Passion protéiforme

Passion(s)

Théâtre du Parc

ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement

Après vingt ans de créations, Florence Girardon se lance un incroyable défi en portant à la scène une œuvre peu adaptée dans le domaine de la danse : la "Passion selon Saint-Matthieu" de J.S.Bach, œuvre imposante autour de laquelle elle réunit neuf artistes venus d'horizons divers. Monique Bonnefond

Les artistes connaissent bien ce processus de création qui fait qu'un beau jour, sans qu'on sache trop pourquoi, émerge une chose qu'on portait en soi depuis longtemps. La Passion selon Saint-Matthieu de Bach « fait partie de ma vie » dit Florence Girardon. « C'est une œuvre monumentale qui provoque toujours beaucoup d'émotions chez moi, une œuvre qui permet aussi beaucoup d'entrées possibles, beaucoup de variations. » C'est ce qui a amené cette chorégraphe au parcours très éclectique à proposer à neuf artistes : cinq chorégraphes, deux metteurs en scène et un cinéaste (Ulises Alvarez, Cécile Laloy, David Mambouch, Maguy Marin, Éric Pellet, Pierre Pontvianne, Ennio Sammarco, Philippe Vincent), tous porteurs d'une écriture singulière, de se lancer avec elle dans cette aventure audacieuse : créer chacun une forme à partir de l'œuvre monumentale de Bach qui devient un espace de réflexion, d'inspiration, avec beaucoup de questions qui ouvrent le regard, ouvrent des portes. Chacun est invité à fabriquer sa propre forme à partir de parties musicales librement choisies et à donner sa propre interprétation de sa Passion. Dans cette création protéiforme où coexistent le singulier et le pluriel comme le suggère la parenthèse qui entoure le s de Passion(s), tout est partagé sans que personne ne perde son identité. Bien sûr, cette somme de pièces uniques, par son hétérogénéité expose au risque de fragmentation. Comment "faire tenir ensemble" ces œuvres singulières ?

Quand l'humanité est au service de la Passion

Florence Girardon définit son langage chorégraphique comme « le désir de voir dans la danse l'humanité des danseurs, et surtout pas des "héros" ou des "exécutants". » C'est bien ce rapport de dialogue, de partage, d'amitié qui constitue la trame de l'œuvre, cimente ces Passion(s) individuelles. Si chacun de ces artistes réunis par affinités électives met à l'œuvre sa propre interprétation, il se met au service de l'écriture des autres, circulant dans leurs pièces, devenant ou redevenant des interprètes (un chorégraphe, par exemple devient danseur pour un autre chorégraphe). L'enveloppe individuelle devient poreuse et permet des échanges aboutissant à des créations inédites, fruits d'une invention permanente, toujours en devenir. Passion(s), projet monumental à partir d'une œuvre qui l'est tout autant, fait circuler le meilleur de l'humanité et nous parle de ne jamais renoncer à nos rêves. « Et garde tes rêves, (...). Tu ne peux jamais savoir à quel moment tu en auras besoin » écrit si bien un autre très grand : Carlos Ruiz Zafon.

Passion(s), samedi 28 novembre à 20h30, au Théâtre du Parc à Andrézieux

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mardi 30 novembre 1999  L'année "Capitale française de la culture" a été lancée à Villeurbanne, en présence de Roselyne Bachelot. Au-delà de quelques marqueurs événementiels, c'est surtout du côté des dispositifs pérennes qu'il faut regarder, à l'instar des minimix,...
Mercredi 9 septembre 2020 La chorégraphe et danseuse Cécile Laloy fait vivre son art au sens premier du terme, avec fragilité et humanité. Une artiste également attachée au territoire ligérien dans lequel elle évolue et créé depuis 2013. La preuve avec sa dernière...
Mercredi 9 septembre 2020 Après quelques tâtonnements, le festival Baroque en Forez revient en force, en puisant à la source de son ADN. Qui d'autre que le grand Jean-Sébastien pouvait (...)
Mercredi 4 décembre 2019 Versez dans un blender un percussionniste génialement touche-à-tout né à Berlin d'une mère française et d'un père iranien, rajoutez un violoncelliste-bassiste (...)
Mardi 5 mars 2019 N’en déplaise au regretté Chris Marker, le fond de l’air est plus jaune que rouge, preuve que les idéologies sont bien lessivées Et sur les écrans flotte comme un doux vent de révolte…
Mardi 5 mars 2019 L'heure n'est pas au repos pour les jeunes pousses du baroque. Les nouvelles statues du commandeur se nomment désormais Pichon, Daucé, Guillon ou Comte. (...)
Mardi 5 février 2019 C’est à l’hiver de sa vie, en Bretagne, qu’Alexandre Dumas père rédige ce condensé d’imaginaire hypergueusique et d’autobiographie culinaire, le Grand (...)
Mercredi 9 janvier 2019 Mûri au soleil des éditions précédentes, le projet d'un festival dédié au Cantor aboutit enfin. Quelle fête ! Un rosaire de chefs d'œuvres et de têtes (...)
Mardi 4 septembre 2018 Découverte de soi. Découverte de l'autre. Découverte de sensations, d'émotions proches de ces amours enfantines fraîches comme une bulle par deux êtres innocents, (...)
Mardi 5 juin 2018 24e édition pour le festival pluridisciplinaire stéphanois qui fait la part belle notamment à la discipline circassienne. Focus sur 4 spectacles entre danse, musique et espoirs.
Jeudi 2 novembre 2017 Prenant le contre-pied de ses opéras-bouffes, le testament du compositeur de la Belle Hélène exhale ces effluves de lavande dont s'affublent les vieux (...)
Mardi 31 octobre 2017 Jugés coupables par contumace du réchauffement de la nef de "la Charité", Philippe Bourlois, accordéoniste virtuose, et Mathieu Névéol, voltigeur d'archet (...)
Mardi 3 octobre 2017 Depuis son austère belvédère de granit, sépulture d'intrigantes momies, la Collégiale de Saint-Bonnet-le-Château redevient l'épicentre de l'incontournable Baroque en Forez. Jean-Pierre Menuge y célèbre, cette année, "le vivant".
Mardi 31 janvier 2017 Atypiques, authentiques, intuitifs... Les deux guest stars de la Petite Saison du SyLF se soustraient délibérément au culte du superlatif médiatique. Purs (...)
Mercredi 30 novembre 2016 Il se sera bien "payé leurs têtes de veaux" aux "Parigots", l'ami Jacob Eberst, dit Jacques Offenbach ! Pourfendeur bienveillant et visionnaire de (...)
Mardi 31 mai 2016 Le festival des 7 collines démarre fort avec le superbe spectacle de Mathurin Bolze qui, avec Du goudron et des plumes, avait laissé le public de la Comédie, médusé. Dans Barons Perchés, Bachir, le héros solitaire de Fenêtres et son double, Mathurin...
Mercredi 6 avril 2016 En partenariat avec la Ville de Saint-Étienne, le Petit Bulletin vous présente "Émergences", l'émission web qui présente les talents locaux qui feront parler d'eux demain. Troisième volet avec la compagnie de danse contemporaine ALS. NB
Mardi 8 mars 2016 Alors qu'en janvier dernier, son spectacle BiT a rempli La Comédie de Saint-Étienne, la chorégraphe Maguy Marin récidive avec Singspiele du 9 au 12 mars dans (...)
Mardi 2 février 2016 Touchant à tous les registres sans faire de tapage, Corneliu Porumboiu compose, film après film, une peinture méticuleuse de la société roumaine contemporaine, et s’impose comme le plus important cinéaste actuel de son pays. Nouvelle perle à sa...
Mardi 5 janvier 2016 La chorégraphe lyonnaise Maguy Marin tisse avec Bit une fragile farandole sur le fumier de l'histoire parmi l'enfer d'un univers sonore technoïde. Une ronde de nuit, aussi brève et poignante que la vie d'un groupe et celle d'un être humain....
Mardi 1 septembre 2015 Les plus courtes sont les meilleures La Carolyn Carlson Company présente Short Stories : quatre pièces qui - fait exceptionnel - couvrent les quarante (...)
Mercredi 22 juillet 2015 Après Frances Ha, Noah Baumbach continue d’explorer le New York branché et sa bohème artistique, transformant Solness le constructeur d’Ibsen en fable grinçante et néanmoins morale où des Bobos quadras se prennent de passion pour un couple de jeunes...
Mardi 2 juin 2015 Sous-exploité dans l'anthologie chambriste, l'hymen harmonieux de la flûte et de la harpe exhale un doux parfum estival. Hermès, bien avant d'avoir (...)
Mercredi 6 mai 2015 Disserter sur l'alchimie de Jean-Sébastien Bach, comme celle de Mozart d'ailleurs, relève toujours de la gageure, un acte d'humilité. Une fois les accords (...)
Lundi 1 juillet 2013 En noir et blanc et au plus près de sa formidable actrice et co-auteur Greta Gerwig, Noah Baumbach filme l’errance d’adresses en adresses d’une femme ni tout à fait enfant, ni tout à fait adulte, dans un hommage au cinéma français qui est aussi une...
Mercredi 28 novembre 2012 Entretien avec Alexandre Astier, à l’occasion de son nouveau spectacle, "Que ma joie demeure !", présenté à l’Opéra Théâtre de Saint-Étienne le 31 décembre. Propos recueillis par Christophe Chabert
Mercredi 17 octobre 2012 De Leslye Headland (ÉU, 1h27) avec Kirsten Dunst, Isla Fisher…

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter