Sacré

Cerise Rochet | Mardi 30 novembre 2021

Photo : ©Carnival Cinema


A la croisée du cirque et de la danse, la compagnie Recirquel, pionnière du cirque contemporain en Hongrie, livre avec My Land une performance épatante, repoussant les limites du corps humain. De corps à corps emmêlés aux jeux de contrastes entre ombre et lumière, accompagnés sur scène par des chants traditionnels et sacrés, sept acrobates plongent dans les racines de l’humanité pour raconter une histoire. La leur, la nôtre, celle du lien avec la terre d’origine, de la quête de l’Homme pour sa liberté. Mains à mains, jonglage, contorsions, acrobaties en tout genre : une plongée dans un univers sublimé par le mouvement chorégraphique.

My Land, par la compagnie Recirquel, vendredi 10 et samedi 11 décembre au théâtre du Parc à Andrézieux.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Insoumis

Danse | Dans un monde en chute libre, où chacun surveille l’autre autant qu’il est surveillé lui-même, il en est qui (...)

Cerise Rochet | Mardi 4 janvier 2022

Insoumis

Dans un monde en chute libre, où chacun surveille l’autre autant qu’il est surveillé lui-même, il en est qui résistent. Avec La 5e Colonne, la compagnie stéphanoise Ballet21 plonge le public dans une société orwellienne du contrôle, étouffante, mais dans laquelle, pourtant, la population semble vivre heureuse et sereine. On suit alors la mise en mouvement d’une rébellion, à travers la liberté de trois danseurs en quête de sens et de vérité. La 5e Colonne par la Cie Ballet 21, le 21 janvier 2022 au Théâtre du Parc (Andrézieux-Bouthéon) et le 5 mars 2022 à l'Echappé (Sorbiers)

Continuer à lire

Le plus bel âge

ACTUS | C’est le genre d’événement devant lesquels on pourrait se dire « ma foi, ça ne nous rajeunit pas ». Et pourtant. A voir le programme concocté par (...)

Cerise Rochet | Lundi 25 octobre 2021

Le plus bel âge

C’est le genre d’événement devant lesquels on pourrait se dire « ma foi, ça ne nous rajeunit pas ». Et pourtant. A voir le programme concocté par le théâtre du Parc d’Andrézieux pour son 30e anniversaire, on ne peut que se dire que la jeunesse… C’est surtout dans la tête. Au menu de cette soirée très spéciale : des happening artistiques, menés tambour battant par les compagnies Halte et Le Ruban Fauve, un « Jules Box », spectacle musical interactif et participatif (un blind test en mieux, c’est l’heure de jouer), un petit buffet et des bougies, et plein d’autres surprises… De quoi fêter dignement cette dizaine avec les fidèles spectateurs de la structure, ou avec ceux qui auraient envie de la découvrir. Depuis son ouverture en 1991, en gestion partagée entre l’Association Culturelle de Théâtre créée par le maire de l’époque François Mazoyer et la Comédie de Saint-Etienne, le théâtre du Parc met chaque année sur pied une programmation pluridisciplinaire, mêlant théâtre, danse, cirque, musique, e

Continuer à lire

Dans ta pomme

Le bien, le mal | Pourquoi l’arbre a-t-il été planté au milieu du jardin ? Quid des autres fruits ? Pourquoi Êve succomba-t-elle ? Pourquoi Adam fit-il de (...)

Cerise Rochet | Vendredi 29 octobre 2021

Dans ta pomme

Pourquoi l’arbre a-t-il été planté au milieu du jardin ? Quid des autres fruits ? Pourquoi Êve succomba-t-elle ? Pourquoi Adam fit-il de même ? Pourquoi se sont-ils laissés embobiner par le serpent, et quel objectif poursuivait-il, ce serpent ? A qui la faute, hein ? Inspiré par le travail de la psychanalyste Mary Balmary, François Rancillac mène l’enquête et rouvre le procès. Que s’est-il réellement passé, dans le Jardin d’Eden ? Cherchez la faute !, du 23 au 26 novembre à l’auditorium du kiosque à Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

Arrête pas ton cirque !

Haut vol | Après plusieurs reports, le festival des 7 Collines proposera 3 spectacles de cirque en novembre et décembre, dans le cadre d’une édition automnale. Tour d’horizon

Cerise Rochet | Vendredi 29 octobre 2021

Arrête pas ton cirque !

Terya Circus Ils viennent de Conakry en Guinée, et s’inscrivent totalement dans la tradition du cirque africain tel qu’il est depuis toujours : performatif et festif mais non moins poétique, toujours porté par la musique et l’histoire dont il est l’héritier… Jamais très loin de la danse, aussi. Dans Yé !, nouvelle création mise en scène par Yann Ecauvre, les acrobaties de ces circassiens hors pair servent un propos hautement actuel et pourtant très peu abordé : les défis écologiques en Afrique, dont on ne saurait raconter plus longtemps qu’ils ne sont pas ausi une priorité. Yé !, de la cie Terya Circus, le 13 novembre à 18 heures à la Comète de Saint-Etienne. Dans le cadre de la nuit du Cirque. Puéril Péril Nom de la compagnie : Puéril Péril (joli). Fonds de commerce : goût du risque (ça tombe bien). Caractéristiques : tendance à l’ironie (rires à prévoir) et à la créativit&ea

Continuer à lire

Danse toi-même !

Bal | Parce que sur le papier, la danse contemporaine pourrait faire peur ; parce qu’on s’imagine déjà assis dans une salle obscure, à ne rien comprendre à (...)

Cerise Rochet | Mardi 5 octobre 2021

Danse toi-même !

Parce que sur le papier, la danse contemporaine pourrait faire peur ; parce qu’on s’imagine déjà assis dans une salle obscure, à ne rien comprendre à ce que l’on voit, quand bien même on admirerait la performance des danseurs, la compagnie Pernette réinvente la forme même du spectacle, en proposant au spectateur d’y prendre part. Avec Le Bal des sortilèges, il sera ainsi question de magie, de sorcellerie, de ronde, de potion magique, de philtre d’amour, et surtout… De suivre le mouvement, même en décalé ! Alors, prêt à lever la patte ? Le Bal des sortilèges, par la compagnie Pernette, le samedi 9 octobre au théâtre du Parc

Continuer à lire

Danse la vie

SCENES | Bientôt trentenaire, le théâtre du Parc d’Andrézieux-Bouthéon ouvre sa saison avec un temps fort dédié à la danse. Zoom sur des spectacles fondés sur le jeu, le songe ou encore l’engagement.

Cerise Rochet | Mardi 21 septembre 2021

Danse la vie

A destination des plus jeunes ou des adultes, transportant de chorégraphies en chorégraphie, de compagnie en compagnie, d’univers en univers, la programmation danse du Théâtre du Parc est devenue ces dernières années l’une des références du territoire pour les amateurs d’allegros, de balancés, de battements ou de chassés. A l’aune de son trentième anniversaire, rien de moins surprenant donc, de voir sa saison 2021-2022 s’ouvrir sur un temps fort en danse… Avec pas moins de 6 spectacles à l’affiche en trois semaines. Tour d’horizon. Ensemble Un cérémonial, qui met en scène la fraternité. Chorégraphié par Fouad Boussouf, le fondateur de la compagnie Massala, le spectacle Näss - les gens, en arabe - réunit 7 danseurs issus du hip-hop, de la danse traditionnelle marocaine, et du cirque contemporain. Sur un rythme continu, incessant et obsédant, la danse et les mouvements se font intenses, parfois acrobatiques, exaltant la puissance collective, révélant, à travers cette folle ébullition, l’universalité des dynamiques de groupe. Une fureur de vivre, à la frontière entre le rituel et l’urbain. Naäs, par la compagnie Massala, le

Continuer à lire

Insoumis

Danse | Dans un monde en chute libre, où chacun surveille l’autre autant qu’il est surveillé lui-même, il en est qui résistent. Avec La 5e Colonne, la (...)

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

Insoumis

Dans un monde en chute libre, où chacun surveille l’autre autant qu’il est surveillé lui-même, il en est qui résistent. Avec La 5e Colonne, la compagnie stéphanoise Ballet21 nous plonge dans une société orwellienne du contrôle, étouffante, mais dans laquelle, pourtant, la population semble vivre heureuse et sereine. On suit alors la mise en mouvement d’une rébellion, à travers la liberté de trois danseurs en quête de sens et de vérité. La 5e Colonne par la Cie Ballet 21, le 21 janvier 2022 au Théâtre du Parc (Andrézieux-Bouthéon) et le 5 mars 2022 à l'Echappé (Sorbiers)

Continuer à lire

Ensemble

Danse | Un cérémonial, qui met en scène la fraternité. Chorégraphié par Fouad Boussouf, le fondateur de la compagnie Massala, le spectacle Näss - les gens, en arabe - (...)

Cerise Rochet | Mardi 7 septembre 2021

Ensemble

Un cérémonial, qui met en scène la fraternité. Chorégraphié par Fouad Boussouf, le fondateur de la compagnie Massala, le spectacle Näss - les gens, en arabe - réunit sept danseurs issus du hip hop, de la danse traditionnelle marocaine, et du cirque contemporain. Sur un rythme continu, incessant et obsédant, la danse et les mouvements se font intenses, parfois acrobatiques, exaltant la puissance collective, révélant, à travers cette folle ébullition, l’universalité des dynamiques de groupe. Une fureur de vivre, à la frontière entre le rituel et l’urbain. Naäs, le 29 septembre au théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

Jingle bells

Noël jazzy | Frank Sinatra et Bing Crosby, Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Nat King Cole, Duke Ellington et jusqu’à Jamie Cullum, de tout temps le jazz a célébré Noël. (...)

Niko Rodamel | Mardi 7 septembre 2021

Jingle bells

Frank Sinatra et Bing Crosby, Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Nat King Cole, Duke Ellington et jusqu’à Jamie Cullum, de tout temps le jazz a célébré Noël. Accompagnée par ses fidèles sidemen, The True Tones, la chanteuse néerlandaise Michelle David s’y colle à son tour avec une belle aisance, tant vocale que scénique. Au cours des cinq dernières années, le groupe a embrassé avec succès diverses influences allant du gospel traditionnel à l'afrofunk, de la soul au rhythm and blues, de la calypso au gnawa marocain. Michelle David and The True Tones, It's A Soulful Christmas, samedi 4 décembre à 20h au Théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

Nature

Arts visuels | Puisant son inspiration dans la nature qui l’entoure, l’illustrateur Romain Lubière allie techniques traditionnelles (crayon ou aquarelle) et (...)

Niko Rodamel | Mardi 7 septembre 2021

Nature

Puisant son inspiration dans la nature qui l’entoure, l’illustrateur Romain Lubière allie techniques traditionnelles (crayon ou aquarelle) et outils numériques. Formé à l’École des Beaux Arts de Saint-Étienne, il explore les thèmes récurrents du voyage ou de la relation qui lie l’humain aux éléments naturels. Une fleur, un caillou, une couleur, une lumière, un détail insignifiant peuvent être le point de départ d’un projet. Les illustrations de Romain Lubière parlent aux enfants autant qu’aux adultes, laissant à chacun sa part d’interprétation. Romain Lubière, du 16 octobre au 19 novembre au Théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

De haut en bas, que la colline est belle

Festival | Le festival des 7 Collines reprend sa place dans la métropole stéphanoise, proposant 15 jours de cirque, danse, musique et performances à redonner du souffle.

Cerise Rochet | Mercredi 9 juin 2021

De haut en bas, que la colline est belle

Il fait partie des festivals passés à la trappe en 2020, au grand dam de toutes celles et de tous ceux qui en ont fait un rendez-vous immanquable du début de l’été. Qu’on se rassure, après une année de disette, les 7 Collines reviennent plus en forme que jamais, avec une programmation festive - parce qu’il faut bien se remettre de ses émotions -, et audacieuse -parce qu’il faut bien aller de l’avant, quitte à se faire bousculer un peu. Avec près de 20 spectacles en 15 jours sur une grande partie de la métropole stéphanoise, l’événement retrouve ses marques, fidèle à son ambition de toujours : vulgariser la création contemporaine, et voir le cirque, la musique du monde, la danse et la performance provoquer sourires sur les lèvres et boum-boum dans les cœurs de tous les spectateurs. Du cirque de haute-volée Mesdames, messieurs approchez donc, au rayon cirque cette année, sans doute n’y aura-t-il pas de place pour tout le monde. Au milieu d’une multitude de pièces engagées, spectaculaires, ou parfois les deux à la fois, on optera sans trembler pour la compagnie française Cabas. Venue de région parisienne, celle-ci s’installera le temps d’une seule so

Continuer à lire

Au Parc, une reprise en spectacle et en vidéos

Lieu | A Andrézieux, l’équipe du théâtre du Parc ne s’est jamais arrêtée de travailler. De rangements en nouveau projets, de bilan en nouvelle programmation, elle est plus que jamais sur le pont pour la réouverture qui s’annonce.

Cerise Rochet | Mardi 18 mai 2021

Au Parc, une reprise en spectacle et en vidéos

La porte est fermée à clé, mais il y a de la lumière et du monde, à l’intérieur. Durant ces longs mois sans public, ils n’ont d’ailleurs jamais arrêté complètement de venir ici. Faire et défaire, parfois refaire la programmation, en fonction, ci, d’un couvre-feu, là, d’une fermeture, un peu plus loin, d’un projet de réouverture, finalement tombé à l’eau… Profiter de l’arrêt de l’activité pour faire tout ce qu’ils n’ont absolument pas le temps de faire en temps normal. Rangement, bilan, questionnements : une remise à niveau qui permet aujourd’hui à l’équipe du théâtre du Parc à Andrézieux d’aborder la reprise avec envie, confiance et bonnes perspectives. « Attention, on ne peut pas dire non plus que nous sommes contents des mois qui viennent de s’écouler, tempère Patrice Melka, directeur de la structure. En revanche, il est vrai que nous avons mis ce temps à profit, que nous sommes toujours restés en exercice, que nous avons décidé de faire de cet arrêt forcé une opportunité… Et que le fait d’avoir été présents, contrairement au premier confinement, nous a permis de nous demander quoi faire… Et de faire ». Des vidéos-tutos Comme

Continuer à lire

Les 7 Collines proposent une prog d'automne

Festival | Le festival des 7 Collines, rendez-vous pluridisciplinaire stéphanois du début d'été, n'a pas pu avoir lieu du 23 juin au 7 juillet (...)

Nicolas Bros | Vendredi 25 septembre 2020

Les 7 Collines proposent une prog d'automne

Le festival des 7 Collines, rendez-vous pluridisciplinaire stéphanois du début d'été, n'a pas pu avoir lieu du 23 juin au 7 juillet 2020. Pour autant, l'équipe organisatrice ne s'est pas laissée abattre et a décidé de programmer des spectacles cet automne. L'occasion de découvrir plusieurs pièces de cirque entre le 7 novembre et le 10 décembre. On retrouvera la Cie Allégorie avec le spectacle cOLLiSion du côté de la salle Aristide Briand de Saint-Chamond le 7 novembre, une Nuit du Cirque le 14 novembre à la Maison de l'Université avec les compagnies Puéril Puéril et Kiaï (une soirée en collaboration avec l'école de cirque Les Kipouni's), les Anglais Nikki & JD présenteront Knot le 18 novembre à la salle Jeanne d'Arc puis Sencirk, compagnie sénégalaise, proposera Man Fan Laa le 10 décembre au Fil. [Mise à jour du 20/10/2020] L'ogranisation a mis à jour les horaires de ces spectacles : Le spectacle Collision du samedi 7 novembre à Saint-Chamond à 18 h est maintenu à l'heure prév

Continuer à lire

Le festival des 7 collines annulé à son tour

Annulation festival - COVID-19 | Suite à l'allocution présidentielle d'hier soir, les mauvaises nouvelles s'enchaînent... Sans réelle surprise. Le festival des 7 Collines (spécialisé notamment (...)

Nicolas Bros | Mardi 14 avril 2020

Le festival des 7 collines annulé à son tour

Suite à l'allocution présidentielle d'hier soir, les mauvaises nouvelles s'enchaînent... Sans réelle surprise. Le festival des 7 Collines (spécialisé notamment dans les arts du cirques), après avoir dans un premier temps sorti la programmation de sa 26e édition, vient d'annuler cette dernière qui était prévue du 23 juin au 7 juillet prochains. La nouvelle a été annoncée via communiqué de l'organisation : « Nous sommes très touchés par cette situation inédite, mais restons solidaires face à l'ampleur de la crise. Nous souhaitons remercier tous nos partenaires, nos équipes techniques, les artistes invités, les bénévoles et festivaliers qui rendent chaque édition du festival unique. Rendez-vous en 2021 pour la 27e édition. »

Continuer à lire

Fauve

Peintures & sculptures | Chacune des toiles et des sculptures de Chantal Longeon raconte une histoire inédite et fait naître une émotion nouvelle. Le plus souvent tout commence par (...)

Niko Rodamel | Mercredi 4 mars 2020

Fauve

Chacune des toiles et des sculptures de Chantal Longeon raconte une histoire inédite et fait naître une émotion nouvelle. Le plus souvent tout commence par des taches de couleur, donnant peu à peu naissance à un thème qui surgit de lui-même, entraînant l'artiste vers des lieux insoupçonnés, au gré de voyages à la fois poétiques et mystiques. Des accidents picturaux qui se jouent parfois entre le pigment qui jaillit et le trait qui s'improvise, donnant soudainement une force et une énergie inattendues à l'oeuvre en gestation. Chantal se laisse guider par l'instant, par la vibration émotionnelle qui l'a lie au geste, entre aplats et griffures, au support et à la matière. La plasticienne met en résonance l'acrylique (sa technique favorite), les encres, les huiles et quelques matières additionnelles au service d'une évocation qui, une fois l'oeuvre achevée, la surprend elle-même. La peinture est donc ici un espace de questionnement, une quête de sens dans laquelle l’œuvre vit finalement du regard qu’on lui porte. Entre abstraction fauviste et figuration éthérée, l'univers de Chantal Longeon se décline en plusieurs séries d'oeuvres parmi lesquelles femmes du monde, enfance, states ur

Continuer à lire

Cache-cache

Théâtre | Monsieur Orgon veut marier sa fille Silvia à Dorante, le fils de l’un de ses amis. Mais, peu emballée à l’idée d’épouser un garçon à l’aveuglette, Silvia (...)

Cerise Rochet | Mercredi 4 mars 2020

Cache-cache

Monsieur Orgon veut marier sa fille Silvia à Dorante, le fils de l’un de ses amis. Mais, peu emballée à l’idée d’épouser un garçon à l’aveuglette, Silvia ruse, en échangeant sa place avec sa servante Lisette, alors que lui arrive pour la courtiser… Ou comment savoir à qui on a affaire, sans se faire repérer. Problème : Silvia ignore que son bellâtre a eu la même idée, en prenant la place de son valet Arlequin. Ainsi, ne connaissant rien des desseins de leurs prétendants, chacun s’étonne bien vite d’être attiré par ceux qu’ils croient être des domestiques. Au détour d’une intrigue qui reprend les rouages de la comédie classique, mêlant quiproquos, manipulation, péripéties, comique des mots et de situation, Le Jeu de l’Amour et du hasard est en réalité une histoire de déterminisme social, de "reconnaissance immédiate" entre personnes du même rang. Lisette et Arlequin, au final, ce pourrait être une lutte des classes qui n’aboutirait pas, XVIIIe siècle oblige. Mais aboutirait-elle, pour une Lisette et un Arlequin du XXIe ? Le Jeu de l’amour et du hasard, du 1er au 3 avril au théâtre du Parc à Andrézieux

Continuer à lire

Le Variétés Club de France à Andrézieux-Bouthéon

Foot x Bonne cause | Le Variétés Club de France de Jacques Vendroux (journaliste du service sport de Radio France) viendra affronter pour son 2367ème match, l'équipe des "amis (...)

Nicolas Bros | Mercredi 12 février 2020

Le Variétés Club de France à Andrézieux-Bouthéon

Le Variétés Club de France de Jacques Vendroux (journaliste du service sport de Radio France) viendra affronter pour son 2367ème match, l'équipe des "amis de François Clerc" à l'Envol Stadium d'Andrezieux-Bouthéon le jeudi 2 avril à 19h. Cette rencontre de football correspond à la seconde en faveur du combat pour l'égalité femmes-hommes et la mixité dans le sport. À cette occasion, un don sera reversé avant le coup d'envoi au profit de l'association SOS Violences Conjugales 42. Du côté des joueuses et joueurs présents, sont d'ores et déjà annoncés des anciens joueurs de l'AS Saint-Étienne, tel que Laurent Blanc mais également Christian Karembeu, Sonny Anderson, Camille Abily, Margot Dumont ou encore le gardien de handball Thierry Omeyer. Notons enfin que Muriel Robin, qui fait la Une de notre numéro de février 2020, est la marraine de cet événément et viendra donner le coup d'envoi. Plus d'infos sur ce site.

Continuer à lire

Contact

Cirque | La compagnie catalane Eia nous emmène dans le monde du cirque toujours très présent dans l'imaginaire collectif, pour aller cueillir l'humanité et nous (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 5 février 2020

Contact

La compagnie catalane Eia nous emmène dans le monde du cirque toujours très présent dans l'imaginaire collectif, pour aller cueillir l'humanité et nous plonger dans un univers en constante transformation fait de In Tarsi, mot d'artisan utilisé en marqueterie pour désigner l'art délicat d'assembler de minuscules fragments. Fragments de vie, avec ses rencontres, ses contacts, ses incompréhensions, ses complicités et ses moments de solitude, qui renvoient à une expérience humaine connue de tous. Sur une piste circulaire et multigéométrique, 13 praticables en bois, un mât chinois, une corde à sauter, autant d'agrès pour construire, transformer, aligner, superposer, basculer. Quatre circassiens à l'énergie débordante, se livrent, à un rythme endiablé, à un exercice de haute voltige où cirque et danse se mêlent à un humour plein de tendresse. De portés acrobatiques en sauts sur trampoline et escalades de mât chinois, ils créent un cirque en perpétuel mouvement qui les rassemble, les disperse, les réunit à nouveau, composant une mosaïque d'exploits comme le ferait un kaléidoscope mettant en lumière la grandeur de la rencontre et la constante transformation des sentiments et de

Continuer à lire

Parlez doucement, vous êtes au cirque

Cirque | La compagnie The Rat Pack bouscule dans son spectacle Speakeasy la pratique circassienne en empruntant des techniques cinématographiques, des clichés (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 8 janvier 2020

Parlez doucement, vous êtes au cirque

La compagnie The Rat Pack bouscule dans son spectacle Speakeasy la pratique circassienne en empruntant des techniques cinématographiques, des clichés propres aux films de gangsters. C'est dans l'univers sulfureux des bars clandestins du temps de la prohibition, les "speakeasy", que six artistes réussissent à conjuguer parfaitement cirque, danse et cinéma. Speakeasy, dimanche 9 février au Théâtre du Parc

Continuer à lire

Monochrome

Photos | Au-delà de son travail en couleur autour des animaux africains, on ressent chez le photographe Sylvain Rolhion un vrai goût pour le noir et blanc. (...)

Niko Rodamel | Mercredi 8 janvier 2020

Monochrome

Au-delà de son travail en couleur autour des animaux africains, on ressent chez le photographe Sylvain Rolhion un vrai goût pour le noir et blanc. L'artiste met habilement en lumière des lieux dans lesquels nous passons sans toujours prendre le temps de bien regarder. Ses images sont comme des fenêtres posées sur le paysage urbain, le cadrage est millimétré, les cieux volontairement très contrastés. On découvre notamment sous un angle nouveau quelques spots stéphanois historiques tels que la place Neuve dans le quartier Saint-Jacques, la montée du Crêt de Roch avec une vue imprenable sur le terril, les arches de la Cité du design, l’inévitable Puit Couriot sous un étonnant ciel noir, la façade décrépite de la salle du Jeu de l’Arc, le monumental Hôtel des Ingénieurs ou encore la Droguerie de la Tour, vestige des anciens remparts à l’angle Nord-Ouest de la place du Peuple. Sylvain Rolhion n’en est pas moins indifférent aux formes épurées des constructions plus contemporaines, comme en témoigne cette très belle photographie de la Cité Grüner, dans laquelle une petite silhouette humaine vient discrètement habiter l’espace intérieur du bâtiment, zébré de lignes géométriques entrelac

Continuer à lire

Le Cirque du Soleil à Lyon en mars 2020

Cirque | Aux pieds du Parc OL de Décines, le Cirque du Soleil va planter son chapiteau du 19 mars au 13 avril 2020. Le plus célèbre nouveau cirque au (...)

Nadja Pobel | Mercredi 11 décembre 2019

Le Cirque du Soleil à Lyon en mars 2020

Aux pieds du Parc OL de Décines, le Cirque du Soleil va planter son chapiteau du 19 mars au 13 avril 2020. Le plus célèbre nouveau cirque au monde présente Kooza, un show avec des circassiens et acrobates hors pairs comme dans toutes les productions de la compagnie montréalaise. Mais certainement aussi avec déferlement de couleurs et éclats de lumière dans tous les sens. On ira vérifier s'il reste un brin d'âme. Tarifs : de 36€ à 239€

Continuer à lire

Juste un échange

Danse | Dans un espace clos en quadri-frontal ceinturé par un gradin en tôle ondulée, à la fois arène et ring, deux hommes face à face font l'épreuve de l'altérité. Inspirée de la (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 4 décembre 2019

Juste un échange

Dans un espace clos en quadri-frontal ceinturé par un gradin en tôle ondulée, à la fois arène et ring, deux hommes face à face font l'épreuve de l'altérité. Inspirée de la somptueuse pièce Dans la solitude des champs de coton où se rencontrent deux hommes que rien ne réunit sinon un accord tacite entre un client qui cherche une chose qu'il n'a pas et un dealer qui la possède, le spectacle Deal repose sur ce prétexte à la discussion et à la confrontation. Les deux circassiens-danseurs Jean-Baptiste André et Dimitri Jourde investissent les figures du client et du dealer, se livrant à des variations inouïes dans un duo tout en échanges, en jeux d'équilibre de forces, en mouvements croisés. Deal se situe à mi-chemin entre la danse et le cirque et se donne à voir dans un corps à corps chorégraphié où la beauté du geste le dispute à l'intensité des présences. Topons là ! Deal, du mardi 10 au samedi 14 décembre à La Comédie de Saint-Étienne

Continuer à lire

Rêverie douce

Cirque | Quatre personnages, des instruments, des boules, des acrobaties, du jeu… Mais qui sont-ils, ces quatre-là ? Spectacle de cirque mêlé de musique, (...)

Cerise Rochet | Mercredi 4 décembre 2019

Rêverie douce

Quatre personnages, des instruments, des boules, des acrobaties, du jeu… Mais qui sont-ils, ces quatre-là ? Spectacle de cirque mêlé de musique, Ballade à quatre nous emmène dans un joli voyage étoilé. Attrapé par le visuel, on se laisse tranquillement bercer par l’histoire, et emporter dans la rêverie… Ballade à quatre, mardi 17 décembre au théâtre des Pénitents à Montbrison

Continuer à lire

À fleur de peau

Peinture | La peinture contemporaine a cette particularité de pouvoir emprunter des chemins aussi nombreux que les artistes qui s’y frottent, s’y piquent ou s’en (...)

Niko Rodamel | Mercredi 4 décembre 2019

À fleur de peau

La peinture contemporaine a cette particularité de pouvoir emprunter des chemins aussi nombreux que les artistes qui s’y frottent, s’y piquent ou s’en réclament. Dans son atelier à Villerest, Chris Clavier vit ardemment sa pratique picturale dans une démarche aussi charnelle qu’instinctive. Développant un rapport tactile avec la matière, l’artiste peint comme on compose une musique, entre quiétude et tension, dans l’émotion du moment et bien souvent, avec ses tripes. Lorsque l’inspiration est au rendez-vous, le geste suspend le temps dans le silence de la création et l'intensité du lâcher prise. Chris travaille par étapes successives, jetant tout d’abord son enduit sur ses pièces posées au sol. Puis, sur chevalet, elle joue avec les couleurs, l’huile ou les pigments, triture la matière, recherche le geste juste, questionne l’instant, pour finalement capturer l’espace et tout ce qui le constitue. Depuis la toute première en 1992, l'artiste enchaîne les expositions dans toute la France jusqu’en outre-mer, notamment à Saint-Barthélémy. Suspendre le temps par Chris Clavier, jusqu’au 18 décembre au Théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

Sauvé par le cirque

Cirque | Issus de l'école de cirque de Lyon, Dorian Lechaux et Ronan Duée ont décidé de lancer à l'automne 2015 leur compagnie au nom étonnant et entêtant : Puéril Péril. (...)

Nicolas Bros | Mardi 3 septembre 2019

Sauvé par le cirque

Issus de l'école de cirque de Lyon, Dorian Lechaux et Ronan Duée ont décidé de lancer à l'automne 2015 leur compagnie au nom étonnant et entêtant : Puéril Péril. Le duo, mi-acrobate mi-monocycliste propose des spectacles qui restent accrochés. C'est le cas de L'Autre, une création qui débute avec un homme sur le point d’en finir... mais ce n'est, bien au contraire, que le début. Un spectacle tout en subtilité et humour noir. Un cirque bourré d'une forte théâtralité. L'Autre, vendredi 17 janvier 2020 à 20h à L'Échappée de Sorbiers et vendredi 13 mars 2020 20h au Centre culturel de la Ricamarie

Continuer à lire

Danser la joie

SCENES | Allegria. Le titre à lui seul sonne comme une ode à la joie, une invitation à rejoindre la danse de Kader Attou, l'une des plus grandes figures du (...)

Monique Bonnefond | Mardi 3 septembre 2019

Danser la joie

Allegria. Le titre à lui seul sonne comme une ode à la joie, une invitation à rejoindre la danse de Kader Attou, l'une des plus grandes figures du hip-hop français. Une danse qu'il a voulue joyeuse, légère, cherchant la poésie « partout où elle se trouve-dans le corps des danseurs, dans le quotidien, mais aussi dans la violence du monde actuel ». Avec une nouvelle écriture, toujours virtuose mais teintée parfois de tendresse et de mélancolie, Kader Attou raconte « avec légèreté ce qui se passe de grave dans le monde » qui est peut-être sa façon à lui de le refaire. Allegria, mardi 1er octobre au Théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

Dans la boîte

ARTS | Panorama expos

Niko Rodamel | Mardi 3 septembre 2019

Dans la boîte

Photographe touche-à-tout mué par l'envie de découvrir de nouveaux horizons, Sylvain Rolhion shoote indifféremment ses sujets de prédilections en couleur ou en noir et blanc : portraits, paysages, scènes de rue ou musique live, avec un faible tout particulier pour les photos rapprochées d'animaux africains, gorilles, lions, éléphants, rhinocéros... Après un parcours dans le négoce et la grande distribution, Sylvain s'est laissé envahir par sa passion pour la photographie, devenant passeur d'images. Sylvain Rolhion, du 23 janvier au 21 février 2020 au Théâtre du Parc, Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

Cirque à l'antique

Festvial d'Alba à la Romaine | Petit village de caractère au sud de l'Ardèche, Alba-la-Romaine, la bien-nommée, accueille en juillet son traditionnel festival autour des arts du cirque où (...)

Monique Bonnefond | Mardi 2 juillet 2019

Cirque à l'antique

Petit village de caractère au sud de l'Ardèche, Alba-la-Romaine, la bien-nommée, accueille en juillet son traditionnel festival autour des arts du cirque où des artistes de renommée internationale viennent investir ce site antique exceptionnel. Cirque, théâtre, danse, musique, humour constituent un moment phare du territoire ardéchois. Festival d'Alba, du 9 au 14 juillet à Alba-la-Romaine (Ardèche)

Continuer à lire

Québec, quel cirque !

Cirque / Festival des 7 Collines | Cette année, le festival des 7 Collines offre une jolie part de sa programmation à des créations québécoises en danse (avec Daina Ashbee) mais aussi et surtout en cirque (7 Doigts de la Main, Barcode Circus Company et Machine de Cirque). C'est carrément un focus Québec qui nous est proposé. Mais pourquoi la Belle Province est-elle une terre aussi fertile en matière circassienne ? Éléments de réponse.

La rédaction | Mardi 4 juin 2019

Québec, quel cirque !

Depuis plusieurs années, on assiste à une sorte d'hégémonie québécoise sur la création circassienne. Cela se traduit par des productions de grande qualité et des compagnies aux noms qui retentissent fort dans le secteur. On pense forcément au Cirque du Soleil, aux 7 Doigts de la Main ou encore au Cirque Éloize. Mais pourquoi donc, la Province de 8, 5 millions d'habitants est-elle devenue en quelques décennies la référence en cirque ? À tel point qu'aujourd'hui le festival des 7 Collines accueille un focus Québec dans sa programmation. Nous avons voulu en savoir davantage en nous tournant tout d'abord vers Marie Pâris, une journaliste installée à Montréal et spécialisée dans la scène et le spectacle vivant. Elle revient pour nous sur les racines de ce succès mondial du cirque à la sauce québécoise. Nous avons également voulu savoir pourquoi et comment le festival des 7 Collines en est arrivé à programmer un focus spécial en 2019. Une chose est sûre, au Québec, c'est le grand cirque ! Nicolas Bros Le Québec en piste On aime les

Continuer à lire

Créolité

MUSIQUES | En réorchestrant les mots et les mélodies du poète réunionnais Alain Péters, Wati Watia Zorey Band rend un vibrant hommage à un monument de la culture créole maloya sans jamais le dénaturer.

Niko Rodamel | Jeudi 2 mai 2019

Créolité

Né de la rencontre de Rosemary Standley (figure de proue du vaisseau Moriarty) et de la chanteuse Marjolaine Karlin, Wati Watia Zorey Band est assurément un très beau projet artistique. Le pari n’était pour autant pas gagné d’avance et aurait même pu sembler utopique tant les artistes, Réunionaises ni l’une ni l’autre, ne pouvaient prétendre à une quelconque caution culturelle pour se lancer dans une telle aventure. Les deux musiciennes s’étaient rencontrées dès 2008 lors d’un concert maloya du festival Africolor et, au-delà de l’univers folk de la première ou des préoccupations plus rock de la seconde, c’est bien leur passion commune pour la langue créole et sa musicalité qui a réuni Rosemary et Marjolaine. Après quelques séances de travail, le ravissement l’a rapidement emporté sur les craintes et les quatre musiciens qui les accompagnent furent à leur tour très vite embarqués par l’univers du poète maudit Alain Péters, dont il est ici question. Odyssée mystique Au fil des onze titres de l’album Zanz in Lanfer (la descente

Continuer à lire

Rencontre-dédicace avec Mass Hysteria

MUSIQUES | Alors que le groupe de metal Mass Hysteria se produira le samedi 30 mars prochain sur la scène du Fil, ses membres seront auparavant en dédicaces du côté du (...)

Nicolas Bros | Mercredi 13 mars 2019

Rencontre-dédicace avec Mass Hysteria

Alors que le groupe de metal Mass Hysteria se produira le samedi 30 mars prochain sur la scène du Fil, ses membres seront auparavant en dédicaces du côté du Leclerc d'Andrézieux à 14h30.

Continuer à lire

Un "focus Québec" aux 7 Collines

Festival pluridisciplinaire | 7 sur 7 ! On savait le lien fort qui unissait le festival des 7 Collines avec la compagnie de cirque québécoise Les 7 Doigts de la Main. Pour son (...)

Nicolas Bros | Vendredi 8 février 2019

Un

7 sur 7 ! On savait le lien fort qui unissait le festival des 7 Collines avec la compagnie de cirque québécoise Les 7 Doigts de la Main. Pour son édition 2019 - du 25 juin au 8 juillet - le festival stéphanois enfonce le clou et convie les circassiens montréalais pour présenter leur nouvelle création Passagers. De plus, l'équipe de l'événement stéphanois vient également d'annoncer que 3 autres créations québécoises seront à l'honneur cette année. C'est à se demander si l'on ne devrait pas prolonger le pont Jacques Cartier jusqu'aux rives du Furan... Festival des 7 Collines, du 25 juin au 8 juillet à Saint-Étien

Continuer à lire

7m² de beauté

Danse | Dans un espace de 7m², se détachant du clair-obscur environnant, deux silhouettes noires, main dans la main, semblent scruter l'éternité. Un savant jeu de (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 31 octobre 2018

7m² de beauté

Dans un espace de 7m², se détachant du clair-obscur environnant, deux silhouettes noires, main dans la main, semblent scruter l'éternité. Un savant jeu de lumières délimite l'espace, le structure, crée, en découpant des tranches plus particulièrement éclairées, une véritable sculpture chorégraphique où les arts visuels rencontrent une danse théâtralisée. La chorégraphe Aurélia Chauveau s'est inspirée pour cette création des travaux d'Anthony Mc Call, plasticien d'avant-garde, bien connu pour ses installations de "lumière-solide". Évoluant dans cette architecture de lumières, les deux danseurs se jouent des représentations d'enfermement, d'espérance et de liberté présentes dans le conte des Frères Grimm, Hänsel et Gretel où deux enfants perdus dans la forêt par leurs parents se trouvent aux prises avec une sorcière anthropophage. Epuré et minimaliste, ce spectacle d'une très grande beauté visuelle repose sur le vécu intérieur qui conduit au geste et immerge le spectateur dans un véritable espace de contemplation où il vit une expérience chorégraphique visuelle, émotionnelle et sensorielle qui fascine. Un petit espace pour de grands rêves !

Continuer à lire

Alchimie

Symphonie poétique | Depuis la création de sa compagnie Nomade in France, Abdel Sefsaf ne cesse de donner naissance à des spectacles alliant brillamment musiques métissées, (...)

Niko Rodamel | Mercredi 31 octobre 2018

Alchimie

Depuis la création de sa compagnie Nomade in France, Abdel Sefsaf ne cesse de donner naissance à des spectacles alliant brillamment musiques métissées, formes théâtrales et profonde réflexion sur un monde où les peuples s’échinent à trouver leur place par-delà les frontières ou les murs qui se dressent entre eux. En attendant sa prochaine création à l'automne 2019, la compagnie fait tourner des pièces qui ont déjà connu un vrai succès auprès de publics nombreux, comme Si loin si proche ou Médina Mérika. Pour Symbiose, Abdel s’est associé à l’Orchestre Symphonique Ose ! que dirige Daniel Kawka depuis 2013. Ce spectacle poético-symphonique pour voix et orchestres mêle la parole de grands poètes de la Méditerranée aux musiques plurielles de compositeurs des deux rives, avec pas moins de cinquante musiciens sur scène et la participation du oudiste Grégory Dargent. Symbiose nous embarque dans un périple entre Orient et Occident, véritable plongée dans cette mer intérieure où sont nées nos identités culturelles. La poésie crée ici le lien entre les différentes pièces qui constituent ensemble un univers global. Symbiose, v

Continuer à lire

Trois "brèves" de danse contemporaine

Danse | La diversité des esthétiques de la danse contemporaine est mise en lumière par trois compagnies qui signent avec Formes courtes, de petites pépites (...)

Monique Bonnefond | Mardi 2 octobre 2018

Trois

La diversité des esthétiques de la danse contemporaine est mise en lumière par trois compagnies qui signent avec Formes courtes, de petites pépites chorégraphiques d'une extraordinaire densité. D'abord, l'intense expressivité de la danseuse Fanny Sage immerge le spectateur dans la mémoire vacillante d'un vieil homme, le dernier qui se souvienne d'elle. Ce solo qui nous rappelle qu'"avec le temps [...], oui tout s'en va" est absolument bouleversant. Puis Contrepoint, duo de Yann Raballand, nous offre une danse musicale, une sorte de musique pour les yeux. Enfin, un trio de danseurs-acrobates, visage caché, s'impose par sa virtuosité. Formes courtes, jeudi 4 octobre au Théâtre du Parc à Andrézieux

Continuer à lire

Cirque, cinéma et prohibition

Cirque | La compagnie the Rat Pack bouscule la pratique circassienne dans son spectacle Speakeasy en empruntant des techniques cinématographiques, en (...)

Monique Bonnefond | Mardi 4 septembre 2018

Cirque, cinéma et prohibition

La compagnie the Rat Pack bouscule la pratique circassienne dans son spectacle Speakeasy en empruntant des techniques cinématographiques, en détournant les références et clichés des films de gangsters dans lesquels le club est un lieu clé où règne une ambiance close, sombre. Les six artistes performatifs passionnés par toutes les formes de création artistique réussissent, par un énorme travail d'expression corporelle inspiré des films muets, à conjuguer parfaitement les arts du cirque et du cinéma et nous font avec jubilation "leur" cirque. Speakeasy, dimanche 3 février 2019 au Firmament à Firminy

Continuer à lire

Sa mouette, son ours et ses trois sœurs

SCENES | Cela aurait pu s’appeler " Tchekov, sa vie, son œuvre ". Avec Regardez la neige qui tombe, Philippe Mangenot propose de passer le dramaturge (...)

Cerise Rochet | Mardi 4 septembre 2018

Sa mouette, son ours et ses trois sœurs

Cela aurait pu s’appeler " Tchekov, sa vie, son œuvre ". Avec Regardez la neige qui tombe, Philippe Mangenot propose de passer le dramaturge au crible. Une balade menée avec humour, une aventure qui nous entraîne dans la vie de couple de l’auteur, puis dans ses écrits, et même, dans sa correspondance, le tout sans déroulement linéaire. On assiste ainsi à un théâtre " en train de se faire ", où saynètes, monologues et dialogues sont constamment entrecoupés d’échanges entre les deux protagonistes. Regardez la neige qui tombe, le 10 janvier 2019 à 20 heures au Théâtre du Parc à Andrézieux

Continuer à lire

Le cirque : double tours et double lieux

FESTIVAL D'ALBA | Dix ans pour le Pôle cirque de l'Ardèche. Autant pour le Festival d'Alba. Et voilà que les deux entités pilotées par Alain Reynaud se réunissent pour co-accueillir la crème de cette discipline toujours plus alléchante.

Nadja Pobel | Mardi 3 juillet 2018

Le cirque : double tours et double lieux

Voici au moins un ruissellement qui fonctionne, qui plus est, au bénéfice de tous. La Cascade, pôle national de cirque comme la France en compte quatorze sur le territoire, mais un seul dans cette immense région Rhône-Alpes Auvergne, a fêté ce printemps ses dix ans d'existence. À l'époque, le label national ne lui était pas encore accolé, et pour cause, le Ministère ne les inventa qu'en 2010. Mais déjà Alain Reynaud et Claire Peysson (compagnies Les Nouveaux Nez & Cie et Les Colporteurs) pallient le manque de lieux de travail. Un outil, à Bourg-Saint-Andéol, est alors ouvert aux professionnels pour la création, la diffusion (étape de création) ou la formation (stages, mais pas d'école) qui aujourd'hui encore – faute de structures suffisantes dans les environs - a des délais d'attente pour l'occupation des salles de douze à dix-huit mois ! En parallèle de la Cascade se crée le Festival d'Alba, 30 km au nord, et à l'ouest de Montélimar. Étape reconnue en France pour les circassiens, ce rendez-vous de six jours mérite bien un décroché de la voisine Avignon. Et pour la première fois de son histoire, il se déploie partiellement à La Cascade afin de rendre lisible la co

Continuer à lire

La houle sentimentale d'Olivier Maurin

Théâtre | Olivier Maurin a le goût des pièces délicates et redoutables à mettre en scène. Après le superbe "En courant dormez", il présente "Illusions", récit vertigineux sur l'amour et ce qu'il en reste.

Nadja Pobel | Mercredi 2 mai 2018

La houle sentimentale d'Olivier Maurin

Le quadra russe Ivan Viripaev est à l'affiche par ici, au Théâtre du Parc d'Andrézieux-Bouthéon et c'est une belle occasion d’entendre la langue de cet auteur, toute en méandres. De quoi nous parle Viripaev ? De l'effondrement des certitudes. Du fait que personne n'est vraiment celui qu'il incarne (une prostituée et un directeur de festival dans Les Enivrés : le moins sérieux des deux n'est pas forcément celui que sa fonction désigne comme tel). Et d'amour, le plus pur qui soit après cinquante ans de mariage (mais la longévité ne signifie en fait rien). Olivier Maurin voulait porter un texte pas trop à vif des éclats du monde ; il a peut-être trouvé plus cruel encore. Dennis a 84 ans et va mourir. Il fait alors une ultime déclaration d'amour fou et de reconnaissance à Sandra, sa conjointe indéfectible — cet amour n'existe que dans la réciprocité, nous dit-on. Quand elle s’apprête à son tour à trépasser, quelques mois plus tard, elle rend visite à Albert, un ami du couple depuis le début et lui avoue que s'il n'avait pas été déjà engagé avec Margaret, elle l'aurait épousé : « l'amour est un don. Le véritable amour ne réclame rien, ne prétend à rien. »

Continuer à lire

Carte blanche à l'humain

Danse | Contorsionniste, comédienne, chorégraphe et metteur en scène, Raphaëlle Boitel est une artiste aux multiples facettes. Elle nous offre, fin avril, une soirée atypique, conviviale et pleine de petites surprises, placée sous le signe de l'humain.

Monique Bonnefond | Mercredi 4 avril 2018

Carte blanche à l'humain

Est-ce avec James Thierrée que Raphaëlle Boitel a acquis un tel sens de l'espace et du regard ? Sa création in situ, Carte blanche, mélange très personnel de danse, de cirque et de théâtre sans paroles, va répandre un puissant souffle de vie sur le Théâtre du Parc où, justement, elle utilise ingénieusement l'espace, le théâtre et le parc. La soirée, inédite, se déroulera en trois temps ponctués par quelques petites surprises comme le mini concert donné par le compositeur pop-folk Arthur Bison. Une vraie pépite à découvrir. Mais d'autres découvertes nous attendent avec deux formes courtes : La Bête Noire, solo de danse et performance acrobatique et Consolations ou interdiction de passer par-dessus bord, pièce de théâtre circassienne créée pour trois jeunes virtuoses de l'Académie Fratellini. L'amour, la vie, le partage de notre humanité Pour Raphaëlle Boitel, qui a appris à la dure école de la vie « qu'il fallait toujours persévérer », l'école de la scène est aussi l'école de la vie. « C'est le reflet du quotidien, de la vie, de ce que l'on est » dit-elle. On y trouve les mêmes plaisirs, souffrances, part

Continuer à lire

Pire que ce gens-là

Théâtre | Ces filles-là, ce sont elles : les filles de Sainte-Hélène. Vingt filles triées sur le volet pour intégrer dès l’âge de 5 ans une institution prestigieuse. (...)

Houda El Boudrari | Mardi 6 mars 2018

Pire que ce gens-là

Ces filles-là, ce sont elles : les filles de Sainte-Hélène. Vingt filles triées sur le volet pour intégrer dès l’âge de 5 ans une institution prestigieuse. « Amies pour la vie » promises au meilleur avenir, elles y resteront toute leur scolarité ; rien ne semble pouvoir ébranler ce groupe soudé… jusqu’au jour où. Ces filles-là, les 29 et 30 mars à 20h au Théâtre du Parc

Continuer à lire

Plaisir de porter

Danse | À l'heure où la parole de la femme se libère, où les revendications égalitaires homme-femme, les scandales déchaînent de vives polémiques, le spectacle Portés de (...)

Monique Bonnefond | Vendredi 19 janvier 2018

Plaisir de porter

À l'heure où la parole de la femme se libère, où les revendications égalitaires homme-femme, les scandales déchaînent de vives polémiques, le spectacle Portés de femmes né d'une rencontre professionnelle en 2015 met en lumière un phénomène sociétal : les femmes n'ont pas besoin des hommes, même pour des portés. Une quinzaine de femmes issues du cirque, de la danse ont eu envie de prolonger le plaisir de travailler ensemble autour de leur discipline : le porté acrobatique. Au cours de cette création collective, elles découvrent d'une part, qu'elles peuvent être aussi bien porteuses que voltigeuses et d'autre part, qu'il existe des façons différentes de porter selon la morphologie, les forces et les faiblesses de chacune, qu'elles peuvent décider par et pour elles-mêmes, au mépris des codes sociaux, politiques, religieux, de parler en corps et en chœur, librement. Projet. PDF portés de femmes, samedi 3 février 20h au Théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon

Continuer à lire

Arte diffuse "Réversible" tourné au festival des 7 Collines

Cirque | Nous vous avions conseillé de découvrir ce spectacle. Réversible de la Compagnie québécoise de cirque Les 7 Doigts de la Main, fut présenté à deux reprises dans (...)

Nicolas Bros | Mercredi 20 décembre 2017

Arte diffuse

Nous vous avions conseillé de découvrir ce spectacle. Réversible de la Compagnie québécoise de cirque Les 7 Doigts de la Main, fut présenté à deux reprises dans le cadre du festival des 7 Collines édition 2017, à l'Opéra de Saint-Étienne. Pour celles et ceux qui n'auraient pas eu l'occasion d'apprécier la performance en direct, une captation avait été organisée par Arte lors d'une de ces deux représentations en terres stéphanoises. La chaîne de télévision prévoit la diffusion de ce spectacle mercredi 27 décembre à partir de 20h55. Réversible de la Compagnie Les 7 Doigts de la Main à l'Opéra de Saint-Étienne dans le cadre du festival des 7 Collines, diffusion le 27/12 à 20h55 sur Arte

Continuer à lire

N'en faites pas une maladie

SCENES | « Toute ressemblance avec des personnes ayant existé n'est absolument pas fortuite ». Voilà qui résume assez bien le monologue de Sonia Rostagni, (...)

Nicolas Bros | Mardi 31 octobre 2017

N'en faites pas une maladie

« Toute ressemblance avec des personnes ayant existé n'est absolument pas fortuite ». Voilà qui résume assez bien le monologue de Sonia Rostagni, intitulé 649 euros, en forme de plongée dans la vie et les questionnements d'une femme atteinte d’un cancer bilatéral du sein. Ne vous inquiétez pas, vous n'en ferez pas pour autant une maladie et de plus, c'est pour la bonne cause et dans le cadre du 50e anniversaire du comité Loire de la Ligue contre le Cancer. 649 euros, jeudi 16 novembre à 20h, au Théâtre du Parc à Andrézieux-Bouthéon, entrée gratuite

Continuer à lire

Danse sur le temps fort

Danse | Soucieux de satisfaire un public toujours plus nombreux, le Théâtre du Parc laisse, cette année, une large place à la danse avec un temps fort qui nous transporte dans des univers chorégraphiques très riches, porteurs d'émotions fortes communiquées par des artistes de grand talent.

Monique Bonnefond | Mardi 31 octobre 2017

Danse sur le temps fort

L'engouement du public pour la danse est grandissant. Occupant une belle place dans le calendrier du Théâtre du Parc d'Andrézieux, le temps fort Let's Dance !, sorte de mini-festival de danse, laisse entrevoir de belles perspectives. Le choix des spectacles présentés répond à la volonté de mettre en lumière des compagnies ligériennes : Dyptik, ALS, Les Ballets Contemporains de Saint-Étienne, mais ouvre également la porte à l'international avec la venue exceptionnelle de la compagnie L'Explose dans le cadre de l'année France/Colombie et à François Veyrunes, chorégraphe de la compagnie 47-49, qui présente le très attendu Sisyphe heureux. Eclectisme et diversité des esthétiques La danse constituera un fil rouge qui permettra d'irriguer le territoire et de rayonner à travers différents projets fédérateurs en novembre. Duo de Cécile Laloy dont la thématique est l'amour fusionnel entre deux êtres, sera l'occasion d'un partenariat avec la Comédie. La reconnaissance grandissante de Dyptik dont la nouvelle création Dans

Continuer à lire

Ecouter son coprs

Lecture théâtrale | Fascinante description journalière des états de corps d’un homme de 12 à 87 ans, des sensations intimes et des souvenirs enfouis, propres à chacun mais partagés (...)

Houda El Boudrari | Mardi 3 octobre 2017

Ecouter son coprs

Fascinante description journalière des états de corps d’un homme de 12 à 87 ans, des sensations intimes et des souvenirs enfouis, propres à chacun mais partagés par tous. Ce passage du singulier au pluriel prend ici tout son sens dans la lecture à voix haute, que Pennac pratique lui-même avec un plaisir non dissimulé. Journal d'un corps, lecture théâtrale de Daniel Pennac, samedi 14 octobre à 20h, au Théâtre du Parc (Andrézieux-Bouthéon)

Continuer à lire

Parcours de combattantes

Théâtre | À l’occasion de l’année France-Colombie, le metteur en scène et comédien Éric Massé, co-fondateur de la compagnie stéphanoise Cie des Lumas, a travaillé avec (...)

Houda El Boudrari | Mardi 5 septembre 2017

Parcours de combattantes

À l’occasion de l’année France-Colombie, le metteur en scène et comédien Éric Massé, co-fondateur de la compagnie stéphanoise Cie des Lumas, a travaillé avec quatre femmes pour créer un spectacle d’une force rare. Mujer Vertical dessine les parallèles et croisements entre le parcours du féminisme français et colombien. Dans un pays meurtri par 50 ans de conflit armé, il rencontre des femmes aux destins bouleversants : femmes déplacées, démobilisées, victimes, artistes, journalistes, femmes politiques, reflets de l’histoire contemporaine où la réconciliation nationale est à l’œuvre. Au plateau, leurs témoignages résonnent avec les extraits de textes d’Andrée Chédid, Virginie Despentes, Élisabeth Badinter ou Simone Veil, qu’Eric Massé avait déjà utilisés comme matériau principal de son spectacle Mujer Vertical, qu’il interprète en solo depuis 2013. Une parole à la fois politique et poétique, que le théâtre a contribué à libérer. Mujer Vertical, samedi 30 septembre à 20h, au Théâtre du Parc

Continuer à lire

L'Envol de Plume

Nuits de Fourvière (Rhône) | C'est une aventure comme on n'en fera sans doute plus en France : ces superproductions qu'il faut trois années pour amortir s'éteignent peu à peu, (...)

Nadja Pobel | Mardi 4 juillet 2017

L'Envol de Plume

C'est une aventure comme on n'en fera sans doute plus en France : ces superproductions qu'il faut trois années pour amortir s'éteignent peu à peu, contrairement à des locomotives comme le Cirque du Soleil. Il ne reste plus dans cette catégorie que Ariane Mnouchkine, et Bartabas. Et le Cirque Plume. Ces deux derniers sont les seuls à pouvoir remplir trente soirs d'affilée un chapiteau de mille places. Pourtant, il reste une forme d’artisanat derrière ces chiffres. Créée chez eux à Besançon en mai dernier, cette Dernière saison est pour Plume le commencement de la fin. Ce cirque a été précurseur, dès sa création en 1983, avec Amour, jonglage et falbalas, d'une façon de faire vivre le spectacle de rue, la magie, la musique... « C'était une histoire sociale » comme le précisait encore en mars dernier Bernard Kudlak son directeur, « il fallait faire ça pour mille raisons, politiques, personnelles. Nous étions nourris par le Living Theater (NDLR qui fit scandale à Avignon en 1968), le festival international de Nancy (NDLR qui révéla Bob Wilson), Augusto Boal et son théâtre ama

Continuer à lire

L'équilibre des 7 Doigts

Cirque / Festival | Avec Réversible, la Compagnie québécoise Les 7 Doigts de la Main s'impose encore une fois avec un cirque mêlant à la fois technicité et surtout humanité. Traitant de thématiques autour du passé, des origines et de la construction de l'être, Réversible frappe un grand coup et sera en représentation à Saint-Etienne pour les 7 Collines.

Nicolas Bros | Mardi 6 juin 2017

L'équilibre des 7 Doigts

« Celui qui ignore son passé est condamné à le répéter. » Nous sommes un maillon dans la chaîne des générations et nous savons bien à quel point il est important de connaître son histoire, notamment pour éviter de répéter des situations douloureuses, pour échapper aux pièges de la fatalité. Rien n'est pire que le non-dit, le secret que la famille, la culture imposent à des personnes, à des enfants qui portent l'angoisse de parents silencieux et vont revivre certains problèmes des années plus tard. C'est un sujet largement exploité que l'on retrouve dans des films comme Le Secret, dans des romans comme Un amour impossible de Christine Angot et qui apparaît dans plusieurs spectacles de la compagnie Les 7 Doigts de la Main qui, depuis longtemps, sculpte les émotions humaines en les frottant au langage des corps d'artistes pluridisciplinaires : équilibristes, jongleurs, trapézistes. À la recherche du passé Après La vie, Psy, Séquence 8 et Cuisine et confessions, la nouvelle création des 7 Doigts, Réversible, explore une fois encore, la bulle intime de chaque artiste. On se glisse dans la vi

Continuer à lire

Cirque, cinéma et prohibition

Cirque | La vitalité créatrice du cirque, qui, aujourd'hui, est bien loin d'être un art mineur, crée des formes inédites. Les créateurs circassiens empruntent volontiers (...)

Monique Bonnefond | Mercredi 7 juin 2017

Cirque, cinéma et prohibition

La vitalité créatrice du cirque, qui, aujourd'hui, est bien loin d'être un art mineur, crée des formes inédites. Les créateurs circassiens empruntent volontiers des matériaux, des codes aux autres arts. Ils reprennent, réactivent, décalent des techniques, des concepts qu'ils se réapproprient. La compagnie the Rat Pack bouscule dans son spectacle Speakeasy, la pratique circassienne en empruntant des techniques cinématographiques, en détournant les références et clichés des films de gangsters dans lesquels le club est un lieu clé où règne une ambiance close, sombre. C'est cet univers reconstitué tel un plateau de cinéma, avec des accessoires d'époque comme le sol en damiers, les meubles Art déco, qui donne son nom au spectacle. Le Speakeasy était un bar clandestin du temps de la prohibition où on demandait aux clients de baisser la voix pour commander de l'alcool. Les six artistes performatifs de la compagnie passionnés par toutes les formes de création artistique, réussissent, par un énorme travail d'expression corporelle inspiré des films muets, à conjuguer parfaitement les arts du cirque et du cinéma et nous font avec jubilation "leur" cirque. Speakeasy

Continuer à lire