uriage en voix : Stephan Eicher annule sa venue, Hugh Coltman le remplace

Ce premier week-end de septembre, on a rendez-vous à Uriage pour le traditionnel festival musical gratuit de la rentrée : Uriage en voix. Avec un programme alléchant comme on l’expliquait ici, même s’il vient de changer comme l’a annoncé l’équipe organisatrice. « Stephan Eicher, victime d’un problème de santé, ne pourra pas assurer le concert du dimanche 2 septembre en tête d’affiche du festival. La journée de dimanche est cependant maintenue. Nous sommes ravis de vous annoncer que, en lieu et place de Stephan Eicher, Hugh Coltman (élu Voix du Jazz en 2017), accompagné de musiciens exceptionnels, enflammera le parc pour un set jazz et cuivré à partir de 17h30. » D’accord, surtout que nous n’avons rien contre Hugh Coltman, bien au contraire !

Continuer à lire

Quand, l'été, la musique est bonne (et gratuite)

Sélection | Que celles et ceux qui n’ont pas prévu de déserter la chaleur iséroise tout l’été se rassurent : il y aura de quoi s’occuper en ville en juillet et en août, notamment avec des concerts haut de gamme et, ce qui ne fait pas de mal, gratuits. Suivez-nous.

La rédaction | Mardi 3 juillet 2018

Quand, l'été, la musique est bonne (et gratuite)

Des concerts au Jardin de Ville de Grenoble Du 16 au 21 juillet C’est le temps fort de l’été grenoblois, encore plus depuis qu’il est devenu gratuit : le Cabaret frappé revient pour une 20e édition qui offrira chaque soir pas mal de belles promesses musicales. Comme le lundi 16 juillet, jour d’ouverture, qui verra le psychédélisme turc d’Altin Gün se produire à nouveau à Grenoble après un passage envoûtant en début d’année à la Bobine. Le mardi, on célébrera entre autres le retour du groupe grenoblois mythique Gnawa Diffusion. Le mercredi en fin de soirée, on en prendra plein les oreilles (et, surtout, on dansera à n’en plus pouvoir) avec les Congoloais de KOKOKO! et leurs instruments créés avec des matériaux de récupération qui s’avèrent être percussifs à souhait. Le jeudi sera plus calme avec, notamment, le folk du génial H-Burns. Le vendredi, on sera là pour la Franco-Camerounaise (et très classe) Sandra Nkaké. Enfin, le samedi, on terminera en beauté avec Seun Kuti & Egypt 80, mythique formation afrobeat. Six soirs de musique passionnante (sachant que nous n’avons pas listé ici tous les artistes programmés) : merci le C

Continuer à lire

Jazz (en) fusion à Jazz à Vienne grâce à Magma

Festival | Avec Magma, Christian Vander a opéré dès la fin des années 1960 une petite révolution musicale dont beaucoup ne se sont jamais remis et dont lui-même n'est jamais sorti. Toujours au front, le légendaire batteur aux étranges glossolalies sera à Jazz à Vienne mercredi 11 juillet pour opérer la fusion du Théâtre antique.

Stéphane Duchêne | Mardi 19 juin 2018

Jazz (en) fusion à Jazz à Vienne grâce à Magma

À ce jour, en quasiment 50 ans de carrière, Magma a enregistré plus de live que d'albums studio et, de fait, il est peu de personnes qui, pour s'être trouvées un jour à un concert de Magma, toutes époques confondues, n'en ont pas gardé de sérieuses séquelles, plaçant là le groupe parmi les expériences musicales live les plus intenses qui puissent exister. Les plus sérieusement vrillées aussi car un concert de Magma ne ressemble, encore aujourd'hui, à aucun autre. Sans doute parce que Magma ne ressemble à personne. C'est que son fondateur Christian Vander a été à bonne école, grandissant, grâce à un père musicien, dans le giron direct de grands batteurs tels qu'Elvin Jones (frappeur de Coltrane) et Kenny Clarke, des amis de la famille à l'esprit libre comme l'air. Et quand on se fait offrir sa première batterie par le maverick de la trompette Chet Baker, c'est que l'on est promis à un destin particulier. Plus grand que la vie et au-delà du raisonnable, c'est ainsi qu'ont toujours résonné les projets de Vander, dont l'influence principale reste le free-jazz – la liberté toujours – de John Coltrane. Zeuhl Lorsqu'il c

Continuer à lire

Grand bain musical à Musilac

Festival | Vieilles gloires, valeurs sûres, piliers de festoche, jeunes pousses, smoothies de genres et autres étrangetés à découvrir : le festival lacustre Musilac, prévu du jeudi 12 au dimanche 15 juillet à Aix-les-Bains (Savoie), va baigner l'été musical d'un éclectisme qui attire les foules comme les amateurs éclairés, jusqu'à les confondre. La preuve avec la programmation détaillée par jour.

Stéphane Duchêne | Mardi 19 juin 2018

Grand bain musical à Musilac

Old Wave le jeudi D'une certaine manière, s'il fallait un hymne en ouverture de cette édition 2018 de Musilac, il pourrait consister en trois bouts de refrains se répondant depuis le fin fond des âges 80 ; quand les uns martèleraient « I Just can't get enough », les autres répondraient « Don't you forget about me » ou « Always the sun ». Car, on l'aura compris, c'est une soirée très marquée "ressac de la new wave" que celle du jeudi, avec Depeche Mode, Simple Minds et The Stranglers – quand bien même les carrières de chacun de ces groupes britanniques n'auraient pas résisté d'égale manière au passage du temps. Pour le reste, on notera que J. Bernardt, transfuge des Belges de Balthazar, remplacera numériquement son collègue Warhaus, présent l'an dernier ce même soir ; que le rock indé répondra présent avec le Stroke Albert Hammond Jr. (le meilleur d'entre eux, sans doute), Findlay et The Mistery Lights ; que les amateurs de bizarrerie en auront pour leur compte avec le black metal-gospel-blues de Z

Continuer à lire

Le Col des 1000 : « On ne peut plus rivaliser sur les têtes d'affiche »

Festival | Alors que le Col des 1000 fêtait l'an dernier ses 20 ans, l'annonce de l'annulation de l'édition 2018 a été officialisée en début d'année. En cause, une situation financière critique pour l'association Anamounto qui porte l’événement. Alors que la saison des festivals va bientôt commencer, on a posé quelques questions au vice-président d’Anamounto.

Sandy Plas | Mardi 15 mai 2018

Le Col des 1000 : « On ne peut plus rivaliser sur les têtes d'affiche »

Le festival du Col des 1000, qui se tenait chaque année au Col des mille martyrs de Miribel-les-Échelles, dans le Pays voironnais, ne soufflera pas ses 21 bougies. Du moins pour le moment. Les dettes accumulées ces dernières années ont eu raison de la prochaine édition du festival. « On a environ 60 000 euros de dettes, à cause de la dernière édition où on a senti une nette baisse de la fréquentation. Il nous a manqué environ 1000 personnes pour qu'on arrive à l'autofinancement » explique Victor Cassan, vice-président de l'association Anamounto. Plusieurs facteurs peuvent expliquer la baisse de la fréquentation selon lui : « La météo joue forcément pour un évenement comme le nôtre et a peut-être refroidi certains festivaliers [une des deux soirées de l'édition 2016 avait été annulée à cause des intempéries – NDLR]. Tout comme la concurrence d'autres festivals, qui ont des budgets bien supérieurs. » En ligne de mire de Victor Cassan, le tout récent Vercors Music Festival, dont la troisième édition l’an passé a été organisée aux mêmes dates

Continuer à lire

Le Grand Son dévoile sa programmation 2018

Festival | Le festival de Saint-Pierre-de-Chartreuse, ex-Rencontres Brel, vient de lâcher les seize noms que l’on pourra découvrir sous chapiteau entre le jeudi 19 et le dimanche 22 juillet.

Aurélien Martinez | Jeudi 29 mars 2018

Le Grand Son dévoile sa programmation 2018

Le Grand Son, on le rappelle pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi, c’est la nouvelle appellation du festival Les Rencontres Brel, effectif depuis l’an passé. Un changement de nom lié à des questions pratiques (la famille Brel le détenait) qui n’a pourtant pas fondamentalement modifié l’esprit très ouvert et éclectique du festival d’été de Saint-Pierre-de-Chartreuse. Comme le prouvera la 31e édition prévue entre le jeudi 19 et le dimanche 22 juillet et dont la programmation on ne peut plus variée vient d’être dévoilée. Soit, pendant quatre soirs (et non plus cinq comme précédemment), quatre artistes à découvrir sous chapiteau, avec une alternance de genre. Le jeudi et premier jour sera ainsi plus chanson, avec la tête d’affiche Grand Corps Malade (photo), la future tête d’affiche Gauvain Sers (sorte de Renaud des années 2010) et les deux nouveaux Caruso et Pomme

Continuer à lire

Orelsan, Feu! Chatterton, Lomepal et d'autres seront cet été à Musilac

Festival | Le festival vient d'annoncer une vingtaine de nouveaux noms, qui complètent ceux dévoilés précédemment. On fait le point sur les 40 connus (50 sont attendus).

Aurélien Martinez | Mardi 27 février 2018

Orelsan, Feu! Chatterton, Lomepal et d'autres seront cet été à Musilac

IAM, Franz Ferdinand, Beth Ditto, MC Solaar, Depeche Mode, Deep Purple, Simple Minds, Rone, Indochine, Roméo Elvis, Chloé… On connaissait déjà une partie des artistes qui seront programmés cet été, entre le jeudi 12 et le dimanche 15 juillet, à Aix-les-Bains, face au lac. Mais le festival aimant chaque année tenir son public en haleine, il en garde toujours sous le coude. Son équipe organisatrice vient donc de dévoiler d'autres noms, dont des têtes d'affiche comme : le on-ne-le-présente-plus Orelsan, qui a tout raflé aux dernières Victoires de la musique grâce à son rap simple et basique

Continuer à lire

Notre sélection de places de spectacle et de concert à mettre sous le sapin

Noël | Noël approchant à grands pas, voici notre traditionnelle sélection de cadeaux immatériels. Soit des concerts et des spectacles dont il reste des places (on s’en est assuré) et qui, lors du déballage des paquets, vous placeront pour sûr du côté de celles et ceux qui refusent ce monde matérialiste-capitaliste et qui préfèrent offrir des émotions vivantes – même si bon, une tablette, ça peut toujours faire plaisir.

La rédaction | Mardi 5 décembre 2017

Notre sélection de places de spectacle et de concert à mettre sous le sapin

Pour les cinéphiles qui n’ont rien contre aller de temps en temps au théâtre Créé cet automne, le spectacle Festen de Cyril Teste est l'une des claques théâtrales de l'année, justement parce que c'est plus que du théâtre. Qualifié de « performance filmique » par son metteur en scène, c'est l'adaptation sur le plateau du fameux film Festen de Thomas Vinterberg sorti en 1998 sur une réunion de famille qui part en vrille du fait de la révélation d’actes terribles commis par le père il y a des années. Un récit anxiogène à l'écran, qui se déploie sur scène dans une scénographique immense… et sur un écran retransmettant des images tournées en direct, notamment derrière le décor. Remarquable. Festen À la MC2 du mardi 23 au samedi 27 janvier De 10€ à 25€ Pour celles et ceux que le burlesque n’effraie pas, bien au contraire Le théâtre, ce n'est pas que des spectacles bavards et longs. C'est aussi des propositions sans paroles au potentiel comique incroyable, dans la

Continuer à lire

Musilac (en juillet) et Musilac Mont-Blanc (en avril) dévoilent une partie de leur programmation

Festivals | La billetterie des deux festivals ouvre le vendredi 1er décembre

Aurélien Martinez | Mardi 28 novembre 2017

Musilac (en juillet) et Musilac Mont-Blanc (en avril) dévoilent une partie de leur programmation

L’hiver n’a même pas encore débuté que le festival Musilac, prévu du jeudi 12 au dimanche 15 juillet à Aix-les-Bains (Savoie), pense déjà à notre été en lâchant les premiers noms de sa prog. Si l’on savait que les fameux Depeche Mode seraient de la partie le jeudi, on vient d’apprendre que l’on pourra croiser le même jour, face au lac, deux autres vétérans du rock (au sens large) britannique : Simple Minds et The Stranglers. Le vendredi sera aussi rock avec les légendaires Deep Purple, voire blues-rock avec les Anglais de The Temperance Movement. Le samedi sera pour l'instant plus éclectique entre les vétérans d’Indochine, l’électro planante de Rone, la plus brute

Continuer à lire

Depeche Mode, première tête d'affiche de Musilac 2018

Festival | Premier nom annoncé par le festival Musilac (à Aix-les-Bains du jeudi 12 au dimanche 15 juillet) et ça claque : Depeche Mode sera sur l'esplanade du lac le (...)

Sébastien Broquet | Mardi 7 novembre 2017

Depeche Mode, première tête d'affiche de Musilac 2018

Premier nom annoncé par le festival Musilac (à Aix-les-Bains du jeudi 12 au dimanche 15 juillet) et ça claque : Depeche Mode sera sur l'esplanade du lac le jeudi 12 juillet 2018 ! Ce sera dans le cadre de ce qui ressemble fort à une tournée des festivals majeurs de l'été, puisque le groupe anglais sera aussi aux Vieilles Charrues, au festival Beauregard ou encore au Main Square. L'occasion de présenter leur récent et 14e album, Spirit. Joli coup qui va booster d'emblée les ventes de tickets (ouverture de la billetterie le 1er décembre) et faire saliver en attendant le 28 novembre prochain où de nouveaux noms seront dévoilés.

Continuer à lire

L’Anamounto : « L’activité de l’association est menacée »

ACTUS | Cet été, l’association voironnaise a célébré les 20 ans de son festival Le Col des 1000. Sauf que sa santé financière actuelle met en péril ses activités, au point que le gros événement d’anniversaire prévu samedi 7 octobre au Grand Angle de Voiron prend des allures de soirée de soutien.

Aurélien Martinez | Samedi 30 septembre 2017

L’Anamounto : « L’activité de l’association est menacée »

« On a fêté les 20 ans du festival cet été, anniversaire que l’on poursuit cette semaine, pour marquer le coup, au Grand Angle – et non à la salle des fêtes où l’on a l’habitude de faire nos soirées. » Samedi 7 octobre, L’Anamounto, association qui organise chaque été Le Col des 1000 (festival très reggae, ska, électro, chanson & co qui se déroule en plein air, à Miribel-les-Échelles), festoyera comme nous l’explique Victor Cassan, vice-président de l’association voironnaise. « La programmation de la soirée n’a pas de lien spécifique avec nos 20 ans, si ce n’est que ça fait très longtemps que l’on cherchait à avoir Massilia Sound System au Col des 1000, mais qu’on n’a jamais pu pour des questions de budget ou de disponibilités. Mais bien sûr, ces groupes [Massilia Sound System, Davodka et Disk'R] sont en lien avec notre esthétique de programmation. » « Le d

Continuer à lire

Uriage ouvre la voix avec Thomas Fersen, Féfé ou encore Léopoldine HH

Festival | Dernier festival de l'été, Uriage en voix célèbre, deux jours durant (samedi 2 et dimanche 3 septembre, le tout gratuitement), la chanson française pas comme les autres. Entre têtes d'affiche et découvertes, la même ligne directrice : la voix de traverse.

Stéphane Duchêne | Mardi 29 août 2017

Uriage ouvre la voix avec Thomas Fersen, Féfé ou encore Léopoldine HH

Le prodige réalisé par Uriage en Voix, c'est que le festival tient tellement à clôturer la saison des festivals d'été qu'il en vient à sonner l'appel d'une rentrée musicale qui, il est vrai, aux premiers jours de septembre, est encore un peu sur le reculoir – compter mi-septembre pour les premiers ébats dans les salles de musique de jeunes (et encore, en mode mal réveillé). Avec toujours ce souci pour le festival sis au parc d'Uriage (la vie est bien faite) de donner de la voix là où s'inscrit le décalage avec ce que l'on appellerait la norme (un-e chanteur-euse, des paroles, de la musique). Ceci en programmant des artistes peu enclins à garder le doigt sur la couture de ce pantalon nommé chanson française – et pourquoi la chanson française ne serait pas un pantalon ? Après le bouffeur de mots Bertrand Belin et la (très, trop?) Grande Sophie l'an dernier, Uriage fait cette année appel, en guise de tête d'affiche, à un type, Féfé, qui depuis ses débuts, y compris avec le Saïan Supa Crew, défroque la chanson à coups de rap-reggae (ou le rap à coups de chanson), et d'un poète détraqué d'un autre genre que Belin, aux chansons ple

Continuer à lire

Jazz à Vienne rend hommage à la légende John Coltrane

Jazz | Quoi de plus normal que de célébrer les 50 ans de la disparition du géant du sax ténor John Coltrane dans un festival de jazz ? Quoi de plus évident que de le faire à Jazz à Vienne ? Qui de plus qualifié pour cela que le vénérable, et lui aussi légendaire, Archie Shepp, entouré pour l'occasion d'un groupe all-star pour dire son suprême amour de celui qu'on appelait « Trane » ? Lundi 3 juillet est assurément LA soirée à ne pas louper cette année à Jazz à Vienne.

Stéphane Duchêne | Mardi 20 juin 2017

Jazz à Vienne rend hommage à la légende John Coltrane

Il y a des rencontres et des figures qui vous changent une vie. En ce qui concerne le saxophoniste de jazz américain Archie Shepp, ce sera celle de John Coltrane. Shepp a 23 ans lorsqu'il voit Coltrane sur scène un soir de 1960 au Five Spot à New York. Le jeune homme est déjà musicien (piano, clarinette, sax alto), jazzman, mais Coltrane est, lui, déjà un poids lourd comme on dirait en boxe et, plus que ça, un génie. La révélation est telle qu'elle pousse Shepp à passer, comme lui, au sax ténor. Rapidement, il fait partie avec des musiciens comme Cecil Taylor, Don Cherry et Ornette Coleman, des pionniers inspirés par quelques travaux remontant aux années 1940 déjà qui, las des conventions du be-bop ou du hard-bop, décident d'en briser les codes, d'en casser le tempo et d'en libérer les improvisations. Ce sont les débuts du free-jazz. Coltrane est lui aussi en train d'emprunter ce virage qui donnera lieu à quelques classiques du genre tels que A Love Supreme. La route des deux hommes n'a alors de cesse de se recroiser. Ascension C'est par l'entremise de Coltrane que Shepp signe chez Impulse ! où il publier

Continuer à lire

Musilac : des stars comme s’il en pleuvait

Festival | Phoenix, Ibrahim Maalouf, Jamiroquai, Julien Doré, Two Door Cinema Club, Sting, Texas, Justice, Calypso Rose, Archive, Vianney, Juliette Armanet… Comme chaque année, Musilac aligne les grands noms quatre jours durant. Ce qui ne doit pas faire oublier les autres, plus discrets, moins bankables… Tour d’horizon jour par jour de ce que l’on découvrira à Aix-les-Bains entre le 13 et le 16 juillet.

Stéphane Duchêne | Mardi 20 juin 2017

Musilac : des stars comme s’il en pleuvait

Amplitude sonique le jeudi Ça commence fort Musilac le 13 juillet, et tous azimuts avec ça. De Juliette Armanet, la nouvelle petite fiancée des branchés, à l'alien sud-af' Die Antwoord (que ces mêmes branchés aiment pour de toutes autres raisons) ; de la pop variété joueuse de Lulu Gainsbourg (comme Armanet, on aime ou on déteste) aux hardos australiens d'Airbourne, en passant par le rap engagé de Kery James : il va y avoir dès le premier jour de l'amplitude thermique et sonique sur les bords du Lac du Bourget. Or on est loin du compte si l'on n’ajoute pas aussi l'électronicien teuton tout en délicatesse Fritz Kalkbrenner – délicatesse partagée par le duo Paradis, même si leur électronique empreinte des chemins plus pop. Reste que le gros des troupes est lui, ce soir-là, résolument pop rock : pop dansante chez Two Door Cinema Club, schlass comme jamais chez

Continuer à lire

Et Le Grand son partit à la conquête du « public jeune »

Festival | 3000 participants par soir, 330 bénévoles et, surtout, 30 ans d’existence : on croit deviner le chiffre porte-bonheur du festival Le Grand son – anciennement Les Rencontres Brel. Cette année encore il convie tous les styles musicaux (Vianney, Trust, Hugues Aufray, Debout sur le zinc, La Maison Tellier...) à Saint-Pierre-de-Chartreuse, sur une semaine (du 18 au 22 juillet). Pour rester dans le thème, nous avons posé trois questions à Jean-Pierre Godefroy, président de l’Éphémère, l’association qui organise le festival.

Nicolas Joly | Mardi 27 juin 2017

Et Le Grand son partit à la conquête du « public jeune »

Pourquoi avoir abandonné le nom de Rencontres Brel pour celui du Grand son ? Jean-Pierre Godefroy : La principale raison est que la famille Brel nous avait donné jusqu’aux 30 ans du festival pour nous appeler Rencontres Brel. Nous avons donc mis en place un groupe de réflexion l’année dernière pour trouver ce nouveau nom [une référence au Grand Som, sommet du massif de la Chartreuse – NDLR], en accord avec le public jeune que nous souhaitons toucher. D’autant plus que le public plus âgé, qui venait écouter du Brel, n’était pas forcément satisfait de notre programmation éclectique. Aujourd’hui, nous essayons de satisfaire tant les personnes qui souhaitent écouter de la chanson française comme Vianney, que celles qui souhaitent écouter du rock avec Trust. Les festivals, ce n’est pas ce qui manque dans la région. En quoi Le Grand son se démarque-t-il ? Malgré notre importance dans la sphère des festivals de l’Isère, nous ne sommes pas un gros festival. Notre jauge maximum étant de 3000 personnes par jour, nous avons une dimension bien plus intimiste. Le slogan que je donne souvent c’

Continuer à lire

Col des 1000 : un anniversaire perché dans la Chartreuse

Festival | Les 7 et 8 juillet, en plein champ, au milieu des arbres et des vaches, plusieurs dizaines d’artistes feront bouger les festivaliers fans de reggae, ska, électro, chanson & co du côté de Miribel-les-Échelles (45 minutes de Grenoble). Un événement rendu possible chaque année depuis 1997 par la détermination des bénévoles de l’association Anamounto. À l'occasion des 20 ans du festival, l’une de ses membres revient avec nous sur autant d'années d’aventure et d’huile de coude.

Nicolas Joly | Mercredi 21 juin 2017

Col des 1000 : un anniversaire perché dans la Chartreuse

L’Isère est une terre de légendes. Parmi elles, il en est une qui parle d’un mystérieux rassemblement dédié à la musique païenne qui aurait lieu chaque année au fin fond des montagnes. Depuis 20 ans, ils sont de plus en plus nombreux à se retrouver au sommet du col des Mille Martyrs, pour faire vivre et grandir ce festival qui a débuté modestement. « Au départ, c’était un anniversaire avec 200 personnes et des concerts sur une charrette » nous explique Florine Thévénin, membre d’Anamounto, l’association qui organise l’événement. Aujourd’hui, le Col a bien changé, grâce aux 150 bénévoles d’Anamounto. Ce sont près de 6000 festivaliers qui s’y sont retrouvés l’année dernière, pour faire vibrer le sol chartreux sur des rythmes rastafaris (mais pas que). « Aller vers les autres » Pour les 20 ans de son bébé, Anamounto voit les choses en grand. Body-painting, atelier crêpes, espace pour enfants, stand de bien-être, jeux et tables de ping-pong... : les activités ne manqueront pas pour divertir les festivaliers et leur proposer, au-delà de la musique, une expérience de vie en communauté. « La plupart des gens qui viennent au col ne

Continuer à lire

Hadra Trance Festival : bons baisers du centre de la France

Festival | C’est officiel : le festival, pensé à Grenoble mais déplacé l’an passé loin de l’Isère, revient là-bas à Vieure, en Auvergne, du 7 au 10 septembre. On fait le point avec son directeur Benoît Allirol, souvent sur la route donc.

Aurélien Martinez | Vendredi 28 avril 2017

Hadra Trance Festival : bons baisers du centre de la France

Festival psytrance de référence en France organisé par des Grenoblois, le Hadra Trance Festival se retrouve depuis l’an passé parachuté à Vieure, dans l’Allier (Auvergne), après avoir dû quitter Lans-en-Vercors suite aux élections municipales de 2014. Du coup, comment s’est passée cette première édition hors de l’Isère ? Benoît Allirol, directeur du festival : « C’était bien mais dur, car organiser un festival en moins de quatre mois, sur un territoire que nous ne connaissions pas, n’a pas été évident [ils avaient galéré pour trouver un nouveau terrain d’accueil, et avaient du coup dû annuler l’édition 2015 – NDLR]. Surtout qu’à la base, vu les délais, ça ne devait pas être un festival mais une soirée des quinze ans de l’association Hadra. » Finalement, tout s’est vite transformé en festival, même s’il était plus petit qu’à Lans-en-Vercors – 6000 personnes sur trois jours et deux nuits, contre 15 000 et un soi

Continuer à lire

Jazz à Vienne 2017 : voici la programmation !

Festival | Jazz à Vienne, qui regarde souvent et encore vers l'avenir en faisant mûrir en son sein les jeunes talents, jette un joli coup d'œil cette année au passé et à ses disparus sous la forme d'une demie-douzaine d'hommages, parmi lesquels Fela, Prince ou David Bowie. Sans compter quelques autres morceaux de choix (De La Soul, Mary J. Blige...) pour tous les goûts.

Stéphane Duchêne | Lundi 27 mars 2017

Jazz à Vienne 2017 : voici la programmation !

On analyse tout ça sur le site du PB Lyon.

Continuer à lire

Musilac 2017 : et voici onze nouveaux noms

Festival | Rendez-vous du jeudi 13 au dimanche 16 juillet à Aix-les-Bains (Savoie) pour les quinze ans du fameux festival.

Aurélien Martinez | Lundi 20 février 2017

Musilac 2017 : et voici onze nouveaux noms

Sting, Jamiroquai, Justice, Phoenix, Calypso Rose, Ibrahim Maalouf, Die Antwoord, Fritz Kalkbrenner, Archive, Julien Doré, LP, Vianney, Kery James, The Lumineers… Depuis plusieurs semaines, l'équipe de Musilac livre au compte-gouttes la liste des artistes qui seront à l'affiche de l'édition des 15 ans (liste complète en bas de cet article). Nouvelle livraison avec onze noms : Le fameux groupe Texas, mené par la Britannique Sharleen Spiteri La légende électro française Vitalic La jeune Britannique Birdy, très indie pop / folk Le Frenchy Lescop, simili Étienne Daho que l'on avait découvert dans La forêt Les rockeux fougeux (et made in France) de

Continuer à lire

Jamiroquai, de retour, sera cet été au festival Musilac

Festival | 2017 marquera le potentiel retour au premier plan de Jamiroquai : un groupe anglais au son funk & co mené par le chanteur Jay Kay qui a connu (...)

Aurélien Martinez | Mardi 17 janvier 2017

Jamiroquai, de retour, sera cet été au festival Musilac

2017 marquera le potentiel retour au premier plan de Jamiroquai : un groupe anglais au son funk & co mené par le chanteur Jay Kay qui a connu la gloire au milieu des années 1990 avec des tubes comme Cosmic Girl ou Alright. Une volonté de retour que l'on a pu constater ce lundi 16 janvier avec le dévoilement d'un teaser annonçant Automaton, un nouvel album prévu pour la fin mars, six ans après le précédent (accueilli avec froideur). Qui dit nouvel album dit donc tournée pour le promouvoir. Bonne nouvelle : elle passera par Aix-les-Bains le dimanche 16 juillet dans le cadre du festival Musilac – qui, on le rappelle, a déjà dévoilé une bonne partie de ses têtes d'affiche, et il y en a des attrayantes (Justice, Phoenix, Calypso Rose, Julien Doré, Archive, Ibrahim Maalouf, …). La billetterie est déjà ouverte.

Continuer à lire

PB d'or 2016 : musique

C'était 2016... | Avec du changement côté Cabaret frappé, des images fortes ou encore une confirmation.

Aurélien Martinez | Mardi 20 décembre 2016

PB d'or 2016 : musique

Le PB d’or de la bonne surprise : la nouvelle configuration du Cabaret frappé En janvier 2016, la Ville de Grenoble convoquait la presse pour annoncer un changement de taille : le Cabaret frappé, festival musical qu’elle organise chaque été au Jardin de Ville, passerait en gratuité totale – contre, auparavant, une première partie sous le kiosque en accès libre et, ensuite, une série de concerts payants sous chapiteau. Une décision politique motivée par un souci de faire évoluer le festival né en 1999, mais surtout par des considérations financières, cette gratuité permettant paradoxalement de réduire pas mal de coûts – plus de chapiteau par exemple. Pourquoi pas, même si, du coup, nous pouvions craindre une édition 2016 au rabais… Sauf que ça ne s’est pas produit, grâce justement à cette nouvelle organisation qui a redonné du souffle au dispositif. Le Jardin de Ville fut ainsi judicieusement repensé par l’équipe organisatrice autour d’une grande scène et d’un bar sous le kiosque, ce qui ne donnait

Continuer à lire

Musilac 2017 : encore des nouveaux noms (dont des grands)

Festival | En véritable maîtresse du teasing, l’équipe du festival (qui aura lieu du 13 au 16 juillet à Aix-les-Bains) continue de lâcher des noms quand bon lui semble, histoire de ravir tous les publics – et de maintenir l'attention. On fait le point sur les dernières têtes d’affiche qui viennent d’être annoncées.

Aurélien Martinez | Dimanche 18 décembre 2016

Musilac 2017 : encore des nouveaux noms (dont des grands)

La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue d'être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Justice, Sting, Phoenix, Die Antwoord, Archive, The Lumineers, Calypso Rose et Vianney. Mais on n'avait pas encore tout entendu, loin de là... Avec la nouvelle annonce que vient de faire le festival, c’est ni plus ni moins que dix noms qui viennent de se rajouter. Parmi eux, l’immense (et très populaire) trompettiste Ibrahim Maalouf, qu’on avait mis en une du PB début décembre lors de son dernier passage grenoblois ; l’ex-Birdy Nam Nam Pone dont on pense le plus grand bien comme on l’écrivait en novembre ; le petit prince de l'électro (il est né en 1999 !) dont tout le monde parle Petit Biscuit ; le (presque) tout aussi jeune (1996) DJ Kungs ou encore

Continuer à lire

Musilac 2017 : Justice et Sting viennent grossir l'affiche des 15 ans

MUSIQUES | Rendez-vous du 13 au 16 juillet à Aix-les-Bains (Savoie)

Aurélien Martinez | Lundi 12 décembre 2016

Musilac 2017 : Justice et Sting viennent grossir l'affiche des 15 ans

La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue à être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Phoenix, Die Antwoord, Archive, The Lumineers, Calypso Rose et Vianney. Deux nouveaux noms se rajoutent. D'abord les producteurs de tubes à la pelle (D.A.N.C.E., Never Be Alone...) Justice, dont le nouvel album vient de sortir. Et le on-ne-le-présente-plus Sting. Pour savoir qui passe quel jour, c'est sur le site du festival que ça se passe.

Continuer à lire

Musilac 2017 : un jour de plus et déjà quelques (beaux) noms côté prog

Festival | « À l’occasion de nos 15 ans, nous avons décidé de faire la fête plus longtemps ! » Cet été, le fameux festival situé à Aix-les-Bains célébrera donc son (...)

Aurélien Martinez | Vendredi 25 novembre 2016

Musilac 2017 : un jour de plus et déjà quelques (beaux) noms côté prog

« À l’occasion de nos 15 ans, nous avons décidé de faire la fête plus longtemps ! » Cet été, le fameux festival situé à Aix-les-Bains célébrera donc son anniversaire sur quatre (et non plus trois) jours, comme annoncé ce vendredi sur Facebook. Rendez-vous du jeudi 13 au dimanche 16 juillet, toujours en face du lac savoyard. Si l’ensemble de la programmation n’a pas encore été dévoilé (elle le sera au fur et à mesure), on a déjà quelques noms qui donnent très envie – en vrac, les tubesques Phoenix, les Sud-Africains de Die Antwoord, les légendaires Archive et Lumineers, la reine Calypso Rose (photo) ou encore le frenchy

Continuer à lire

Langue de voix au festival Uriage en Voix

MUSIQUES | Une cure de chanson française pas comme les autres (ou pas comme l'autre) ; une cure de langue donc, c'est ce que propose ce week-end Uriage-les-bains et son festival gratuit Uriage en Voix en programmant notamment les drôles de zozos chantants que sont Bertrand Belin, Zaza Fournier et la Grande Sophie.

Stéphane Duchêne | Mardi 30 août 2016

Langue de voix au festival Uriage en Voix

Depuis quelques années, de Parcs (album), en Requin (roman), en Cap Waller (album) où il maintenait le sien (de cap), celui d'un post-yéyé aliénant et addictif qui, il le dit lui même, « parle en fou », Bertrand Belin est sorti de la prodigieuse Hypernuit d'une chanson dont le langage marche à côté de la voie et de la voix. Depuis donc, l'ancien guitariste de métier (et cela, ça se sent) au phrasé bashungien est devenu une bête à concours festivaliers – un peu aussi parce que l'animal est une bête de scène aussi indéchiffrable que ses chansons sont « insolubles » (le mot est de lui). Pas une kermesse musicale, des plus modestes aux plus grandioses, qui n'invoque la présence du classieux crooner de l'impossible. Belin y fait toujours tache et cette tache est d'huile : elle se répand dans les esprits qu'elle contamine positivement mais se mélange mal à celles des collègues programmés de concert, qu'ils soient indie-rock ou variété française. Une chanson à côté de la voix donc. Bucco-lingual

Continuer à lire

Festival : Les Rencontres Brel deviennent Le Grand Son

ACTUS | Chaque été à Saint-Pierre-de-Chartreuse, et ce depuis 1988, a lieu le festival Les Rencontres Brel. Un événement musical qui va continuer l’an prochain, mais sous un nouveau nom comme l’ont annoncé les organisateurs lors de l'édition qui vient de s'achever. D'accord, mais pourquoi ?

Aurélien Martinez | Lundi 25 juillet 2016

Festival : Les Rencontres Brel deviennent Le Grand Son

En 2017, les Rencontres Brel en seront à leur trentième édition, ce qui n’est pas rien. Une date clé qui sera aussi celle du changement de nom. « Plusieurs facteurs expliquent et motivent ce changement, au premier rang desquels l’évolution de la ligne artistique du festival. L’œuvre et l’héritage de Jacques Brel y apparaissent toujours en filigrane, de même que la dimension chanson, mais l’équipe du festival a souhaité depuis quelques années faire évoluer sa grille de programmation en l’ouvrant aux musiques actuelles et aux musiques du monde. » Voilà le pourquoi du comment selon l’organisation : elle a communiqué sur cette modification pendant la 29e édition du festival qui s’est tenue du mardi 19 au dimanche 24 juillet et a rassemblé 14 000 spectateurs selon le communiqué de presse. Un communiqué qui continue ainsi : « Le nom de Brel n’est plus un marqueur majeur dans la construction et la promotion de l’événement. Si pour la jeune génération l'évocation de Brel ne s'impose pas, pour les plus anciens spectateurs du festival l’artiste et sa création n'apparaissent plus comme d

Continuer à lire

Rémi Perrier, le chef d’orchestre de l’ombre

Portrait | Alors que la quinzième édition de Musilac aura lieu du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains, on a rencontré le promoteur local Rémi Perrier, à l’origine du festival comme de tout un tas de spectacles à Grenoble et ailleurs. Un métier de l’ombre qu’il nous dévoile dans ses locaux, les pieds sur le bureau et la clope au bec. Magnéto.

Aurélien Martinez | Dimanche 3 juillet 2016

Rémi Perrier, le chef d’orchestre de l’ombre

« Je suis très bien dans l'ombre. Il n'y a d'ailleurs pas forcément intérêt et pertinence à ce que le spectateur lambda – et lambda dans ma bouche ce n'est pas péjoratif – me connaisse. » Voilà ce que nous dit d’emblée le « promoteur local » (c’est ainsi qu’il définit son métier) Rémi Perrier, personnalité phare de la scène culturelle grenobloise qui organise de nombreux concerts et spectacles à Grenoble et ailleurs – si la « tour de contrôle est à Grenoble », sa zone de travail s’étend sur Rhône-Alpes-Auvergne, la Bourgogne et la Franche-Comté. Mais au fait, c’est quoi un promoteur local ? « Quand je réponds à des gens sur ce qu'est mon métier, j'aime bien dire que tout commence à la première affiche collée, au premier billet vendu, et va jusqu'à la dernière porte du dernier camion qui se referme à cinq heures du matin sur le parking de la salle. C'est un métier qui englobe tous les domaines indispensables à la bonne tenue d'un spectacle ou d'un concert. » Un métier « passionnant » qu’il exerce depuis plus de trente ans, et qui place sa société RPO comme un i

Continuer à lire

Rencontres Brel : « Ne pas courir après les têtes d’affiche »

MUSIQUES | Pour leur 39e édition prévue du mardi 19 au dimanche 24 juillet, les Rencontres Brel de Saint-Pierre-de-Chartreuse donnent une nouvelle couleur à leur programmation. Et réservent quelques surprises musicales. Alexis Petit, directeur du festival, nous en livre certaines.

Charline Corubolo | Mardi 5 juillet 2016

Rencontres Brel : « Ne pas courir après les têtes d’affiche »

Comment vous positionnez-vous dans le paysage des festivals isérois ? Alexis Petit : On essaie d’être en complémentarité avec les autres. On discute pas mal entre nous, il y a une assez bonne entente. Cette année, on a réussi à s’entendre avec le Cabaret frappé sur nos dates, c’est très important comme on se partage les publics. Avec des dates décalées, c’est mieux pour nos fréquentations respectives et pour le public. Comment élaborez-vous la programmation du festival ? C’est un travail d’équipe dans lequel il faut prendre en compte la tournée des artistes, les budgets et nos goûts artistiques. La particularité de cette année, c’est qu’on fait venir des artistes qui ne sont pas passés dans la région depuis longtemps, par exemple Alborosie. On souhaite aussi présenter plus de groupes locaux émergents et ne pas courir après les têtes d’affiche. C’est une volonté politique. L’autre particularité, c’est qu’il y a trois soirées av

Continuer à lire

Musilac met le feu au lac

Festival (Savoie) | Aussi foisonnante que pointue, éclectique que bien choisie, populaire (Les Insus, Elton John) que fureteuse (Barns Courtney), hurlante (Mass Hysteria) que susurrante (Lou Doillon), la programmation de la nouvelle édition de Musilac (Aix-les-Bains, Savoie) est un joyeux casse-tête autant qu'un labyrinthe où il fait bon se perdre. Nous avons posé ça et là quelques balises.

Stéphane Duchêne | Mardi 21 juin 2016

Musilac met le feu au lac

Foals À quoi voit-on qu'une sauce est en train de prendre pour de bon ? C'est simple : quand certains commencent, affublés d'une grimace de doute, à l'accuser d'avoir tourné. C'est bien le phénomène qui se produit avec Foals, prodigieux groupe anglais de disque et de live, dont l'ambition démesurée (pour schématiser, on pourrait dire qu'ils ont remisé leur math-rock pour s'attaquer à une sorte de pop quantique en mutation permanente) commence à faire dire que la formation menée par Yannis Philippakis n'aspire qu'au rock de stade (mi-Muse, mi-Pink Floyd tardif). Procès sévère – si l'on n'a même plus le droit d'enflammer les foules... Ironie du contexte aixois, Foals se produira sur la scène montagne quand précisément à l'écoute de leur dernier album, pourtant intitulée What went down, on a la très nette sensation de parcourir une montagne sans jamais savoir si l'on est en train de la gravir ou de la descendre. Dimanche 10 juillet à 21h10 Grand Blanc L'Australie, la Réunion, Aix-les-Bains :

Continuer à lire

Ils re-Vienne (à Jazz à Vienne)

MUSIQUES | Quel est le comble pour un festival de jazz ? De faire du classique. Ce pourrait être une blague récurrente du côté du Théâtre antique de la cité allobroge, mais c'est aussi la formule qui fait de Jazz à Vienne un incontournable de l'été. Où, en sus, il reste toujours quelque chose à découvrir.

Stéphane Duchêne | Mardi 21 juin 2016

Ils re-Vienne (à Jazz à Vienne)

Toi aussi joue chaque année avec Jazz à Vienne au bingo des noms – c'est un peu comme compter les ponts ou les Peugeot rouges sur l'autoroute avec papa et maman lors des départs en vacances. Qui est venu? Qui revient ? Quand et comment ? Quand l'a-t-on vu pour la dernière fois ? Qui opère son baptême du feu ? Et toi, dis, quand reviendras-tu ? Reste qu'un festival qui parvient à ce point à fidéliser ses invités ne peut être qu'un événement où l'on a envie de revenir, y compris en tant que spectateur. Et puis il y a ce travail de défrichage de l'ombre avec les scènes dites annexes, qui depuis tant d'années laisse aux jeunes pousses le temps de fleurir et de revenir en tête d'affiche – on pourrait appeler cela la jurisprudence Cecile McLorin Salvant / Chromb / Gregory Porter. Forever Chet Il faudra donc compter cette année, outre les précités, sur les présences de Diana Krall, de l'immense guitariste John McLaughlin, de l'incontournable Erik Truffaz, de la désormais pop star internationale Ibrahim Maalouf (photo), invité dans les plus grands raouts planétaires (cf Cannes), de Goran Bregovic et de son Orchestre des mariages et des enterrements (ce qu

Continuer à lire

Cabaret frappé : « On présente les têtes d’affiche de demain »

MUSIQUES | Pour sa dix-huitième édition, le Cabaret frappé, incontournable temps fort musical de l’été grenoblois, change de peau en devenant 100% gratuit. Pourquoi ? On est allés poser la question (et d’autres) à Loran Stahl, responsable du festival depuis 2004.

Aurélien Martinez | Lundi 20 juin 2016

Cabaret frappé : « On présente les têtes d’affiche de demain »

Grand changement cette année : le festival abandonne ses soirées en deux temps (première partie gratuite sous le kiosque et concert payant sous le chapiteau) pour des soirées toutes gratuites. Pourquoi ce choix ? Loran Stahl : C’est la volonté de la Ville de Grenoble. Comme le Cabaret frappé est un événement municipal, il est tributaire de la politique de la Ville. En dix-huit ans, il en a d’ailleurs vu passer des municipalités ! Après, cette gratuité est un choix tout à fait cohérent avec le projet de la municipalité actuelle ; comme il est cohérent que, pour harmoniser les propositions sur le territoire, la Ville ait demandé que le festival ait lieu une semaine plus tôt [pour notamment ne pas se retrouver sur la même semaine que les Rencontres Brel – NDLR]. Même si on joue maintenant sur la semaine la plus chère de tous les festivals de France ! Forcément, le travail du programmateur que vous êtes doit être différent… L’équation

Continuer à lire

Florence Verney-Carron : « Marquer de façon visible l’action de la région »

ACTUS | Depuis l'élection de Laurent Wauquiez (Les Républicains) à la tête de la région Auvergne Rhône-Alpes en décembre dernier, le monde de la culture s'est inquiété, parfois offusqué, au minimum s'est posé des questions, notamment suite à une déclaration pour le moins malheureuse en pleine campagne sur les formations « fantaisistes » de circassien et de marionnettiste. C'est peu dire que Florence Verney-Carron, vice-présidente en charge de la culture, est attendue par pas mal de monde. On l’a rencontrée.

Sébastien Broquet | Mardi 3 mai 2016

Florence Verney-Carron : « Marquer de façon visible l’action de la région »

En janvier, après l'élection, vous demandiez du temps avant de dévoiler votre feuille de route concernant la culture. Aujourd’hui, pouvez-vous nous dire quels sont les points qui vont être privilégiés ? Florence Verney-Carron : C’est la première fois qu'une élection se déroulait en décembre. C’était très compliqué de nous atteler au budget 2016 en si peu de temps. Durant ces trois premiers mois, j’ai analysé pas mal de choses. On avait un certains nombre de principes, déjà évoqués par Laurent Wauquiez durant la campagne, notamment deux points très forts : d'abord accompagner évidemment les créateurs culturels de premier plan, ensuite encourager l’émergence – ce qui est l’essentiel pour une collectivité publique. Ça nous a amenés à tracer deux grands points de notre politique culturelle : avoir une offre de qualité partout, même dans les endroits les plus reculés du territoire, et y apporter beaucoup d’attention : ce peut-être une librairie, un festival, un cinéma. Le second point, ce sera de respecter et d’encourager tous les lieux de création. Et comme nous arrivons au moment de la fusion des régions, il est aussi

Continuer à lire

Les Rencontres Brel ont dévoilé leur programmation

MUSIQUES | Rendez-vous du mardi 19 au dimanche 24 juillet 2016, à Saint-Pierre de Chartreuse.

Aurélien Martinez | Mercredi 13 avril 2016

Les Rencontres Brel ont dévoilé leur programmation

Bonne nouvelle : cette année, le festival ne subira pas la concurrence du Cabaret frappé, qui lui a été avancé d’une semaine. Le public grenoblois pourra donc prendre la Chartreuse pendant six jours pour aller écouter les trois filles de la sensation internet L.E.J (mais si, écoutez leur tube Summer 2015), les revenants de La Rue Ketanou, les bruyants Tambours du Bronx, le très world-jazz Manu Dibango, le très salsa Yuri Buenaventura, les fameux Chico & The Gypsies ou encore le touchant Dick Annegarn. La billetterie est ouverte : rendez-vous sur le site des Rencontres. La prog complète est bien sûr dispo.

Continuer à lire

L'édition 2016 du festival Hadra aura lieu en Auvergne

ACTUS | Bonne nouvelle : après l’annulation de la précédente édition, le festival de psytrance va revenir début septembre, mais loin de l’Isère. Rendez-vous du 2 au 4 septembre au centre de la France : à Vieure dans l’Allier. Pourquoi ce choix ? On est allés le demander aux principaux intéressés. Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Vendredi 8 avril 2016

L'édition 2016 du festival Hadra aura lieu en Auvergne

« Alors voilà, nous y sommes ! Deux années que nous attendions de pouvoir annoncer la neuvième édition du Hadra Trance Festival… Et ce jour est finalement arrivé ! » Voilà comment commence le communiqué de presse que l’association Hadra, très branchée musique électronique et en particulier trance psychédélique, a envoyé à la presse ce vendredi 8 avril. Un retour qui était très attendu comme l’édition précédente avait dû être annulée. « En 2014 avait eu lieu la huitième édition du festival sur la commune partenaire de Lans-en-Vercors en Isère. Cette édition, unanimement acclamée et fréquentée (15 000 personnes / jour avaient assisté à l'événement), la cinquième consécutive sur le site du stade de neige, avait malheureusement été la dernière, faute de soutien politique après les municipales de mars 2014 et le changement de majorité. » À la recherche du temps perdu Flash back : en septembre 2014, l’association Hadra était

Continuer à lire

Jazz à Vienne dévoile sa programmation

MUSIQUES | Les festivals s'effeuillent en cette fin d'hiver : au tour de Jazz à Vienne de présenter son programme, relevé et concentré sur les valeurs sûres. Voici notre top 5 (et la programmation complète).

Sébastien Broquet | Mardi 29 mars 2016

Jazz à Vienne dévoile sa programmation

Article à retrouver sur le site du PB Lyon.

Continuer à lire

Musilac : Feu! Chatterton, Ratatat, Editors et d’autres annoncés cet été

MUSIQUES | Le festival prévu du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains (Savoie) rajoute des noms à sa programmation. Dont certains qui donnent très envie. On fait le point.

Aurélien Martinez | Dimanche 6 mars 2016

Musilac : Feu! Chatterton, Ratatat, Editors et d’autres annoncés cet été

Lilly Wood and The Prick, Birdy Nam Nam, The Avener, Nekfeu, Louise Attaque… Comme chaque été, Musilac aligne les grands noms, en glissant quelques chouettes découvertes ici et là – Courtney Barnett par exemple. Ce dimanche, on apprend que dix nouveaux artistes rejoindront les autres au bord du lac en juillet dont : Feu! Chatterton, le groupe français dont tout le monde parle en ce moment et qui était en "une" cette semaine du Petit Bulletin Grenoble pour son (excellent) concert de samedi à la Belle électrique. Le duo new-yorkais Ratatat, que l’on n’avait pas croisé depuis un bail. Et qui propose des mélodies tubesques en veux-tu en voilà.

Continuer à lire

Birdy Nam Nam, St Germain et d’autres cet été à Musilac

MUSIQUES | Troisième annonce d’artistes ce vendredi du côté de Musilac. Qui verra-t-on début juillet à Aix-les-Bains aux côtés de Lilly Wood and The Prick, Elton John ou encore Nekfeu ? Réponses.

Aurélien Martinez | Vendredi 15 janvier 2016

Birdy Nam Nam, St Germain et d’autres cet été à Musilac

On connaissait déjà certains des artistes programmés du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains, et il y a des gros noms (voir la liste ci-dessous). L'équipe aux commandes de Musilac étant adepte du dévoilement au compte-gouttes (ça buzze plus), elle vient de lâcher cinq nouveaux noms. Le trio Birdy Nam Nam (photo), qui a récemment d’enflammé la Belle électrique Le très French Touch St Germain, qui est revenu l’an dernier sur le devant de la scène avec l’album Real Blues. Oxmo Puccino, qu’on ne présente plus. Les Anglais de Shake Shake Go et leur pop-folk qu’on a pu croiser l’été dernier au Cabaret frappé. La jeune chanteuse française

Continuer à lire

De nouveaux noms pour Musilac

MUSIQUES | On savait déjà pour Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, Foals et Lilly Wood and (...)

Aurélien Martinez | Jeudi 17 décembre 2015

De nouveaux noms pour Musilac

On savait déjà pour Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, Foals et Lilly Wood and The Prick. Voici du neuf pour ceux qui voudraient se rendre début juillet à Aix-les-Bains. Le vendredi 8 juillet, on aura droit au duo français d’électro-pop Synapson. Pour le samedi 9 juillet, quatre nouveaux noms se sont ajoutés : le DJ au succès fulgurant The Avener, le rappeur à la mode Nekfeu (ancien du groupe 1995), les vétérans métalliques de Mass Hysteria et la Britannique Amy Macdonald (à classer dans les genres «"folk-rock, pop-rock, rock alternatif UK" selon son label Universal). Enfin, le dimanche 10 juillet, on croisera sur scène le Boys Noize et sa house dynamite, le duo pop VKNG, formé par des musiciens venus d

Continuer à lire

Musilac 2016 : The Avener, Nekfeu ou encore Boys Noize annoncés

MUSIQUES | Il y a quinze jours, l’équipe aux commandes du festival prévu du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains avait lâché les premiers (gros) noms de sa future prog. Voici une nouvelle salve de huit artistes.

Aurélien Martinez | Mercredi 16 décembre 2015

Musilac 2016 : The Avener, Nekfeu ou encore Boys Noize annoncés

On savait déjà pour Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, les Anglais de Foals et les fameux Lilly Wood and The Prick (voir plus bas pour les jours associés). Voici du neuf pour ceux qui voudraient se rendre début juillet à Aix-les-Bains. Le vendredi 8 juillet, on aura droit au duo français d’électro-pop Synapson. Pour le samedi 9 juillet, quatre nouveaux noms se sont ajoutés : le DJ au succès fulgurant The Avener, le rappeur à la mode Nekfeu (ancien du groupe 1995 ; photo), les rockeurs (mais pas que, loin de là) de Mass Hysteria et la Britannique Amy Macdonald (à classer dans les genres « folk-rock, pop-ro

Continuer à lire