Laboratoire artistique, trois artistes à l'Orangerie

Jean-Emmanuel Denave | Jeudi 7 octobre 2021

Photo : Vues de l'expo et œuvre de Silène Audibert © DR


Trois artistes, nées dans les années 1980 et vivant à Lyon, exposent pour la première fois dans leur ville d'adoption. Et investissent pour l'occasion un lieu singulier : l'Orangerie du Parc de la Tête d'Or. Cet espace, vaste et difficile à occuper, s'avère être idoine pour leurs œuvres en lien avec la nature, l'hybridité entre les espèces, la métamorphose et la représentation de la matière… La luxuriance de certaines œuvres de Silène Audibert résonne avec la végétation du parc. L'attrait pour la pierre de Jeanne Held fait écho à la minéralité de l'Orangerie. Et les formes animales qui se devinent parfois dans les aquarelles de Handan Figen font lien avec la faune alentour.

L'accrochage entremêle les œuvres des trois jeunes femmes (sculptures, dessins, gravures…) avec bonheur. Le visiteur est frappé (comme le titre de l'exposition l'indique : Curiosités d'être(s)) par l'aspect curieux, expérimental, en devenir, des œuvres présentées. Les artistes creusent, chacune, leur sillon dans les formes et les matériaux de toutes sortes de corps : humains, animaux, squelettiques, végétaux, minéraux…

D'œuvre en œuvre, la représentation glisse et se réinvente par des moyens formels divers : fragmentation, projections imaginaires, dédoublements, évanescence… L'Orangerie en est transformée en un laboratoire plastique étonnant et délicat à la fois.

Silène Audibert, Handan Figen, Jeanne Held, Curiosités d'être(s)
À L'Orangerie du Parc de la Tête d'Or jusqu'au dimanche 17 octobre


Curiosités d'être(s)

Par l'association Traits Symboliques, peinture, dessin, installation
Orangerie du Parc de la Tête d'Or Lyon 6e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Cinq expos à voir en octobre à Lyon

Bons Plans | Notre sélection d’octobre est comme à l’accoutumée hétéroclite, tant en ce qui concerne les lieux que les genres artistiques, mais fait ce mois-ci la part belle aux jeunes artistes.

Jean-Emmanuel Denave | Lundi 11 octobre 2021

Cinq expos à voir en octobre à Lyon

Simon Lazarus La galerie Kommet inaugure son nouvel espace d’exposition dans le quartier de la Guillotière en y invitant Simon Lazarus. Venant du graffiti et de l’univers du design graphique, l’artiste s’intéresse ici aux rapports que nous entretenons avec les technologies récentes, les nouveaux matériaux, les utopies architecturales. Il présente un ensemble d’œuvres aux formes variées qui dialoguent les unes avec les autres, dont une impressionnante architecture imaginaire, entre cathédrale, ruine industrielle et grille abstraite… Simon Lazarus, T/IMBER ! À la galerie Kommet jusqu’au 20 novembre Silène Audibert, Handan Figen et Jeanne Held Pendant une quinzaine de jours seulement, vous pourrez découvrir à l’Orangerie les travaux de trois jeunes artistes vivant à Lyon, mais peu exposées dans cette ville. Toutes les trois expérimentent des formes nouvelles et singulières, que ce soit à travers le dessin et l’influence de la nature (chez Silène Audibert), l’aquarelle et le hasard (

Continuer à lire