Les 10 concerts à voir en mai

PNL

Halle Tony Garnier

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Musique / Petite sélection de dix concerts à ne pas louper ce mois-ci, en attendant évidemment que Nuits Sonores pointe le bout du nez par la grâce d'un courant d'Air.

Raoul Vignal

Derrière ce patronyme peu glamour se cache l'une des révélations lyonnaises de ces derniers mois : un artiste folk aux doigts de fées dont l'art du picking et le goût pour la mélancolie évoquent de loin en loin un Nick Drake à moustache. Un talent au potentiel immense qui fait le lien entre diverses écoles : celle de l'American primitive de John Fahey et Robbie Basho, celle du revival folk contemporain (José Gonzalez, Kings of Convenience) et celle, donc, unique de Nick Drake, décédé à l'âge où Vignal sort son premier album. Comme un signe d'héritage.

Au Bal des Fringants dans le cadre du Quirky Festival le jeudi 4 mai

Stylish Nonsense

Des musiciens en robe, ex-ingénieurs en électronique, qui produisent un rock expérimental évoquant la bande-son tordue d'un jeu vidéo aux propriétés épileptiques, voici le pitch de Stylish Nonsense, groupe phare de la trop méconnue scène rock thaïlandaise, fondateur du label Panda Records et curiosité parmi d'autres d'un Quirky festival dont la programmation de groupes tels que celui-ci justifie l'appellation. Le résultat se niche quelque part entre le post-punk minimaliste, le rock indé labellisé 90's et un genre de funk étriqué comme fait pour danser dans des lieux confinés avec l'économie de gestes qui s'impose.

Au Bal des Fringants dans le cadre Quirky Festival le vendredi 5 mai

Born Bad 10 ans

Quand on lui parle de la tournée anniversaire qui vient couronner la belle décennie musicale du label Born Bad, JB Guillot avoue qu'il se serait bien passé d'un tel raout, que son emploi du temps est bien assez chargé et qu'il se serait plutôt fait un cadeau à lui-même. Mais c'est bel et bien à nous que le cadeau est destiné : Frustration, JC Satan, Usé et Magnetix réunis en une seule soirée, on savoure et on remercie.

Au Transbordeur le samedi 6 mai

The Pack A.D.

Faut-il voir dans le titre, Positive Thinking, du dernier album de The Pack A.D., power-duo féminin (Becky Black, Maya Miller) venu de Vancouver et du gros rock qui tâche une forme d'ironie ? Et comment. Il n'en demeure pas moins que derrière le tumulte et le fracas d'un rock-garage-blues-punk abrasif comme une tonneau de Round-up déversé sur une botte de pâquerettes, se dessine de plus en plus au fil des albums, et particulièrement sur celui-ci, une noise-pop des plus jouissives.

Au Sonic le mardi 9 mai

O

Longtemps cantonné aux seconds rôles ou aux supporting casts, au sein des regrettés Los Chicros ou dans l'ombre de Syd Matters, le très demandé multi-instrumentiste Olivier Marguerit a fini par se lancer en solo sous une initiale, O. Une certaine idée de la pop aux contours très larges, aux abords délicats et à la résonance d'une grande douceur. Bo, oui, comme O, oui.

Au Bal des Fringants le jeudi 11 mai dans le cadre du Quirky Festival

Oiseaux-Tempête

Dans une ville qui a vu naître Bästard et a toujours accueilli Hint avec une immense bienveillance, nul doute que Oiseaux-Tempête, digne héritier des deux suscités, sera fêté avec le respect dû à cette formation née en 2012, naviguant aux confluents du post-rock, du noise et de l'ambient-jazz. Deux premiers albums chez Sub Rosa les ont imposé comme l'un des groupes les plus pertinents du pays, et AL-‘AN ! le troisième, que Frédéric D. Oberland & Stéphane Pigneul ont ramené de Beyrouth, les propulse dans une nouvelle dimension que l'on a hâte de découvrir live où le groupe excelle.

Au Marché Gare le vendredi 12 mai

Driftwood Pyre

Difficile en matière de garage rock, de faire l'économie de l'invocation des aînés déjà passés par les chemins de la réverbération et des portes de la perception aussi altérées que sublimées. En écoutant Driftwood Pyre, en provenance de Minneapolis, on ne peut s'empêcher de penser au BJM, au BRMC, aux Black Angels, toutes ces formations qui ont fait ou font encore le mur (du son) pour aller cueillir de l'autre côté des mélodies imparables bien que souvent minimalistes balancées avec désinvolture et une voix traînante. De ce côté-ci de l'Atlantique et du Rhône, on pense même aux lyonnais The Purple Lords. Alors on adore.

À l'Amphithéâtre des Trois Gaules le samedi 13 mai

PNL

On ne sait toujours pas trop quoi penser de PNL par ici, ne comprenant ni la haine qu'ils suscitent d'un côté, ni l'adoration sans limite s'accrochant à leurs sneakers de l'autre. Si la texture sonore de leur derniers opus, Dans la légende, impressionne, la futilité d'une grande partie des compos nous laisse pantois. Si le storytelling argotique des textes nous parle d'un monde trop souvent laissé dans l'ombre, la linéarité du flow nous lasse. Il y a du génie qui surgit parfois de la noirceur cynique d'Ademo et N.O.S, mais il est épisodique. Et l'on se demande bien ce que ça vaut sur une scène, là où le rap brille rarement. On ira voir, aussi pour constater ce qui est devenu un phénomène de société.

À la Halle Tony-Garnier le lundi 15 mai

Thomas Dybdahl

Découvert en 2002 avec un chef d'œuvre notoirement passé sous le radar, ...That Great October Sound, qu'ouvrait un titre lourd de sens, From Grace, voilà 15 ans que Thomas Dybdahl, véritable star en Norvège, nommé aux Grammys US en 2013, régale ses fans de sa folk-soul vaporeuse. Six albums plus tard, tous n°1 en Norvège, ce songwriter de velours dont l'héritage va de Nick Drake à Jeff Buckley n'a rien perdu de son génie mélancolique et aventureux. Rare dans nos contrées, Thomas Dybdahl nous fera l'honneur de venir distiller en solo un peu de sa grâce unique et de son dernier album en date, The Great Plains, lors d'un Petit Bulletin Live. Avec Joe Bel en ouverture.

À la Comédie Odéon le dimanche 21 mai

Air

Nul besoin de présenter ce duo qui a fait les belles heures de la pop française ces trente dernières années, si ? Nicolas Godin et Jean-Benoît Dunckel, orfèvres en mélodies vaporeuses, en rythmes alanguis et en arrangements wilsoniens ont imposé un classique instantané, Moon Safari, frayés avec Sofia Coppola, conquis l'Amérique, et après quelques années de gestion de l'héritage font l'événement pour ouvrir cette nouvelle édition de Nuits Sonores. Intemporel.

À l'Auditorium le mardi 23 mai dans le cadre de Nuits Sonores

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 18 juillet 2024 Pour la pochette de son nouveau single, Taylor Swift a choisi une photo prise dans la métropole de Lyon (plus précisément à Décines-Charpieu), au Groupama stadium.
Mardi 16 juillet 2024 Du 6 au 9 juin dernier, la Cité Internationale de Lyon a acueilli la prestigieuse cérémonie des Meilleurs apprentis de France 2024  (MAF) et des 100 ans des Meilleurs ouvriers de France (MOF). Une belle mise en lumière de l'excellence des jeunes...
Lundi 15 juillet 2024 Si vous voulez vous rafraîchir cet été tout en profitant de cadres naturels somptueux, les lacs sont une excellente idée. Et ça tombe bien, plusieurs plans d’eau entourent Lyon, et vous pouvez vous y rendre en moins de deux heures pour la plupart....
Mercredi 10 juillet 2024 Patricia Mazuy signe un long-métrage plus convaincant dans le drame que dans le suspense avec "La prisonnière de Bordeaux", avec "Dreaming walls" Amélie Van Elmbt et Maya Duverdier présentent un documentaire énigmatique évoluant dans les lieux...
Mercredi 10 juillet 2024 Avec Emilia Perez - nouveau film de Jacques Audiard mélangeant polar, mélodrame et comédie musicale - l'auteur démontre qu'il est à son summum. Retrouvez aussi Girls will be girls, un récit d'apprentissage sincère ainsi que la foultitude des sorties...
Mercredi 10 juillet 2024 Le Petit Bulletin a rencontré Karim Leklou et l'équipe du film "Le roman de Jim" pour retracer la génèse de ce récit d'une grande tendresse. Dans un tout autre registre, la série Alien présente un nouvel opus : Romulus, particulièrement inspiré du...
Mercredi 10 juillet 2024 Comment François Truffaut abordait-il la féminité ? La réponse en cinq films, en ressortie nationale cette semaine du 7 août. Un article y est consacré en rubrique cinéma du Petit Bulletin. Retrouvez aussi les sorties cinéma à Lyon du 7 août 2024...
Mercredi 10 juillet 2024 Pour célébrer Marcel Pagnol 50 ans après sa mort, Carlotta propose une ressortie de dix de ses films en copies restaurées. Retrouvez notre guide dans la rubrique cinéma du Petit Bulletin. On accueille aussi la sortie de Belle Enfant, une comédie...
Mercredi 10 juillet 2024 Un polar tordu et déconcertant, mais aussi parfois virtuose et sidérant (Mad Fate), un dîner presque parfait qui rate son côté "comédie" avec quelques gags mal rythmés (Dîner à l'anglaise) et un polar indien percutant, politique et féministe...
Vendredi 5 juillet 2024 Un programme "À l’ombre de la forêt", concocté à destination des Lyonnaises et Lyonnais qui ont prévu de passer leur été sur le bitume : du 10 au 27 juillet, le parc de la Tête d’Or vivra au rythme des Estivales Lyon nature.
Vendredi 5 juillet 2024 Escape game, ateliers d’écriture, d’illustration et de découpage, lecture, jeux de société, dédicaces… Le programme du traditionnel rendez-vous jeunesse donné par Quais du Polar autour de la littérature jeunesse foisonne de bonnes idées.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X