Ils proposent quoi pour la culture ?

Politique / Il faut souvent chercher loin pour trouver les propositions ou les déclarations des candidats à l'élection présidentielle sur la culture (et parfois, sans résultat). Tour d’horizon, à quelques jours du scrutin, des mesures promises par chacun des douze prétendants à l'Élysée.

Nathalie Arthaud

Elle a dit : « La part du budget consacré à la culture est tellement insignifiante que ça n’a pas beaucoup de sens de discuter pour savoir si la misère est bien répartie. »

Elle propose : Aucune mention dédiée dans le programme de la candidate Lutte Ouvrière. Toutefois, dans différentes prises de parole, elle indique vouloir une culture « gratuite et accessible à tous », en augmentant drastiquement le budget qui y est consacré.

Nicolas Dupont-Aignan

Il a dit : « La culture n’est pas l’affaire de la gauche ou de la droite, mais de la collectivité nationale tout entière. »

Il propose : Le programme culture de Debout la France est le plus dense : 42 mesures. Il fustige l’influence anglo-saxonne dans l’audiovisuel. Il insiste sur la nécessité d’un plan de préservation du patrimoine et pour « un accès à la culture pour tous ». Pour cela, il compte renforcer l’action culturelle à l’école (avec notamment l’inscription de l’art lyrique dans les programmes), instaurer la gratuité des musées le dimanche ou encore la diffusion une fois par semaine, sur une chaîne publique, d’une pièce de théâtre classique. Il souhaite également encourager les résidences d’artistes français et accentuer la décentralisation là où c’est nécessaire.

Anne Hidalgo

Elle a dit : « Placés au cœur de mon projet, l'art et la culture le seront également dans les formations proposées à nos enfants, dès le plus jeune âge. »

Elle propose : La mesure forte du programme culturel de la candidate PS est l’obligation, pour toutes les structures qui sont majoritairement financées par l’argent public, de s’astreindre à un minimum de 10% de nouvelles créations dans leur programmation. Elles devront également accueillir systématiquement des résidences, toute l’année. Anne Hidalgo souhaite développer les artothèques et faire entrer "l’art visuel" dans les lieux de services publics (administrations, hôpitaux, commissariats…) Enfin, comme la plupart des candidats, elle mentionne la préservation et la valorisation du patrimoine.

Yannick Jadot

Il a dit : « La République écologique entend offrir aux artistes et aux professionnels de la culture des conditions de création et de production dignes et responsables. »

Il propose : La mesure phare du candidat écologiste est budgétaire : il propose un plan de relance de la culture doté d’1 milliard d’euros. Un quart du budget du ministère de la Culture serait dédié au soutien à la création. Yannick Jadot veut axer sa politique sur le multiculturalisme et la diversité, accélérer la transition écologique du secteur culturel et créer un revenu garanti aux artistes auteurs qui ne relèvent pas du régime de l’intermittence. Enfin, il souligne l’importance de préserver et développer l’usage des langues régionales et soutenir davantage les pratiques en amateur.

Jean Lassalle

Il a dit : « Un pays où la culture n'est plus essentielle est une civilisation qui se meurt. »

Il propose : Le candidat du mouvement Résistons ! souhaite réorienter les fonds publics en priorité vers la création indépendante et les lieux qui offrent un accès à la culture aux Français les plus défavorisés. Il souhaite également une hausse des revenus pour les intermittents du spectacle. Enfin, il propose, dans le volet culturel de son programme, la création de trois grands rendez-vous sur le modèle de la Fête de la musique : la Fête des sports (21 septembre), la Fête de l’engagement (21 décembre) et la Fête du savoir (21 mars).

Marine Le Pen

Elle a dit : « La culture ne doit plus être cet entre-soi sectaire où seule la gauche a droit de cité. »

Elle propose : Pas de volet culture dans le programme du Rassemblement national. En 2017, néanmoins, Marine Le Pen avait formulé sa volonté d’un plan pour le patrimoine et des propositions pour la valorisation des métiers d’art, le renforcement de l’enseignement de la musique à l’école et la multiplication de "pépinières d’artistes".

Emmanuel Macron

Il a dit : « On ne consomme pas la culture, on la vit, elle nous transforme. Les impossibilités matérielles ne doivent pas être des freins pour accéder à la culture. »

Il propose : Trois axes dans le programme culture du président sortant : il souhaite soutenir les créateurs par le biais d’un plan de commandes publiques artistiques à travers le pays. Deuxième point, il compte étendre le Pass culture aux plus jeunes (il est actuellement ouvert aux ados de 15 à 18 ans). Enfin, il veut un plan d’investissement au niveau européen sur le métavers, afin de développer les visites virtuelles des musées et des sites patrimoniaux français.

Jean-Luc Mélenchon

Il a dit : « Pour moi, la puissance de la France ça doit être sa capacité à rayonner culturellement. »

Il propose : La mesure forte du candidat de l’Union populaire est la promesse d’un budget de la culture fixé à 1% du PIB. Il souhaite aussi rendre gratuits tous les musées publics, le développement à l’école de classes à projets artistiques, et un effort sur la formation et l’orientation des jeunes vers l’emploi culturel de proximité.

Valérie Pécresse

Elle a dit : « Si je suis élue présidente de la République, ma politique culturelle sera autrement ambitieuse, inspirée par l’esprit de Molière, l’esprit français. »

Elle propose : Mesure principale de la candidate Les Républicains : la TVA à 5, 5% pour tous les biens culturels (livres, disques...). En-dehors de cela, elle ambitionne de généraliser l’éducation artistique à l’école en jumelant chaque établissement à une structure culturelle, de créer des bourses pour les talents émergents et souhaite consacrer 2, 5 milliards d’euros pour la restauration du patrimoine et la rénovation des musées régionaux. Elle se positionne aussi en faveur de la panthéonisation de Molière.

Philippe Poutou

Il a dit : « L’information et la culture ne doivent pas être des marchandises. Nous voulons un véritable service public pour ces biens communs qui puisse résister à la concurrence du privé. »

Il propose : Le programme culturel du candidat NPA comporte quatre points : "liberté complète de création et de diffusion" d’abord, la défense des langues et cultures régionales ensuite et, pour l’aspect économique, les intermittents rémunérés à hauteur d’un SMIC minimum et le respect des congés maternité ou maladie.

Fabien Roussel

Il a dit : « Je protégerai l’art et la création de la domination de l’industrie numérique nord-américaine, qui pille leur contenu et les uniformise. »

Il propose : Le candidat communiste veut créer un grand ministère de la Culture, de l’Éducation populaire et des Médias, qui sera systématiquement doté d’un budget de 1% du PIB. Son action prioritaire serait de lisser les inégalités territoriales en matière d’équipements culturels et de soutien à la création, en commençant par l’organisation d’États généraux de la culture.

Éric Zemmour

Il a dit : « Rendre la politique culturelle moins idéologique, afin que le génie propre de la culture française puisse rayonner à nouveau. »

Il propose : Le candidat Reconquête se fixe deux priorités : protéger le patrimoine historique en investissant notamment 2 milliards d’euros dans sa restauration, et promouvoir la culture française. Pour ce second point, il souhaite créer un ministère d’État du Savoir et de la Transmission qui s’assurera, notamment, de la diffusion sur les chaînes de télévision d’œuvres du patrimoine français, au moins quatre fois par mois. Il souhaite aussi concentrer les subventions du CNC (Centre national du cinéma) sur des productions qui « assurent la promotion et la diffusion de la culture française et européenne, comme l’adaptation d’œuvres littéraires et d’événements historiques ».

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 15 avril 2022 Organisé avec les éditions Glénat du 15 au 17 avril, le rendez-vous des amateurs de BD est de retour à l’Alpe d’Huez après deux ans d’absence. Pas moins de 18 auteurs viennent à la rencontre des publics, parmi lesquels Jul ou Pénélope Bagieu.
Mardi 12 avril 2022 Le Midi / Minuit propose une soirée électorale plutôt originale pour le second tour de la présidentielle. Un cabaret drag agrémenté de petits fours et de Prosecco, histoire de rire un bon coup, quel que soit le résultat…
Mardi 29 mars 2022 Avouons qu’il aura été vite plié, ce petit dossier sur les propositions des candidats à (...)
Mardi 1 mars 2022 Parmi les myriades d’associations qui font vivre le territoire grenoblois, il y en a certaines qui font plus particulièrement vibrer notre petit cœur (...)
Mardi 15 février 2022 Réalisés à seulement une année d’intervalle, en 2005 et 2006, les films Élection 1 et Élection 2 occupent une place singulière dans la carrière du prolifique (...)
Mardi 5 octobre 2021 Afin de permettre aux plus démunis de se rendre au spectacle, l’Hexagone fait appel à l’association Cultures du cœur pour distribuer gratuitement des billets solidaires au sein de différentes structures sociales.
Vendredi 30 avril 2021 On savait déjà que, pour son édition 2021, le Festival Magic Bus allait quitter l’Esplanade et rejoindre l’Anneau de Vitesse. La Ville de Grenoble a confirmé, vendredi 30 avril en fin de matinée, qu’elle prévoit d’autres événements culturels sur le...
Samedi 20 mars 2021 Samedi 20 mars au matin, au cinquième jour d’occupation de la MC2, un nouveau rassemblement a été organisé sur son parvis, dans le calme. On y a vérifié que le gouvernement était attendu sur la réouverture des lieux de spectacle, mais pas seulement....
Jeudi 4 mars 2021 Une grosse centaine de personnes s’est réunie jeudi 4 mars, en fin de matinée, sur le parvis du Musée de Grenoble pour dire sa colère face aux difficultés que traverse le monde culturel. Non sans un clin d’œil ironique au dernier déplacement de...
Lundi 25 janvier 2021 Le collectif artistique installé allée de la Casamaures, à Saint-Martin-le-Vinoux, craint d’être expulsé avant le printemps. Qu’est-ce que la culture aurait à perdre à son démantèlement ? On s’est rendu sur place pour en parler avec les...
Jeudi 14 janvier 2021 Face à l’impossibilité pour les salles de spectacle d’accueillir du public, la Ville de Grenoble annonce, jeudi 14 janvier, une série d’animations culturelles en plein air. Et la Rampe, à Échirolles, a aussi une proposition...
Mardi 6 octobre 2020 Crise sanitaire / Depuis le 28 septembre, les bars ont l’obligation de fermer à 22h afin de faire face à la recrudescence de l’épidémie de Covid-19 à Grenoble et ailleurs. Comment les établissements qui proposent aussi une programmation culturelle...
Mardi 10 mars 2020 Candidat à sa réélection, Éric Piolle affronte six concurrents dimanche, au premier tour de l’élection municipale. Lors notamment de débats à l’Ampérage et au Théâtre Prémol, ses rivaux, à droite et à gauche, l’ont attaqué sur son bilan culturel. Un...
Mercredi 27 novembre 2019 Le festival Culture Bar-Bars, c'est un peu une fête de la musique des débits de boisson. Réjouissances programmées du 28 au 30 décembre, dans une série de lieux grenoblois.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter