Peter pan dans ta gueule

Benjamin Mialot | Mercredi 2 novembre 2011

Vous voyez l'ambiance du Piranha 3D d'Alexandre Aja ? Avant que la poiscaille préhistorique ne pointe le bout de ses ratiches acérées. Les alcools forts ruisselants sur des popotins galbés, les t-shirts gorgés d'eau et les poitrines gonflées par le désir de vivre qu'ils peinent à contenir, les bellâtres aux caméscopes turgescents, le hip hop à grosses sneakers, les bateaux tout juste livrés par le concessionnaire du coin, tout ça. Et bien Peter Kernel, c'est tout le contraire. C'est Springbreak vu par les joueurs d'échecs et les étudiants en graphisme : une sono qui crache le meilleur de la musique électrique indé des années 90, des corps ordinaires tatoués au feutre noir, des girafes de soda, des antivols qui valent plus chers que les vélos qu'ils protègent et des souvenirs fixés via filtre polarisant. C'est un trio basé en Suisse (premier pays producteur de décibels d'Europe, on ne le dira jamais assez) dont la musique charrie des échos de la noise arithmétique de Shellac, du hardcore indépendantiste de Fugazi, de l'indie rock débraillé de Pavement et du punk bitchy de Bikini Kill. C'est deux albums aussi mastoc et surprenants que des paquets de céréales renfermant 400 grammes de gadgets pour un pétale de maïs (ou un grain de riz soufflé, chacun ses goûts). C'est en somme et à égalité avec celui de Dirty Beaches il y a une quinzaine de jours, LE concert à ne pas manquer dans la programmation automnale du Sonic.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

10 concerts à ne pas manquer en décembre

MUSIQUES | Votre calendrier en décembre est déjà bien rempli ? Nul doute que vous trouverez une petite place pour ces dix concerts immanquables.

Gabriel Cnudde | Vendredi 2 décembre 2016

10 concerts à ne pas manquer en décembre

Oxia Dans le cadre du festival Elekt’rhône, Oxia viendra faire danser le Petit Salon en début de mois. Incontournable derrière les platines de la région, le Grenoblois propose depuis plus de dix ans une techno en perpétuelle évolution. Agrémentant ses tracks de funk, de rythmes tribaux ou proposant une techno minimale dans la plus pure tradition du genre, Oxia a toujours su utiliser la bonne recette au bon moment. Au Petit Salon le vendredi 2 décembre Benjamin Biolay Après avoir passé plusieurs années au fond du gouffre, mélangeant spleen, alcool et médicaments, Benjamin Biolay est de retour avec Palermo Hollywood, un album placé sous le signe du renouveau. Enregistré en Argentine, cet opus permet enfin au chanteur de laisser s'exprimer son côté festif – si, si, il en a un – sans délaisser sa moitié mélancolique. Biolay s'est

Continuer à lire

Saga Africantape

MUSIQUES | Deux ans après un festival formidablement chaotique, le label transalpin Africantape revient à Lyon le temps d'une soirée. L'occasion de considérer ce laboratoire du rock inouï et de revenir sur le parcours de Julien Fernandez, son exigeant et fuyant fondateur. Benjamin Mialot

Benjamin Mialot | Dimanche 10 mars 2013

Saga Africantape

Julien Fernandez, le fondateur et amiral du label Africantape, est typiquement le genre de gars qu'on ne peut pas encadrer. On ne dit pas ça parce que sa tête ne nous revient pas. Encore qu'on s'estime heureux de ne pas savoir son regard de teen blasé et psychotique (vous voyez Ezra Miller dans We Need to Talk About Kevin ?) accroché au-dessus de notre cheminée. Si on ose l'emploi de cette formule, c'est parce qu'il est à l'image de la musique qu'il publie : impossible de le faire rentrer dans une case, y compris dans celle qu'il lui manque – on ne s'explique pas autrement l'envie qui l'a pris en 2008, soit au plus fort de la crise du disque, de monter sa petite entreprise. Ce n'est pourtant pas faute de le connaître depuis une paye. Il mourra pas gibier Car avant de se la couler dur sur les bords de l'Adriatique (Africantape est basé à Pescara, en Italie), Julien Fernandez étudiait les beaux-arts à Nantes et, surtout, jouait de la batterie au sein du duo Chevreuil. Nous sommes alors au début des années 2000 et, à l'époque, avoir un nom à la con, jouer au mi

Continuer à lire