Cabaret frappé 2018 : voici (enfin) les premiers noms

Festival | On attendait depuis des semaines (au moins !) la programmation de la vingtième édition du festival d’été gratuit de la Ville de Grenoble. La voici, du moins en partie. Rendez-vous au Jardin de Ville entre le lundi 16 et le samedi 21 juillet pour découvrir tout ça en live.

Aurélien Martinez | Mardi 24 avril 2018

Photo : Benjamin Colombel / DR / DR


Douze : c'est le nombre de noms que vient de lâcher l'équipe aux commandes du Cabaret frappé. Avec, déjà, deux têtes bien connues à Grenoble : Arash Sarkechik, qui vient de sortir son premier album solo Toutirabien, et le trio Pelouse de Xavier Machault, qui malaxe rock et chanson pour le meilleur. On retrouve également dans cette première annonce d'autres têtes connues, cette fois-ci au niveau national : les fameux Gnawa Diffusion, le folkeux H-Burns et la grande Sandra Nkaké.

Rayon événements, on note la venue de Seun Kuti (& Egypt 80), fils du légendaire Fela Kuti à qui l'on doit le terme "afrobeat" ; tout comme le second passage en terres grenobloises (après la Bobine cet hiver) du génial groupe néerlando-turc Altin Gün qui redonne une seconde vie à la scène pop turque des années 1960-1970. Quant aux Congolais de KOKOKO!, qui se présentent comme « la bande-son du Kinshasa d'aujourd'hui », leur show devrait lui aussi envoyer du lourd au vu de ce que l'on peut en écouter et voir sur le net.

Enfin, rayon découvertes, il faudra guetter le concert du duo français Cabadzi, sous le nom de Cabadzi x Blier : un projet inspiré par le cinéma (et, surtout, les dialogues) de Bertrand Blier. Tout comme ceux de Flèche Love, ancienne chanteuse du groupe suisse Kadebostany vu en 2016 au Cabaret ; du trio folk-rock Gunwood ; et de l'électro-popeux Kazy Lambist.

Voilà pour les premiers noms, sachant que l'équipe du Cabaret en a encore en stock. Et qu'elle nous dira qui passera quel jour plus tard : soyons patients.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Quand, l'été, la musique est bonne (et gratuite)

Sélection | Que celles et ceux qui n’ont pas prévu de déserter la chaleur iséroise tout l’été se rassurent : il y aura de quoi s’occuper en ville en juillet et en août, notamment avec des concerts haut de gamme et, ce qui ne fait pas de mal, gratuits. Suivez-nous.

La rédaction | Mardi 3 juillet 2018

Quand, l'été, la musique est bonne (et gratuite)

Des concerts au Jardin de Ville de Grenoble Du 16 au 21 juillet C’est le temps fort de l’été grenoblois, encore plus depuis qu’il est devenu gratuit : le Cabaret frappé revient pour une 20e édition qui offrira chaque soir pas mal de belles promesses musicales. Comme le lundi 16 juillet, jour d’ouverture, qui verra le psychédélisme turc d’Altin Gün se produire à nouveau à Grenoble après un passage envoûtant en début d’année à la Bobine. Le mardi, on célébrera entre autres le retour du groupe grenoblois mythique Gnawa Diffusion. Le mercredi en fin de soirée, on en prendra plein les oreilles (et, surtout, on dansera à n’en plus pouvoir) avec les Congoloais de KOKOKO! et leurs instruments créés avec des matériaux de récupération qui s’avèrent être percussifs à souhait. Le jeudi sera plus calme avec, notamment, le folk du génial H-Burns. Le vendredi, on sera là pour la Franco-Camerounaise (et très classe) Sandra Nkaké. Enfin, le samedi, on terminera en beauté avec Seun Kuti & Egypt 80, mythique formation afrobeat. Six soirs de musique passionnante (sachant que nous n’avons pas listé ici tous les artistes programmés) : merci le C

Continuer à lire