Au Réverbère, la photo à la croisée de trois cheminements

Eric Bouttier, Beatrix von Conta et Françoise Saur

Galerie Le Reverbere

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Photographie / Exposition variée au Réverbère avec trois photographes aux univers différents : les images précises et douces de Beatrix Von Conta, celles cinématographiques et lumineuses d’Éric Bouttier, et celles poétiques et spontanées de Françoise Saur.

Suivre depuis leurs sources la Saône, la Meurthe, l’Aube, laisser son regard glisser au fil de l’eau. Rencontrer un saule pleureur comme replié sur lui-même ou, au contraire, d’abruptes barrages et bâtiments industriels… Telle est la balade photographique que propose Beatrix Von Conta (née en 1949 en Allemagne) au Réverbère, présentant des images précises et dépouillées, issues d’un plus vaste travail effectué sur la région du Grand Est. Parfois, elle pose un miroir à la surface d’une source, et laisse la nature s’y mirer, métaphore de ses propres prises d’images.

à lire aussi : Lyon : cinq expos à voir en avril 2023

À l’occasion de son exposition dans la galerie, le Réverbère a donné carte blanche à Beatrix Von Conta pour inviter deux autres photographes : Éric Bouttier (né en 1981 à Trappes) aux belles images cinématographiques avides de halos, de reflets et d’iridescences ; et la plus connue Françoise Saur (née en 1949 à Alger), avec deux séries d’images : des natures mortes un peu trop mortes à notre goût, et des extraits de son vaste Journal photographique (plus de 11 000 images) tenu depuis 1970, ô combien plus vivants !

Enfances

Les images tirées du Journal photo de Françoise Saur, réunies sous le titre Lenteur de l’avenir, ont trait surtout à l’enfance. Enfance insouciante prise dans l’ellipse d’une montée de balançoire. Enfance poétique où un papillon vient embrasser la main d’une jeune fille. Enfance plus énigmatique et inquiétante avec une file de jeunes gens s’enfonçant dans une mer épaisse de fougères, ou bien avec les premiers pas d’une enfant, entre ombre et lumière, qui semble ouvrir une porte sur une scène primitive. Mais quelle que soit l’ambiance, il y a dans les images de Françoise Saur une légèreté et une simplicité qui parlent directement au cœur du spectateur.

Beatrix Von Conta, Éric Bouttier, Françoise Saur, Rien n’est seulement ce qu’il paraît
À la galerie Le Réverbère jusqu’au samedi 22 juillet

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 2 mai 2023 Cinq expos à voir ce mois-ci, tranquillement à son rythme, ou dans un cadre plus festif et accompagné avec la Nuit des Musées le samedi 13 mai ou le Week-end d’art contemporain du réseau Adele du 11 au 14 mai.
Mardi 19 novembre 2019 Avec sobriété, voire humilité, l'exposition Par-delà le paysage réunit six photographes sur la thématique, toujours revisitée et toujours émouvante, du paysage.
Mardi 6 novembre 2018 Cinq des photographes défendus par la galerie Le Réverbère ont fait paraître récemment un livre : Beatrix Von Conta, Denis Roche (1937-2015), Géraldine Lay, (...)
Mardi 27 mai 2014 Le paysage n'existe nulle part à l'état de nature. Et ce pour deux raisons : il est une manière de voir ladite nature éminemment culturelle et subjective ; et (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X