La ville et le végétal Végétaliser l'Humanité

Article / Des vacances de printemps à la fin d’été, la balade théâtrale Les Racines du Futur, proposée par Grenoble Alpes Tourisme, est une belle occasion de découvrir Grenoble sous un angle inattendu grâce à un spectacle qui, avec humour et intelligence, aborde la question de la place de la nature en ville.

Depuis 2006, chaque été, les touristes et les Grenoblois peuvent profiter de la douceur des fins d’après-midi pour suivre des balades théâtrales pensées chaque année autour d’un thème particulier. Après Stendhal, la Bastille, le Mont Aiguille, la Révolution c’est la question de la nature en ville qui est proposée cette année à l’occasion de l’événement Grenoble Capitale Verte. « La difficulté étant qu’il ne fallait pas que le spectacle soit politique » nous explique Pascal Servet, comédien et auteur de cette déambulation, « il ne s’agit pas d’être moralisateur ou donneur de leçon, mais d’interroger le rapport que l’Homme entretient à la nature et plus particulièrement à la nature en ville. »

Construite autour d’une narration qui sert de fil conducteur, cette déambulation ponctuée de 14 scènes se déroule dans le centre-ville historique de Grenoble, Pascal Servet et la comédienne Maryse Michaud jouent respectivement un arbre incarné en homme depuis 400 ans et une représentante de l’Humanité un peu embarrassée du sort que celle-ci a réservé à la nature.




S’engage entre-eux une discussion à dimension philosophique autour des statues qu’ils croisent sur le parcours : Hercule qui a volé les pommes d’or du jardin des Hespérides ou le chevalier Bayard qui, mortellement blessé, s’appuie sur la souche d’un arbre… Bien sûr cette visite est également l’occasion de porter son regard sur les quelques spécimens sylvestres citadins qui fréquentent de près les Hommes et de s’interroger au passage sur ce qu’ils perçoivent de l’activité humaine. Un renversement du regard qui incite à la curiosité et qui ouvre la réflexion sur le rapport que la nature entretient à l’Homme. « Et si dans l’écriture de ce spectacle je me suis permis "d’anthropomorphiser la nature", espérons que cela permettra peut-être de "végétaliser l’humanité "» nous livre en conclusion Pascal Servet s’en référant ainsi volontairement au philosophe Emanuele Coccia.

Tarifs : 16€ (13€ en tarif réduit)

Dates des balades (de 18h30 à 20h)

  • Mercredi 27 avril 2022
  • Mercredi 18 mai 2022
  • Mercredi 15 juin 2022
  • Mercredi 13 juillet 2022
  • Mercredi 20 juillet 2022
  • Mercredi 27 juillet 2022
  • Mercredi 10 août 2022
  • Mercredi 17 août 2022
  • Mercredi 24 août 2022

Plus d'infos sur Grenoble Alpes Tourisme

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 17 octobre 2023 L'édito du Petit Bulletin n°1221 du 18 octobre 2023.
Vendredi 13 octobre 2023 Une nouvelle boulangerie a ouvert au 7 rue Millet, dans l’hyper-centre. Enfin, pas tout à fait. Le Habert du pain, c’est « d’abord et avant tout » une (...)
Vendredi 13 octobre 2023 De même que Clouzot avait cherché à percer le Mystère Picasso, Wim Wenders tente d’élucider le secret Kiefer. Coïncidant avec la remise de son Prix Lumière (et précédant la sortie de Perfect Days), ce documentaire rappelle que le cinéaste a toujours...
Vendredi 13 octobre 2023 Pour célébrer sa 11e édition et donc sa première décennie complète, le festival jeune public Voir Ensemble s’offre rien moins que le double parrainage des auteurs de "Linda veut du poulet !", primé à Annecy. Entre autres invités de prestige attendus...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X