Les Subs offrent une exploration vidéoludique dans leur hangar

Sauve qui peut la vie : c'est le nom du festival hybride qui prend place aux Subs du 24 janvier au 11 février. Le collectif Sous les néons y accueille du public tout au long de cette étonnante résidence, dédiée aux jeux vidéo indépendants et à la transition écologique à Lyon.

« C'est une séquence inédite pour nous. Plus longue que ce que l'on fait d'habitude, plus prototypale », a déclaré le directeur des Subs Stéphane Malfettes, au cœur du hangar dont toute la profondeur a été dévoilée pour cette expérimentation. Une étendue qui a permis à la scénographe Maëva Longvert de camper un décor épuré, qui, par ses effets de lumière, croise plusieurs esthétiques. Néons cyberpunk, mapping végétal, le tout dans une jolie harmonie aux couleurs rétrofuturistes.

Au centre du hangar, entre l'espace de projection et la buvette, des petits îlots. Des tabourets rassemblés autour d'écrans, ou d'autres compositions plus intrigantes. Plus d'une dizaine de jeux produits par des studios indépendants sont présentés dans ces espaces, prêts à être essayés par le quidam.

Rien de révolutionnaire pour les mordus de jeux-vidéo indépendants, mais une très belle introduction au genre pour ceux qui s'y connaissent un peu moins : Cloud Garden, Sunset shift, le très romantique Haven, Nuts, Terra Nil, Plague inc evolved  (qui permet, le temps d'une « game », d'incarner le Covid ou tout autre maladie terrifiante ayant pour but de supprimer tous les habitants de la terre), mais aussi Donut County, Everything, Mushroom 11 ou encore le très caustique Say no ! more.

Sauve qui peut la vie aux Subs, à la croisée des mondes

Ce sont les installations à « contrôleur alternatif » qui sont sans doute les plus intéressantes. De jolies expériences à la croisée du monde matériel et du monde numérique, où l'enjeu est — par exemple Beasts of Balance – de créer un biotope équilibré avec de vrais objets.

« Ce festival est aussi un pied-de-nez à l'idée que les jeux-vidéo rendent violents, s'amuse Stéphane Malfettes. Ici, ces derniers invitent à penser l'urgence écologique, la relation au vivant. »

Une préoccupation qui pourrait sembler paradoxale dans une industrie créative intrinsèquement polluante. C'est pourtant le questionnement qui a modelé l'ADN du collectif Sous les néons, au sein duquel évolue Nicolas Ligeon, aussi codirecteur du théâtre de l'Élysée à la Guillotière (Lyon 7e). Il programme d'ailleurs depuis des années des « Playformances » au théâtre de l'Élysée. Un format étonnant, à mi-chemin entre une conférence gesticulée, du stand-up, du théâtre et une démonstration de jeux-vidéo « rôle-play » en live. Un concept exporté aux Subs pour le festival Sauve qui peut la vie.

Les playformances : une performance inexplicable aux limites encore peu définies

Ce mercredi 24 janvier, Hugo Sastre-Fournès s'est essayé à cet exercice difficile devant les gradins pleins à craquer des Subs. Vêtu d'un poncho, il a invité son public à une divagation dans les montagnes boliviennes de Ghost Recon wildlands, un triple A (ou blockbuster) du jeu-vidéo. D'une main, il a guidé son personnage sur un petit ordinateur portable à l'écran rétroprojeté derrière lui, de l'autre, il a harangué le public, évoquant le contexte géopolitique, social et économique de la Bolivie, l'impérialisme américain, le commerce de la cocaïne.

Une façon étonnante de croiser théâtre et jeux-vidéo qui sera reproduite tout au long du festival Sauve qui peut la vie, tantôt par des habitués de l'exercice, tantôt sous forme de scène ouverte à laquelle tous et toutes pourront participer.

Ce long festival des Subs accueillera aussi son lot de conférences et masterclass, soirées stand-up plus conventionnelles, DJ sets, enregistrements de podcasts et autres performances comme du live-coding musical. On retient aussi la soirée mêlant mix psychédélique et performance vidéo (A Strange Wedding ft Malo Lacroix) du samedi 10 février. 100 % de la programmation est accessible gratuitement.

Aux Subs du 24 janvier au 11 février 2024
Le programme détaillé ici.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 13 septembre 2023 Pour sa 5e édition, le festival de street-art Peinture fraîche quitte la halle Debourg pour investir sa voisine aux anciennes usines Fagor-Brandt. Du 11 octobre au 5 novembre, 75 artistes s'exposent sur 15 000m2.
Lundi 5 septembre 2022 La librairie Michel Descours organise le dimanche 11 septembre un véritable petit festival littéraire avec des rencontres, des lectures, des signatures… (...)
Lundi 5 septembre 2022 Bien qu’il atteigne cette année l’âge de raison avec sa 7e édition, le Festival du film jeune de Lyon demeure fidèle à sa mission en programmant l’émergence des (...)
Mardi 29 mars 2022 Une compétition de huit films (dont le prometteur I’m your man venu d’Allemagne et l’Espagnol El buen patrón), un Panorama 2022 qui balaie jusqu’en (...)
Mardi 18 janvier 2022 Peut-être sera-t-elle capitale européenne de la Culture en 2028. Clermont-Ferrand, n’est pas que la ville-Michelin (même si l’entreprise est omniprésente) et lance sérieusement sa campagne en ce début d’année, au moment où le festival du court, le...
Mardi 4 janvier 2022 S'il faut être prudent avec la recrudescence des cas de Covid, il est prévu que cette année, les grands raouts littéraires se tiennent de manière classique – comme on les aime. Avec, pour certains, des pré-programmations croustillantes.
Jeudi 18 novembre 2021 Dans H2G2, la bible de Douglas Adams, 42 était la réponse à la « question ultime sur le sens de la vie ». Peut-on alors parler hasard si le millésime 2021 du Festival du film court correspond à sa 42e édition ? Non point,...
Mercredi 6 octobre 2021 La troisième mouture du festival Peinture Fraîche marque à la fois une transition et un retour de la vie culturelle. Un festival qui s’inscrit dans l’air du temps : zoom sur les innovations amenées par le directeur artistique, Cart'1.
Mercredi 6 octobre 2021 Renouveler la cérémonie d’ouverture d’un festival dédié au cinéma de patrimoine tient à la fois de l’oxymore et du mythe de Sisyphe puisqu’il faut (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X