La Fête de la musique 2020 aura bien lieu à Saint-Étienne

La rédaction | Vendredi 5 juin 2020

Photo : La Belle Vie


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Le planétarium en version 4K

Vers l'infini et au-delà | Le Planétarium de Saint-Etienne vient de voir son matériel de projection entièrement revu à la hausse, parallèlement à la mise en place d'un contrat de location-maintenance entre la Ville de Saint-Etienne et RSA Cosmos, entreprise située à Sorbiers et spécialisée dans les technologies de projections pour planétariums.

Nicolas Bros | Mardi 22 juin 2021

Le planétarium en version 4K

Une image qui a gagné en luminosité, en colorimétrie et en résolution. Au Planétarium de Saint-Etienne, ce sont six nouveaux projecteurs laser 4K qui ont pris place derrière l'écran, rendant l'expérience visuelle beaucoup plus immersive - avec une qualité d'image estimée à 7 fois supérieure à avant. Après le dernier investissement dans la 3D qui datait de 2011, la Ville a décidé de donner un nouveau souffle à l'un des outils culturels scientifiques incontournables de Saint-Etienne. « Nous avons passé un contrat location-maintenance avec RSA Cosmos afin de bénéficier d'un matériel à jour et en bon état de fonctionnement, explique Marc Chassaubéné, adjoint à la culture de la municipalité stéphanoise. Le planétarium de Saint-Etienne va constituer un véritable showroom, un démonstrateur pour l'entreprise de Sorbiers. » Avec ce nouveau dispositif de projection, l'infrastructure stéphanoise élimine par la même occasion certaines contraintes techniques. Désormais, les consommables comme les lampes ont disparu et le matériel chauffe beaucoup moins. Ce nouveau matériel de projection a nécessité un investissement compris en 700 000 et 900 000 euros - sans compt

Continuer à lire

Sainté en "panoramusique"

Fête de la musique 21 | Après avoir maintenu sa Fête de la musique 2020 avec 25 heures de livestream depuis plusieurs salles de concerts stéphanoises, la Ville de Saint-Etienne (...)

Nicolas Bros | Mercredi 9 juin 2021

Sainté en

Après avoir maintenu sa Fête de la musique 2020 avec 25 heures de livestream depuis plusieurs salles de concerts stéphanoises, la Ville de Saint-Etienne propose cette année huit lives depuis des lieux insolites du territoire pour une édition 2021 dite en « panoramique ». Ainsi les terrains de jeux des artistes locaux sélectionnés (dont DRK, Radikale Junkypop, Djemin, Claustinto, Louis Mezzasoma, The Architect, Les Fils de Jacob ou encore Les Mécanos) sont des toitures (celle de la Serre des Beaux-Arts), un bateau pour une croisière dans les Gorges de la Loire, le barrage du Gouffre d'Enfer ou la Demeure Chamoncel, en avant-première de son ouverture au public. Petit bonus, chaque video est introduite par une pastille « décalée » réalisée par les guides conférenciers de Ville d'art et d'histoire, afin d'en apprendre davantage sur le lieu où se déroule le concert. Fête de la musique 2021 de Saint-Etienne, sur www.saint-etienne.fr et sur le compte YouTube de la Ville jusqu'au 31 août 2021

Continuer à lire

Oubliez Netflix et Amazon

ECRANS | Une nouvelle plateforme de streaming VOD va voir le jour le 19 juin et elle est Stéphanoise. Orientée vers les films indépendants (surtout courts métrages, séries et docus), SOFA Vod pourrait faire parler d’elle.

Nicolas Bros | Mercredi 9 juin 2021

Oubliez Netflix et Amazon

Voilà un projet stéphanois qui a de l’ambition en venant se positionner sur le marché très concurrentiel du streaming vidéo. SOFA Vod est une plateforme pensée par un quatuor qui compte bien parvenir à se tailler une place au soleil dans ce monde numérique sans merci. Si le grand public connaît forcément les mastodontes que sont Netflix ou Amazon Prime, il existe une multitude d’offres dans le secteur. Mais cette donnée n’a pas effrayé Maxime, Guillaume, Alexis et Kévin, qui ont décidé de se lancer dans le bain. « Nous étions tous les quatre des créateurs de contenus, explique Maxime Bonzi. Nous nous sommes vite rendus compte que le format de fiction n’était pas forcément le bienvenu sur YouTube, qui met plutôt en avant des vidéos face cam ou humoristiques. Il y a une centaine de courts-métrages qui sont publiés par jour sur Internet et cette offre est noyée dans la masse. Il existait donc une forte demande d’un service permettant de mettre en avant les œuvres de fiction. » Partant de ce constat, les quatre acolytes décident de créer leur structure en parallèle de leurs activités. Deux formules d’abonnement et une fonctionnalité inédite

Continuer à lire

Médiathèque Numérique de la Loire : gratuite, illimitée et à volonté !

ACTUS | Le Département de la Loire a ouvert à tous les Ligériens, gratuitement et sans condition, la Médiathèque Numérique de la Loire. La culture, c’est pour tous et maintenant. Pour se divertir, se cultiver, apprendre, s’informer, se détendre, comprendre, découvrir, se former, s’émerveiller, … Pour vivre mieux, ensemble !

Article Partenaire | Vendredi 18 décembre 2020

Médiathèque Numérique de la Loire : gratuite, illimitée et à volonté !

Parce que Le Département de la Loire s’engage pour un accès à tous, partout, à la culture et aux savoirs, la Médiathèque Numérique de la Loire ouvre ses ressources à tous ! Méditation, stretching, code de la route, soutien scolaire, vidéos (films et documentaires), découvrez une large gamme de titres de presse et de livres à consulter en ligne. Pour vous inscrire et profiter de l’ensemble des ressources numériques disponibles rendez-vous sur

Continuer à lire

An'Om & Vayn dans l’Oeil du Petit Bulletin #46

Rap mélodique | 🎤 Leur clip 🚀 "Astronaute" 🚀 cumule plus de 5, 5 millions de vues sur YouTube 😮 Le (...)

Nicolas Bros | Vendredi 19 juin 2020

An'Om & Vayn dans l’Oeil du Petit Bulletin #46

🎤 Leur clip 🚀 "Astronaute" 🚀 cumule plus de 5, 5 millions de vues sur YouTube 😮 Le duo de rappeurs stéphanois An'Om & Vayn sont dans l'👁 du Petit Bulletin #46 à l'occasion de la Fête de la musique 2020 qui, cette année, sera virtuelle avec le livestream des concerts sur la page Facebook de la Ville de Saint-Étienne.

Continuer à lire

La Fête au magasin

Fête de la musique | Le Magasin, « laboratoire de permanence chorégraphique », installé au 20 rue honoré de Balzac à Saint-Étienne est un lieu hybride de création et de (...)

Nicolas Bros | Vendredi 19 juin 2020

La Fête au magasin

Le Magasin, « laboratoire de permanence chorégraphique », installé au 20 rue honoré de Balzac à Saint-Étienne est un lieu hybride de création et de diffusion, « un espace culturel engageant et engagé. » Au-delà de ses activités régulières, l'espace associatif porté par la compagnie R/Ô propose une animation pour la Fête de la musique ce dimanche. « Nous avons prévu d'accueillir les spectateurs en trois vagues, par petits groupes, pour trois parcours d'environ 1h15 composés de concerts et de sets improvisés par DUO par 4 musiciens et 4 danseurs » précise Mathieu Heyraud, initiateur du projet et danseur. Parmi les artistes présents, citons les danseurs Claire Newland ou encore Julie Debellis et les musiciens Benoit Cancoin, Sophie Delizée, Michel Doneda ou encore Gérard Fabbiani. La Fête de la musique au Magasin (20 rue Honoré de Balzac) Trois sessions : 18h50 / 19h45 / 20h30, dimanche 21 juin Inscriptions : lesgensdumagasin@gmail.com ou 06 08 51

Continuer à lire

À Roche aussi...

Fête de la Musique 2020 | À l'instar de Saint-Étienne, la commune de Roche-la-Molière propose également une Fête de la musique 2020 malgré les restrictions sanitaires. Au programme des (...)

Nicolas Bros | Mardi 16 juin 2020

À Roche aussi...

À l'instar de Saint-Étienne, la commune de Roche-la-Molière propose également une Fête de la musique 2020 malgré les restrictions sanitaires. Au programme des concerts live d'Alkabaya, Organ Trio, Les Tit'Nassels, Les Mirabelles Kitchen et de l'incontournable rappeur gaga MC Pampille. Ces prestations seront retransmises le 21 juin sur la page Facebook de la ville de Roche-la-Molière et chez nos confrères de TL7. À noter, que Roche étant un centre reconnu dans le domaine de l'art urbain, les concerts seront accompagnés par des performances de PEC, FACÉE, AZOTE, DAVILA et d'autres "street artistes".

Continuer à lire

« Rendre hommage au BUL »

ITW pop-rock | Exit les Raqoons, bonjour BUL ! Le trio de groove-rock stéphanois, qui a notamment joué sur la scène de l'Olympia parisien en décembre 2017 grâce au tremplin Muzik'Casting, a décidé de changer de nom mais aussi d'amorcer un virage musical plus pop avec un nouvel album dont le premier extrait s'intitule Lover. On en a parlé avec Quentin, l'un des membres du groupe, qui aura l'occasion de se produire pour la Fête de la Musique stéphanoise en direct sur les réseaux.

Nicolas Bros | Mardi 9 juin 2020

« Rendre hommage au BUL »

C'est fini les Raqoons ? Le nom change mais on reste les mêmes avec les mêmes influences et un style musical qui évolue un peu. Vous avez abandonné votre son groove-rock pour aller vers une musique plus pop. Pourquoi avoir fait ce choix ? Tout au long de nos dernières tournées, nous avons découvert beaucoup d'artistes, avec des styles très variés. Cela nous a donné des idées lorsque l'on a vu certains rappeurs ou certains musiciens électroniques. On s'est dit que c'était dommage de se passer de ces sons créés par les machines, pourquoi s'en priver ? Nous étions un peu limités avec nos trois instruments alors que les possibilités offertes par les ordinateurs sont immenses. Cela était dommage de s'en passer. Nous avons décidé d'ouvrir et d'enrichir notre musique avec de nouveaux éléments. C'est le côté prise de risques qui nous plaît, aller vers une nouvelle recette. Cela signifie que vous abandonnez vos instruments ? Non. Par exemple, sur scène, nous avons conservé nos instruments, mais nous utilisons des launchpads, des contrôleurs qui nous permettent de lan

Continuer à lire

Marc Chassaubéné : « Les villes ont un rôle de premier plan à jouer »

Point de vue | Quels rôles jouent les institutions durant la crise et comment pourront-elles aider les structures culturelles après ? Marc Chassaubéné, adjoint à la culture à la Ville de Saint-Étienne et vice-président de Saint-Étienne Métropole* en charge du design et du numérique, nous donne des éléments de réponses.

Nicolas Bros | Jeudi 2 avril 2020

Marc Chassaubéné : « Les villes ont un rôle de premier plan à jouer »

Comment maintenez-vous, à la Ville de Saint-Étienne et à Saint-Étienne Métropole, une activitésur le volet culturel ? Il y a plusieurs choses. Tout d’abord, nous essayons de maintenir un lien avec le public grâce à la présence en ligne de nos services, de la manière la plus réactive possible. Par exemple, la cinémathèque a ouvert ses fonds sur Internet, les médiathèques ont réagi en augmentant la disponibilité des ouvrages numériques… Malheu­reusement en matière de spectacle vivant, les possibilités sont bien plus limitées. Mais l’ensemble de nos services est mobilisé et disponible au téléphone pour répondre aux inquiétudes des compagnies, des groupes, des artistes, du public, qui sont très nombreuses… Ces interrogations touchent les programmations de nos événements mais également les salles du territoire ou des événements indépendants. Les services de la Direction des affaires culturelles répondent donc à toutes ces questions. Bien évidemment, des interrogations demeurent à propos des événements prévus en début d’été. Mais ces doutes sont présents chez tout le monde et nous essayons de répondre au jour le jour, selon les informatio

Continuer à lire

Fiat lux

Festival d'arts numériques | Saint-Étienne accueille un nouveau festival d'arts numériques du 5 au 9 novembre. Pléiades, c'est son nom, propose une sélection d'œuvres disposées dans (...)

Nicolas Bros | Mardi 5 novembre 2019

Fiat lux

Saint-Étienne accueille un nouveau festival d'arts numériques du 5 au 9 novembre. Pléiades, c'est son nom, propose une sélection d'œuvres disposées dans l'espace public et dans une vingtaine de commerces du centre-ville. Le collectif Scenocosme (de Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt), Derrick Giscloux, Jérôme Villeneuve ou encore Catherine Ikam et Louis Fleri font partie des artistes proposant des créations pour cette première édition de cette initiative menée conjointement par la Ville de Saint-Étienne et l'association Sainté Shopping. Festival Pléiades, du 5 au 9 novembre dans le centre-ville de Saint-Étienne

Continuer à lire

Une Pléiade numérique

Arts numériques | Un nouveau festival des arts numériques va se dérouler du 5 au 9 novembre 2019 à Saint-Étienne, avec des oeuvres disposées dans l'espace public et les commerces. Son nom : Pléiades.

Nicolas Bros | Jeudi 19 septembre 2019

Une Pléiade numérique

On connaissait le festival Variations Numériques de l'Université Jean Monnet, voici Pléiades, le nouveau festival des arts numériques de Saint-Étienne. Une initiative inédite qui proposera de découvrir une dizaine d'oeuvres plutôt imposantes dans l'espace public (sur les grandes places du centre-ville) ainsi qu'une vingtaine dans les commerces stéphanois. L'idée de créer cet événement s'est imposée dans la réflexion menée par la municipalité pour doper l'activité commerciale en centre-ville. « Un grand plan national a été lancé au printemps 2019 afin de co-financer des actions pour relancer le commerce stéphanois et redonner confiance aux habitants, explique Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne. Avec l'association Sainté Shopping, nous menons plusieurs initiatives telles que l'opération trois heures de stationnement gratuites les samedis qui est prolongée jusqu'en avril 2020, l'opération de grand déstockage qui s'est déroulée les 14 et 15 septembre, le développement d'une application mobile dédiée au commerce mais également ce nouveau festival d'arts numériques. » Un événement qui suscite l'engouement et l'adhésion de l'association de commerçants Sainté Shoppi

Continuer à lire

Google est votre ami

CONNAITRE | Après avoir installé ses ateliers à Rennes, Montpelier et Nancy, Google continue d'investir la province française. C'est au tour de Saint-Étienne d'offrir au (...)

Antoine Desvoivre | Vendredi 5 juillet 2019

Google est votre ami

Après avoir installé ses ateliers à Rennes, Montpelier et Nancy, Google continue d'investir la province française. C'est au tour de Saint-Étienne d'offrir au géant du numérique un nouveau pied-à-terre dans l’hexagone. La plateforme web prend la responsabilité d'apporter l'éducation au numérique chez la population. Le Google Atelier Numérique flambant neuf de Saint-Étienne, propose gratuitement, du lundi au samedi, des conférences et des ateliers de tous les niveaux afin d’enseigner des sujets allant de commentrédiger un e-mailjusqu'à commentcoder avec scratch. Ces 200 m²avec trois espaces modulables sont aussi pour Google l'occasion de mettre en lumière les innovations locales au travers d'une galerie de projets d'entreprises, d'étudiants et de start-up Rhône-Alpines. Google Atelier Numérique, 11 place Jean Moulin, Saint-Étienne.

Continuer à lire

Faites de la musique

Fête de la musique 2019 | La Fête de la musique réserve chaque année son lot de bon et de moins bon, forcément... Mais cela reste l'occasion de découvrir quelques belles petites pépites locales. Tour d'horizon. Nicolas Bros & Niko Rodamel

Nicolas Bros | Mardi 4 juin 2019

Faites de la musique

Du gros son Quatre garçons et une fille : deux guitares bien énervées, une basse bien couillue, une batterie bien au fond du temps, une voix féminine... Et quelle voix ! Grave, profonde et rockailleuse, elle donne à elle seule la couleur singulière d’un groupe qui aurait pu se contenter de jouer un blues-rock comme tant d’autres le font. Devil Jo and The Backdoormen a su se forger un son d’ensemble bien à lui, défiant tout étiquetage musical. Il faut dire que les protagonistes (accusés levez-vous) Laurent, Vincent, Guillaume et Jérémy ont longuement transpiré chacun de leur côté avant de se ranger pour la bonne cause un étendard commun. Au final, le club des cinq (sans Dagobert) livre cash une musique méchamment groovy, un blues habilement cradingue gratiné de rock’n’roll garage teigneux, avec quelques rasades de pop-soul folkisante. Cerise sur le burger, la présence vocale (et scénique) de Sara déferle sur le groupe et dézingue encore un peu plus l’auditeur. NR Devil Jo & The Backdoormen, samedi 21 juin à 22h15, sur la place Jean Jaurès

Continuer à lire

Un Atelier Numérique Google à Saint-Étienne

Numérique | C'est fait, Google France va installer son premier Atelier Numérique d'Auvergne-Rhône-Alpes à Saint-Étienne en 2019. Au programme, des formations gratuite pour tous effectuées par les équipe du géant américain du numérique.

Nicolas Bros | Vendredi 14 décembre 2018

Un Atelier Numérique Google à Saint-Étienne

Google France va installer un de ses Ateliers Numériques à Saint-Étienne en 2019. Tout comme Rennes, Montpellier et Nancy, la cité ligérienne va accueillir un espace physique de formation proposé par l'entreprise américaine. « Les Ateliers Numériques proposent, main dans la main avec les organisations publiques et privées locales, des formations gratuites et sur-mesure pour développer ses compétences numériques », précise Sébastien Missoffe, Vice-Président et Directeur Général de Google France via son blog. Ces sessions sont ouvertes à tous et permettent par exemple de découvrir comment naviguer de manière sécurisée sur le web, améliorer son CV en ligne ou encore découvrir les bases du codage. « Ces villes nous ont convaincus par leur dynamisme et leur forte motivation, assure M. Missoffe. Elles partagent un grand enthousiasme pour le numérique et la volonté d’en saisir toutes les opportunités pour que leurs habitants en bénéficient au quotidien. D’ailleurs, il existe déjà de très belles initiatives autour du numérique dans ces trois villes. [...]

Continuer à lire

Jour de fête

Fête de la musique | Le 21 juin, c'est toujours la même musique. La Fête de la musique est l'occasion pour le commun des mortels de s'adonner en public à des prestations (...)

Nicolas Bros | Jeudi 7 juin 2018

Jour de fête

Le 21 juin, c'est toujours la même musique. La Fête de la musique est l'occasion pour le commun des mortels de s'adonner en public à des prestations musicales de tout ordre. Parfois heureux, parfois moins... Mais c'est également l'occasion de découvrir ou de réécouter quelques talents. À Saint-Étienne, le programme s'annonce bon avec notamment la présence de deux scènes consacrées à l'"émergence", place Jean Jaurès et de l'Hôtel de Ville, où se produiront notamment les Franco-Belges de King Child et leur pop-électro enlevée, le rock bien balancé des jeunes Raqoons ou encore le blues dans le respect de la tradition du "one man band" Louis Mezzasoma. Du côté du Parc-Musée de la mine, c'est l'électro qui est encore une fois mise à l'honneur, avec entre autres l'incontournable duo stéphanois The Architect et le VJ Befour dans une veine electro-hip-hop, la techno de Schemer (du crew Positive Education) ou encore D

Continuer à lire

La 32e page à écrire

Fête du livre 2017 | Avec plus de 270 auteurs attendus du 6 au 8 octobre, la Fête du livre 2017 devrait être une belle réussite. En proposant de nombreuses nouveautés cette année, l'événement écrira une trente-deuxième page de son histoire qui rencontre toujours autant de succès auprès du public. Preuve que le livre est loin de disparaître.

Nicolas Bros | Mardi 3 octobre 2017

La 32e page à écrire

Qu'elle est belle cette 32e affiche de la Fête du livre de Saint-Étienne. Didier Decoin en parrain, Romuald, Bernard Pivot, la révélation François-Henri Désérable, Monica Sabolo, Sorj Chalandon, Jean-Luc Barré... Nombreux seront les grands noms de la littérature à venir fouler, comme chaque année, le tapis de la Grande Librairie de l'Hôtel-de-Ville, construite pour l'occasion. Outre les signatures et rencontres - classiques - avec les auteurs, cette édition réserve aussi de nombreuses nouveautés. Tout d'abord un focus sur l'Allemagne place Jean Jaurès (avec la présence d'auteurs germanophones, réplique du pavillon français du salon du livre de Francfort, conçu par les étudiants stéphanois, initiation à la langue allemande...). Ensuite, la mise en place de masterclasses avec des auteurs référents dans leurs domaines, à la Maison de l'Université de Saint-Étienne. L'occasion de plonger dans l'univers et la connaissance de manière simple et expliquée. Puis une extension sur la Place Dorian, avec un espace dédié à la nature et au jardin, et la Rue de la République des Livres où sont ouverts six pas-de-porte éphémères autour du livre, de l'édition ou de l'art moderne et contemporain.

Continuer à lire

Focus sur 4 concerts à découvrir

Fête de la musique | Comme chaque mois de juin, la musique est en fête pour le début de l'été. L'occasion d'écouter quelques formations locales amateurs et professionnelles, au détour d'une rue. Voici quelques coups de coeur à ne pas manquer cette année.

Nicolas Bros | Mercredi 7 juin 2017

Focus sur 4 concerts à découvrir

Volosi Jumelée avec Saint-Étienne depuis 1994, la ville polonaise de Katowice a abrité deux grands noms de la musique classique et contemporaine : d'un côté Henryk Górecki, compositeur proche du style de l'Estonien Arvo Pärt, et Wojciech Kilar, reconnu pour ses bandes originales de films (notamment pour Le Pianiste de Roman Polanski en 2002). La capitale de haute Silésie possède également un label ville créative UNESCO, pas en design comme sa consœur ligérienne, mais dans la catégorie musique. Réputée pour sa grande tradition de chorales et d’orchestres, la cité nous envoie une de ses formations les plus talentueuses pour la Fête de la Musique : le quintet à cordes VOŁOSI, naviguant entre classique et jazz accessibles. Place Jean Jaurès, le 18/06 à 20h45 Nurses + Green Paper + Les Olibrius Saint-Étienne et sa région sont un terreau fertile pour de nombreux groupes de musiques dites "actuelles". Nous entendons par là : rock, hip-hop, jazz, chanson, etc. Parmi les belles surprises de l'année, nous retenons 3 noms qui s

Continuer à lire

Envoyez vos courts métrages

Festival Courts Métrages | Le cinéma Le Méliès, l'association Ciel ! les Noctambules et la Ville de Saint-Étienne proposent aux jeunes stéphanois de 15 à 25 ans de participer à MobiFilm, un (...)

Nicolas Bros | Mardi 18 avril 2017

Envoyez vos courts métrages

Le cinéma Le Méliès, l'association Ciel ! les Noctambules et la Ville de Saint-Étienne proposent aux jeunes stéphanois de 15 à 25 ans de participer à MobiFilm, un festival de courts métrages filmés à l'aide d'un smartphone. Les candidatures doivent être envoyées avant le 28 avril à 17h, avec la fiche d’inscription dûment complétée. Le thème des courts métrages est "les réseaux sociaux". Les candidats doivent fournir un court métrage de 2-3 minutes maximum (sur support CD, clef USB ou lien internet). 10 courts métrages seront sélectionnés puis diffusés lors d'une final le 30 mai au Méliès Jean Jaurès. Plusieurs prix sont à obtenir dont la diffusion de son film au Méliès mais également un prix "surprise"... Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter : Espace Info Jeunes 6, rue de la Résistance 42000 Saint-Étienne 04 77 48 77 00 / saintejeunes@saint-etienne.fr

Continuer à lire

Le club des 5

Naming du site de la future ex-Comédie | Le départ de la Comédie de Saint-Étienne de son site historique de Loubet va laisser place à un nouveau pôle culturel. Mais ce dernier n'a pas encore de nom (...)

Nicolas Bros | Mercredi 15 février 2017

Le club des 5

Le départ de la Comédie de Saint-Étienne de son site historique de Loubet va laisser place à un nouveau pôle culturel. Mais ce dernier n'a pas encore de nom définitif. Après avoir lancé un appel à participer à la population stéphanoise pour le choix de l'appellation de ce futur équipement, la Ville de Saint-Étienne a retenu cinq propositions : Les Tréteaux, La Comète, La Scène, Le Panassa et L'Alpha. Dès le 16 février et jusqu'au 31 mars, les Stéphanois sont appelés à voter pour leur nom favori en se connectant sur le site de la municipalité (www.saint-etienne.fr). Pour rappel, le calendrier des travaux prévoit une démolition du coeur de l'îlot concerné de mai à juillet 2017, puis une préparation et un début des travaux en octobre 2017 pour une ouverture du nouvel équipement prévue au cours du premier semestre 2019. Le budget total du projet est de 7, 64 M€ (dont 4, 85 M€ de travaux HT), cofinancé par la Ville de Saint-Étienne et la Région Auvergne-Rhô

Continuer à lire

Voyage à Lilliput

Artistes émergents | Mauve Farris et Chloé Serre présentent Rien ne change de forme comme les nuages si ce n’est les rochers, en ouverture d’une nouvelle session de six expositions à découvrir à la Serre au fil de l’année 2017.

Niko Rodamel | Mercredi 1 février 2017

Voyage à Lilliput

Les deux plasticiennes (toutes deux diplômées d’Ecole Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne) ont installé un petit monde chimérique à l’ombre des plantes qui font ordinairement partie intégrante du lieu. Sous la gigantesque canopée végétale, s’organise un inquiétant univers minéral qui lui-même semble abriter une civilisation aux abois. Tout se joue au sol, quasiment rien sur les murs. Au gré de la visite, on déambule au coeur d’un paysage fait d’étranges massifs montagneux, un défilé de roches abruptes issu d'une géographie imaginaire où se joue le drame d'une société lilliputienne en lutte contre des forces invisibles que la matière enfouit sournoisement. Succession de scènes où l’on découvre de petits corps noirs entassés, empalés, découpés, où l’on croise également des monstres aquatiques cyclopéens. Ici une fontaine sertie de pièces de monnaie. Là une caverne ornée d’ossements blancs, dont l’intérieur est tapissé d'un tissu rouge, abritant un écran sur lequel une vidéo montre en boucle et en négatif un chien qui se déhanche frénétiquement sur un jouet. Plus loin un pendu, au cœur d’une grotte surplombant une poignée d’immeubles ensablés… Autant de temples maudits, de

Continuer à lire

Vous avez du talent ? Prouvez-le !

Tremplin musical | Toute personne résidant dans la Loire, âgée de 15 à 25 ans, possédant un projet musical dans l'esthétique "musique actuelle", seul ou en groupe, peut participer (...)

Nicolas Bros | Jeudi 5 janvier 2017

Vous avez du talent ? Prouvez-le !

Toute personne résidant dans la Loire, âgée de 15 à 25 ans, possédant un projet musical dans l'esthétique "musique actuelle", seul ou en groupe, peut participer au tremplin Nos Talents sur Scène, organisé par la Ville de Saint-Étienne, avec de nombreux acteurs culturels du territoire. En faisant parvenir avant le 20 janvier à 17h la fiche d'inscription accompagnée d'un support audio avec deux titres au minimum de composition originale, chaque prétendant pourra prétendre à plusieurs dotations dont une programmation pendant le festival Paroles & Musiques, des parcours d'accompagnement Crescendo et 1ère Scène, un bon d'achat de 250€ chez Guitare Avenue, une résidence au Fil ou au Pax, une journée d'enregistrement chez Métropolis 42 et plein d'autres choses encore. Les candidatures sont à déposées : - soit en main propre à l'Espaces Infos-jeunes au 6, rue de la résistance à Saint-Étienne - soit par courrier postal à : Hôtel de Ville - Direction des Affaires Culturelles (à l'attention de Marc Védrine) BP503 42007 Saint-Étienne cedex 1 - soit par courriel à association.metropolis42@gmail.com Pour obtenir plus d'informations, rendez-vous sur

Continuer à lire

Émergences #5 : Kinoctambule

Série vidéos "Émergences" | En partenariat avec la Ville de Saint-Étienne, le Petit Bulletin vous présente "Émergences", l'émission web qui présente les talents locaux qui feront parler d'eux demain. Cinquième volet avec le Kinoctambule ou le laboratoire international de création de courts métrages. NB

Nicolas Bros | Mercredi 2 novembre 2016

Émergences #5 : Kinoctambule

Émergences, l'émission web du Petit Bulletin Saint-Étienne, en partenariat avec la Ville de Saint-Étienne, met en avant les belles initiatives de l'émergence culturelle. Pour le cinquième épisode de cette série, nous nous sommes rendus sur la troisième édition de Kinoctambule, le laboratoire international de création de courts métrages. Se déroulant pendant une semaine (cette année du 15 au 24 septembre), cet événement regroupe des réalisateurs, acteurs, techniciens, etc venus du monde entier à Saint-Étienne, afin de créer des courts-métrages pendant 6 jours qui sont ensuite projetés lors d'une grande soirée au Fil. Un festival un peu particulier qui connaît une réussite bien méritée. Rencontre avec Diane Malherbe, chargée des relations internationales du festival et deux réalisateurs participant à l'événement : Steve Ollagnier et Bertrand Chanal.

Continuer à lire

Le NRJ Music Tour annulé

MUSIQUES | "Les contraintes de sécurité permettant d'accueillir les spectateurs dans des conditions satisfaisantes font que leur nombre diminuerait de manière (...)

Nicolas Bros | Mardi 13 septembre 2016

Le NRJ Music Tour annulé

"Les contraintes de sécurité permettant d'accueillir les spectateurs dans des conditions satisfaisantes font que leur nombre diminuerait de manière importante." C'est la raison invoquée par la Ville de Saint-Étienne dans un communiqué de presse, concernant l'annulation du concert gratuit NRJ Music Tour, qui devait se dérouler le samedi 1er octobre, place Chavanelle à Saint-Étienne.

Continuer à lire

Émergences #4 : Atelier Regards

Série vidéos "Émergences" | En partenariat avec la Ville de Saint-Étienne, le Petit Bulletin vous présente "Émergences", l'émission web qui présente les talents locaux qui feront parler d'eux demain. Quatrième volet avec les designers de l'Atelier Regards. NB

Nicolas Bros | Jeudi 7 juillet 2016

Émergences #4 : Atelier Regards

Émergences, l'émission web du Petit Bulletin Saint-Étienne, en partenariat avec la Ville de Saint-Étienne, met en avant les jeunes pousses de la culture stéphanoise. Pour le quatrième épisode de cette série, nous avons donné rendez-vous aux designers Lucile Schrenzel et Guillaume Buisson, de l'Atelier Regards, au sein de La Serre. Très actifs dans le milieu du design stéphanois, ces deux jeunes artistes proposent de décloisonner et d'ouvrir le design au plus grand nombre, notamment grâce à des activités ouvertes à toutes et tous. C'est d'ailleurs justement dans l'espace d'exposition de l'émergence stéphanoise de La Serre (ancienne École des Beaux-Arts) que le duo avait proposé une mini-chaîne de production lors de la dernière Biennale design internationale de Saint-Étienne. Rencontre avec des designers stéphanois très prometteurs, soutenus par la Ville dans le cadre de son programme Émergences.

Continuer à lire

Manu Dibango, le baron du ténor

Fête de la Musique 2016 | L'infatigable créateur de Soul Makossa, ancien chef d'orchestre de Nino Ferrer, compagnon de route de la Fania All-Stars, continue de parcourir les scènes pour donner sa version d'un jazz imprégné de teintes africaines.

Sébastien Broquet | Mardi 21 juin 2016

Manu Dibango, le baron du ténor

Il n'est pas l'homme d'un seul tube. Si Soul Makossa l'a fait roi en pleine ère early disco, il est bon de rappeler que Manu Dibango est venu à la musique par le jazz, qu'il découvrît peu après son arrivée en France, où il était venu poursuivre ses études muni de Trois kilos de café qui devaient lui permettre de payer ses frais avec l'argent de la revente et donnèrent bien des années plus tard son titre à une autobiographie fascinante tant le Camerounais a voyagé, innové, rencontré, symbolisant à merveille la délicieuce époque des indépendances africaines, quand l'espoir faisait briller les yeux d'une jeunesse pétrie de talent. Politique (le panafricanisme emmené par Kwame Nkrumah), photographie (l'immense Malick Sidibé, récemment décédé), mode, et bien sûr musique (la rumba zaïroise !)... Les swinging sixties ne se cantonnaient pas à Londres ou San Francisco, mais essaimaient aussi à Bamako, Kinshasa et Addis-Abeba. Manu Dibango, lui, découvre d'abord le jazz et ne l'abandonnera plus jamais. Nous sommes dans les années 50 et il côtoie Francis Bebey, qui l'initie et lui apprend les fondamentaux du genre venu des États-Unis.

Continuer à lire

Place aux notes

Fête de la musique 2016 | Invariablement, le 21 juin les groupes amateurs ou professionnels mettent leurs habits de fête et s'installent un peu de partout en ville et en région. Scènes cadrées ou plus improvisées accueillent une déferlante de musique. La Fête de la musique permet souvent de belles découvertes. Voici quelques orientations afin de vous guider dans vos pérégrinations sonores qui marqueront officiellement le début de la saison estivale.

Nicolas Bros | Mardi 31 mai 2016

Place aux notes

À Saint-Étienne En terres stéphanoises, plusieurs belles choses vous attendent. Tout d'abord, l'occasion de découvrir plusieurs artistes émergents cheminant tranquillement vers la professionnalisation sur la scène de la place Jean Jaurès. En premier lieu, le duo (devenu trio sur scène) Ladybug & The Wolf. Le groupe a entrepris un virage musical le menant vers des compositions alliant indie folk embaumante - l'apanage jusqu'alors de cette formation - et sonorités électroniques sombres et froides. Ces nouvelles orientations s'affirment sur leur album Mammatus (titre inspiré des nuages) qui sortira en octobre. Le résultat est brillant et démontre une réelle évolution pour ce groupe que nous suivons depuis ses débuts. Sur la même scène, on retiendra les noms des Dizzy Sticks et de Doorsfall, groupes rompus à la scène en version rock vintage pour les premiers et

Continuer à lire

Manu Dibango et Axel Bauer pour la Fête de la musique

MUSIQUES | Pour la Fête de la musique 2016, Saint-Chamond et Firminy reprennent encore une fois leur habitude de proposer, chaque année, des noms réputés sur leurs scènes (...)

Nicolas Bros | Vendredi 13 mai 2016

Manu Dibango et Axel Bauer pour la Fête de la musique

Pour la Fête de la musique 2016, Saint-Chamond et Firminy reprennent encore une fois leur habitude de proposer, chaque année, des noms réputés sur leurs scènes respectives (pour rappel en 2015, Firminy avait accueilli Zebda et Saint-Chamond, Sanseverino). Du côté de l'Ondaine, ce sera en 2016 le saxophoniste et chanteur camerounais de 82 ans, Manu Dibango, qui se produira. Du côté couramiaud, Axel Bauer prendra sa guitare le 21 juin. NB

Continuer à lire

Émergences #2 : Doorsfall

MUSIQUES | En partenariat avec la Ville de Saint-Étienne, le Petit Bulletin vous présente "Émergences", l'émission web qui présente les talents locaux qui feront parler d'eux demain. Deuxième volet avec le groupe électro-rock Doorsfall qui vient de sortir un nouvel EP Back In The City Heart (B.I.T.C.H.). NB

Nicolas Bros | Jeudi 4 février 2016

Émergences #2 : Doorsfall

Émergences, l'émission web du Petit Bulletin Saint-Étienne, en partenariat avec la Ville de Saint-Étienne, met en avant les jeunes pousses de la culture stéphanoise. Pour le second épisode de cette série, nous avons posé quelques questions au groupe électro-pop-rock Doorsfall. Composé d'Adrien, Luc et Alexis, ce trio fait des étincelles depuis plusieurs mois. Après avoir sorti un premier album remarqué fin 2013 (Journey of a Silhouette), le groupe a récidivé avec un EP de très bonne facture sorti en toute fin d'année 2015 : Back In The City Heart. Doorsfall s'impose plus que jamais comme une valeur sûre de la relève musicale française avec ce nouveau disque.

Continuer à lire

Mamie Marmelade et les Comètes

ARTS | Pour lancer de la plus belle manière sa nouvelle saison d’expositions d’artistes émergents, la ville de Saint-Étienne ouvre les portes de la Serre à Noémie Bonnet-Saint-Georges, une artiste singulière et totipotente, à la fois designer, scénographe, décoratrice et graphiste. Niko Rodamel

Niko Rodamel | Mardi 2 février 2016

Mamie Marmelade et les Comètes

Diplômée de l’École Supérieure d’art et design de Saint-Étienne en 2001, Noémie Bonnet-Saint-Georges dévoile à travers l’exposition Si j’étais… différents aspects de son univers créatif. Le visiteur note très vite l’omniprésence des motifs que l’artiste démultiplie sur de larges bandes de papiers peints ou sur des dalles au sol. Noémie explique avoir créé ces motifs dans le cadre du travail Retouches Urbaines « pour apporter de la surprise et redonner de la vie ». Plusieurs photomontages attestent de la touche graphique qui pourrait ainsi être apportée à la cité, par exemple sur les façades de la place Grenette, les murs de l’église du Sacré Cœur à Grouchy, ou sur les stèles d’un cimetière ! Au fil de l’exposition, on croise au hasard un tapis fait de pelotes de laine, du mobilier créé pour le restaurant la Platine, le lustre Mamie Marmelade avec son accumulation de bocaux et pots de confiture, ou encore d’étonnants galets lumineux (lampes en marbre Comètes)... Des dessins d’aménagement d’espaces publics attestent à leur tour de l’imagination débordante de la plasticienne, avec des projets tels que le Nid Pergola, une tonnelle

Continuer à lire

La valeur n'attend pas le nombre des années

MUSIQUES | Si, comme le disait Oscar Wilde, “la jeunesse est un art”, l'art peut également être la jeunesse. Le tremplin de musiques actuelles "Nos talents sur scène", (...)

Nicolas Bros | Lundi 18 janvier 2016

La valeur n'attend pas le nombre des années

Si, comme le disait Oscar Wilde, “la jeunesse est un art”, l'art peut également être la jeunesse. Le tremplin de musiques actuelles "Nos talents sur scène", organisé par la Ville de Saint-Étienne, permet aux 15/25 ans (scolarisés ou résidents à Saint-Étienne) de montrer l'étendu de leur talent avec un projet musical solo ou en groupe. Tous les styles de musiques actuelles sont les bienvenus. A la clef, des jours de résidence au Fil et au Pax, un accompagnement "Crescendo piano", la présence lors de la Fête de la musique, un enregistrement studio, des bons d'achats, etc. Les candidatures sont à envoyer avant le 15 février à 17h. Pour tout renseignement : - rendez-vous à l'Espace Info Jeunes (au 6 rue de la Résistance) - contact mail: saintejeunes@saint-etienne.fr - ou par téléphone: 04 77 48 77 00

Continuer à lire

30 ans, PPDA et les autres

ACTUS | Événement incontournable de la vie stéphanoise, la Fête du livre marquera son trentième anniversaire en 2015. Créé par Jacques Plaine, invité d'honneur cette année, (...)

Marlène Thomas | Vendredi 26 juin 2015

30 ans, PPDA et les autres

Événement incontournable de la vie stéphanoise, la Fête du livre marquera son trentième anniversaire en 2015. Créé par Jacques Plaine, invité d'honneur cette année, ce rassemblement éditorial se situera entre tradition et modernité. Au rayons des nouveautés annoncées, un carré numérique fera son apparition place Dorian afin de mettre en avant les nouveaux outils de lecture, toujours en pleine expansion alors qu'un véritable festival « Off » - dans le même esprit que celui de la dernière Biennale design - permettra de lier les différents acteurs de la ville à l'événement et « d'aller au devant d'un public qui ne se présenterait pas spontanément sous les chapiteaux classiques de la Fête » a défendu Gaël Perdriau, Maire de Saint-Etienne. En outre, le parrain de cette édition un peu particulière sera Patrick Poivre d'Arvor, auteur du roman Un homme en fuite. À ses côtés, Gaëlle Nohant, auteur de La part des flammes, sera la marraine des Mots en scène, « événement dans l'événemen » aux confins du théâtre et des livres, qui prendra désormais l’appellation de festival. « Un moyen de valoriser encore plus cet

Continuer à lire

Notre sélection Fête de la Musique 2015

MUSIQUES | Gigantesque rassemblement populaire avec son lot de casseroles mais aussi (et surtout) de découvertes d'un soir (ou de plusieurs), la Fête de la Musique s'étoffe cette année avec un gros week-end en perspective (20/21 et parfois 22 juin) où la musique classique prendra une place prépondérante. Mais au milieu de ce pot pourri de styles musicaux (hors classique), petit tour d'horizon des groupes qu'il faudra avoir entendu pour dire aux collègues moroses : «oui j'y étais et c'était bon !» NB

Nicolas Bros | Mardi 2 juin 2015

Notre sélection Fête de la Musique 2015

Pas mielleuse pour trois sous, la musique de Raphaël Herrerias est plutôt de bonne facture. L'Appelou a signé avec J'étais l'oiseau soudain, un mini-album très prometteur en début d'année. En live, le garçon s'éclate et a finalement très bien su gérer la pente escarpée de l'après télé-crochet (NDLR : il participait à X-Factor en 2011). Entre initimisme et énergie communicative, Herrerias aura une heure pour séduire les Stéphanois(e)s - ce qui, entre nous, ne devrait pas poser trop de souci. Loin de la campagne, les coqs chantent encore plus fort. Deej'O et The Architect, deux noms de plus en plus incontournables de la scène stéphanoise, s'empareront des platines place de l'Hôtel-de-Ville de Saint-Étienne avec leur projet L'Entourloop. On vous en a déjà parlé plusieurs fois dans ces colonnes mais ce duo vaut réellement le détour. Triturant samples et gimmicks sonores, L'Entourloop impos

Continuer à lire

Ça se chante, ça se danse, ça se retient...

MUSIQUES | Que Cloclo me pardonne, mais c'est bien à une «chanson populaire» que Laurent Touche et les Chœurs Lyriques de Saint-Étienne convient le chaland du (...)

Alain Koenig | Mardi 2 juin 2015

Ça se chante, ça se danse, ça se retient...

Que Cloclo me pardonne, mais c'est bien à une «chanson populaire» que Laurent Touche et les Chœurs Lyriques de Saint-Étienne convient le chaland du samedi. Pour fêter la musique et célébrer le dernier Ministre de la Culture, dont les idées audacieuses eurent l'heur d'être couplées en 1981 d'une ligne budgétaire, le chœur descendra dans la rue à la rencontre de Monsieur et Madame Tout-le-Monde. Populaire au sens noble du terme, cette opération fait écho au désir municipal de porter sur les fonts baptismaux le nouvel «Opéra de Saint-Étienne», débarrassé des qualificatifs brouillant le message, assumé comme maison d'art lyrique, danse et musique symphonique. Renouant avec son glorieux passé ouvrier, la Pagode de la Colline Villeboeuf missionnera ses choristes professionnels pour entonner de célèbres refrains, connus du profane par le truchement de spots publicitaires, formidables vecteurs d'art lyrique : «Tiens, ça je connais, c'est le jambon X. Mais ça c'est la pub pour les serviettes Z ou le parfum Y !». Il n'est que temps en effet de faire taire les pharisaïsmes sur l'élitisme de l'opéra. Laurent Touche, très finement, a concocté un programme «tubes et hits» à tous les étages, a

Continuer à lire

Des conventions d'objectifs pour les projets culturels

ACTUS | La Ville de Saint-Étienne a annoncé sa ligne de conduite en matière de soutien à l'émergence des talents culturels locaux. Trois grands volets ont été prévus avec (...)

Nicolas Bros | Jeudi 16 avril 2015

Des conventions d'objectifs pour les projets culturels

La Ville de Saint-Étienne a annoncé sa ligne de conduite en matière de soutien à l'émergence des talents culturels locaux. Trois grands volets ont été prévus avec chacun un budget alloué : soutien à l'émergence, au projet et au rayonnement. Concernant l'émergence, le principe est de soutenir toutes les disciplines artistiques via des conventions d'objectifs et de moyens passées avec les acteurs culturels, valable pendant deux ans et une année renouvelable. L'aide se situera dans un accompagnement financier, matériel, humain, ... dans le but d'une professionalisation. "La nouveauté principale de notre plan d'actions se situe dans la mise en place de conventions à l'émergence avec des objectifs, explique Marc Chassaubéné, adjoint au maire chargé des affaires culturelles. Il y a un engagement sur la tenue du projet artistique de départ annoncé dans le cadre de la commission d'attribution des subventions mais également s'engager sur la structuration de l'activité. Au bout de deux ans, nous faisons le bilan de cette action et s'il n'y a pas de structuration suffisante, on s'arrête." L'enveloppe allouée à ce programme de suivi de l'émergence culturelle s'élè

Continuer à lire

Un plateau fourni pour la Fête de la Musique 2013

MUSIQUES | Pour l'édition 2013 de la Fête de la Musique, le moins que l'on puisse dire c'est que le programme stéphanois est conséquent. Avec près de 18 lieux de concerts, (...)

Nicolas Bros | Jeudi 23 mai 2013

Un plateau fourni pour la Fête de la Musique 2013

Pour l'édition 2013 de la Fête de la Musique, le moins que l'on puisse dire c'est que le programme stéphanois est conséquent. Avec près de 18 lieux de concerts, la ville de Saint-Étienne va se transformer en une gigantesque salle de spectacles à ciel ouvert. Lorsque l'on se penche de plus près sur cette programmation, quelques noms nous attire l’œil parmi la ribambelle de groupes locaux qui auront l'occasion de démontrer le dynamisme musicale de notre région. Parlons tout d'abord de la scène Talents d'ici située place Jean Jaurès où sont attendus plusieurs groupes locaux dont les quatre mc's de Uzual Suspektz et leur hip hop plein d'avenir ainsi que The Soul Sonics (voir art p.12 "Le paraphe reggae-soul"). Autre scène intéressante avec Les Sons de la Mine au parc du Musée de la Mine qui présenteront plusieurs Djs électros de notre région. Parmi les présents, Jules & Moss, qui multiplient les signatures de maxis sur différents

Continuer à lire

Les voies du jazz

MUSIQUES | La scène jazz de la Fête de la Musique regagne une place Dorian rafraîchie et propose cette année une programmation plutôt festive avec de jeunes formations franchement prometteuses. Niko Rodamel

Niko Rodamel | Mardi 21 mai 2013

Les voies du jazz

Après un exil pas forcément très heureux place Jacquard l’an passé (pour cause de travaux, of course), le jazz retrouve donc enfin un lieu plus central pour faire entendre sa voix ou plutôt ses voies. Dès 19h30, le P’tit Big Band et les ateliers du Conservatoire Massenet ouvriront le bal avec pas moins d’une vingtaine de musiciens sur les planches. La soirée se poursuivra avec kARTel, une jeune formation à découvrir absolument. Le groupe s’est formé il y a à peine un an dans les couloirs du conservatoire, dans la foulée des remises de Diplômes d'Etudes musicales (DEM) autour du saxophoniste Matthieu Notargiacomo, aussitôt rejoint par Baptiste Bailly au piano, Jérémy Magand à la contrebasse et Francis Decroix à la batterie. C’est la rencontre de quatre musiciens qui sont tour à tour leaders et compositeurs, chacun apportant ses propres influences au sein du groupe. Les compositions sont basées sur l’interaction entre les quatre instruments, avec une énergie rythmique et une évidente liberté dans la lignée du pianiste Aaron Parks ou du trompettiste Ambrase Akinmusire, susurrant des lignes mélodiques dont la légèreté

Continuer à lire

Les Subsistances & Le Petit Bulletin lancent un appel à projet pour la Fête de la Musique 2012

MUSIQUES | C’est l’été, faites monter encore un peu plus la température de la Verrière des Subsistances et repartez avec une vidéo de votre concert !

Marc Chassaubene | Vendredi 16 mars 2012

Les Subsistances & Le Petit Bulletin lancent un appel à projet pour la Fête de la Musique 2012

Venez participer avec votre groupe, en duo ou solo à la fête de la musique sous la grande Verrière des Subsistances. Tous les styles de musique sont acceptés, la seule contrainte : des compositions du 21e siècle ! Vous aurez la possibilité de produire vos œuvres qui sont des créations des 10 dernières années, devant un large public. La Verrière des Subsistances se transformera en scène musicale et festive toute la soirée. Les cinq groupes sélectionnés se succèderont le 21 juin 2012 entre 19h et 24h. Les concerts seront gratuits pour le public.   Pour vous : une captation de votre concert réalisée par un vidéaste professionnel. Les Subsistances et le Petit Bulletin se réuniront pour sélectionner les groupes début mai. Cahiers des charges : -          Concert de maximum 45 minutes -          Seuls les frais techniques seront pris en charge -          Vous recevrez un DVD de votre concert   Les dossiers comporteront : -         Une biographie des artistes -         Description du projet -         Fiche technique

Continuer à lire