Outsiders, la nouvelle galerie street art de Lyon

Galerie | Le réseau des galeries lyonnaises continue de s’étendre avec la réouverture d’Outsiders, qui convie Onemizer pour une exposition solo. Après une année semée d’empêchements et d’incertitudes, la troisième galerie du nom est pressée de mettre en mouvement ses différents projets notamment à destination de la création émergente lyonnaise.

Sarah Fouassier | Jeudi 23 septembre 2021

Peut-être avez-vous aperçu de votre œil aguerri le changement de propriétaire du 24 rue des Remparts d'Ainay. Anciennement Galerie SBK, c'est aujourd'hui Outsiders qui a installé ses toiles depuis octobre 2019 dans un quartier où l'on croise une galerie d'art à peu près tous les 50 mètres. Si se lancer dans l'ouverture d'un lieu marchand d'art semble risqué en 2021, à l'heure où beaucoup ferment, il l'est sans doute moins pour des galeries orientées vers les arts urbains qui déchaînent quelques passions déraisonnables — on pense évidemment à l'autodestruction de la Petite Fille au ballon rouge de Banksy qui sera remise en vente aux très chères enchères le 14 octobre prochain chez Sotheby's.

Onemizer, le street artiste convié pour cette première exposition de l'année chez Outsiders fait d'ailleurs référence à l'œuvre du plus célèbre vandale de Bristol dans l'une de celles qu'il présente jusqu'au 2 octobre. Cyril Valade de son identité civile fait partie de l'écurie Outsiders au milieu d'une petite vingtaine d'artistes urbains représentés par la galerie. On y trouve les inévitables Keith Haring, Shepard Fairey ou Cope2 qui permettent sans doute d'assurer quelques ventes, aux côtés de L'Atlas, Cumbone, Tim Marsh, Raws, ARDPG ou Niack.

Pas si out

Alexandre Doussinaud le gérant de la galerie lyonnaise nous raconte la professionnalisation « d'une association installée en 2015 dans un petit local rouennais de 23m² où toute l'équipe était bénévole. Outsiders a pour projet de s'installer dans différentes villes sauf à Paris en raison du grand nombre de galeries déjà installées. On a eu une opportunité à Lyon qui nous semblait être une capitale culturelle avec un réseau associatif important dans le domaine des arts urbains, domaine assez peu représenté dans les galeries. »

La première exposition s'est vernie durant le mois maudit de février 2020 avec Vangart et a été très bien accueillie. Une année et demie de fermeture et une pandémie plus tard, Outsiders rouvre enfin ses portes avec dans ses valises de nombreux projets d'expositions collectives et solos, et des envies de soutien à la scène locale. Une empreinte de l'ADN du réseau Outsiders présent aujourd'hui dans trois villes, Rouen, Enghien-Les-Bains et Lyon : « l'idée de départ de la galerie était de soutenir les artistes émergents de Rouen. Aujourd'hui, on recherche activement des artistes lyonnais dans le but de monter une exposition collective d'artistes exclusivement lyonnais une fois par an. On aimerait intégrer quelques pièces dans les expos collectives des artistes de la galerie, et on envisage des expos solos si un artiste répond à nos critères. » Il faudra du temps pour mettre sur pied cette future exposition collective de talents locaux, mais le temps n'est plus une variable effrayante pour une galerie qui a failli fermer après seulement quelques mois d'existence.

Outsiders
24 rue des Remparts d'Ainay, Lyon 2e


Onemizer

Peinture
Galerie Outsiders 24 rue des remparts d'Ainay Lyon 2e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter