En maître, William Klein l'a vu

Photo / Enfant terrible du monde de la photographie, William Klein n’a eu de cesse d’en bousculer les codes et les pudeurs. Jetant son corps dans la bataille du réel, ses images en conservent l’énergie, la violence, la vie. Retour sur les apports et le parcours de cet artiste impétueux.

Un direct du droit sur l'arcade sourcilière. C'est ça une photographie de William Klein. Soit une charge physique, un souffle d'énergie, un déchirement de la rétine qui rendent groggy un certain temps, avant de pouvoir reprendre ses esprits et découvrir les détails et la construction touffue de ses images. L'analogie avec la boxe (et avec le sport en général, William Klein étant un fana de sports ayant pratiqué le tennis à haut niveau) n'est pas ici sans fondement puisque l'artiste a longtemps travaillé, entre 1971 et 1974, sur un vaste film consacré à Mohamed Ali. Et qu'il se place lui-même dans une très grande proximité (comme deux boxeurs sur un ring) avec les sujets qu'il saisit, en utilisant souvent un objectif grand angle. « L'acte photographique c'est moi ! » aurait-il même entonné lors d'un colloque à la Sorbonne en 1982, selon Jacques Damez (photographe et co-fondateur de la galerie Le Réverbère), présent ce jour-là dans l'amphithéâtre. « Toute photographie est une mise en scène de l'espace, poursuit Jacques Damez, mais avec Klein le photographe devient un acteur lui-même de cette mise en scène, comme un performeur ». Bref, Klein ne se contente pas de déclencher l'obturateur, il déclenche, catalyse la scène par sa présence physique engagée. Il attise le feu du réel qui n'attendait, sans doute, qu'une étincelle, un coup de flash, un souffle.

Klein danseur

William Klein apporte ainsi à l'histoire de la photographie une énergie et une physique nouvelle. Avec un aspect rude et percutant derrière lequel se cache un point de vue sur le monde plus délié et complexe. D'après ceux qui l'ont côtoyé, les images de Klein ressemblent à sa personnalité. L'artiste est réputé direct, rapide, tranchant, tout en étant aussi, en second rideau, attentionné et doté d'une grande intelligence sensible. Il y a comme cela, chez Klein comme dans ses œuvres, des couches successives et une fois le choc amorti, on distingue : de l'empathie, de l'humour, du ludique, de la tendresse. Provoquer le réel, c'est aussi jouer avec lui (notamment avec les enfants), danser avec lui…

Les images de Klein sont pleines de mouvements, de flux, de déséquilibres, et l'artiste a beaucoup photographié des danseurs, des performeurs, s'intéresse au butô japonais. L'utilisation de l'open flash lui perme, par exemple, des effets de "bougé" et une hystérisation dramatique des scènes enregistrées, que ce soit des mannequins en backstage d'un défilé de mode, des danseurs dans une rame de métro parisien ou des vitrines de magasins à Moscou… « Le geste de photographier est pour moi un moment de transe où l'on peut saisir plusieurs centaines de choses qui se passent en même temps et que l'on sent, que l'on voit, consciemment ou non » déclare Klein dans le Photo Poche qui lui est consacré aux éditions Actes Sud.

Klein anar

« Chaque fois que Klein entre dans un espace, il le bouscule, il en change les règles » analyse Jacques Damez. Catalyseur-performeur, Klein fait bouger les lignes : il provoque (et n'attend pas !) « l'instant décisif » cher à Cartier-Bresson. Il bouscule les codes de la photographie en se rendant dans la rue et en se confrontant à l'âpreté de la vie urbaine (il est l'un des initiateurs de la Street Photography des années 1950 aux côtés de Robert Frank et de quelques autres), il invente de nouvelles manières d'éditer des livres de photos, avec notamment un ouvrage fondateur en la matière, New York publié au Seuil en 1956 (suivront ensuite Rome, Moscou, Tokyo, Paris). Il transgresse les frontières entre les disciplines passant de l'une à l'autre avec liberté : peinture, mode, publicité (les bas Dim lui doivent une pub TV fameuse), graphisme, cinéma (l'essentiel de son activité avec l'engagement politique de la fin des années 1960 à la fin des années 1970), photographie, édition… C'est comme peintre (abstrait) qu'il entre dans le monde de l'art après des études de sociologie aux États-Unis, un service militaire effectué en Allemagne et son installation à Paris en 1948 (ville qu'il ne quittera plus). Alex Libermann, directeur de Vogue, lui permet de financer ses activités photographiques et un séjour à New York en 1954, dont il reviendra avec un journal photographique qui sera refusé par les éditeurs américains mais accepté par Chris Marker, directeur de collection au Seuil et cinéaste. « J'ai grandi en lisant Dos Passos et je rêvais de parler de l'Amérique comme il l'écrivait (...) New York avait des comptes à me rendre. La ville m'avait toujours paru moche et inconfortable. Mes souvenirs étaient gris. J'ai eu l'idée de faire un journal photographique sur ce retour, pour confronter mon regard d'ex-New-Yorkais devenu Parisien à ma ville natale… » précise William Klein dans son livre rétrospectif William+Klein.

Il partira ensuite à Rome comme photographe pour le tournage d'un film de Fellini mais s'y ennuie et compose alors un nouveau livre, Rome, sorti en 1957. À partir de là, tout s'enchaîne pour l'artiste : projets de livres photographiques, expositions, films, commandes pour la mode…

Klein tenseur

Impulsif et perfectionniste, abstrait et figuratif, performeur et enregistreur de réel, alchimiste des corps et lecteur des signes symboliques des sociétés contemporaines, âpre et empathique, attiré par les foules mais lui-même anarchiste très individualiste (rejetant règles, groupes d'appartenance…), Américain et Européen… Klein échappe aux cases et son existence artistique est comme une ligne sous (haute) tension, une tentative d'organisation-révélation du chaos, un montage des contraires, une coupe dans le flux apparemment absurde et turbulent du vivant humain, urbain et social. Il est aussi celui (il n'est pas le seul, mais parmi les premiers, en photographie) qui jette une lumière crue et impudente sur l'inconscient de notre réalité, le rebut du monde et des villes : les gangs de jeunes, les fous, les mendiants, les quartiers mal famés, les bouches de métro, les dessous du monde de la mode… La vie est un tourbillon de signes, de corps, de visages et de forces antagonistes. Pour les saisir et les comprendre, ne serait-ce qu'un peu, il faut se mettre au diapason.


William Klein, jusqu'au 30 juillet, du mer au sam de 14h à 19h à la Galerie Le Réverbère 38 rue Burdeau Lyon 1er

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 26 avril 2022 Le confinement, c’est loin. La preuve, vous avez arrêté de faire votre pain. Par chance, d’aucunes en ont fait leur profession.
Mardi 26 avril 2022 La Ville de Lyon et la Métropole réglementent l’offre en matière de logements meublés touristiques longue durée dans un hyper centre lyonnais assez large. Excellente nouvelle pour les habitants.
Mercredi 13 avril 2022 Le photographe Maxence Rifflet présente au Bleu du Ciel un travail particulièrement délicat et intelligent, réalisé dans sept prisons françaises, en étroite collaboration avec les détenus.
Mardi 29 mars 2022 Durant les quatre mois qui vont suivre, la Biennale Design de Saint-Étienne nous invite à « bifurquer ». Envisager la société telle qu’elle est, l’envisager ensuite telle que l’on aimerait qu’elle soit… Puis envisager les chemins possibles...
Mercredi 9 mars 2022 Mars arrive et la création contemporaine repart dans les musées et les galeries avec quelques belles affiches : William Klein, Christian Lhopital, Tania Mouraud, Thameur Mejri…
Mardi 8 février 2022 Bifurcations. C’est le nom donné à la biennale du Design, qui aura lieu du 6 avril au 31 juillet 2022. Au menu : une réflexion sur les changements possibles de notre société, traduite en expositions à la cité, mais aussi dans toute la métropole...
Mercredi 2 février 2022  Après une première moitié de saison d’une densité inédite, les théâtres attaquent 2022 sans baisser de rythme. Les six mois à venir seront riches comme rarement de découvertes et de grandes figures pour se clore sur la venue d’Ariane...
Lundi 24 janvier 2022  S'il faut être prudent avec la recrudescence des cas de Covid, il est prévu que cette année, les grands raouts littéraires se tiennent de manière classique – comme on les aime. Avec, pour certains, des pré-programmations croustillantes.
Mercredi 12 janvier 2022 L’année 2022 sera l’occasion de réviser ses classiques de la danse contemporaine : Maguy Marin, Jiří Kylián, Ohad Naharin, Pina Bausch… Et entre deux révisions, de découvrir aussi nombre de jeunes talents internationaux.
Mardi 4 janvier 2022 Dans l'une de ces rues que les couvre-feux plongeaient dans la pénombre, on refait la fête. On y mange aussi désormais thaïlandais, grâce à Chan. Nous sommes (...)
Mardi 4 janvier 2022 Remarquable, passionnante et très complète exposition que Sur la piste des Sioux proposée par le Musée des Confluences et portée par une sublime collection d'objets. Plongée terrible et magnifique dans la construction de cet Indien imaginaire qui...
Mardi 30 novembre 2021 Des silhouettes en mouvement capturées dans des lieux de passage, des enfants prenant la pose devant des vestiges d’un Etat-fantôme (...)
Mardi 5 octobre 2021 Pour sa toute dernière exposition, le Musée d’art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole a offert une carte blanche à Lionel Sabatté, qui propose une cinquantaine d’œuvres spécialement conçues pour l’occasion.
Mardi 7 septembre 2021 L'intime a pris place au cœur du Musée d'art et d'industrie de Saint-Etienne. Avec les Rubans de l'intime, le MAI pose ici une exposition où la (...)
Mardi 7 septembre 2021 Oui, c'est vrai, elle a la pêche Melba et ca se ressent d'ailleurs sur scène. Mais au-delà du jeu de mots des plus faciles, l'artiste lyonnaise creuse son (...)
Jeudi 24 juin 2021 Ils partirent quatre, mais par un prompt renfort, ils se virent quatre de plus. Le collectif de photographes stéphanois Parallax au format complet (...)
Mercredi 9 juin 2021 La galerie d’art contemporain stéphanoise Ceysson & Bénétière, créée en 2006, poursuit son expansion. Alors que les travaux de son nouvel espace (...)
Jeudi 21 janvier 2021 L'actuel directeur du Fil, Thierry Pilat, va succéder à Thierry Téodori à la tête de la Halle Tony Garnier de Lyon. Lyonnais d'origine, il fait son retour sur sa terre natale en prenant en main l'avenir de cette grande salle du Rhône, dans un...
Mercredi 21 octobre 2020   La région stéphanoise a connu un véritable âge d’or au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. Avec l’essor des chemins de fer et l’ébullition dans les (...)
Mercredi 9 septembre 2020 Au train où vont les choses Daniel Sygit s’intéresse à l’univers des gares, attirant notre attention sur la poésie banale que l’on ne sait plus voir. La (...)
Mercredi 9 septembre 2020 Le Musée d’art et d’industrie stéphanois ouvre la rentrée 2020 avec une expo qui fait mouche. Armes pour cibles, 1820/2020 entre répulsion et fascination, peut se targuer de proposer d’un côté une qualité de pièces exposées et de l’autre une...
Mercredi 8 juillet 2020 250 images du photographe Sebastião Salgado s’invitent à La Sucrière pour un voyage intercontinental époustouflant où le fantasme prend le pas sur la réalité du (...)
Vendredi 27 mars 2020 Vous en avez marre d’avaler des kilomètres de séries à la télé ? Vos jeunes enfants tournent en rond dans votre appartement et vos ados n’entendent même pas (...)
Jeudi 13 février 2020 Le Club de la presse lance sa saison d'expos photos avec une présentation d'une quarantaine d'images réalisées par la cellule photo-vidéo des sapeurs-pompiers de la Loire. 
Mercredi 8 janvier 2020 Avis de tsunami musical : quand les Percussions Claviers de Lyon rencontrent les triples championnes du monde de Batudaca du groupe Zalindê, ça nous (...)
Mercredi 8 janvier 2020 La nouvelle exposition du musée de la Mine, Kata, catastrophes minières, est une réussite. D'utilité publique, cette proposition nous permet de comprendre plus en détail comment ces accidents meurtriers ont pu se dérouler tout en abordant des...
Mardi 1 octobre 2019 Les galeries d'art fleurissent à Saint-Étienne et c'est tant mieux ! L'une des dernières en date s'appelle TAG - pour Tea-time Atelier et Galerie, et est (...)
Mardi 3 septembre 2019 Après nous avoir fait traverser le Golden Gate de San Francisco en 2018, la Foire internationale de Saint-Étienne nous invite à franchir la (...)
Mercredi 28 ao?t 2019 Cercle, vous connaissez ? Les amateurs de musique électronique en sont friands pour la plupart. L'idée, c'est un peu Boiler Room revisité en mieux. (...)
Mercredi 10 juillet 2019 C'est une ode à la mémoire collective des peuples que l'artiste Saïd Atek couche sur ses toiles. Tantôt à la pointe de son pinceau, tantôt à celle de son stylo, il réinterprète à l'encre ou en peinture les images d'archives qui ont façonné notre...
Vendredi 5 juillet 2019 Derrière cette vitrine bien singulière, rien n'est à vendre, bien au contraire. C'est une œuvre du quotidien qui s'offre gracieusement au regard des passants. Dans le laboratoire de permanence chorégraphique du Magasin, l'ouverture est une seconde...
Vendredi 19 juillet 2019 C'est un projet d'ampleur qui se met en branle du côté du Parc Expo. La Ville de Saint-Étienne, accompagnée de Saint-Étienne Métropole, du Département de de la Loire et de la Région Avergne-Rhône-Alpes, investit dans un projet de rénovation...
Lundi 24 juin 2019 16 clichés qui dressent le portrait d'une ville au travers de ceux qui travaillent à la rendre plus propre. Le photographe Brice Leclert a reçu carte (...)
Mardi 4 juin 2019 L'Atelier-Musée du chapeau de Chazelles-sur-Lyon propose une exposition inédite présentant des couvre-chefs d'excellence puisque réalisés par huit modistes tous lauréats du concours des Meilleurs Ouvriers de France.  
Mardi 4 juin 2019 À la limite entre l'artisanat et l'art, le travail de la soie se perpétue dans la Loire. Ce tissu léger et épuré, ainsi que les savoir-faire ancestraux qui (...)
Jeudi 2 mai 2019 Vous risquez de passer du temps dans les travées du Parc des expositions de Saint-Étienne les 11 et 12 mai... Le festival Ludiquest revient pour sa (...)
Mardi 2 avril 2019 La designeuse et artiste textile Jeanne Goutelle propose Clan à l'Atelier-Musée La Maison du Passementier de (...)
Mardi 2 avril 2019 Il aura fallu peut-être plus de temps que prévu pour que celle dont nous tirions le portrait il y a déjà cinq ans dans notre édition lyonnaise ne (...)
Mardi 5 mars 2019 Cette maladie fait encore horriblement peur. Celles et ceux qui la contractent doivent vivre d'une part avec les difficultés qu'elle provoque mais (...)
Mardi 8 janvier 2019 Le duo de Papier Peintres Ella & Pitr va refaire parler de lui à Sainté. Après avoir recouvert les murs de la chocolaterie Weiss du côté du Pont de l’Âne, (...)
Mercredi 9 janvier 2019 Dans le cadre de son trentième anniversaire, le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne Métropole présente conjointement pas moins de cinq nouvelles expositions, défendant des thématiques qui se répondent intelligemment ou se...
Lundi 17 décembre 2018 L'Opéra de Saint-Étienne est le deuxième opéra de France à posséder des ateliers de décors et confection de costumes sur son site propre. L'institution stéphanoise (...)
Jeudi 13 décembre 2018 L'exposition Longitudes qui débute aujourd'hui au Méliès Café, revêt un caractère particulier pour les équipes du Petit Bulletin. En effet, la trentaine de (...)
Mardi 4 décembre 2018 Connaissez-vous la gélotologie ? Derrière cet étrange mot se cache l'étude scientifique du rire et de ses effets sur le corps. Si le rire fait l'objet d'un (...)
Mercredi 31 octobre 2018 Erotic Market est de retour avec "Queendoms", album voguant vers le r&b, diablement sexy et drivé par Rosemary Martins, chanteuse désormais solitaire.
Lundi 15 octobre 2018   Samedi 13 octobre, à quelques heures de son baisser de rideau, l'exposition Bowie Odyssée présentée à la Cité du Design par le festival Rhino Jazz(s) (...)
Mardi 2 octobre 2018 L'exploration de la sphère Bowie se poursuit pour la deuxième année au Rhino Jazz(s) Festival. Outre deux créations mondiales au Fil et à l'Opéra, une exposition de plus de 600 pièces inédites autour du chanteur anglais est proposée dans les...
Mardi 3 juillet 2018 Pour la première fois, la magie (nouvelle) fait son entrée aux Nuits de Fourvière qui accueillent Yann Frisch. Au menu de ce festival, la création mondiale de l'excellent cirque Aïtal et des maîtres de la mise en scène au service d'étudiants de...
Mercredi 2 mai 2018 Le Site Le Corbusier de Firminy nous convie à un cycle d'expositions sur la photographie avec notamment la présentation d'une série de clichés signés Frédéric Laban, lequel joue avec les couleurs et les lumières des rues...
Vendredi 23 février 2018 Vous n'êtes pas très branché "foot" ? Vous ne connaissez même pas la signification du terme "derby" ? Ou bien, vous êtes persuadé que Les Verts vont déchanter sur la pelouse lyonnaise ? Alors, nous vous avons concocté une petite sélection...
Mardi 6 février 2018 La prochaine exposition temporaire du Musée d'art et d'industrie sera consacrée au vélo urbain. Intitulée Urbanus Cyclus, cet événement mettra en (...)
Mardi 3 octobre 2017 Le duo lyonnais LUTĒCE fait partie des groupes les plus prometteurs du rap français. Flow nonchalant, thèmes introspectifs, Ian et Marty font partie des nouvelles signatures régionales à suivre de près, comme le prouve leur très réussi EP...
Jeudi 7 septembre 2017 En 2018, le Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole fête ses 30 ans. À cette occasion, c'est une année riche en expos et événements que les équipes de l'institution muséale ont concoctée, avec notamment la venue du célèbre...
Mardi 5 septembre 2017 En résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon, Eléna Salah présente avec Les Répliques du lointain une nouvelle série d’images (...)
Mardi 22 ao?t 2017 Une fois les Journées européennes du patrimoine passées (16 et 17 septembre 2017), le Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole fermera ses (...)
Mardi 6 juin 2017 Dans un joli dialogue entre matière, lieu et couleurs, le Musée du chapeau de Chazelles-sur-Lyon propose une nouvelle exposition où le feutre est mis en valeur par 23 artistes. Voyages au bout du feutre propose une odyssée dans l'histoire de cette...

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter