Qui sommes nous   |   Envoyez un programme   |   Diffusion   |   Recrutement   |   Coordonnées   |   Publicité   |   Archives

GRENOBLE
LE WEB DES SPECTACLES

GRENOBLE

SUIVEZ-NOUS


THEMATIQUE DATE
Rubrique / Festival LIEU
Notre selection
gratuit
prix libre
billetterie en ligne
Mot-clé

RECHERCHER ►

MUSIQUE & SOIREES

Des synthés et des hommes

Venus respectivement de Grenoble et de Chicago, les groupes Câlin et Lazer Crystal viendront témoigner mardi prochain de leur amour conjoint pour le rock, la pop, les synthés vintage, les filles, les VHS et la vie en général. Damien Grimbert
le Lundi 20 février 2012 par

Des synthés et des hommes

Venus respectivement de Grenoble et de Chicago, les groupes Câlin et Lazer Crystal viendront témoigner mardi prochain de leur amour conjoint pour le rock, la pop, les synthés vintage, les filles, les VHS et la vie en général. Damien Grimbert
le Lundi 20 février 2012 par François Cau

Des synthés et des hommes

Projet électronisant de deux membres du groupe Rien (Francis Fruits et Yugo Solo pour ne pas les citer), Câlin avait déjà charmé nos oreilles il y a un peu plus d’un an lors d’un concert mémorable à OUI aux côtés de La Revanche de France Fermier, où le groupe avait balancé un set bien plus musclé que son patronyme bonhomme ne le laissait a priori envisager. Sorti fin novembre en libre téléchargement (on vous laisse le lien en bas d’article parce qu’on est sympa), Black Chinese II, leur très réussi premier album, a depuis confirmé tout le bien qu’on pensait du duo. Censé constituer la musique d’un film de série Z dont tout indique à penser qu’il n’a jamais existé ailleurs que dans l’imagination fertile et déviante de nos deux protagonistes, Black Chinese II sert avant tout de prétexte à ces derniers pour donner libre cours à leur passion pour les bandes-son synthétiques et planantes des films des années 80, le krautrock, voire l’italo-disco à l’occasion. Un exercice de style devenu presque courant depuis quelques années, mais qui, curieusement, fonctionne bien mieux chez Câlin que chez beaucoup de leurs comparses. Parce qu’en dépit de touches d’humour récurrentes, on sent chez le groupe un vrai amour pour ces sonorités cheap, loin de toute parodie distanciée. Mais surtout parce que le duo prend bien soin de ne garder que le meilleur de cette période, et s’amuse à composer de vrais tubes reliftés plutôt que de pâles hommages mous du genou vaguement référencés. En d’autres termes, Câlin fait preuve d’un véritable savoir-faire dans le domaine, ce qui nous fait attendre leur prestation de mardi prochain avec d’autant plus d’impatience.

Tango & Cash

Trio de Chicago composé de membres des formations Windbreaker et Mahjongg, les Lazer Crystal jouent quant à eux dans un registre un peu moins épique que leurs comparses de Câlin, mais tout aussi sympathique à l’écoute. Auteurs en 2010 d’un excellent premier album au nom imprononçable (MCMLXXX) sur le label de référence Thrill Jockey, Nicholas Read, Mikale de Graff et Josh Johannpeter s’adonnent à un rock enlevé et joueur porté par de jouissives ambiances rétro-futuristes, qui fait la part belle aux claviers vintage, aux rythmiques complexes et au vocodeur. Le résultat est tonique, frais, vivifiant, intelligent, bref, tout ce qu’on attend d’un bon groupe de rock en 2012.  Rendez-vous mardi !

Tags  • Calin • Lazer+Crystal

Projet électronisant de deux membres du groupe Rien (Francis Fruits et Yugo Solo pour ne pas les citer), Câlin avait déjà charmé nos oreilles il y a un peu plus d’un an lors d’un concert mémorable à OUI aux côtés de La Revanche de France Fermier, où le groupe avait balancé un set bien plus musclé que son patronyme bonhomme ne le laissait a priori envisager. Sorti fin novembre en libre téléchargement (on vous laisse le lien en bas d’article parce qu’on est sympa), Black Chinese II, leur très réussi premier album, a depuis confirmé tout le bien qu’on pensait du duo. Censé constituer la musique d’un film de série Z dont tout indique à penser qu’il n’a jamais existé ailleurs que dans l’imagination fertile et déviante de nos deux protagonistes, Black Chinese II sert avant tout de prétexte à ces derniers pour donner libre cours à leur passion pour les bandes-son synthétiques et planantes des films des années 80, le krautrock, voire l’italo-disco à l’occasion. Un exercice de style devenu presque courant depuis quelques années, mais qui, curieusement, fonctionne bien mieux chez Câlin que chez beaucoup de leurs comparses. Parce qu’en dépit de touches d’humour récurrentes, on sent chez le groupe un vrai amour pour ces sonorités cheap, loin de toute parodie distanciée. Mais surtout parce que le duo prend bien soin de ne garder que le meilleur de cette période, et s’amuse à composer de vrais tubes reliftés plutôt que de pâles hommages mous du genou vaguement référencés. En d’autres termes, Câlin fait preuve d’un véritable savoir-faire dans le domaine, ce qui nous fait attendre leur prestation de mardi prochain avec d’autant plus d’impatience.

Tango & Cash

Trio de Chicago composé de membres des formations Windbreaker et Mahjongg, les Lazer Crystal jouent quant à eux dans un registre un peu moins épique que leurs comparses de Câlin, mais tout aussi sympathique à l’écoute. Auteurs en 2010 d’un excellent premier album au nom imprononçable (MCMLXXX) sur le label de référence Thrill Jockey, Nicholas Read, Mikale de Graff et Josh Johannpeter s’adonnent à un rock enlevé et joueur porté par de jouissives ambiances rétro-futuristes, qui fait la part belle aux claviers vintage, aux rythmiques complexes et au vocodeur. Le résultat est tonique, frais, vivifiant, intelligent, bref, tout ce qu’on attend d’un bon groupe de rock en 2012.  Rendez-vous mardi !

Tags  • Calin • Lazer+Crystal

Recherche
+ MUSIQUE & SOIREES
THEMATIQUE
DATE

Rubrique / Festival
LIEU
Notre selection
gratuit
prix libre
billetterie en ligne
         Mot-clé

RECHERCHER ►
les choix de la rédaction


Au cinéma


les choix de la rédaction


Au cinéma