Duo au sommet

Benjamin Mialot | Jeudi 19 décembre 2013

Elle, c'est Cécile Giroud. Lui, c'est Yann Stotz. Elle est Lyonnaise, lui est né à Metz. Elle a les poumons d'une chanteuse lyrique et des allures de nymphomane, lui un timbre de crooner et une attitude de mythomane. Elle joue très bien du piano, lui sait mimer avec beaucoup de doigté un mec jouant très bien du piano. Figure de l'improvisation (elle a longtemps dirigé la LILY), elle a fait ses débuts au sein du trio qui a sorti l'humour au féminin de son ornière nunuche, Les Taupes Models (avec Florence Foresti et Céline Iannucci), avant de s'émanciper dans Ça y est je suis grande !, un one-woman-show aussi espiègle que caustique. Lui s'est fait un nom dans l'ombre d'amuseurs télévisuels (Patrick Sébastien, Cyril Hanouna) et s'est affirmé avec son spectacle Something Stupid comme un digne ambassadeur de l'humour à l'anglo-saxonne (i.e. lunaire et néanmoins vachard).
 

Ensemble ils composent, depuis que la Compagnie du café-théâtre de Nantes les a invités, un soir de Saint-Valentin, à unir leur goût de la parodie, leur sens de l'auto-dérision et leurs talents musicaux respectifs, un duo des plus dérangés et irrévérencieux. Si bien qu'au dernier festival de l'Espace Gerson, où ils étaient pourtant cantonnés à des rôles de présentateurs, ils ont volé le show, comme on dit au pays de Frank Sinatra (Stotz ne perd pas une occasion d'entonner The Lady Is a Tramp). On vous laisser imaginer ce qu'il peut se produire quand ils ont carte blanche.
 

Benjamin Mialot
 

Yann Stotz et Cécile Giroud - Le duo
Au Complexe du rire, jusqu'au samedi 18 janvier
A la Bourse du travail, mardi 31 décembre


Cécile Giroud et Yann Stotz


Le Complexe café-théâtre 7 rue des Capucins Lyon 1er
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Réveillon des Derniers Couchés

Avec Gabriel, Cécile Giroud et Yann Stotz…
Bourse du Travail 205 place Guichard Lyon 3e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Rentrée café-théâtre 2016 : sur de bonnes bases

SCENES | «Succès ! Prolongations !» qu'ils disent sur les affiches dans le métro parisien. Même discours du côté du Boui Boui, où Aurélien Portehaut et Chrys (...)

Benjamin Mialot | Mardi 5 janvier 2016

Rentrée café-théâtre 2016 : sur de bonnes bases

«Succès ! Prolongations !» qu'ils disent sur les affiches dans le métro parisien. Même discours du côté du Boui Boui, où Aurélien Portehaut et Chrys Tel reprendront dès le 9 janvier Milady en sous-sol, leur relecture au vitriol de La Belle au bois dormant (sur un texte de Jacques Chambon, dont la comédie avec ballon rond Carton rouge reprend au Complexe du Rire le 20), et du côté du Rideau Rouge où, à partir de la même date, Jocelyn Flipo peaufinera encore un peu sa dernière comédie sous-culturelle Le Mariage de mon super pote. Tandis que le second ouvre sa programmation à l'effeuillage burlesque (dès la fin du mois), la cave du premier verra aussi les débuts du nouveau one-man-show phallo-centré de David Pagliaroli (9 janvier encore) et le retour de la boîte à sons humaine Jibé (dès le 23). Le non moins cartoonesque Max Bird sera lui à Gerson du 27 au 30. Nombre de valeurs sûres le suivront : Aymeric Lompret (10 au 13 février), l'énorme Greg Romano (17 au

Continuer à lire

Rires enregistrés

SCENES | Moins féconde que la précédente, la saison café-théâtre 2014/2015 n'en demeure pas moins réjouissante, entre reprises de spectacles qui gagnent à être connus et défilé de têtes qui le sont déjà. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Mardi 9 septembre 2014

Rires enregistrés

En cette rentrée, les cafés-théâtres lyonnais ont des airs de champs en jachère : à leur programme figurent  nombre de reprises d'une saison 2013/2014 exceptionnellement riche en créations. Côté one-man-show, on retrouvera ainsi avec plaisir Jefferey Jordan (aux Tontons Flingueurs, jusqu'au 2 octobre), Karim Duval (même endroit, en octobre), François Martinez (idem), Yann Guillarme (au Boui Boui, en janvier et février), Alex Ramirès (au Boui Boui également, jusqu'au 30 décembre), Gérémy Crédeville (au Complexe du Rire, en novembre et décembre) ou encore

Continuer à lire