De Jujurieux à la Croix-Rousse, un monde en soie

Ain / Rhône / Entre Jujurieux et Lyon se dessine une histoire autant industrielle que sociale autour de la soie. Balade en deux temps.

Soieries Bonnet - Jujurieux

C’est une extension de ce qui se trame à Lyon, qui se trouve et se visite toujours à Jujurieux dans l’Ain (à 70 km de Lyon) sur les terres de l’écrivain et prix Goncourt de la poésie, Charles Juliet. En 1835, l’entrepreneur Claude-Joseph Bonnet (1786-1867) installe dans son village de naissance un véritable pensionnat-école, le premier du genre en France. Lui-même a appris le métier de tisseur à Lyon avant de devenir fabricant dans le quartier des Terreaux à 24 ans.

à lire aussi : Visiter le Bugey ancestral

Dans l’Ain, il va faire travailler jusqu’à 2000 personnes en même temps pour la filature, le moulinage et le tissage. À la fin du XIXe siècle, ce sont 800 ouvriers qui œuvrent de chez eux pour le dévidage des cocons et 1200 sur place — dont 800 jeunes filles dès 12-13 ans, venues l’Ain, de Savoie voire l’Italie du Nord, placées par leur famille ou recueillies à l’orphelinat de l’hôpital lyonnais de la Charité (l'actuelle place Antonin Poncet : il n’en reste que le clocher).

Bonnet fera fortune : il produit exclusivement des tissus noirs et unis (taffetas, satin et soie) pour l’habillement, très réclamés par la bourgeoisie de l’époque — le noir n’est pas alors synonyme de deuil et la couleur n’apparait que dans les années 1880. Pour obtenir cette teinte, il va faire appel à François Gillet dont les descendants vont acquérir en 1911 une villa aujourd’hui dédiée aux écritures contemporaines. Le succès de Bonnet (et Gillet) est total, les Bonnet sont primés dans différentes expositions universelles et internationales (45 fois entre 1844 et 1910 !) et inspirent même Émile Zola pour son roman Au bonheur des dames.

Le lien avec Lyon est constant. Avec Gillet, mais aussi les canuts et même avec Louis Sainte-Marie Perrin, architecte de la basilique de Fourvière, qui réalise, vingt ans après sa mort, le buste de Bonnet qui trône aujourd’hui encore sur le site ainsi que la chapelle de l’usine. Car Bonnet pratique un paternalisme catholique actif. Ce sont des bonnes sœurs qui encadrent les jeunes filles ; fréquenter l’église est obligatoire même pour les ouvriers extérieurs. Et peu à peu ce lieu devient une petite ville avec de nombreux services (caisse d’épargne, crèche, terminus de train, laiterie, magasin d’alimentation et d’habillement, infirmerie…) pour compenser de faibles salaires.

Après la Seconde Guerre mondiale, quelques corps de bâtiment sont démontés, le pensionnat est abandonné et l’usine se relance dans les années 70 avec la production de velours et la collaboration avec la haute-couture mais, en 2001, elle ferme définitivement et est rachetée par le département de l’Ain. La soie est désormais produite essentiellement en Asie du Sud-Est (longtemps au Japon, désormais en Chine) et un peu au Brésil. Des entreprises locales comme Sfate à côté de Bourgoin Jallieu fabriquent la mousseline de soie et pratiquent la peinture sur soie — l’expo YSL du Musée des Tissus à Lyon les mettaient à l'honneur en 2019.

Il subsiste cette histoire et toutes ces machines — 300 000 objets sont consignés ici dont 74 métiers à tisser datant pour la plupart des années 1930. La visite est particulièrement riche de cette industrie mais aussi de l’histoire sociale qui se déploie dans une autre salle avec photos du pensionnat, emploi du temps, menus de la cantine ou encore objets du quotidien. Enfin, cette époque n’est pas figée, la soierie vit toujours grâce entre autres à des artistes contemporains invités à dialoguer avec l’Histoire. C’est le cas jusqu’au 14 novembre de Karine Proriol qui, avec ses installations à base de cocons de vers à soie, tisse de magnifiques axes dans les interstices de lumière de l’usine.

Soieries Bonnet
19 bis rue Claude Joseph Bonnet, 01640 Jujurieux
T. 04 74 36 86 65
Ouvert du 1er avril au 15 novembre, du mar au dim de 10h à 13h et de 14h à 18h30
Tarifs : 4, 5€/6, 6€


Musée et ateliers – Croix-Rousse

Si l’industrie de la soie a été installée à Lyon par François Ier en 1536 et qu’elle a prospéré dans le Vieux-Lyon, elle s’est déplacée au début des années 1800 sur les pentes de la Croix-Rousse car le métier à tisser Jacquard fait alors son apparition et nécessite des espaces hauts (4 mètres sous plafond) et lumineux. Toute cette histoire est détaillée à la Maison des Canuts qui rappelle que ce fils de maitre-tisseur (canut) a combiné des inventions précédentes afin de supprimer le poste pénible de tireur de lacs (les cordes de la machine). Mais pour la voir fonctionner, il faut se rendre non loin, aux deux ateliers de Soierie Vivante car, face à la complexité (et la beauté) de ces outils, rien ne vaut une démonstration dans les murs même d’un appartement d’époque.

Se rendre en ces lieux est aussi une manière de se souvenir qu’avec la révolte des canuts de 1831 et 1834 (qui causèrent respectivement la mort de 600 puis 322 personnes) puis 1848, se dessine, auprès des marchands (soyeux), des revendications ouvrières qui auront un écho dans le monde entier. Il est simplement question de se battre pour un salaire minimum qui leur est accordé mais pas appliqué.

En 1830, la fabrique de la soie concerne un Lyonnais sur deux et un tiers des produits manufacturés exportés par la France en 1830 sort d'une soierie lyonnaise ! Au XXe siècle cette industrie décline avec l’arrivée des métiers mécaniques. Aujourd’hui, il subsiste encore quelques métiers Jacquard en fonction dans le Nord-Isère, l’Ain ou même à la Croix-Rousse (l'entreprise Prelle) notamment pour la restauration de pièces de monuments historiques.

La Maison des Canuts
10 rue d'Ivry, Lyon 4e
T. 04 78 28 62 04
Ouvert du mar au ven de 10h à 13h et de 14h à 18h, sam de 10h à 18h
Tarifs : 1€/2€

Soierie vivante
T. 04 78 27 17 13
Atelier de passementerie : 21 rue Richan, Lyon 4e, du mar au sam, visite guidée et démonstration à 14h et 16h
Atelier de tissage, 13 bis rue Justin Godard, Lyon 4e, du mar au sam, visite guidée et démonstration à 15h et 17h
7€ une visite / 10€ les deux

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Escapades...

Mercredi 11 mai 2022 Ville médiévale et antique, Vaison-la-Romaine vaut bien qu’on s’y arrête le temps d’un week-end. Son site archéologique n’est rien moins que le plus vaste de France.
Mardi 26 avril 2022 Un bon quart des rives du lac Léman se trouvent en France. Cap sur les tranquilles (au printemps) Yvoire, Thonon et Evian. Et sur le massif du Chablais auxquelles ces cités s’adossent et qui n’est pas par hasard...
Mardi 12 avril 2022 Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2018, la Chaîne des Puys (et la faille de Limagne) comprend, entre autres, de tout jeunes volcans  – moins de 10 000 ans – qui abritent une pierre très prisée et une eau embouteillée, celles de...
Mardi 15 mars 2022 À trois quarts d’heure de Lyon, dans le pays du Gier et au pied du Pilat, Sainte-Croix-en-Jarez a retenu le temps des moines chartreux qui l’ont habitée durant 500 ans. Balade autour et dans ce site où on peut aussi très bien manger des produits...
Mardi 1 mars 2022 Leur nom évoque tout sauf leur solide majestuosité. Les Dentelles de Montmirail regardent le Ventoux et offrent balades, restos et vins comme s’il en pleuvait. À quelques encablures de la Drôme, déjà en PACA et à 2h30 de Lyon, bienvenue...
Mardi 15 février 2022 Villefranche, deuxième ville d’un département du Rhône remanié administrativement lors de la création de la Métropole de Lyon en 2015, se laisse visiter au gré de découvertes architecturales cachées derrière les portes de la rue Nationale. Balade...
Mardi 1 février 2022 250 habitants hors saison, 2 500 à son pic : Lélex n’a rien d’une station boursouflée et reste incroyablement abordable financièrement. De quoi aller skier, marcher ou s’embarquer en télécabine pour voir la découpe du Mont-Blanc et des Alpes....
Mardi 18 janvier 2022 Peut-être sera-t-elle capitale européenne de la Culture en 2028. Clermont-Ferrand, n’est pas que la ville-Michelin (même si l’entreprise est omniprésente) et lance sérieusement sa campagne en ce début d’année, au moment où le festival du court, le...
Mardi 4 janvier 2022 Et si on allait sur le toit du Rhône ? Le Mont Saint-Rigaud culmine à mille mètres et des poussières et, parce qu’il est un peu à l’écart de la route des vins, n’est pas aussi connu que le Mont Brouilly voisin. Balade au milieu des sapins dans...
Jeudi 16 décembre 2021 Il pleut, il mouille… autant aller voir les grenouilles. Pour faire passer l’hiver, ne reste plus que les comptines enfantines qui sont parfois de bons conseils. Cap sur la Dombes et son millier d’étangs, en pleine saison de la pêche. Avec un stop à...
Vendredi 3 décembre 2021 Aux Glovettes, à Villard-de-Lans, énorme complexe résidentiel typique des stations de ski, la majorité de l’année les appartements sont vides. Une association créée par quatre femmes fait vivre le bâtiment en dehors de la saison des neiges en le...
Jeudi 18 novembre 2021 Plus discrets, moins rutilants que les Monts d'Or, les Monts du Lyonnais se prêtent au jeu trouble de l’automne (ok c'est joli ces feuilles orangées, mais on se caille, non ?). Balade au-dessus de Mornant sur la ligne des crêtes entre le col de la...
Vendredi 5 novembre 2021 Pour que soit préservé leur métier, les cultivateurs de châtaignes ont initié il y a une trentaine d’années la création du Parc naturel des Monts d’Ardèche sur lequel pousse ce fruit délicieux, AOP, et célébré en cet automne par des fêtes...
Jeudi 21 octobre 2021 Grande cité étrangère la plus proche de Lyon (hors Genève), Turin vaut tellement mieux que l’image industrieuse qu’elle véhicule dans nos contrées. Entre la flamboyance de ses avenues napoléoniennes à arcades, la réfection de l’immeuble des usines...
Jeudi 7 octobre 2021 Elles ne sont pas spectaculaires mais les lônes du Rhône sont un paysage apaisant entre la route très fréquentée et le fleuve qui les ceinturent. De quoi aussi aller s’élever sur les coteaux viticoles tout proches. Île du Beurre, de la Platière,...
Jeudi 9 septembre 2021 C’est peut-être le meilleur moment pour y aller. Le soleil brille toujours, les Rencontres de la Photographie s’exposent encore pour quelques jours et les touristes se font plus rares. Entre la majesté des arènes, les clichés de Sabine Weiss et ceux...
Jeudi 26 août 2021 Une rando, une balade en bateau, des châteaux (oui les autres châteaux de la Loire !), des points de vue à couper le souffle, faune et flore sauvages et même une plage. À une heure de Lyon, cap sur les gorges de la Loire pour une journée...
Mardi 6 juillet 2021 Escale sur des réflexions parfaitement accessibles et stimulantes de chercheurs universitaires, le dernier numéro — gratuit — de Pop’sciences interroge les nouveaux imaginaires d’un tourisme de masse fortement modifié par la crise...
Lundi 5 juillet 2021 À à peine plus d’une heure au nord de Lyon, la Bresse est assez méconnue des gones à moins d’y être né. Pourtant avec son territoire vallonné, son poulet nec plus ultra AOC et ses fromages, cette région régale et n’est pas encore débordée par...
Mercredi 26 mai 2021 À l’extrême sud de la région Auvergne-Rhône-Alpes, les Baronnies et le Nyonsais sont le berceau des olives, truffés de balades dans une végétation qui lorgne déjà vers la Méditerranée. Avant que ne s’impose le Mont-Ventoux, halte dans ces entrelacs...
Mercredi 18 novembre 2020 Un projet original et captivant à la disposition de tous : six podcasts pour écouter les bruissements de nos contrées, des volcans de l'Auvergne aux courbes du Rhône, en compagnie de guides finement choisis, à l'exemple du philosophe Baptiste...
Jeudi 22 octobre 2020 Fermez les yeux, tentez d’oublier ce froid crispant, imaginez un endroit où à 21h, il est encore possible de sortir et où se déroule un festival… Uchronie ? Pas tant que ça. Avignon s’apprête à vivre un succédané de festivités théâtrales. Allons...
Mercredi 14 octobre 2020 Une librairie ? Un café ? Un restaurant ? Un bar à vins ? Tout cela ! A minima. Car en Haute-Loire, L’Arbre vagabond, émanation des éditions Cheyne — à l’honneur à la BM de Lyon — est aussi le point de départ de randonnées et le voisin...
Lundi 28 septembre 2020 À l'extrémité septentrionale du lac du Bourget, non loin de l'abbaye, les plaisanciers peuvent embarquer sur le canal de Savières. Et découvrir ses merveilles et sa Venise, Chanaz. Là où le temps a effectivement suspendu son vol.
Lundi 28 septembre 2020 Lovée entre la montagne et le lac du Bourget, à l'abri des regards, l'abbaye d'Hautecombe compte parmi les joyaux les plus précieux de la région. Nécropole de la Maison de Savoie, elle abrite les sépultures de ses princesses et de ses rois. Son...
Vendredi 10 juillet 2020 Y être allé, y aller, y retourner. L'Ardèche, quasi deux fois moins peuplée que la ville de Lyon, n'offre pas "que" des balades en kayaks et la copie de la Grotte Chauvet. C'est aussi une terre qui choie ses artistes à commencer par le peintre naïf...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !