L'École-Musée Chappe, l'enfance de l'art

Art urbain / Lieu / Une fois n'est pas coutume c'est d'un lieu, non pas d'une personne, dont nous dressons ce mois-ci le portrait. Septembre oblige, c'est la rentrée, à la fois celle des classes et celle de la culture. Nous sommes donc allés visiter une école stéphanoise plutôt atypique, l'École-Musée Chappe. Nous y avons rencontré le jeune directeur de "la maternelle", Jérémy Rousset, pilote d'un projet aussi original qu'audacieux.

Nous sommes bien ici dans une école publique. Les frères Chappe qui donnent leur nom à l'école n'étaient pas des religieux, mais une fratrie de cinq frangins à l'origine du télégraphe. Dont acte. C'est dans la salle des profs commune, entre le photocopieur et la cafetière, que Jérémy Rousset nous reçoit, tout sourire, à quelques jours de la rentrée. Enseignant depuis 2007, Jérémy a presque toujours travaillé en réseau d'éducation prioritaire (REP), avec une petite parenthèse australienne. Il est arrivé dans cette école en 2013 où il assure la direction de l'école maternelle tout en ayant lui-même la charge d'une classe à mi-temps. « L'école maternelle compte sept classes et l'école élémentaire 17 classes, pour un total d'environ 500 élèves. Nous avons une vraie mixité sociale, à l'image du centre-ville de Saint-Étienne et plus précisément du Crêt de Roch, avec à la fois des familles parfois en grande précarité et d'autres plus middle class, voire favorisées. » Une mixité dont on fait ici une richesse, grâce à un projet novateur qui permet de rassembler tout le monde autour d'une culture commune. L'élément déclencheur fut sans doute la venue à l'école du couple de street artistes stéphanois, Ella et Pitr, en 2015. Toutes les classes se sont alors mises en mouvement autour du travail des célèbres papiers-peintres : les plus petits travaillaient sur des motifs à l'encre de Chine, tandis que du CP au CM2, on planchait sur les cadres d'un trombinoscope. Cette année-là, toutes les photos de classe ont été prises dans un cadre géant, au cœur d'une anamorphose réalisée par le duo. Jérémy explique. « Nous avons compris que les exploitations pédagogiques seraient nombreuses si l'on poursuivait dans ce sens, en continuant à inviter les artistes à nous rendre visite. »

Changement de braquet

L'équipe éducative décide alors de passer à la vitesse supérieure, laissant l'art urbain entrer par toutes les fenêtres, au gré des opportunités, des contacts et des envies de chacun, sans pour autant se laisser enfermer dans cette voie. « On ne fait ici pas plus d'heures d'arts visuels qu'ailleurs car, comme dans toutes les écoles, il se vit aussi des choses importantes dans les autres matières. Notre projet se veut d'ailleurs le plus transversal possible. » En quatre ans, 25 artistes urbains sont ainsi venus à la rencontre des classes, laissant derrière eux près de 80 œuvres disséminées dans toute l'école, à l'intérieur des bâtiments comme dans les espaces extérieurs. Jérémy Rousset précise : « Nous nous débrouillons globalement avec les moyens du bord, comptant sur la générosité des artistes. Au-delà d'une subvention du Conseil Départemental et du soutien logistique de la mairie, notre projet est autofinancé à hauteur de 85% par la vente de gâteaux ou de badges. On est vraiment là dans le DO IT YOURSELF ! » Le concept d'école-musée constitue aujourd'hui une bien belle vitrine pour l'établissement qui a gagné près de 200 élèves en 10 ans et qui voit ses effectifs grandir encore. Odile, professeure des écoles, découpe des bandes de papier sur une table voisine. Elle confirme : « Il y a une dizaine d'années l'école avait encore mauvaise réputation, mais les choses ont vraiment évolué. »

Image

Quand l'art fait débat

Chaque fois qu'un nouveau plasticien débarque à l'école, les élèves font d'abord l'expérience sensible d'une performance artistique avant d'apprendre à décrypter le propos ou le message de l'oeuvre. Loin des grands poncifs, les débats qui naissent alors permettent d'incorporer des questions sociétales que les enfants vivent eux-mêmes dans leur chair au quotidien, comme l'égalité filles-garçons, l'identité et l'immigration... Intervient enfin la phase de création artistique au cours de laquelle les élèves se nourrissent de ce qu'ils ont découvert, sans forcément singer les artistes. « La venue d'artistes comme le Chinois Liu Bolin laisse à tous des souvenirs très forts, mais nous proposons aussi à nos élèves une expérience de la musique. Certains enfants ont pu rencontrer au Fil le chanteur Oldelaf ou Les Ogres de Barback, mais surtout deux concerts ont eu lieu dans l'école, avec notamment celui de la Dub Incorporation. » Répondant à l'invitation de l'école Chappe mais ne pouvant se déplacer jusqu'à Saint-Étienne, l'artiste américain Shepard Fairey, rendu célèbre par son portrait Hope de Barack Obama, s'est tout de même fendu de deux sérigraphies dédicacées offertes à l'établissement. Jérémy aimerait beaucoup inviter Invader, le célèbre artiste anonyme qui envahit les espaces publics du monde entier avec ses personnages de jeu vidéo en mosaïques. « Généralement je m'occupe de la prise de contact avec les plasticiens. Mais cette fois-ci, comme nous ne savions pas vraiment comment contacter l'artiste, ce sont les élèves eux-mêmes qui ont lancé un appel sur les réseaux sociaux. » La truculente vidéo, bourrée d'humour et sous-titrée en anglais, est rapidement devenue virale sur Facebook. Aux dernières nouvelles, Invader aurait bien pris connaissance de l'invitation : affaire à suivre !

La pédagogie de projet comme l'art urbain permettent de questionner le monde de façon concrète et vivante

Après le succès l'an passé des Journées Européennes du Patrimoine avec près de 500 visiteurs, l'école a reçu tout au long de l'année la visite de nombreuses classes d'écoles primaires, de collèges ou de lycées, venues du département comme de l'étranger. En jouant pleinement leur rôle de guide, les enfants sont au final de plus en plus acteurs du dispositif. « Si le projet a si bien pris, c'est sans doute parce qu'il crée du collectif, du vivre ensemble. Il donne aussi du sens aux autres apprentissages en ouvrant l'école sur l'extérieur. La pédagogie de projet comme l'art urbain permettent de questionner le monde de façon concrète et vivante. C'est donc beaucoup de plaisir partagé entre les élèves, les intervenants, les enseignants et les familles. » Pendant les vacances d'été, les productions des élèves ont été retirées des murs, laissant place nette pour la nouvelle rentrée. Car Jérémy Rousset et son équipe ne comptent pas s'endormir sur leurs lauriers. Les futures interventions artistiques sont d'ores et déjà calées pour l'année scolaire qui s'ouvre. Mais avant, rendez-vous est pris pour les toutes prochaines Journées du Patrimoine : samedi 21 septembre de 10 à 18h, les jeunes élèves guideront à nouveau les visiteurs dans cette singulière école-musée dont ils peuvent être fiers.

École-Musée Chappe, 3 impasse Noël Mazet à Saint-Étienne

Image

--------------------------------------------------------------------------------

Repères / ils sont venus :

Biancoshock
Big Ben
Bocse
Bulbe
Cap Phi
Damien Cottin
Don Mateo
Ella et Pitr
Ememem
Ërell
Federica Di Ruvo
Jef Aérosol
Jérôme Mesnager
Liu Bolin
Madame (Moustache)
Mademoiselle Maurice
MP5
Nick Walker
Oak Oak
Rero
Sandra Sanseverino
Tania Mouraud
The Sheepest
Totipote
Zabou...

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 1 avril 2022 Son identité fait l’objet de spéculations depuis toujours, on l’imagine britannique, cinquantenaire, lié au monde du graff ou même de la musique… Symbole de (...)
Mardi 1 mars 2022 Mettre en mouvement pour interroger les engrenages, systèmes, et forces puissantes de notre société. Danser, pour questionner notre possibilité à nous en (...)
Lundi 3 janvier 2022 Absolument imprévisible et vaguement waterproof, le MUR stéphanois continue de surprendre le passant dès le premier samedi de (...)
Mardi 5 octobre 2021 LADAMENROUGE débarque en force à la galerie PASQUI. Loin des détournements habituels à même la chaussée, le plasticien dévoile une série de 4 oeuvres inédites : (...)
Mardi 7 septembre 2021 Fraîchement nommé à la tête de la Comédie de Saint-Etienne, Benoît Lambert y portera un projet collectif, mené en synergie avec plusieurs artistes. Portrait d’un penseur, devenu un homme de théâtre d’expérience.
Mardi 7 septembre 2021 Le jour, on oublie, on enfouit ses souvenirs et ses pensées, simplement pour continuer à vivre. Mais la nuit… Les mémoires ont des choses à dire. Quatre (...)
Mardi 7 septembre 2021 Elle s’appelle Lola, elle a 8 ans et demi. Il s’appelle Thélonius, il est un chien sans collier, sans domicile, il chante et parle plusieurs langues. (...)
Mardi 9 juin 2020 La vie normale reprend prudemment son cours. Les hôpitaux reprennent leur souffle, l’économie balbutie un timide redémarrage et le monde de la culture se réveille d’un sommeil profond. Puisque les lieux d’expression artistique ne rouvriront...
Mardi 12 mai 2020 L'artiste stéphanois ViZa, qui expose à la Galerie Pasqui, rue des Creuses, vient de réaliser sur les murs de cette galerie l'œuvre Aux armes, que vous (...)
Lundi 22 juin 2020 La brutale disparition de son époux oblige Paulette Van Der Beck à prendre les commandes de l’école ménagère familiale en déclin qu’il était censé diriger. Mais en (...)
Mercredi 4 mars 2020 Saint-Étienne possède une force en matière de sciences, tant dans la recherche que dans la transmission. Université, grandes écoles mais aussi lieux de diffusion ouverts à tous comme son Planétarium. De l’autre côté, du Cours Fauriel, la Rotonde de...
Mardi 3 septembre 2019 Panorama expos
Mercredi 19 juin 2019 L'odeur de peinture flotte encore dans la cour du collège-lycée Saint-Louis. Elle émane d'un drôle de géant endormi. Depuis quelques années déjà, ces titans apathiques sont devenus indissociables du couple de peintres stéphanois Ella & Pitr....
Jeudi 2 mai 2019 Qu’on se le dise : le Street Art Festival In Roche-la-Molière en remet une couche (déjà la cinquième édition) un peu partout sur les murs de la (...)
Mardi 5 mars 2019 Le musicien stéphanois Martin Nathan marque d’une pierre blanche les vingt ans du projet Brain Damage : une alléchante soirée live avec une belle brochettes d’invités accompagnera la sortie d’un album revisitant tout le parcours du serial dubber.
Mardi 5 février 2019 Avec son "École des Femmes", Stéphane Braunschweig envoie valser les codes du théâtre classique, rappelant à quel point Molière est sans nul doute un génie intemporel.
Mercredi 31 octobre 2018 Zabou Breitman est à l’affiche de La Compagnie des Spectres, pièce qu’elle a elle-même adaptée du roman de Lydie Salvayre, dont elle signe la mise en scène et tous les rôles. Une prouesse.
Mardi 2 octobre 2018 Jann Gallois, l’étoile montante du hip-hop et de la danse contemporaine française, présente Compact, véritable performance technique et poétique. Un duo, qui (...)
Mardi 4 septembre 2018 Dans le cadre de sa résidence artistique Lugares (2018-2019) à la Ricamarie, la plasticienne Sandra Sanseverino présente une nouvelle série de (...)
Mardi 5 juin 2018 Le spectacle de sortie des élèves de la Comédie, écrit par Pauline Sales et mis en scène par Arnaud Meunier, raconte l’histoire d’une bande d’ados à dix ans d’intervalle. Dans une atmosphère de légèreté estivale, le destin de ces jeunes adultes...
Mercredi 2 mai 2018 Depuis le New-York des années 70 jusqu'à Amsterdam, Paris, Londres, Berlin et Munich, hauts lieux d'infection du virus,  le phénomène du (...)
Mercredi 3 janvier 2018 Émue par le film de Sydney Pollack On achève bien les chevaux,  tiré du roman d'Horace Mc Coy, la comédienne et danseuse Pauline Laidet a créé un (...)
Jeudi 16 novembre 2017 Initiative inédite, le projet d'art participatif "Santé Publique", lancé par l'association Le M.U.R. et l'artiste américain Jordan Seiler, va prendre la forme d'une semaine d'affichage de 75 créations de Stéphanoises et Stéphanois sur des...
Mardi 5 septembre 2017 La plasticienne Sandra Sanseverino installe une toute nouvelle création, NOIRE LUMINEUSE, imaginée spécialement pour l'ambiance jour/nuit du Fil, (...)
Mardi 6 juin 2017 Avec la pièce écrite par Tanguy Viel pour la promotion 27 de la Comédie, on est transportés dans l’ambiance de tournage d’un film d’action. Des scènes truculentes mêlant auto-dérision et sensibilité poétique.
Mercredi 5 avril 2017 Si l'art éveille l'émotion, certaines de ses branches tel l'opéra jugées élitistes, nous laissent insensibles. Mais il arrive qu'un art qui nous touche (...)
Vendredi 24 février 2017 Vincent Dedienne, qui a (presque) débuté avec Le Petit Bulletin à Grenoble et passé par l'École de la Comédie de Saint-Étienne, revient en terres stéphanoises cette (...)
Mercredi 1 mars 2017 Le koala qui dort 20 heures par jour, est-il paresseux ? Un bébé a-t-il la même respiration qu'un adulte ? Comment font les chauve-souris pour rester (...)
Mercredi 1 mars 2017 Basé à Milan, l’artiste Fra Biancoshock s’est petit à petit taillé une place de choix dans le foisonnant monde du street art, multipliant (...)
Mardi 4 octobre 2016 La rue de la République devient un terrain de jeu. Avec le 1909, l'artère stéphanoise accueille un "escape game" comprenant trois salles aux univers (...)
Mercredi 5 octobre 2016 Après le superbe rhino de Philippe Baudelocque, Le MUR (« un collage par mois pour la santé publique » rue du Frère Maras à Saint-Etienne) offre en (...)
Vendredi 2 septembre 2016 Il vous est sûrement arrivé de passer vers les Ursules et de voir un panneau publicitaire pas vraiment comme les autres, où trône une oeuvre d'art. C'est à l'association Le MUR que vous devez cet étonnement salvateur. Depuis l'été 2013, chaque mois...
Mardi 3 mai 2016 La Bourguignonne a une solide expérience des institutions culturelles et du monde économique. Après Strasbourg et ses théâtres municipaux, son nouveau challenge est de diriger la communication de la Cité du Design. Se révélera-t-elle être une main...
Mardi 5 avril 2016 Huit artistes (peintres, sculpteurs, photographes...) se retrouvent dans un ancien atelier industriel de Saint-Étienne pour une exposition autour du (...)
Mercredi 23 décembre 2015 Pourquoi les artistes, et tout particulièrement les comédiens, éprouvent-ils une telle attirance pour les escrocs ? Sans doute parce qu’ils reconnaissent en (...)
Mardi 5 janvier 2016 Malentendus, l’enfant inexact, spectacle en langue des signes et en français, s’inscrit dans le cycle Ultrasensibles, composé de créations et de (...)
Mardi 30 novembre 1999 Les deux "Papiers Peintres" stéphanois Ella & Pitr sortent un recueil singulier. Comme un voyage au coeur de leur journal artistique intime, ils (...)
Mercredi 9 décembre 2015 Ils ont fait ensemble un spectacle sur le graffiti et le tag, Vernissage, qui connaît un grand succès depuis ces dernières années. Ils remettent le couvert (...)
Mardi 29 septembre 2015 Cap sur l’Espérance, un joli nom pour un paquebot. Grisée par tant de promesses, Suzy, double fictif de la chanteuse des années trente Suzy Solidor, (...)
Mardi 8 septembre 2015 Le duo des Papier Peintres stéphanois, Ella & Pitr, fait encore parler de lui. A l'occasion de la tenue du 15ème NuArt Festival à Klepp (commune située à 25 (...)
Jeudi 19 mars 2015 ... à la première session des Stages Égalité Théâtre organisés par la Comédie de Saint-Étienne du 20 au 23 avril prochain. Ces stages inédits et intensifs sont réservés à (...)
Vendredi 20 février 2015 Les créateurs et artistes stéphanois Ella & Pitr ont dévoilé "Par Terre", une vidéo permettant de découvrir quelques-unes de leurs créations vues du ciel, grâce à (...)
Mardi 29 avril 2014 D’Alexandre Arcady (Fr, 1h50) avec Zabou Breitman, Jacques Gamblin, Pascal Elbé…
Lundi 5 mai 2014 Le festival Musitecture, organisé par les élèves de l'Ecole d'architecture de Saint-Étienne, fête ses dix ans. Parmi le programme de cette semaine riche en concerts gratuits, le rap féminin s'impose avec deux filles devenues incontournables dans le...
Mardi 11 mars 2014 De et avec Maryline Canto (Fr, 1h28) avec Antoine Chappey, Simon Dajczman…
Vendredi 27 septembre 2013 Homework présente une jeune génération de designers qui décident de rester sur leur territoire d'origine tout en travaillant partout en France. Ils ont été formés à l'École supérieure d'art et design de Saint-Étienne pour la plupart. Adeline Satre
Lundi 28 mai 2012 Les élèves de troisième année de l’Ecole de la Comédie de Saint-Etienne, dite promotion X, interprètent le texte de Christophe Honoré mis en scène par Robert Cantarella. Une avant-première stéphanoise attendue, précédant leur programmation au...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter