À demi programmé, mais plein d'espoir

L'ultima ruota del carro

Le Club

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

L'ordre logique des choses voudrait que les Rencontres du cinéma italien de l'association Dolce Cinema célèbrent cette année leur neuvième édition. Mais faute de moyens, le festival est remplacé par une semaine d'avant-premières au cinéma Le Club et à la Cinémathèque de Grenoble, transformant le neuf en huit et demi.

L'année dernière déjà, la manifestation avait rencontré des problèmes, cumulant des dettes qui aujourd'hui mettent l'association en grande difficulté. Des soucis financiers qui viennent en partie des subventions qui « ne sont pas mesurées par rapport à l'amplitude du projet » nous explique Chiara Clericetti, bénévole à Dolce Cinema. « L'année dernière, nous avions fait un concert de soutien, mais cette année, en plus de l'aspect économique, il y a eu des changements en interne dans l'équipe qui ont également fragilisé l'ensemble. Nous avons donc préféré organiser cette semaine particulière afin de sensibiliser le public, d'ouvrir un espace pour faire appel aux gens et tenir une assemblée générale afin de réélire le bureau ». Une semaine donc d'avant-premières, de court-métrages et de films patrimoines italiens pour (re)trouver une seconde jeunesse avant une neuvième édition l'an prochain, pleine cette fois.

Charline Corubolo

Les Rencontres du cinéma italien 8 1/2, jusqu'au samedi 22 novembre, au Club et à la Cinémathèque

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 1 novembre 2022 On imagine le déchirement que dut être la période de la crise sanitaire pour ce festival sous-titré “les Rencontres du cinéma italien“, privé d’abord de public puis de la présence de ses hôtes transalpins. Outre la richesse du programme, le nombre...
Lundi 28 octobre 2013 C’est la semaine des soirées de soutien. Après Hadra, on a rendez-vous le mardi 5 novembre à l’Ampérage pour celle de l’association Dolce cinema, qui organise (...)
Lundi 12 novembre 2012 2012 restera comme une bonne année pour le cinéma italien : un ours d’or (mérité) à Berlin pour César doit mourir des frères Taviani, un Grand prix (déjà plus généreux) (...)
Lundi 8 novembre 2010 Ce n’est pas parce qu’on vous en causera plus largement la semaine prochaine, au coin du feu, un verre de scotch à la main, qu’il faut bouder votre (...)

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X