La Magie noire selon Yann Frisch

Le Syndrome de Cassandre

Les Subs

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Si le spectacle est vivant, c'est parce qu'un public est là pour le lui rappeler. C'est un metteur en scène bien connu de nos services qui le dit, et son affirmation prend tout son sens dans le cas des clowns : sans l'approbation convulsive de spectateurs, leurs gags ne seraient que d'embarrassantes maladresses. De cette dépendance quasi mythologique et du paradoxal lien de méfiance qui la sous-tend – de par sa fonction, un clown ne peut être pris au sérieux – Yann Frisch a tiré un seul-en-scène pour le moins atypique, sorte de huis clos mental où, le teint charbonneux et la voix renfrognée, il tente de combler le vide existentiel qui sépare l'amuseur de son auditoire.

à lire aussi : Yann Frisch : «Penser un peu plus loin»

Pour qui a connu ce jeune magicien multi-titré sur les plateaux des nababs du divertissement à papa (Patrick Sébastien, Michel Drucker), la métamorphose a de quoi surprendre. Baltass, l'incroyable numéro d'escamotage et de multiplication de balles en mousse qu'il rodait alors, en portait pourtant les prémices : le poil fourni et animé de tics, il y racontait en silence la lutte désespérée d'un homme contre des objets semblant n'en faire qu'à leur tête.

Le Syndrome de Cassandre le voit pousser cette interaction et la gestuelle insane qui la met en branle à son paroxysme. À la différence près que le trucage, désormais, est plus scénographique que manipulatoire – au point que, malicieux, il se contente d'amorcer à plusieurs reprises son tour phare. Mais si Yann Frisch a foi dans les forces illusoires du théâtre contemporain, il a aussi conscience de leurs limites, qu'il franchit un coup d'une prouesse – notamment de mime – un autre d'une moquerie méta – sur le recours systématique à la nudité notamment, au terme d'un inventaire à la The Mask anticipant les prévisibles attentes de la foule.

Dans une pénombre contagieuse – son humour, qui surgit au détour d'une dispute avec une marionnette maternelle toute fripée, est d'une noirceur terrible – ses propos anti-spectaculaires et ses sautes d'humeur lui donnent l'air d'un Monsieur Fraize de retour d'un stage au Cirque Trotolla – où officie l'hirsute et massif Bonaventure Gacon. Mais qu'on ne s'y trompe pas : c'est bien un artiste singulier qui se cache sous les nippes de ce clochard funeste.

Le Syndrome de Cassandre
Aux Subsistances du mercredi 9 au samedi 12 décembre

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 11 juin 2019 Rendez-vous incontournable du cirque international, le Festival des 7 Collines fait la part belle au Québec dont quatre compagnies sont invitées, en tête desquelles Machine de Cirque, véritable locomotive.
Mardi 19 juin 2018 Pour la première fois, la magie (nouvelle) fait son entrée aux Nuits de Fourvière qui accueillent Yann Frisch. Au menu de ce festival, la création mondiale de l'excellent cirque Aïtal et des maîtres de la mise en scène au service d'étudiants de...
Mardi 5 septembre 2017 Attraper le C21 à Perrache... et à peine dix minutes plus tard, vous voici à l'École de Cirque de Lyon qui, outre le fait de former des jeunes, accueille chaque année quelques spectacles de ce qui fait la crème de cette discipline. Tour d'horizon...
Mardi 6 septembre 2016 À la tête de l'École de cirque de Lyon, labellisée Scène découverte par la Ville, Nadège Cunin revient sur la professionnalisation de cet art encore tout neuf institutionnellement,  de plus en plus présent dans les grandes salles.
Mardi 21 juin 2016 Festival majeur de la Loire et l'un des plus importants en Rhône-Alpes, Les 7 Collines reviennent avec une programmation très circassienne. Dans les propositions de cette 22e édition, focus sur deux artistes passionnants : le magicien sombre Yann...
Mardi 8 décembre 2015 Sacré champion du monde de magie avec un numéro qui a fait le tour du Net et des télés, le prodigieux Yann Frisch, 25 ans, truste désormais les théâtres avec "Le Syndrome de Cassandre", un seul-en-scène métaphysique troublant de noirceur.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter