Un vivant qui passe

D'après Claude Lanzmann, ms Eric Didry, avec Nicolas Bouchaud, 1h15

Notre avis : Spectacle du festival d’automne parisien qui amorce sa tournée, Un vivant qui passe est l’occasion de revoir le grand acteur expansif qu’est Nicolas Bouchaud récemment aux Célestins dans le rôle du Docteur Stockmann de Ibsen (ms Jean-François Sivadier). Il est ici seul et nous emmène dans le camp « vitrine » de Theresienstadt, alibi de bonne conduite des nazis. C’est un délégué de la Croix-Rouge qui a la parole et raconte, dans les rushs non utilisés du documentaire culte Shoah, qu’il n’a rien vu.


Célestins, théâtre de Lyon

4 rue Charles Dullin 69002 Lyon
Jusqu'au 15 octobre 2021, à 20h30 sf sam 9 à 16h30 et 20h30 et dim à 16h30, relâche lun 11 et mar 12
de 10€ à 26€


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter